AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ellexa


Ellexa
  30 novembre 2019
1928, des meurtres d'enfants particulièrement violents donnent la chair de poule aux habitants du Caire. Jeremy Matheson, détective anglais, se lance sur l'enquête, bien décidé à mettre fin à cette barbarie.

De nos jours, Marion est officiellement envoyée au Mont Saint Michel pour une retraite spirituelle en compagnie de frères et soeurs dans une abbaye... En réalité c'est la DST qui l'a envoyée se cacher ici, loin de tout. Pour quelques semaines voir des mois, elle est contrainte de passer inaperçu et surtout de ne pas trahir sa couverture.
Marion s'ennuie vite, aussi accompagne t elle un des frères faire un inventaire dans une bibliothèque. le travail, bien que fastidieux, a le mérite de lui faire oublier ses vacances forcées. Dans le rayon des livres étrangers, elle tombe sur un roman de Poe qu'elle adore, mais au moment de le feuilleter, elle se rend compte qu'il s'agit en fait d'un très vieux journal intime, rédigé en anglais. La curiosité la pousse à "emprunter" l'ouvrage pour en poursuivre la lecture chez elle.

Ce journal intime, c'est celui de Jeremy Matheson. Sa plume la transporte en Egypte, avec lui et elle lit avec l'envie grandissante de savoir qui est l'auteur de ces crimes abominables. À ce mystère s'en ajoute un autre : quelqu'un est entré chez elle et lui a laissé une lettre lui demandant de restituer l'ouvrage à son propriétaire. Est-ce un frère, un soeur de l'abbaye ? Ils ont tous un gros jeu de clés, comprenant aussi celles de son appartement. Une de ses nouvelles rencontres ? C'est possible aussi.

Marion poursuit tout de même sa lecture, son envie d'arriver au dénouement prend le pas sur tout le reste.

Deux histoires en une seule : celle de Marion, protégée par la DST pour avoir vu quelque chose qu'elle n'était pas sensée voir et qui a manifestement eu d'énormes répercussions politiques ; et celle de Jeremy, jeune détective au sang froid, excellent dans son métier à la poursuite d'un tueur qui diffère de la normale, avec une touche mystique.

Deux histoires qui n'ont rien à voir, et pourtant...
Les deux récits nous transportent, l'un dans la chaleur du Caire, l'autre dans la fraîcheur, la pluie et le vent Du Mont. Au début du roman, Maxime Chattam nous explique qu'il a testé la lecture en musique, et propose au lecteur de tenter l'expérience en proposant des titres à écouter suivant les lieux du récit. J'ai donc essayé et c'est en effet un plus, les titres proposés permettent de nous ancrer encore plus profondément dans les différentes histoires, c'est époustouflant !

Que dire de plus sinon que j'ai été une fois de plus séduite par la plume et les descriptions diverses de l'auteur, et très agréablement surprise par la petite énigme de la fin.
Commenter  J’apprécie          75



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus