AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266138086
608 pages
Pocket (11/03/2004)
4.19/5   2962 notes
Résumé :
Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges.
La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s'être enfuie de l'Enfer.
On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos... Jeune détective à Brooklyn, Annabel O'Donnel prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (236) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 2962 notes

Yggdrasila
  29 septembre 2013
Difficile d'écrire une critique à la hauteur de ce thriller qui est pour moi un vrai coup de coeur! Maxime Chattam est un auteur doté d'un talent incroyable! Il a l'art de mener son lecteur dans les tréfonds de sa débordante imagination sans qu'on s'en lasse une seule minute.
Dans ce deuxième tome de la trilogie du mal, nous retrouvons Joshua Brolin, beaucoup plus sombre et mystérieux, à cause des événements qu'il a vécu dans "l'âme du mal", le tome précédent. Il se retrouve plongé dans une enquête particulièrement glauque, suite à la découverte d'une femme scalpée prétendant avoir échappé à l'enfer...
Dans ce tome nous découvrons le personnage d'Annabel, qui va également tenter de résoudre cette mystérieuse affaire.
Ce roman est beaucoup plus sombre que le précédent. Il contient tout ce qu'il faut pour faire un excellent thriller: une histoire qui nous tient en haleine du début à la fin, du suspense, des rebondissements, des personnages attachants, une écriture fluide. Je me suis posée plein de questions pendant la lecture, comme si j'enquêtais avec les personnages. La trame de l'histoire est extrêmement bien maniée par l'auteur.
On découvre un tueur manipulateur et incroyablement réfléchi, qui nous laisse penser à travers ses actes, à notre propre mode de vie dans notre société de consommation.
J'ai vraiment adoré les différentes ambiances dans lesquelles l'auteur nous transporte. Je me suis retrouvée très tendue lors de certains passages (et c'est aussi ce qu'on aime dans les thrillers, il faut bien l'avouer). C'est selon moi le meilleur tome de cette trilogie, malgré que les deux autres sont également excellents.
J'encourage vraiment les personnes qui aiment les thrillers à lire cette trilogie si ce n'est déjà fait. Et j'en profite pour remercier les lecteurs de Maxime Chattam sur Babelio pour leurs critiques m'ayant donné envie de me lancer dans ces romans que je relierai à coup sûr avec un énorme plaisir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          838
soleil23
  29 juin 2012
01 survivante, 02 cadavres mutilés, 03 scalpes, 67 photos et 34 identifications, voilà comment démarre l'enquête d'Anabel O'Donnel et commence le cauchemar. C'est mon premier Chattam et mon coeur palpite doublement d'appréhension et de curiosité "vais-je aimer ou détester ?" la question cruciale qui revient à chaque nouvelle lecture.
L'idée de départ est bien et l'énigme qui se met en place est captivante, l'adrénaline monte monte puis dépassé une centaine de pages l'histoire s'essouffle et l'ennui s'installe, on se sent "lâché". le récit devient plat et les indices sont trop mis en évidence presque "flagrants" et ce Brolin (Grrrrr) qui nous balance les réponses bien trop vite et ne laisse même pas le temps au lecteur de réfléchir, d'imaginer ou de chercher aussi, ce qui gâche notre plaisir de faire travailler nos méninges et d'"entrer" pleinement dans cette histoire.
A la fin, on retrouve un peu de cette excitation du début mais c'est trop tard c'est la fin.
Commenter  J’apprécie          400
isajulia
  01 avril 2013
Voici la suite de l'Ame du Mal,je peux avouer aujourd'hui car il y a prescription que j'ai d'abord commencé par In Tenebris (oh la vilaine!).
L'histoire commence sur les chapeaux de roue avec Julia,retrouvée nue dans les rues de New-York,scalpée et survivante d'un danger dont la police ignore la nature.
Annabel O'Donnel,inspectrice spécialiste des disparitions prend en charge l'enquête.Avec son co-équipier,Jack Tayer,leurs recherches vont les conduire dans le bâtiment ou était retenue la victime.Ils vont découvrir les clichés de 67 personnes disparues ces dernières années.
Rejointe dans ses investigations par Joshua Brolin,détective privé chargé de retrouver une jeune femme disparue,ils vont tenter d'éluder cette succession massive d'enlèvements.Avec la découverte d'indices macabres,l'horreur ne fait que commencer...
Phénoménal,je suis restée scotchée du début à la fin.Ce livre réserve de sacrés surprises et pas des moindres.Si vous aimez l'hémoglobine et le glauque vous serez servis.Le tueur en série est immonde par son intelligence,son sang-froid et son esprit calculateur.La trame de fond de ses actes justifie certains travers de notre société de consommation.C'est ce que j'aime chez Maxime Chattam,ce don de mettre en avant et avec style la merde que l'on ne voudrait voir pour rien au monde dans notre existence.C'est brut et sans fioritures pour notre plus grand plaisir.
J'ai lu ce livre 8 fois en tout et à chaque fois il m'a laissé la même impression de malaise et de questionnement sur le chemin que prend notre société.
C'est mon préféré de la Trilogie du Mal,selon moi il est bien mieux que les deux autres volumes.
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
Laurent3375
  02 août 2020
Second volet de la Trilogie du mal, on retrouve Joshua Brolin, ex inspecteur à la police de Portland qui a démissionné pour se reconvertir en détective privé. Très éprouvé par sa précédente enquête, il décide de s'investir dans la recherche de personnes disparues. Il est justement à la recherche d'une jeune fille mandatée par une famille désespérée. Son enquête va le conduire tout droit à New York où il va faire la connaissance d'Annabel O'Donnel jeune détective à la NYPD.
Leurs enquêtes vont se croiser autour de nombreuses disparitions dans des circonstances étranges.
Avec ces deux premiers opus, on n'est pas sur des histoires fantastiques voir SF, comme le signal ou Un(e) Secte, mais bien sur des thrillers terre à terre où la tension monte crescendo.
Ces trois volets publiés de 2002 à 2004 sont pour moi, le meilleur de Maxime Chattam.
Il a publié en 2009, La promesse des ténèbres, qui est un préquel de la trilogie du mal et qui apporte des explications sur la disparition du mari d'Annabel, évoqué dans In Tenebris. J'ai commencé par ce roman avant de démarrer la trilogie qui permet d'apporter un angle de lecture complémentaire fort appréciable.
J'ai adoré l'âme du mal (cf ma chronique) et en commençant In tenebris j'ai eu peur de ne pas retrouver le même plaisir. A tort. On monte même une marche de plus.
Vous n'avez jamais lu de Maxime Chattam, vous adorez les thrillers machiavéliques, lisez cette trilogie !
Je voulais faire une pause en attaquant un nouvel auteur mais je ne résiste pas à poursuivre avec Maléfices pour connaître la fin des aventures ténébreuses d'Annabel et Joshua.
Bien à vous tous amis Babéliens !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
selena_974
  04 mars 2014
L'année dernière, je découvrais avec beaucoup de frissons et de plaisir L'âme du Mal, le premier tome de cette trilogie du Mal de Maxime Chattam. Ce fut un véritable coup de coeur, et me voici donc plongée dans la suite, In tenebris.
Suite aux événements du premier tome, Joshua Brolin a démissionné de la police, parcouru le monde à la recherche de réponses, avant de se reconvertir en détective privé spécialisé dans les disparitions. Une enquête concernant Rachel, une jeune femme qui a mystérieusement disparu, l'amène jusqu'à la ville de New York, au sein d'une affaire criminelle d'une ampleur et d'une cruauté inimaginables.
Joshua Brolin a beaucoup évolué depuis L'âme du Mal, et même si j'ai été un peu peiner de ne pas retrouver au début ce personnage que j'avais tant apprécié. Mais tout le monde évolue, et j'ai fini peu à peu par m'y habituer et par comprendre la raison de ces changements. Même détruit et hanté, il reste néanmoins un personnage très intéressant, qui a une dimension psychologique très profonde, et de véritables compétences de profileur. L'enquête en elle-même est très bien ficelée, j'ai eu beau imaginer toutes les hypothèses possibles, la clé de l'énigme ne m'est pas apparue avant la révélation finale. La cruauté, la complexité et l'ampleur de cette affaire sont effrayantes. On retrouve ici encore ce réalisme omniprésent dans tout ce que raconte Maxime Chattam, et la seule chose que je peux regretter c'est qu'il décrive aussi bien les crimes commis et les tortures qu'ont subi les victimes... J'ai parfois eu des nausées tellement c'est réaliste, effrayant et... malheureusement possible.
Encore un thriller de Maxime Chattam que j'ai adoré, largement à la hauteur de L'âme du Mal... Un excellent moment de lecture ! J'ai hâte maintenant de découvrir quelle nouvelle face du Mal va nous apparaître dans le troisième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290

Citations et extraits (151) Voir plus Ajouter une citation
LaureDcrLaureDcr   28 septembre 2022
New York palpite d'une vie perpétuelle, où le moderne côtoie l'ancien, New York est une ville verticale, elle vibre et s'étend. C'est un lieu qui appelle à faire plus. Un moderne d'extrême, mobile. Il n'y a sûrement aucun autre endroit avec une telle concentration d'individus où l'on se sente aussi seul, aussi vivant. Aussi mortel. Rien n'y est définitif, pas même les certitudes. Il lui en faut toujours plus, elle happe les énergies et rend les ales vierges à chaque matin. Elle est une drogue, elle octroie à certains la lucidité, à d'autres les paillettes. New York est de strass et de sublime. L'on y trouve ce que l'on y apporte.
Et Brolin n'y avait vu que des ombres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaureDcrLaureDcr   19 septembre 2022
Brolin étendit ses foulées le plus possible, il ouvrit la bouche en grand, manquant déjà d'oxygène. Il s'appliqua à respirer par le ventre et non par la poitrine.
Shapiro courait vite et il avait une bonne avance.
Quand le privé surgit sur le parking, il remercia sa bonne étoile que celui-ci soit désert, une prise d'otage était la dernière chose qu'il souhaitait. Il essaya de baisser au plus bas son centre de gravité, prit un appui extérieur et cassa sa course sur la gauche en tentant de perdre le moins de vitesse possible. Il poussa ensuite de toutes ses forces sur les muscles de ses cuisses.
Les deux hommes bondirent dans une ruelle, puis une autre avant de dévaler une sente étroite qui longeait une voie de fer industrielle.
Dans sa vision brouillée par l'effort, Brolin ne voyait plus distinctement Shapiro.
Tout le paysage tremblait, une effroyable secousse sismique.
Ses poumons imbibés de gaz carbonique se dilataient et se contractaient sérieusement, incandescents, menaçant de s'embraser. Brolin banda son corps en avant, poussant encore plus sur ses réserves.
Ses jambes disparurent sous la douleur.
Son souffle se chargea des vapeurs du vertige.
Les fourmillements ondoyaient à présent jusque dans ses bras. Tout son ventre se creusa, comme si une grenade déchiquetait ses entrailles.
La silhouette de Shapiro ondulait dans sa vision trouble, elle se rapprochait.
Il fallait tenir encore un peu. Mais Brolin était sur le point de s'éffondrer et de vomir.
Le dernier coup de reins brûla sa gorge et tout son intérieur s'enflamma. Il n'eut que la force de braquer son arme devant lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaureDcrLaureDcr   19 septembre 2022
- Tu sens le hurlement des oracles qui nous poussent en arrière , On cherche à nous empêcher d'y aller ! Le souffle de Delphes parvient jusqu'à nous, Anna ! La Pythie nous guette de son trépied!
Commenter  J’apprécie          00
LaureDcrLaureDcr   19 septembre 2022
L'homme était partout. Le conquérant victorieux d'une terre qui n'était pas en guerre.
Commenter  J’apprécie          00
rinecorineco   10 novembre 2013
Ce que vous voyez tout les jours, c'est un monde qui ne vit plus que par le marketing, par l'étude de la communication, et pas dans un but philanthropique...

On a remplacé les guerres quotidiennes par le travail, les batailles font toujours autant de victimes, mais elles sont moins visibles. Ces guerres d'aujourd'hui ne tuent presque plus d'hommes, elles tuent l'humanité.

Nous sommes bien parvenus à transformer l amour en un bien de consommation. Accumuler les ébats, les proies, se marier à la va-vite, comme ça, par folie, pour changer aussitôt.

Il a bien compris ce que chaque matin ce monde lui a appris: pour être, il faut avoir. Il faut avoir un numéro de sécurité sociale, avoir le permis de conduire, une maison, une femme ou un mari, des enfants, une grosse télé, avoir encore et toujours de nouveaux vêtements, de nouveaux cédéroms, avoir de l argent sur son compte pour pouvoir partir en vacances....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Maxime Chattam (85) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Chattam
Intégrale 6 à la maison - 3 février 2021 Maxime Chattam, Olivier Norek : rois du polar !humoristes, intellectuels, acteurs de l'actualité : chaque mercredi, nos invités se réunissent autour d'Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen pour proposer aux téléspectateurs une émission à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l'actualité, dans une ambiance chaleureuse et moderne.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La faune de l'alliance des trois

Matt croise le premier animal "étrange et redoutable" dans son immeuble. Il s'agit...

D'un singe
D'un aigle royal
D'un python
D'un chat siamois
D'un caniche blanc

10 questions
315 lecteurs ont répondu
Thème : Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois de Maxime ChattamCréer un quiz sur ce livre