AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847891560
Éditeur : Delcourt (05/01/2006)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Un jour d'été comme les autres, à Xingfu. Soleil de plomb et calme plat. Lorsqu'un vieil homme se présente à l'auberge, on court chercher Wu Gang, le jeune défenseur du village. Ce sabreur de talent a pour habitude de défier et tuer tous les étrangers qui se présentent les armes à la main. Mais cette fois, Wu Gang va avoir une surprise de taille. Et ce qui n'aurait du n'être qu'une formalité va b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Witchblade
  20 octobre 2014
Livre découvert il y a quelques temps déjà en furetant de-ci de-là et acheté peu après. L'avantage des BD est qu'elles ne restent guère dans ma PAL. L'inconvénient, par contre, est que je ne me souviens jamais des résumés et donc de ce qui m'a attiré dans un livre. du coup, j'y suis un peu allée à tâtons pour cette nouvelle série.
Nous suivons Wu Gang, le jeune défenseur d'un village, alors qu'il recherche un vieil homme qu'il aurait dû tuer quand celui-ci a traversé son village car il était armé. Il a néanmoins eu pitié car l'arme était brisée. Malheureusement pour le jeune homme, le reste du village n'est pas du tout du même avis...
Ce tome est donc celui de la présentation des personnages et de la rencontre entre eux car je pressens que le jeune homme et le vieil homme vont rester un bout de chemin ensemble. À voir dans la suite des tomes. Cette série est d'ailleurs terminée en 4 tomes et j'ai déjà le deuxième en ma possession.
Par ailleurs, les graphismes sont agréables, tantôt de couleurs chaudes, tantôt plus froides. L'histoire se lit toute seule car on veut toujours en savoir plus sur ce mystérieux vieil homme qui semble voler. Des personnages de légendes ont l'air également être de la partie. Qui est-il donc ?
Comme vous l'aurez compris, ce tome est une bonne découverte qui, j'espère, ira en se confirmant avec la suite de la série. Je vais de ce pas lire le tome 2 pour savoir si j'achète ou pas les 2 derniers tomes. Petit plus, les graphismes pour les combats sont très clairs et les dialogues plutôt courts.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Oliv
  25 janvier 2017
[Cette critique ne concerne pas le premier tome pris séparément, mais l'ensemble de la série]
"Le sabre et l'épée" est une série en quatre tomes, pas tout à fait récente puisque ceux-ci sont parus entre 2006 et 2009. Alors que la bande dessinée semble se chercher à tout prix une sorte de "légitimité intellectuelle" au point de renier jusqu'à son nom pour adopter celui de "roman graphique", on a là un bel exemple de BD de pur divertissement, colorée, pleine d'action et d'aventures, qui s'attache à nous faire voyager dans le temps et l'espace au milieu de magnifiques paysages. Un seul terme suffira à définir précisément de quoi il est question ici : wuxia. Autrement dit, l'équivalent chinois de nos récits de cape et d'épée, un genre prolifique vieux de plusieurs siècles qui fait la part belle aux arts martiaux, avec des combats spectaculaires, à main nue ou à l'arme blanche, et où le surnaturel s'invite fréquemment.
Dans cette série, en plus de nombreux combats parfaitement chorégraphiés et défiant les lois de la physique, on trouve donc un jeune homme plein d'ardeur associé à un vieux maître sentencieux, un monastère à flanc de montagne où l'on enseigne les arts martiaux, des brigands "cachés dans les herbes", des créatures légendaires, de la magie... Autant d'éléments récurrents du wuxia. Et force est de constater que les auteurs, bien qu'Européens, ont parfaitement restitué l'essence de la littérature populaire chinoise. Ayant alterné la lecture des quatre tomes de "Le sabre et l'épée" avec les soixante-et-onze chapitres de ce roman-fleuve qu'est "Au bord de l'eau", j'ai relevé dans les répliques des personnages créés par David Chauvel de nombreux éléments de langage empruntés au chef-d'oeuvre de Shi Nai-an ; plus globalement l'esprit en est très semblable. Frustré d'avoir vu la prometteuse adaptation de "Au bord de l'eau" par Jean-David Morvan arrêtée au bout de deux tomes, j'ai eu plaisir à retrouver une ambiance que l'on rencontre assez souvent dans le cinéma asiatique distribué chez nous, mais beaucoup moins dans des oeuvres littéraires accessibles en français.
Ainsi les auteurs n'ont-ils pas cherché à occidentaliser leur propos, ce qui est appréciable... Mais l'une des conséquences de ce parti-pris est que des lecteurs connaissant mal la culture chinoise risquent de passer à côté de certaines choses. Par exemple, l'intervention de Guanyin (qui n'est d'ailleurs pas nommée) à la fin du dernier tome pourrait donner l'impression de n'être qu'un mauvais deus ex machina ; ce qui est limpide et cohérent pour un lecteur sinophile ne le sera pas pour tout le monde, et l'on pourra avoir du mal à comprendre comment et pourquoi cette divinité a changé du tout au tout le destin du jeune Wu Gang... En outre, il ne faut pas s'attendre à être ébahi par la richesse du scénario ou par la construction de l'intrigue. D'ailleurs le récit aurait sans doute pu tenir en deux tomes, ou en huit, en retranchant ou en ajoutant certaines péripéties... Mais cela n'a que peu d'importance car c'est le genre d'histoire où la destination compte bien moins que le voyage. Tout ceci pourrait néanmoins contribuer à expliquer pourquoi cette série, qui personnellement m'a offert tout ce que j'en espérais, semble n'avoir touché qu'un nombre modeste de lecteurs depuis sa parution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
meygisan
  20 septembre 2018
Il s'agit là d'une découverte pour moi, d'une découverte autour de la Chine ancienne, car mis à part les quelques Jackie Chan et autres Bruce Lee mâtés dans ma jeunesse, c'est un univers que je ne connais absolument pas.
Côté humour, je retrouve un peu celui des films de Chan, et le sempiternel duo vieux sage/jeune apprenti.
L'histoire commence comme une ancienne légende qui semble en fait se réaliser sous nos yeux, au fil de notre lecture. Il y est question de combat au sabre, d'honneur, d'anciens démons bien réels, et d'une quête fabuleuse.
Ce premier tome voit la rencontre entre Wu Gang, un jeune sabreur qui s'est fait défenseur de son village, et un vieux voyageur énigmatique. la rencontre est inhabituelle, dans le sens où contrairement à ses habitudes, Wu Gang laissera le vieux en vie, et ce changement signera à son insu, le début d'une aventure mémorable.
Côté graphismes, je n'ai pas accroché du tout aux traits des personnages, trop simplistes, voire enfantins. En revanche, le choix des couleurs donne un ton particulier à cette bd. Chaque planche n'affiche pas plus de deux ou trois couleurs, déclinées seulement en quelques teintes, créant ainsi des atmosphères tantôt très chaudes, tantôt très froides. Et c'est plutôt bien réussi. Les décors et les paysages sont eux aussi assez réussis. Parfois j'ai l'impression de regarder le roi des singes, le film d'animation des années 60...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
yoshi73
  09 novembre 2010
Wu Gang est une fine lame. Il a pour mission d'éliminer tous les étrangers qui se présentent avec une arme dans son village. Lorsqu'un étrange voyageur se présente et qu'il dégaine une épée cassée, Wu Gang refuse de le tuer. Cette clémence va en faire la risée du village. Tout le monde pense qu'il a eu peur. Aussi, sa fierté piquée au vif, Wu Gang va partir sur les pas de cet homme dans le but de le combattre et de retrouver son honneur. Mais l'étranger semble ne pas être un homme banal. Il va entraîner Wu Gang sur une route périlleuse.
J'ai bien aimé cette bande dessinée. le personnage de Wu Gang m'a plu. J'ai aimé le ton empreint d'humour utilisé par le scénariste et les dessins sont agréables à découvrir. Les combats sont bien dessinés et ne sont pas fouillis comme c'est trop souvent le cas.
Bref, une bande dessinée qui se laisse découvrir et qui se lit assez vite, les dialogues n'étant pas très longs et laissant la place à l'action.
Commenter  J’apprécie          30
Orha08
  10 novembre 2017
Un premier tome vraiment époustouflant, de jolis dessins, une histoire très intéressante qui nous ramene le japon j'ai apprécié le fait qu'il nous narre en meme temps la legende des deux épées
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
meygisanmeygisan   20 septembre 2018
Sur cette montagne habite Wulong, le dragon flambeau. Lorsqu'il ouvre les yeux, la lumière apparaît sur le monde; et lorsqu'il les ferme, alors c'est la nuit qui arrive. Lorsqu'il inspire, c'est l'été sur la terre, et lorsqu'il expire, c'est au tour de l'hiver. S'il souffle faiblement, alors c'est le vent et la pluie. Mais s'il souffle fort, c'est le tonnerre et les éclairs.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de David Chauvel (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Chauvel
Payot - Marque Page - David Chauvel - La route de Tibilissi
autres livres classés : presentationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Wollodrïn

Dans quelle cellule sont enfermés les personnages au début du premier tome ?

La XVII
La XXVI
La XXVII
La XXXVII

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Wollodrïn, INT1 : Le matin des cendres de David ChauvelCréer un quiz sur ce livre