AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Maurice Regard (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070101290
1504 pages
Éditeur : Gallimard (16/05/1969)
4/5   7 notes
Résumé :
Cette édition s'efforce de présenter les écrits purement littéraires de Chateaubriand dans un ordre à la fois chronologique et thématique. Ainsi le lecteur pourra relire un écrivain qui ne fut pas seulement chantre de sa propre désespérance et du néant, artiste frileux réfléchissant sur son art, historien consciencieux, mais aussi le plus intraitable génie contestataire. Toute son ouvre en effet s'insurge contre une religion mal comprise qui mutile l'homme, contre u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gaelpoezevara
  01 août 2020
Mon vieux Châteaubriand, un peu jauni, un peu vieilli, un peu passé, l'un des premiers volumes de la Pléiade que j'ai reçus.
L'été de mes 16 ans, j'ai découvert avec beaucoup d'enthousiasme, Atala, René et Les Natchez. de ces lectures qui marquent, forment l'esprit et dont on se souvient.
Cet été, j'ai décidé de refaire un tour du côté du Meschacébé, 32 ans plus tard.
J'y ai pris un plaisir nostalgique, pâtiné par le recul que m'ont donné la vie et quelques études littéraires, éprouvant des sensations proustiennes à mesure que je revivais le tragique périple de René, de Chactas et d'Atala.
Pardon cher François René, mais j'ai pourtant moins adhéré aux descriptions un tantinet factices des rives du Meschacébé, empruntées à d'autres découvreurs et qui sonnent plus faux que lorsque j'avais 16 ans.
J'ai éprouvé quelques difficultés avec la tonalité édifiante du récit : les sauvages bons mais ignorants, les bons chrétiens gentils tout pleins, ça passe moins bien aussi.
Et puis on pleure beaucoup, un peu trop à vrai dire, et toujours à chaudes larmes, à tout propos on mouille de pleurs son livre, son mouchoir, ses mains, le monde entier...
Témoignage du goût d'une époque, cela reste une lecture importante, émouvante, notamment René qui au tout début, donne de belles pages sur le mal du siècle, la douleur de l'exil, et la métaphysique de l'existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21


Videos de François-René de Chateaubriand (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François-René de Chateaubriand
Anna Moï est une sauvage ! Elle sourit lorsqu'elle révèle l'origine du pseudonyme d'écrivaine qu'elle choisît pour exister dans le monde de la littérature francophone ou plus précisément dans « la littérature monde ». Moï signifie sauvage en vietnamien. Et c'est ainsi que les colons français désignaient les 54 ethnies composant les 3 provinces de l'ancienne Indochine lorsqu'ils l'occupaient. Née à Saïgon en 1955, Anna Moï fuit son pays en 1972. Elle choisit Paris comme destination. Polyglotte, elle parle plus de 8 langues couramment, c'est en français qu'elle écrit toute son oeuvre et affirme « Je n'écris pas avec la langue des colons mais avec celle De Chateaubriand. » Pour comprendre son rapport au français et à la francophonie, on évoque son essai Esperanto, desesperanto, qui fit couler beaucoup d'encre lors de sa sortie. Son sous-titre est évocateur : la francophonie sans les Français. Sans aucun égard aux termes d'identité et de nationalité, Anna Moï ne prétend appartenir nulle part qu'à l'écriture.
+ Lire la suite
autres livres classés : artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Chateaubriand ?

En quelle année, la mère de Chateaubriand lui "infligea-t'elle la vie" ?

1770
1769
1768
1767

14 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : François-René de ChateaubriandCréer un quiz sur ce livre