AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782756025810
56 pages
Delcourt (24/08/2011)
4.01/5   67 notes
Résumé :
Le groupe des prisonniers de la cellule XXVII a volé en éclats à la suite d'une bataille sanglante : tandis que les uns ont réussi à fuir, les autres sont capturés par les orcs. La mission semble désormais oubliée, et pourtant les deux rescapés Rohrr et Ebrinh ne comptent pas s'arrêter là, décidés à sauver leurs amis d'une mort certaine et à tenir parole. Mais le temps leur est compté.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 67 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

cicou45
  19 octobre 2015
Après avoir relu la critique que j'avais faite du tome un, je n'ai pas eu trop de difficultés à me replonger dans l'histoire et à me remémorer l'essentiel de ce qui s'était passé en amont. Même si j'ai encore un peu de mal à me rappeler tous les noms de nos protagonistes, j'ai pu suivre facilement le déroulé de l'intrigue. Des hommes et une femme dont un archer et un nain ont été envoyer en mission pour retrouver une jeune fille enlevée par les Orcs, L'histoire se complique suite à une terrible bataille contre ce peule voit notre petit groupe séparée et surtout lorsque certaines intentions des membres qui le composent ne sont pas aussi louables qu'ils pourraient l'être. En effet, certains ne sont pas tous décidés, si jamais ils réussissent dans leur mission suicide, à ramener cette jeune fille en vie. La raison ? Je ne vais pas vous la dévoiler car cela gâcherait une bonne partie de l'intrigue mais comme dit le vieil adage "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !" ...enfin cela n'est pas valable pour tous malheureusement ! Alors si vous voulez savoir qui changera de camp et qui restera campé sur ses positions, vous savez ce qu'il vous reste à faire : découvrir ce deuxième tome de "Wollodrïn" !
Un graphisme toujours aussi bien travaille et une série qui mérite donc d'être découvert par tous les passionnés ou amateurs de bande-dessinée et d'héroïc fantasy en particulier et pas seulement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
RosenDero
  12 mai 2022
Avant de lire ce tome 2, j'ai dû relire le premier car son souvenir était assez éloigné.
C'est avec plaisir que j'ai donc recommencé et terminé ce diptyque.
L'histoire se complexifie dès le départ (avec, entre autres, une charade pas facile ^^) car les groupes sont séparés. Ce n'est rien à côté des révélations de dernières minutes qui remettent toute la quête en perspective.
J'ai un léger doute quant à la crédibilité du twist (sans parler de ces soldats qui sortent toujours de nulle part), mais le tout est rondement mené et hyper prenant.
La suite bientôt !
Commenter  J’apprécie          200
Meygisan
  30 mai 2018
De retournements de situation il est question dans ce tome. On ne peut pas dire que le scénario progresse dans une direction habituelle, voire classique. Et c'est tant mieux! David Chauvel maîtrise son histoire et souhaite nous dire quelque chose. Et ce quelque chose réside dans le personnage de Onimaku, la seule donzelle du groupe et des péripéties qui l'attendent. Il est nécessaire de comprendre cette histoire à plusieurs niveaux et de plusieurs niveaux il est bien question ici. Il y a d'abord cette satanée mission pour laquelle nos personnages ont été embauchés et qui tourne au vinaigre. Mais ça, nous le savions déjà dans le tome 1. Ce que nous savions également, c'est cette fameuse guerre dans laquelle les Orcs entrent de plein pied après des années voire des siècles d'abstinence. Cette guerre fait donc office de toile de fond et rythme quelque peu le récit. Elle engendre également quelques modifications majeures dans le déroulement de la dite mission de départ. Il y a ensuite la petite histoire naissante d'Onimaku, qui viendra se juxtaposer lentement mais sûrement à l'histoire principale et qui finira par s'imposer comme la véritable histoire. Celle ci prendra véritablement forme au moment d'une révélation importante, ainsi que d'autres, mais concerne une espèce de volonté politique dont l'auteur nous révélera les derrières que tard dans le récit, ceci bien volontairement et bien judicieusement. Et ceci afin de nourrir son propos qui tourne autour de l'utilité de la guerre et de ce qu'elle cache et révèle réellement. Qui en profite? Qui en est victime? David Chauvel aime bien jouer avec les codes et il le fait à merveille dans ce dyptique.
Les graphismes superbes de Jérôme Lereculey finissent de faire de cette bd un incontournable pour qui aime l'heroic fantasy. Dessinateur que je ne connaissais pas et que je vais désormais suivre tant la qualité de son crayon est assurée. La finesse et le détail de ses dessins créent une ambiance tout à fait adéquate au scénario de Chauvel. Seule subsiste cette sorte de candeur ou de naïveté dans son trait, et qui semble être le point commun à pas mal de dessinateurs de fantasy. En effet, je lui reprocherais cette naïveté presque enfantine qu'on retrouve un peu partout ainsi qu'une fâcheuse tendance à faire se ressembler pas mal de personnages humains. Les visages ne sont pas suffisamment bien différenciés et il est parfois difficile de reconnaître tel ou tel personnage.
Mis à part cela, je vous conseille vivement ce dyptique, qui lance admirablement bien la série, et qui plaira à n'en pas douter à tout bon amateur de bd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vexiana
  26 août 2018
Suite et fin de ce diptyque fort distrayant et agréable à lire qui, sous un couvert somme toute fort classique, n'est pas avare en bonnes surprises et en bonnes idées.
Un bon moment de lecture donc avec un scénario bien ficelé et qui, pour une fois, fait la part belle aux Orcs. Le groupe ayant été séparé à la fin du tome précédent, nous suivons donc maintenant l'histoire selon différents points de vues et situations, ce qui nous permet d'en apprendre un peu plus encore sur chaque personnage même si, à mon goût, on n'en sait pas encore assez.
Les diptyques suivants semblent ne pas rassembler tous les intervenants survivants et je me réjouis de voir si nous aurons l'occasion de tous les recroiser.
A suivre donc…
Côté dessin, je n'ai, à nouveau, rien à redire. le trait de Lereculey est impeccable, il maitrise son crayon et son sujet et le tout est terriblement efficace. La mise en couleurs est également très bonne.
Bref, une chouette lecture qui plaira à tous les amateurs de Fantasy (même modérés).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
Yvan_T
  24 novembre 2020
Si ce tome propose la suite et fin de ce diptyque imaginé par David Chauvel et dessiné par Jérôme Lereculey, notons directement que cette saga connaîtra une suite car un second cycle vient de paraître.
Si le tome précédent avait encore des allures de remake de la série « Sept », cette suite se détache progressivement de l'origine de cette saga. Les auteurs de l'excellente série "Arthur" ont en effet bâti cette saga sur l'univers qu'ils avaient imaginé lors d'un one-shot produit au sein de la collection "Sept" et avaient même recyclé deux personnages issus du casting des « Sept voleurs » pour l'occasion. En éliminant plusieurs des sept guerriers au fil des pages et en séparant les destinées des survivants, ils se détachent néanmoins du concept « Sept ».
Suite à la bataille qui concluait le volet précédent, le lecteur retrouve les héros éparpillés sur le champ de bataille. Si les trois prisonniers permettent de découvrir qu'il n'est pas bon de tomber entre les mains des orcs, le lecteur prend également plaisir à suivre le périple de Rohrr et Ebrinh, qui tentent d'aider leurs compagnons, sans pour autant perdre de vue le but ultime de leur mission : délivrer la princesse capturée par ces Orcs sanguinaires.
Du sort des prisonniers aux actions des deux poursuivants, le lecteur ne s'ennuie pas une seule seconde. David Chauvel continue également de parsemer son histoire de nombreux flashbacks qui permettent de faire plus ample connaissance des héros, tout en apprenant un peu plus sur le véritable but de cette mission.
Le scénario réserve donc quelques surprises intéressantes et s'avère toujours parfaitement maîtrisé et admirablement servi par le dessin de Jérôme Lereculey. Tournant le dos aux légendes arthuriennes, il plonge le lecteur dans des décors d'heroïc-fantasy splendides et propose un dessin dynamique et particulièrement lisible.
Une saga qu'il faut désormais classer parmi les bonnes surprises du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Sceneario   09 septembre 2011
Wollodrïn s'achève en beauté avec cette deuxième partie. Peut être aurions nous aimé en lire plus. Mais nous ne pouvons pas dire que nous avons été déçus. Au contraire, l'œuvre est un excellent divertissement, un très bon récit d'aventures et une belle histoire.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cicou45cicou45   19 octobre 2015
"Les lois de la survie s'affranchissent de toutes les évidences et nous obligent tous, un jour ou l'autre, à regarder nos faiblesses jusque dans le blanc des yeux."
Commenter  J’apprécie          110
goodgarngoodgarn   21 octobre 2012
- Charmant tableau en vérité... Les lois de la survie s'affranchissent de toutes les évidences et nous obligent tous, un jour, ou l'autre, à regarder nos faiblesses jusque dans le blanc des yeux...
Commenter  J’apprécie          40
Snail11Snail11   19 janvier 2021
Les lois de la survie s’affranchissent de toutes les évidences et nous obligent tous, un jour ou l’autre, à regarder nos faiblesses jusque dans le blanc des yeux...
Commenter  J’apprécie          40
mikaelunvoasmikaelunvoas   08 novembre 2018
Assieds toi premier rétiaire Etzarn. Du vin de poirée ? Il arrive tout droit des caves du gérant...
Commenter  J’apprécie          20
MarquePageMarquePage   22 mai 2020
- Parfois... Parfois je réfléchis à tout ça, et je me dis que nos deux peuples étaient faits pour s'entendre. Que ces centaines d'années passées à nous entretuer était une erreur de bout en bout. Une gigantesque méprise, une aberration.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de David Chauvel (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Chauvel
Robilar ou le Maistre Chat 3
autres livres classés : little big hornVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Wollodrïn

Dans quelle cellule sont enfermés les personnages au début du premier tome ?

La XVII
La XXVI
La XXVII
La XXXVII

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Wollodrïn - Intégrale 01 : Le matin des cendres de David ChauvelCréer un quiz sur ce livre