AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2511031531
Éditeur : Label Editions (26/03/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Boca Grande, une île interdite à la navigation au sud de la FloridePrenant des vacances sur un cabin-cruiser, Markus Kendall, un grand-reporter de 36 ans, est rembarré par des gardes armés. Ils lui ordonnent de quitter la zone immédiatement. Markus Kendall s'exécute, mais l'instinct professionnel reprenant le dessus, il revient de nuit sur l'île pour découvrir l'impensable : un camp retranché dirigé par Herb Craine, un gouverneur aussi violent qu'alcoolique... Ce de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Analire
  17 août 2015
Alors là, pour de l'originalité, çà, c'est de l'originalité ! Un roman-ovni comme on en voit très peu dans le monde littéraire. Totalement inclassable, mais innovant et surprenant, je ne m'attendais pas à aimer autant cette histoire.
Qui n'a jamais rêvé de rencontrer des célébrités, malheureusement décédées depuis plusieurs années auparavant ? Eh bien Thibaut Chatel nous donne le pouvoir de rencontrer des stars mondialement connues mortes brutalement. Car l'île de Boca Grande est comme un camp de concentration pour artistes : Marilyn Monroe, Bob Marley, James Dean... tous les plus grands sont recoupés dans des petits baraquements, cloîtrés, sous la surveillance constante de gardes alcooliques. Kidnappés de leur vie quotidien, ils se retrouvent privés de liberté, réduits à mourir sur cette île inconnue du grand public. Bien que leurs chances de survie soient nulles, ils gardent quand même espoir, notamment grâce à un photographe du nom de Markus Kendall, qui s'échoue malencontreusement sur Boca Grande et découvre l'étendue de la chose. Des stars prétendues mortes, retenues de force sur une île : pour Markus, c'est le scoop du siècle !
Le lecteur se retrouve plongé dans l'intimité des plus grandes stars. Elles-mêmes réduitent au rang de personnes normales, dépourvues de tout argent ou considération particulière. En effet, on peut aisément discerner le caractère de chaque artiste, leurs affinités, leurs petites habitudes, etc., avec en bonus, quelques petites anecdotes croustillantes sur certains.
Comme je vous le disais précédemment, j'ai beaucoup aimé le thème de ce roman, très original, mélange de science-fiction, de réalisme et de roman policier. Un cocktail explosif qui m'a ravie. Je pense que Thibaut Chatel a eu l'idée de jouer sur la paranoïa des fans incontestés de personnes disparues. C'est le cas notamment des fans de Mickael Jackson, qui pensaient, des mois après sa mort (voire des années après), que l'artiste n'était pas réellement mort, mais qu'il s'était tout simplement caché quelque part.
L'auteur, original dans son sujet, et tout aussi original dans sa manière d'écrire. Scénariste et réalisateur, Thibaut Chatel choisit d'offrir aux lecteurs deux points de vue dans son histoire : la narration de Markus Kendall et celle du chef de Boca Grande, Herb Craine. le tout écrit façon manuel de bord ou journal intime, avec le jour, l'heure et le lieu stipulés, avec tout au plus quelques pages dans chaque partie.
Le suspense est maintenu, le lecteur retient son souffle, il frissonne et tremble pour le valeureux Markus. Mais, alors que le roman montait toujours plus dans mon estime, ce qui sert de dénouement final à Morts à perpétuité a soudainement fait baisser mon entrain. Sans vouloir vous dévoiler la fin du récit, je pense que vous serez tout aussi déçus que moi après l'avoir découverte. C'est le seul gros point négatif que je soulève dans ce roman. Et quel point négatif... !!!
Et si tout ceci était vrai ? Laissez-vous entraîner sur une île-prison regorgeant de stars mythiques décédées. Un bon moment de lecture, même si la fin m'a énormément déçue. Un concept amusant, totalement innovant, qui en laissera coi plus d'un.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Loley
  19 août 2015
Le début de ce roman est extrêmement agréable, on ne peut que continuer à tourner les pages...
Par intermittence nous avons affaire à Markus, un homme assez plaisant, j'ai beaucoup apprécié sa compagnie.
Ayant besoin d'air il loue un bateau et se retrouve par hasard à proximité de Boca Grande, une île superbe mais interdite d'accès.
Photographe de profession sa curiosité est mise à mal quand il s'y fait chasser de façon virulente et décide donc d'y revenir.
Ensuite il y a "le Gouverneur", Herb Craine, un homme cruel, alcoolique et clairement haut perché.
Du haut de sa tour de contrôle il a la main mise sur ses prisonniers qu'il accompagne de toute la malveillance dont il est capable.
Des prisonniers hors normes si je peux dire, il s'agit de vraies icônes qu'étant jeunes nous avons tous idolâtré, Kurt Cobain, Jim Morrison, Janis Joplin ou encore Marilyn Monroe.
On nous aurait donc menti leur mort a bel et bien été simulée.
J'ai vécu cette fiction avec un espoir vain, une joie douloureuse éphémère.
Nous avons tous été blessé par une star partie trop tôt, j'ai presque souhaité que tout soit réel malgré l'horreur de la situation soit cet insoutenable enfermement.
L'auteur à un moment donné, fait référence à "la série des 27" toutes ces personnalités décédées à l'âge de 27 ans, j'ai été chamboulée et j'ai ressenti une belle émotion.
La crédibilité de cette histoire ne fait aucun doute j'ai plongé dedans avec un vrai plaisir et j'ai suivi le tout avec attention, l'organisation des lieues et des descriptions étant parfaitement réussies.
Je confesse avoir été un petit peu freinée par la couverture rétro, qui finalement prend tout son sens une fois dans l'histoire.
Le ton et l'écriture eux n'ont rien de rétro au contraire.
Le danger et la tension sont présents à chaque moment car l'enjeu est énorme il suffit d'un rien pour que cette mascarade soit cachée au public ad vitam aeternam.
Markus va donner de sa personne afin que le pays entier retrouve ses êtres chers mais va-t-il réussir à dévoiler la supercherie?
Si vous avez le goût de l'aventure n'hésitez plus montez à bord, j'ai grandement apprécié le voyage...

Lien : http://leshootdeloley.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tribulationsdunevie
  05 septembre 2015
Pauvre Markus que nous suivons au début de se roman où il se fait renvoyer de son travail sans plus de ménagement. Quoi de mieux pour se remettre que de partir une semaine en mer, seul, au large de Miami. Seulement son aventure va prendre un tournant particulier lorsqu'il découvre une île habités par une drôle de population: des stars censées avoir disparu !

Thibaut Chatel nous offre avec "Morts à perpétuité" un roman dont la construction m'a immédiatement séduite: alternance de points vue entre Markus et Herb Crain, le Gouveneur de cette île de célébrités.
Ce procédé donne un aspect vraiment intéressant au roman, le lecteur a ainsi deux points de vue différents face aux différentes situations.

Assez rapidement la curiosité du lecteur est mise à rude épreuve: pourquoi tous ces VIP se retrouvent ici alors qu'on les croyait morts ? L'avancée du roman nous délivre par fragments des explications quant à cette interrogation. de plus, l'auteur a pris le temps de faire des zooms sur chaque résident pour qu'on l'on sache la raison de sa présence sur Boca Grande.

Du coup on a pu découvrir ce que sont devenues des stars comme Maryline Monroe ou encore Tupac. On sent que l'auteur s'est beaucoup amusé à les imaginer vieillissant depuis leur disparition. Un bel hommage qui leur est rendu à travers ce roman. Et cet aspect à plusieurs reprises un peu de comique à l'histoire.

On annonce ce roman comme un thriller... Je ne suis pas vraiment d'accord avec le choix de ce genre. Il y a certes un petit suspense tout au long de l'histoire mais il n'a rien de prenant ni d'haletant. Même si la fin a su me surprendre, je ne le classerais pas dans les thrillers.

J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. L'idée est vraiment très originale et parfaitement bien exploitée. J'ai réussi à me faire surprendre par la fin choisie par l'auteur. Un bon roman détente qui sera vous tenir curieux jusqu'à la dernière page.
Lien : http://tribulationsdunevie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sariahlit
  24 mai 2015
Boca Grande, où tout peut arriver, garde sauvagement ses secrets. La vie sur place est rude. La seule activité possible pour les résidents est l'attente, sous le regard des gardes qui les privent de toute intimité. le récit alterne entre le point de vue de Markus et d'Herb Craine, des sortes de journaux intimes laissés par chacun d'eux. Autant on se prend d'affection pour le premier, autant le second est exécrable, imbuvable, illettré.
Morts à perpétuité est un récit plutôt original : il est intéressant de voir vivre ces êtres mythiques évoluer avec quelques années de plus, de voir ce qu'ils auraient pu devenir. J'ai grandement apprécié les anecdotes que l'auteur a glissées ici et là sur chacun d'eux, notamment .....
Lien : http://sariahlit.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AnalireAnalire   14 août 2015
A Boca Grande, les Résidents seroont privés de nom. Ils ne seront plus qu'un prénom. Si j'avais eu l'idée géniale de cette île dès 1924 quand j'ai pris mes fonctions, au lieu d'attendre 1955, et si j'avais fait enfermer par exemple ce dégénéré gominé de Rudolph Valentino, le Gouverneur et ses hommes auraient eu l'odre de l'appeler "Rudolph". Cette petite punition participera à leur réhabilitation. Et aidera ces artistes nocifs pour la société à redevenir des gens normaux. Un prénom n'est rien sans patronyme accolé. "Rudolph Valentino" est tout. "Rudolph" n'est rien. Et je veux avant tout qu'ils redeviennent rien ! Qu'ils redeviennent poussière !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
AnalireAnalire   16 août 2015
Le perfectionnisme est l'un des traits de personnalité qui serait moins apte à composer avec l'angoisse et rendrait très vulnérable. Ces chercheurs auraient observé que les perfectionnistes sont tous sous une pression constante les rendant sujets à des problèmes émotionnels, physiques et relationnels incluant la dépression, les troubles alimentaires, le syndrôme de douleur chronique, les conflits conjugaux et même le suicide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sariahlitsariahlit   24 mai 2015
Je vois passer entre les bungalows, dont certains en très mauvais état, une petite voiture ressemblant à celle qu'utilisent les golfeurs. Un cercueil artisanal est posé à l'arrière. Au volant se trouve le garde en noir qui a balancé hier mon matériel à la mer. Derrière, marchent à petits pas une trentaine de personnes. Ils tiennent tous une bougie à la main. Je m'approche encore en me dissimulant derrière un bungalow pour regarder passer cet étrange cortège. Ce sont des gens de tous les âges et je ressens soudain une très étrange sensation. Il me semble reconnaître vaguement des visages connus. Un peu comme des vieux amis que je n'aurais pas vus depuis des années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   16 août 2015
On ne peut pas te dire adieu, Elvis, tu es immortel... ce soir on veut juste te dire : au revoir, Elvis.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : célébritéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1560 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre