AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756068144
Éditeur : Delcourt (05/11/2014)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Pinocchio, pantin de bois né des mains du menuisier Geppetto, est un bien mauvais fils, qui a envoyé son père en prison et doit maintenant se faire pardonner. Ainsi débute l'histoire du pantin qui voulait devenir un vrai petit garçon. Un récit hors du temps, jouant des contrastes et mêlant habilement cruauté, humour et poésie pour évoquer des thèmes universels comme la paternité ou le rapport à la différence.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Amindara
  13 mars 2015

Pinocchio… bon sang que cette histoire est loin dans ma tête. Je crois avoir vu le dessin animé quand j'étais en primaire. Je sais que mon frère avait le livre et je me demande si je ne l'ai pas lu (mais je ne m'en souviens pas…). Bref, cette histoire, c'était comme si je la découvrais à nouveau.
J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette BD. D'abord parce que le début ne me parlait pas. J'avais l'impression que ce n'était pas l'histoire que je connaissais, ou du moins, dont je me rappelais. (J'avais le vague souvenir que Pinocchio n'était vivant qu'à partir du moment où la fée intervenait.) Et puis, au fur et à mesure que j'avançais dans l'histoire, j'avais des bribes de souvenirs qui me revenaient. Cela ne devait donc pas être si éloigné de ce à quoi je m'attendais. Et au fur et à mesure que j'avançais, j'ai pris conscience d'une chose : je n'aime pas Pinocchio. Est-ce que c'est que l'adaptation en BD ou est-ce que l'histoire est vraiment comme ça ? J'ai eu l'impression que tout allait trop vite. Cette BD se passe sur plusieurs mois et on ne s'en rend même pas compte. Pas la moindre indication à ce sujet si ce n'est quelques allusions dans quelques dialogues. C'était un peu dérangeant. Sans compter le fait que Pinocchio est exaspérant. A chaque fois qu'il lui arrive un truc, on pense qu'il a compris la leçon, qu'il ne recommencera pas. Et…. Non ! Il n'a rien pigé ! Il m'énerve !
Bon point pour cette BD : les dessins. J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur. C'est enfantin, réaliste, coloré et sombre en même temps. le genre de dessins que j'aime.
Pour conclure, à mes yeux, cette BD n'est pas une réussite. Mais c'est probablement parce que je n'aime pas Pinocchio. Heureusement, les dessins rattrapent le coup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Flore
  11 février 2019
David Chauvel et Tim McBurnie adapte en bande-dessinée l'histoire de Pinocchio, le fameux petit pantin de bois qui voulait devenir un vrai petit garçon.
Je ne suis pas fan de l'histoire de Pinocchio à la base. C'est une sorte de traité d'éducation à destination des enfants que je trouve beaucoup trop moralisateur. D'autant plus que le petit pantin passe son temps à faire des bêtises et à se lamenter dans un perpétuel recommencement. Mais Tim McBurnie apporte, à travers ses illustrations, un certain charme à l'histoire.
Le format de la bande-dessinée permet, en outre, de dynamiser cette histoire et de la rendre un peu moins abrutissante de recommandations comportementales. Malheureusement, les chapitres ne sont pas explicitement séparés et le manque de liaisons rend l'histoire de Pinocchio un peu confuse.
Commenter  J’apprécie          50
temps-de-livres
  25 février 2015
Maître Cerise voulut couper une bûche pour en faire un pied de table, mais celui-ci se rebiffa. Gepetto hérita de la bûche. Elle devînt un pantin de bois, prénommé Pinocchio. Mais ce pantin n'avait pas de conscience et c'est à travers ses expériences qu'il deviendra un bon petit garçon.
J'avais chroniqué la semaine dernière Les Aventures de Pinocchio. Il fallait que je me rappelle de l'oeuvre originale pour aborder l'adaptation du duo Chauvel/McBurnie. Ce n'est pas la première adaptation de David Chauvel, ni son premier scénario. On lui doit Alice au Pays des Merveilles, L'Île au Trésor ou le Magicien d'Oz. Quant à l'australien Tim McBurnie, c'est son troisième livre et c'est encore un duo avec notre rennais, après Ara.
Adapter en 80 pages l'oeuvre de Carlo Collodi est une gageure. Pour la petite histoire, le scénario était destiné à Alfred, mais les aléas de la vie ont fait qu'il a atterri dans les crayons de Tim McBurnie. David Chauvel a retravaillé son récit pour qu'il corresponde à l'australien plutôt qu'à l'italien.
Le travail d'adaptation a été minutieux. On aura plaisir à retrouver chaque personnage et à mettre de côté celle de Walt Disney. Les aventures du pantin sont retranscrites fidèlement, mais si le résultat global est bon, je trouve qu'il manque toutes les « respirations » du roman. Les pensées de Pinocchio sont quasiment absentes. Tous les évènements s'enchaînent, sans pause, sans explication. Je chipote, mais les pauses, les explications font partie du roman. le rythme de l'histoire en est affecté, mais pas la compréhension. En celà, elle se rapproche de la parution en épisodes.
A lire cette bande dessinée, pourrait-on croire qu'il s'agit du troisième livre de Tim McBurnie ? le récit est magnifiquement illustré par l'australien. le design des personnages est très réussi, mais il faut dire que Collodi ne donne pas beaucoup d'indication dans son roman. N'étant pas influencé par Disney ou par ses lectures, Tim McBurnie en donne une version fraîche. Quant aux couleurs, c'est un fond qui va accompagner la lecture et être adapté par rapport au ton de l'histoire. Un parti-pris gagnant qui donne une ambiance théâtrale (à chaque tableau sa couleur).
L'objet est un beau-livre. le format comme le contenu se rapproche des livres illustrés montrant ainsi une originalité de plus.
Sombre et joyeux, enfantin et moralisateur, on retrouve toutes les nuances du conte de Pinocchio dans cette adaptation. Si le scénario allège l'histoire, il n'y enlève rien d'essentiel. Une bonne expérience pour redécouvrir l'oeuvre de Carlo Collodi et pourquoi pas, la relire ?
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Phelio
  18 décembre 2014
une version moderne mais plutôt fidèle de l'histoire de ce petit pantin qui voulait devenir un gentil petit garçon sage... le dessin est agréable, la couleur enchanteresse et le livre en lui-même bien fini et d'un format original
Commenter  J’apprécie          20
lectures_du_chatpitre
  31 janvier 2017
Ravie d'avoir pu découvrir la véritable histoire de « Pinocchio » et son auteur, mais l'histoire reste très dense par sa multitude de petites histoires successives presque sans fin et sans liens, le tout sur fond de grande naïveté, rendant le tout assez indigeste!
Lien : http://blogleslecturesduchat..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (5)
BoDoi   15 décembre 2014
Le parti-pris de fidélité se révèle à double-tranchant : on profite bien de la belle histoire de Collodi, mais on lit une bande dessinée à laquelle il manque un point de vue personnel.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   01 décembre 2014
C’est avec plaisir qu’on redécouvre une histoire qui nous a marqués, gamins. C’est avec amusement aussi qu’on observe comment la magie est finalement banale dans l’univers qu’ont croqué Chauvel et McBurnie (personne ne semble étonné qu’un pantin de bois parle !). C’est avec curiosité qu’on découvre comment a été traité tel ou tel passage, avec éventuellement une pointe de déception qu’on voit que la baleine de certaines versions s’est réduite à un requin moins impressionnant.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BullesEtOnomatopees   25 novembre 2014
Très belle BD dans un format atypique, presque carré, qui devrait ravir les petits mais aussi les grands comme le prouve sa touchante préface, Pinocchio, c’est aussi l’histoire de son père Geppetto, qui nourri un amour inconditionnel à ce petit garnement. Un beau conte qu’on a plaisir à redécouvrir.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BDGest   25 novembre 2014
David Chauvel s’en tient aux fondements, mais en conservant ce qu'il convient de liberté. Il insuffle beaucoup de rythme, de drôlerie et de tendresse. Les dialogues sont travaillés et parfois même savoureux. Avec justesse, le scénariste n’évite pas la part de noirceur et le côté moralisateur qui font parties intégrantes des contes.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   13 novembre 2014
Chauvel s’associe à l’australien Tim McBurnie pour une adaptation pétillante du classique de la littérature enfantine. Dans son format large et paré de ses belles couleurs, un album qui redonne du tonus aux aventures de la marionnette qui ne sait pas résister aux tentations.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fun177fun177   24 mai 2016
Je dis que lorsqu'un médecin prudent ne sait que dire, alors il fait aussi bien de se taire
Commenter  J’apprécie          80
Pixie-FlorePixie-Flore   11 février 2019
Quelle vilaine maladie que la faim...

[p10]
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de David Chauvel (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Chauvel
Payot - Marque Page - David Chauvel - La route de Tibilissi
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Wollodrïn

Dans quelle cellule sont enfermés les personnages au début du premier tome ?

La XVII
La XXVI
La XXVII
La XXXVII

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Wollodrïn, INT1 : Le matin des cendres de David ChauvelCréer un quiz sur ce livre