AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2413011285
Éditeur : Delcourt (26/09/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Pour nos héros, c’est le dernier voyage, celui qui répond à toutes les questions et scelle les destins à jamais. La fin surprenante d’une série qui revendique une fantasy différente !

Un elfe, un nain, un orc, une humaine… Quatre pouvoirs, quatre héros, quatre… prisonniers, capturés par les sorciers de Termüdd et enfermés dans les profondeurs de Marmaëkardd. Là, ils font face à celui qui les a traqués et compte s’accaparer les pouvoirs dont ils ont h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  26 septembre 2018
J'ai dit tellement de bien de cette série et de ses auteurs, que c'est avec une immense tristesse que je suis obligé de faire la chronique de ce dixième et dernier tome de la série "Wollodrïn" qui pire qu'une immense déception laisse derrière lui un terrible sentiment de trahison... J'ai mis 2 étoiles pour le magnifique travail de Jérôme Lereculey aux dessins et de Lou aux couleurs, mais franchement le coeur n'y est vraiment pas hein... « La fin surprenante d'une série qui revendique une fantasy différente ! » : si surprenante veut-dire déplaisante à ce point-là, on aurait pu et aurait dû s'en passer, et la fantasy différente si c'est pour faire cela et on bien on s'en passera aussi... Pourquoi, oui pourquoi nous avoir laissé entrevoir une Justice League médiévale-fantastique pour à la fin tout envoyer valdinguer avec autant d'injustice ? Malédiction du grimdark martinien qui ne mène à rien ???

Livrés pieds et poings liés au petit-fils de Sauron et Thulsa Doom, nos 5 héros représentant de 5 peuples n'ont pas d'autre choix que de faire un pari : est la nostalgie d'autrefois et l'envie d'autre chose ou la soif de haine qui anime le plus l'adversaire de 5 peuples ? le défi est lancé et c'est sous l'étroite surveillance des sbires du Sombre Seigneur que nos quêteurs repartent à l'aventure : amener Nethenol aux survivants du peuple akkrân, s'il tant est qu'ils existent encore... L'histoire se pose un peu et c'est l'occasion de clarifier et approfondir le relationship drama qui comme l'ont voulu les auteurs passe de l'héroïsme à l'humanisme (avant de faire n'importe quoi, voir plus bas) : Tridîk le nain est un faible qui est devenu fort sans pour autant perdre son coeur d'or, Haffanen l'elfe qui a été éduqué en tueur apprend à devenir guérisseur, Winhbor l'orc champion de la solitude devient le champion de la solidarité, Wffnïr dragon piégé dans le corps d'un humain sans âge comprend qu'on peut être respecter sans être craint, et Halhmgar use de son omniscience non pour son intérêts particulier mais bel et bien pour le bien commun (même Nethenol le méchant millénaire se met douter : pourquoi avoir tant haï au lieur de faire sa vie?)... Pour ne rien gâcher Onimazu qui mène la fine équipe parvient à renoncer à la haine qui l'habitait, et on fait le lien avec tous les albums précédents. Après moult péripéties (personne ne sait nager ? personne ne sait construire un bateau ?), les quêteurs parviennent au bout de leur quête : il faut boucler la série et les choix opérés par David Chauvel sont tellement... je n'ai même pas de mot pour exprimer ma déception et ma désillusion, qu'après avoir kiffé les 9 tomes précédents j'ai jeté l'album par terre... Tout ça pour ça ? Non seulement c'est importe quoi, mais en plus l'espoir est mort de chez mort !!!

ZONE SPOILERS : à vos risques et périls
Alors les Akkräns obligent Nethenol à se suicider pour tous les crimes qu'il a commis car par ses actes il a déshonoré son peuple... Pourquoi pas, mais on aurait pu aller au bout du bout avec une rédemption du tyran comme cela a déjà été très bien fait ailleurs.
Mais ils décident aussi par principe de précaution extrême de buter nos héros salement (dont 2 enfants et 1 adolescent) parce que le pouvoir corrompt et que le pouvoir absolu corrompt absolument : le monde n'a pas besoin de héros, donc il faut buter les héros avant qu'il ne deviennent des salauds... Déjà d'où qu'ils mettent sur le même plan le tyran génocidaire et 5 pauvres bougres qui ont tenté vainement de s'opposer à lui en essayant de transformer l'ennemi en ami : ça n'a putain aucun de sens bordel de merde ! En plus on suggère que Nethenol avait hérité d'un super-pouvoir comme ses opposants, or cela n'a jamais été dit ou montré auparavant sans parler de la prophétie de la main qui du coup est balayé d'un seul geste après avoir guidé la série depuis un paquet de tomes (et ouais David Chauvel, une main ça a 5 doigts et non 6 doigts). Et puis tout ce qui a été mis en place de puis un paquet de tomes démontre aussi le contraire (cf. ma description du relationship drama juste au-dessus), donc ça n'a vraiment putain aucun de sens bordel de merde ! Cela aurait été une critique de l'homme providentiel au moins, mais non car dans ce cas aucun des 5 héros n'a la tête de l'emploi à part Halhmgar qui comme Ivan Whisky dans "Cyborg 009" n'est pas bien loin du bon vieux deus ex machina... Halhmgar qui après avoir tout fait pour assurer sa survie et celle de ses compagnons se laisse buter sans rien dire et sans rien faire en sachant par avance tout ce qui allait survenir, laissant ses dits compagnons à leur triste sort... Soupirs... C'est comme si dans "Le Seigneur des Anneaux" dont se revendique David Chauvel la Team Aragorn se faisait massacrer à son retour à Minas Tirith par la population parce qu'on n'a plus besoin d'eux et que par principe de précaution on les butait tous pour qu'aucun n'entre eux n'ait la tentation de devenir le nouveau Sauron... (et même si tu voulais aller par là, il aurait fallu un nouveau cycle et pas quelques pages !)
L'épilogue aurait pu rattraper le coup, mais même pas en fait ! Car on nous montre une Onimaku âgée et désabusé qui a perdu son époux avant de perdre son unique enfant sans jamais savoir ce qui est arrivé à elle et à tous ceux qui l'accompagnaient, et elle qui nous explique que si les Elfes et les Dragons sont revenus avant que tous les peuple cohabitent en paix c'est elle l'espère grâce à leurs efforts... Donc David Chauvel, si j'ai bien compris et si on est raccord avec ta logique c'est n'importe quoi : si le super-héros ne sont responsables de rien pourquoi les avoir tous butés salement et inutilement ? et si les super-héros sont responsables de tout ce qui est bien pourquoi les avoir tous butés salement et inutilement ? Même chose pour le super-vilain : pourquoi prendre pour fait accompli qu'il est responsable de tous les maux et qu'il suffit de s'en débarrasser pour y mettre fin après avoir montré dans tous les tomes précédents que les peuples n'avaient besoin de personne, et encore moins d'un méchant millénaire pour se détester et s'entretuer... Bref, David Chauvel semble se contredire dans toutes les configurations possibles ce qui invalide tout ce qu'il a construit durant 10 tomes : on se retrouve donc avec un album final qui ne donne absolument pas envie de relire tous ceux qui l'ont pourtant si joliment précédé... Soupirs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
ajc2ht
  20 octobre 2018
"Voilà. C'est fini."
La série Wollodrïn est terminée.
Le superbe dessin de Jérôme Lereculey, magnifié par les couleurs de Lou nous ont apporté une histoire qui fera date par sa générosité.
Car c'est la caractéristique majeure que je retiens du scénario de David Chauvel : sa générosité et un sens de l'ouverture aux autres qui fait bien souvent défaut de nos jours.
Mais... Car il y a un "mais".
Je ne sais pas quoi penser de ce dernier album.
Il m'a ému.
Les ressorts dramatiques fonctionnent bien, mais...
Spoil :




Toutes ces incohérences donnent l'impression d'un volume de clôture de saga "parce qu'il fallait bien".
L'histoire aurait peut-être mérité un diptyque de plus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
Northman
  30 septembre 2018
Dernière ligne droite pour nos héros, captifs des sorciers de Termüdd, ils vont négocier avec leur chef, Nethenol, afin de les accompagner à la recherche des derniers de sa race.
À la manière d'Ange pour Ayesha, Chauvel et Lereculey choisissent un traitement très particulier pour leurs personnages. Parti pris osé, ils vont diviser les lecteurs, c'est assuré.
Cette série est particulière de toute façon tant les auteurs se sont accaparé les codes de la fantasy pour créer LEUR fantasy.
Née à la suite du très bon one shot 7 voleurs, Wollodrïn a pris rapidement son envol. L'univers dépeint est riche, travaillé et sort complètement de l'ordinaire...jusqu'à la fin.
En entamant leur quête, les personnages ont déclenché quelque chose, des forces sont à l'oeuvre, des bouleversements dont ils n'ont pas réellement conscience et qui trouveront leur point d'orgue au-delà de leur aventure.
Car c'est là leur véritable pouvoir, à l'instar de Jon le Chninkel, de Rosinski et Van Hamme.
Inattendue, brutale mais aussi puissante, cette conclusion laisse certes un goût amer mais on ne saurait reprocher aux akkräns leur raisonnement. Un raisonnement malheureusement nécessaire.
Eux qui jouent tout aussi inconsciemment la dernière note de cette partition.
L'épilogue pose la dernière pierre, conclusion teintée de mélancolie, achevant de belle manière cette excellente saga.
Onimaku en est convaincue, les derniers héros observent fièrement un monde apaisé depuis les landes dorées de Wollodrïn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32

critiques presse (1)
Sceneario   25 février 2019
Avec ce dixième tome, Chauvel et Lereculey terminent en beauté la série avec un final auquel les lecteurs ne s'attendaient pas [...] Les personnages principaux se sont imposés, qu'ils soient nains, orcs, elfes ou humains. Un récit humaniste chargé en émotions, sans oublier quelques belles scènes d'humour.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   25 septembre 2018
- Pourquoi m'aider ? Je viens de vous expliquer que j'étais à l'origine de ces guerres sanglantes qui ont fait tant de mal à vos peuples. Pourquoi, maintenant que vous savez tout ça, vous me proposer votre aide ? Vous devriez, au contraire, aspirer à la vengeance...
- Tout le monde n'est pas comme vous. Je suis beaucoup trop jeune pour me soucier de ce qui s'est passée avant moi. Et beaucoup trop vieille pour ne pas vouloir mettre un coup d'arrêt définitif à cette spirale infernale de vengeance et de mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
NorthmanNorthman   30 septembre 2018
Notre décision est prise et elle est sans appel.
Quand on voit ce qu'ils font des pouvoirs...pour nous c'est une évidence...le monde n'a pas besoin de héros.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de David Chauvel (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Chauvel
Payot - Marque Page - David Chauvel - La route de Tibilissi
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Wollodrïn

Dans quelle cellule sont enfermés les personnages au début du premier tome ?

La XVII
La XXVI
La XXVII
La XXXVII

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Wollodrïn, INT1 : Le matin des cendres de David ChauvelCréer un quiz sur ce livre