AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226393072
Éditeur : Albin Michel (02/11/2016)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 165 notes)
Résumé :
Traqués par l'empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s'emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu'il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu'ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d'incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L'ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s'achève et livre enfin tous ses secrets.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  18 février 2017
Après six épisodes de la saga Autre-Monde, on est habitué : l'exode à la recherche du dernier coeur de la terre nous fait traverser des contrées que nulle cartographie ne saurait identifier, , tant la face du monde a été bouleversée par la tempête d'un soir de Noël deux ans plus tôt. Et l'on ne s'étonne plus d'y croiser des insectes géants, des monstres sanguinaires munis d'organes de prédation démesurés et terriblement délétères, de rencontrer des peuplades plus ou moins mutantes, embryons de néo-civilisations, qui se construisent autour de nouvelles croyances. le filigrane qui nous accorde des temps de pose dans le combat sans fin que mène notre bande d'ados repose sur les sentiments amoureux de plus en plus prégnants qui unissent Ambre et Matt.
Entropia se fait toujours plus menaçante et sa puissance croît avec ses victoires successives. Ses alliés ne sont que des pantins qu'elle dévore lorsqu'ils ne sont plus utiles.
Cependant, au terme d'un long récit, Ambre et Matt, comme le lecteur, sont en attente d'une explication sur l'origine des événements fondateurs. Est-ce une réponse de Gaïa aux maltraitances de ses hôtes humains? Quel est le rôle de la libre circulation de millards de données numériques?
Il était bien sûr inévitable que se produise le combat final, au cours de pages très mouvementées, à la manière des batailles auxquelles le cinéma nous a fait assister (et pour moi, même technique que face à l'écran : je fais autre chose en attendant la fin pour voir qui a gagné, ou je tourne plus vite les pages!).
L'opus est à la hauteur des précédents. Déçue cependant par la fin, (l'ai-je comprise? ou plutôt l'ambiguïté n'est-elle pas voulue? Pour laisser le lecteur libre de choisir, ou pour alimenter un débat entre fans, ce qui est aussi une façon d'atténuer la nostalgie de devoir quitter pour toujours les personnages de cette fresque - plus de 5000 pages, ça laisse des traces).
Au delà de l'aventure, des thèmes bien ancrés dans notre réalité d'humains du 21è siècle sont traités en posant les questions sans imposer les conclusions. Ecologie, numérisation, uniformisation par la mondialisation, dictature de l'image : une saga ambitieuse et réussie
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
odin062
  16 janvier 2017
10 ans. En 2007, je commençais Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois. Je me rappelle encore de cette époque où Chattam nous confiait que son éditeur était réticent à cette idée et que lui-même redouté le flop. Aujourd'hui, il me semble qu'il vend plus d'Autre-Monde que de thriller et autres romans. Beaucoup l'ont découvert avec cette saga. Et vendredi soir, vers 2h00 du matin, je terminais le 7e et dernier tome de cette saga. Bref après avoir passé 10 ans à lire (et à attendre la suite), après avoir écrit un spinoff avec les Chattamistes, après m'être émerveillé devant les illustrations de l'édition collector : nous y sommes enfin. La fin est venue. Entropia is coming !
Bon, bien que tout fou au départ, il faut bien se dire qu'on arrête rapidement la lecture pour survoler les anciens tomes et se remettre dans le bain… Parce que le Maxime a mis quelques années avant de nous le sortir celui-ci ! Mais une fois les souvenirs dans la boite, c'est parti pour un nouveau voyage ! On part de la région des Alpes pour se retrouver . Ce tome est vraiment un tome d'exploration, bien plus que les autres. C'est bien simple, nos pans préférés ne s'arrêtent jamais ! Les lieux en jettent visuellement (dans nos petites têtes) ce qui rend ce livre très cinématographique.
Du côté du scénario, c'est très bien dosé. Chattam n'attend pas la fin pour dévoiler et torturer ses personnages. On apprend rapidement l'origine d'Entropia et tout est clair, tant les indices étaient nombreux. On se demande tout de même si l'écrivain avait prévu ça lors de sa première trilogie. Il parait que oui !
Je ne vais pas épiloguer sur les personnages. Ils étaient déjà bien installés et sont fidèles à eux même. Je suis toujours agacé par la relation entre Matt et Ambre que ne m'a jamais bien passionné. Par contre le personnage de Tobias s'affirme davantage et c'est bien plaisant ! Un nouveau personnage très réussi est celui .
Alors justement, j'en arrive à la fin et à ce dernier paragraphe qui divise les lecteurs. Il y a clairement deux interprétations possibles. . Je connais la réponse de l'auteur, je garde mon interprétation pour moi. Il est clair qu'on peut s'amuser aussi à terminer la saga sur sa bonne note. Cette fin le permet et donc me satisfait pleinement.
Bref, ce tome est globalement positif. Il n'est pas parfait, ça c'est sûr. On est forcément déçu de terminer ici cette aventure. Je dirais même qu'il manque de couleur avec le recul. Ce n'est pas le meilleur car peu de nouveauté en soi malgré la dimension « exploration ». Cependant, il clôt très bien la saga. Il faut bien le dire, la première trilogie était d'un niveau exceptionnel et depuis le tome 4, Chattam peine à atteindre de tels sommets.
Pour la suite ? Un dyptique sur les aventures de Gaspar et de Luganof et une suite, 1000 ans après les événements racontés. Je ne suis pas impatient d'y retourner, je pense que j'y ai pris plaisir et que ça me suffit pour le moment. de toute façon, on devra pas mal attendre ! Au revoir Matt, Tobias et Ambre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
aventurine
  30 novembre 2016
Je viens de finir le septième tome et je sais que je suis généralement bouleversée lorsque je termine une série de livres, mais l'intensité de ce dernier tome rejoint dans mon coeur celui de Harry Potter.
En commençant cette série, il y a quelques années, je ne savais pas dans quoi je me lançais. Autre Monde fait partie de mes premières découvertes en tant que lectrice, l'un des premiers romans à avoir su me conquérir et me transporter dans un autre univers. Plus je lisais les tomes suivants et plus le ton sombre de cette histoire montait en puissance et ce tome est si intense que j'en suis retournée. Tous les fils des histoires qui progressaient au fur et à mesure des tomes ont pris une importance que je n'aurais pas soupçonnée en commençant cette série. Chaque lieu, chaque personnage, chaque peuple, chaque élément a une place bien définie à la fin de ce tome et même les choses que l'on aurait crues insignifiantes trouvent une fin bien loin de ce que le lecteur peut s'imaginer.
Le ton de ce tome est plus mature, plus sombre et cela n'a rien à voir avec les premiers tomes qui m'impressionnaient déjà à leur lecture. Les personnages ont mûris et leur destinée s'est transformée, bien loin de l'aventure fantastique que l'on nous vendait au départ, car l'histoire prend un tournant beaucoup plus tragique, sérieux. Cet Autre Monde, dont notre terre en est la base, a grandi est devenu riche en détail et chaque élément qui constituait notre monde « d'avant » a eu une conséquence sur cette transformation, sur cet « après ».
Quand je dis que ce dernier tome m'a fait le même effet que le dernier Harry Potter, c'est peu dire. Les personnages ont évolué sur plusieurs tomes, on retrouve de jeunes personnes, à la place d'enfant, les entités et les personnages ennemis se sont multipliés et donne une dimension encore plus impressionnante au dénouement de cette histoire. On a peur du danger que les personnages encourent, on n'est plus sûr de rien et on ne peut que continuer de lire pour connaître le fin mot de cette grande série.
J'avais pris le temps de relire tous les tomes avant de continuer avec celui-ci, pour ne pas perdre une miette et on se rend compte de la complexité de cet univers, car si je ne l'avais pas fait, je n'aurais pas compris plus de la moitié des dénouements des intrigues. Alors même que cette relecture de tome avait été à la hauteur de la première, les tomes n'ayant pas souffert de mes lectures suivantes et étant toujours riches et puissants dans mon coeur, le dernier tome est ce qui conclut parfaitement cette grande saga sans tomber dans une fin classique et pauvre. Cette fin est à la hauteur de tous les sentiments que j'ai pu vivre en voyageant à travers cette saga : intense et vraie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Amnezik666
  29 novembre 2016
Trois ans c'est long ! Oui je sais, vu comme ça on pourrait penser que j'enfonce une porte ouverte, mais c'est surtout histoire de dire que, du haut de mon neurone défaillant, je n'ai plus qu'un vague souvenir des précédents tomes. Il faut dire que depuis ma chronique de Neverland (publiée le 11 novembre 2013), j'ai lu pas loin de 250 bouquins… vous m'excuserez si je ne me souviens pas du moindre détail de chacun d'entre eux.
Pour simplifier (n'étant pas un expert en théologie) on va dire que l'histoire biblique commence avec la Genèse et se termine par l'Apocalypse. Avec Autre-Monde, Maxime Chattam nous propose le chemin inverse, on commence par un apocalypse qui ravage une bonne partie de l'humanité et modifie radicalement la face du monde et on termine par la genèse. Reste à savoir si cela est plutôt bon signe, ou pas… Tout dépendra de l'issue de l'affrontement final.
Sur plus de 600 pages l'auteur nous entraîne dans une intrigue menée à un rythme infernal, il ne vous accordera que quelques instants de répit afin de reprendre votre souffle avant de repartir de plus belle. On attendait beaucoup de cet ultime opus, Maxime Chattam nous offre un bouquet final grandiose qui devrait combler même les fans les plus exigeants.
On retrouve avec plaisir des personnages connus (dont une retrouvaille pour le moins inattendue qui surgira au moment propice pour les Pans). Bien entendu on aura aussi le droit à quelques nouveaux venus, mais au final ils sont relativement peu nombreux par rapport aux tomes précédents. Vous aurez tout de même largement le temps de détester au plus haut point Dany Sin Kloss, ou encore de vous poser des questions quant à l'énigmatique Capitaine Selim, mais la rencontre la plus décisive sera certainement celle d'Anonymous.
Par contre au niveau des lieux traversés l'auteur continue de nous surprendre au fil du périple des Pans. Et ça commence très fort avec la traversée d'un monde souterrain dont l'obscurité dissimule maints dangers et autres mauvaises surprises (et peut être quelques surprises moins mauvaises que d'autres… allez savoir). Mais le point d'orgue reste bien entendu l'Est, non seulement c'est là bas que se trouve le dernier Coeur de la Terre mais ce sera aussi le champ de bataille de l'ultime confrontation.
Bien entendu je n'ai nullement l'intention d'évoquer cet affrontement final, sachez juste qu'il tient toutes ses promesses et que les pertes seront considérables.
Maxime Chattam profite de son intrigue pour poursuivre sa réflexion sur les dérives de la société moderne, dans ce tome ce sont les nouvelles technologies qui sont sur la sellette, plus particulièrement la dépendance qu'elles induisent chez certains consommateurs.
Refermer l'ultime opus d'une saga laisse toujours une impression paradoxale. D'une part on est heureux de connaître enfin le fin mot de l'histoire (surtout quand, comme présentement, nous avons le droit à un final en apothéose) ; et d'un autre côté on ne peut s'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur à l'idée de quitter des personnages que l'on côtoie depuis un moment (huit années passées avec les Pans depuis le premier tome, ça ne compte pas pour du beurre).
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
Low90
  17 janvier 2017
C'est avec plaisir mais aussi une certaine tristesse que je retrouve notre trio pour la suite et fin de leurs aventures. C'est assez triste de se dire que l'histoire se termine, j'ai toujours eu cette impression avec les sagas que j'aime beaucoup. Avec ces livres j'ai toujours envie de les lire vite pour savoir comment ça va se terminer mais en même temps je n'ai pas envie de le finir rapidement car après c'est fini.
Donc notre trio et leurs compagnons entament leur dernière étape contre Ggl pour pouvoir sauver le monde et le reste de l'humanité.
En tout cas l'auteur ne perd pas de temps et dès les premiers chapitres on rentre directement dans le bain, dans ce contre la montre contre Ggl et ses sbires pour retrouver le dernier coeur de la terre.
En compagnie des 9 pans et de leurs chiens, qui sont partie à la recherche du dernier coeur, on découvre de nouveaux territoires du monde après la tempête. le livre commence avec la découverte de l'Italie et de ce qu'elle est devenue. On découvre donc les Italiens, comment ils se sont habitués à la nouvelle vie, comment ils ont évolué.
Ce petit séjour dans les profondeurs italiennes nous réserve des surprises avec la découverte de nouvelles créatures pas vraiment sympathique, des nouveaux habitants avec leur secret et surtout le plus important des nouvelles informations.
Maxime Chattam nous a habitués à ne pas être tendres avec ses personnages et ce n'est pas dans ce dernier tome de la saga qu'il va nous montrer le contraire.
Comme dans les autres livres, ce que j'aime bien ici, c'est qu'on ne voit pas que le côté de Matt et ses compagnons mais on voit également un peu les autres personnages. D'un côté on voit ce qui se passe au niveau des méchants mais également des autres alliés
Comme à son habitude, l'auteur nous plonge dans un univers sombre, ou des jeunes enfants doivent se battre pour protéger la terre et la vie contre les erreurs des adultes.
Ce tome reste dans la lignée des précédents .
J'ai beaucoup aimé ce dernier tome où l'histoire se termine, où on a enfin l'explication de pourquoi c'est arrivé et en globalité je ne suis pas déçu même si j'aurais préféré que la fin ne se passe pas aussi rapidement.
Bref, à part peut-être un petit reproche et encore ce n'est qu'un petit détail, je n'ai pas grand-chose à reprocher à ce livre qui finit avec brio une super saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
ange77ange77   01 février 2017
Au-delà de l'adieu auquel il se préparait, c'était sa culpabilité qu'il devait évacuer. Il n'était pas capable de revenir en arrière, et il n'était pas sage de ruminer ce qui ne pouvait être changé, des regrets naissent les fantômes et Torshan savait combien il était important de ne pas être hanté par ses regrets. Il devait se purifier de ses doutes et accepter pleinement la mort, le chagrin. A force de se repasser le film des évènements, il cessa de croire qu'il aurait pu y changer quoi que ce soit. Il avait agi selon son instinct, en pensant bien faire, à chaque instant, et cela n'avait pas suffi. Le passé s'était figé, il n'était plus qu'une capsule d'émotions anciennes dont il fallait mesurer l'influence sur le présent pour ne pas qu'elles soient nocives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ange77ange77   10 février 2017
- Mon loyal capitaine, te voilà enfin. Approche, n'aie crainte.
Même sa voix n'était plus tout à fait la même. Elle résonnait dans une large boîte métallique avant de s'extraire de sa gorge.
Face à l'hésitation de Colin, le Buveur d'Innocence insista :
- Viens, que ma nouvelle apparence ne t'effraie pas.
- Maître... Votre visage, que lui est-il arrivé ?
- Je suis désormais immortel. Ggl m'a sauvé. Il est notre sauveur à tous. Je l'ai enfin compris. La survie passe par la synthétisation. Il est l'avenir ! L'unique futur possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ange77ange77   18 février 2017
L'aube réveilla la beauté des vitraux. Des hommes et des femmes s'épanouissant ensemble (...). Leurs ombres colorées se posèrent sur les adolescents qui ouvrirent lentement les yeux.
Les hurlements du vent avaient disparu, de même que les bourrasques de pluie et les éclairs. Rien qu'une lumière blanche, presque réconfortante après une nuit si terrible. La nature dans toute la beauté de ses contrastes, effrayante et dévastatrice, puis rassurante et fascinante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ange77ange77   13 février 2017
- C'est le Diable, Matt, tu ne comprends pas ? Ce sanctuaire est possédé !
- Ne dis pas de bêtises, enfin, il n'y a pas de Diable ici, tu n'as donc pas retenu la leçon d'Anonymous ? (...) Dieu et le diable n'ont rien à voir avec tout ce qui s'est produit depuis deux ans. Alors laisse-les là où ils sont.
Commenter  J’apprécie          110
WolkaiwWolkaiw   27 décembre 2016
- Parce que ces écrans étaient devenus un refuge par réflexe. Ils privaient notre génération de la plus créatrices des vertus déguisées : l'ennui. Au moindre temps mort, à la moindre pause, les gens se jetaient sur leur telephone ou sur l'ordi pour occuper leur esprit et ils fuyaient l'ennui, ce formidable chaudron a imagination, ce tyran obligeant à se réfugier dans ses pensées en profondeur, à tel point qu'on finit par dériver, par contempler, par supposer, par s'interroger, par remettre en question, par inventer ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Maxime Chattam (66) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Chattam
Bande-annonce : L'Appel du néant - Maxime Chattam
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La faune de l'alliance des trois

Matt croise le premier animal "étrange et redoutable" dans son immeuble. Il s'agit...

D'un singe
D'un aigle royal
D'un python
D'un chat siamois
D'un caniche blanc

10 questions
235 lecteurs ont répondu
Thème : Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois de Maxime ChattamCréer un quiz sur ce livre
. .