AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702481110
483 pages
Éditeur : Le Masque (29/01/2003)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 1218 notes)
Résumé :
Ils auraient dû se méfier. Respecter le couvre-feu instauré depuis le meurtre du jeune Tommy Harper, retrouvé étranglé près de la voie ferrée. Reposer ce vieux grimoire poussiéreux tant qu'il était encore temps. Et surtout... ne pas en tourner les pages.
À présent, Sean le rêveur et sa bande vont devoir affronter le Mal absolu: à Edgecombe,
petite ville tranquille de Nouvelle-Angleterre, les éléments se déchaînent, de nouveaux adolescents disparaissent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (160) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  14 juin 2020
Un groupe d'adolescents face à la magie, au spiritisme, aux forces occultes, au bien et au mal.Ce livre se lit comme on regarde un film d'adolescents se battant contre des forces inexplicables.
L'adolescence. C'est le moment où on quitte l'enfance, avec ses croyances un peu naïves, où les gentils gagnent toujours contre les méchants.
L'adolescence. C'est le moment où il est hors de questiond e rentrer dans l'âge adulte, où tout est terre à terre, où la vie s'impose avec ses joies mais aussi ses problmes de grands, cette vie sans poésie, sans mystère, sans saveur.
L'adolescence. C'est ce moment où il y a autre chose, un peut-être... Un monde à découvrir, un monde à inventer... Un monde ailleurs, un monde parallèle, un autre monde que les adultes ne voient pas, ne voient plus, un monde qui est peut être le vrai...
L'adolescent ne croit-il pas toujours avoir raison ?!
Et si c'était le cas ???...
Merci Maxime Chattam de m'avoir replongé dans mes questionnements d'adolescente.
ET SI....???
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
Yggdrasila
  05 novembre 2016
J'adore les romans de Chattam et celui-ci ne déroge pas à la règle. Pour un premier roman, je le trouve très réussi.
Malgré la dimension fantastique assez présente, qui d'habitude me rebute un peu, j'ai apprécié cette histoire.
J'ai aimé suivre cette petite bande d'ado qui tente d'affronter le mal qui frappe Egecombe, leur petite ville tranquille.
Ce roman est moins noir que les autres thrillers de l'auteur. Ce n'est pas pour autant que les meurtres ne sont pas présents (avec Chattam il faut s'y attendre!). On y trouve également des personnages sympathiques, du suspense, de l'ésotérisme pour le côté fantastique, une histoire d'amour et une petite touche d'humour, le tout avec une bonne intrigue. Bref, je ne me suis pas ennuyée.
Dans la postface datant de 2006, l'auteur évoque le retour probable de ses personnages dans un futur roman. Les retrouver adultes pourrait être amusant.

Un bon thriller à lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5511
OceaneVincent
  27 juillet 2014
Après avoir lu la série Autre-Monde, du même auteur, Maxime Chattam, le 5ème Règne est un roman qui m'a plu. En effet, j'ai été séduite par sa couverture mais surtout par son résumé. Celui-ci prépare donc le lecteur à une atmosphère noire et lugubre. C'est donc cette atmosphère, cette histoire et l'écriture de Chattam qui m'a fait acheter ce bouquin.
Je ne suis pas une grande lectrice de thriller, mais celui-ci m'a plu car Maxime Chattam contrôle les événements avec une plume dosée. Ayant, auparavant, lu quelques critiques babéliennes avant ma lecture, certains lecteurs l'ont trouvé proche de l'oeuvre de Stephen King ce qui gène leur lecture, tandis que d'autres considèrent que Maxime Chattam s'est seulement inspiré de l'oeuvre. Je ne peux m'exprimer sur ce sujet car je n'ai pas lu le livre de Stephen King. Mais lorsque ce sera fait je n'hésiterai pas à poster mon avis dans ma critique.
La préface est un vrai plus pour connaitre "l'histoire", l'origine de ce roman. L'auteur s'adresse à nous avant notre lecture mais également à la fin, avec le Postface.
le groupe d'adolescents est très attachants de part les différences des caractères, et des attitudes. le groupe de pairs, acquiert de la maturité tout au long de leur "aventure". L'histoire est très bien menée. C'est donc une lecture très positive pour ma part.
Bonne lecture à tous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
isajulia
  21 avril 2013
Ce premier roman de Maxime Chattam est très réussi. Très différent dans le contexte par rapport au reste de sa bibliographie, ce livre est vraiment sympa à lire.
Mettant en scène une petite bande d'adolescents qui va se retrouver confrontée au mal, le roman mélange fantastique, ésotérisme et polar.
A certains moments j'ai presque cru lire un Stephen King tellement le style est bon.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, les héros ne sont pas trop cul cul et le suspense monte crescendo, l'histoire est bien construite et l'intrigue bien ficelée.
Idéal pour une lecture détente. A lire!
Commenter  J’apprécie          392
Sesheta
  03 juin 2008
Roman fantastique sur fond de thriller. Prix du roman fantastique du festival de Gérardmer. La magie, l'enfance, le suspense, les mots de Maxime nous entraînent dans le tourbillons de son imagination... Livre facile à lire et qui s'adresse plus aux ados que les autres thrillers de M.Chattam. J'aime bien!
Commenter  J’apprécie          380

Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   11 juin 2020
Il ne put s'empêcher de faire l'analogie entre les groupes de garçons et de filles et des grappes de raisin. Ils parlaient entre grappes, s'échangeant par moments des grains entre groupes. Il y avait du raisin blanc, du plus foncé - à la limite du noir - et même du jaune. Toutes ces grappes faisaient partie d'un vaste champ, la plupart ne se croiseraient jamais, mais tous finiraient de la même façon. Il était amusant de se dire qu'en fonction de là où il avait poussé, un raisin aurait une saveur différente, amer, piquant, doux, il y en avait pour tous les goûts. Finalement les hommes sont du raisin, se dit Sean, cultivé dans d'immenses champs à pousser que l'on appelle pays, région, ville ou maison ; on vient tous de la même terre et on pousse tous de manière plus ou moins similaire, mais on n'a pas les mêmes goûts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
NathalCNathalC   07 juin 2020
C'était une société d'apparence. Il fallait tout faire pour montrer aux autres, les vêtements, les voitures et même les animaux étaient devenus des faire-valoir pour leurs propriétaires. Bientôt ce serait au tour des enfants si ça n'était pas déjà le cas. A vrai dire Korn n'appréciait pas la technologie et cette société moderne parce qu'elle risquait à long terme de remplacer par des accessoires ce qu'il avait de plus précieux... la Magie.
L'homme dans sa quête du savoir ultime et de la modernisation incessante remplace la Magie naturelle d'autrefois par une magie qu'il crée de toutes pièces, au péril de son humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
NathalCNathalC   12 juin 2020
Pourquoi ne pourrais-tu pas pleurer? Tu crois qu'il y a ici quelqu'un qui n'a jamais pleuré ? Tu crois que quelqu'un ici peut assurer qu'il ne repleurera jamais plus de sa vie ? Ca m'étonnerait. Si l'homme a été doté d'un instrument aussi beau que les larmes c'est tout de même pour s'en servir un tant soit peu, et pas seulement durant les premières années de son existence...
Commenter  J’apprécie          340
LefsoLefso   16 octobre 2011
Il avait vu, Il avait regardé ces petites silhouettes s’agiter un peu plus bas, Il avait entendu l’odieux boucan qu’ils avaient fait. Mais Il n’était pas descendu, Il n’avait pas tenté de se les approprier, non, pas cette fois-ci. Ils étaient trois, pas très costauds d’accord, mais trois tout de même. Si un seul Lui échappait il pourrait donner l’alerte et tout deviendrait plus dur, non, non ; Il allait attendre qu’une bonne occasion se présente et Il nourrirait la Bête. Celle qui Lui parlait la nuit, celle qui Lui envoyait toutes ces images atroces dans son sommeil, celle pour qui Il devait travailler. Car s’Il travaillait bien, s’Il donnait à la Bête ce qu’elle voulait, beaucoup de ce qu’elle voulait, alors Il pourrait retrouver le sommeil, alors Il pourrait repartir sur les routes pour Lui et rien que pour Lui. Il pourrait aller loin de sa perfide tanière, Il irait là où Il voudrait, pour son plaisir. Mais il fallait beaucoup travailler pour la Bête, et déjà, alors qu’Il regardait les trois silhouettes s’éloigner avec leur moto, Il se prépara à servir la Bête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
totototo   07 juillet 2008
-L'Ora est calme, dit-elle sèchement. Aucun message de Guetteurs. Je ne vois pas pourquoi nous nous entêtons à sonder le Royaume! depuis le temps, il est peu probable qu'Il réapparaisse.
L'homme en face d'elle se leva, un homme si massif qu'on l'aurait cru tailler dans la pierre. ses maxillaires se comprimèrent et son visage devint subitement plus agressif, une bestialité sauvage se dégagea de son regard. Quelque chose d'animal émanait dangereusement de lui. D'une voix monocorde il s'exclama :
- Il se manifestera un jour ou l'autre, sois-en certaine, et ce jour là, nous mettrons la main dessus! (Un rictus de sadisme se dessina sur ses lèvres.) Le boss s'impatiente, il voudrait des résultats!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Maxime Chattam (89) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Chattam
Avis sur Un(e)secte à 10:18
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La faune de l'alliance des trois

Matt croise le premier animal "étrange et redoutable" dans son immeuble. Il s'agit...

D'un singe
D'un aigle royal
D'un python
D'un chat siamois
D'un caniche blanc

10 questions
287 lecteurs ont répondu
Thème : Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois de Maxime ChattamCréer un quiz sur ce livre

.. ..