AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756052043
Éditeur : Delcourt (08/10/2014)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Tridïk est un jeune nain romantique. Follement amoureux de Mëlinhh, il rêve de lui offrir une fleur de pierre qu'on ne trouve qu'au plus profond des montagnes. Le jour où l'occasion se présente sous la forme d'un passage secret, Tridïk n'hésite pas une seconde. Son paquetage sur le dos, il part à l'aventure, ignorant qu'en descendant dans les profondeurs du royaume interdit, il va réveiller celui qui dort et qu'on ne devait jamais tirer de son sommeil.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  13 octobre 2014
Après un très Sergio Leone "Le Matin des cendres" et un très George Romero "Le Convoi", le duo Chauvel / Lereculey nous offre un diptyque intitulé "Celui qui dort" qui sent bon le retour en enfance.

On démarre dans une ambiance très cour de récré avec les rivalités masculines, les amitiés féminines, les défis puériles, les pitreries gamines, le tout arbitré par un vieux prof bougon. C'est dans une école naine que nous faisons connaissance avec le héros de cette histoire : Tridïk, un jeune garçon rêveur. Derrière sa jovialité se cache une triste réalité : privé de main gauche, il est le seul nain de sa génération qui ne reprendra pas le travail et la place au conseil de son père. C'est pourquoi il se réfugie dans l'histoire du héros Bhaälzec, sorte de Beowulf nain, qu'il admire au plus haut point, et dans l'amour qu'il porte à la belle Mëlinhh aux tresses blondes et aux yeux bleus arctiques…
C'est donc tout naturellement qu'après avoir découvert un passage vers le royaume interdit qui se situe au-delà des Portes de Ahrëezlohk, il suit les traces de son idole en partant en quête de la légendaire fleur chrysoztëre qu'il compte bien offrir à l'élue de son coeur… C'est là que le récit bascule dans une ambiance tolkienienne de bon aloi qui puise dans les beaux classiques du genre :

Dans son voyage vers le centre de la terre, il va vivre un véritable quête initiatique en découvrant un grand secret, en étant confronté à de biens sombres mystères et en rencontrant un bien singulier compagnon en la personne de Haffanen de la maison Hanen… Et en demandant qu'on parte à la recherche de son fils fugueur, Doraäkh fournit un bon prétexte au clan Hÿntt pour pouvoir explorer (coloniser ?) les territoires autrefois abandonnés à celui qui dort…

Depuis le cycle d'Arthur, une épopée celtique, j'ai toujours aimé les dessins de Jérôme Lereculey qui n'ont cessé de gagné en qualité. Ici ne fait que confirmer tout le bien que beaucoup pense de lui car c'est plein de chouettes trucs de mise en scène :

Un bémol ? Tridïk ressemble un peu beaucoup à une version enfantine de "Golias", mais qu'importe !

Ami(e)s nostalgiques, ami(e)s néophytes, "Le Hobbit" nouveau est arrivé ! ^^
Si vous avez un jour kiffé "L'Histoire sans fin" de Michael Ende, cette BD est faite pour vous.
Si vous avez dans votre famille ou votre entourage un gamin rêveur, cette BD est faite pour lui.
Je ne sais vraiment où vont nous amener David Chauvel et Jérôme Lereculey, mais vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
cicou45
  12 octobre 2016
C'est ça qui est super avec ce site car même si j'avais lu le tome précédent il y a un moment déjà, j'ai facilement pu me remettre dans le bain en lisant les critiques que j'avais faites des tomes précédents. de plus, l'avantage avec cette série, c'est qu'elle fonctionne par binôme -en gros, même si vous n'avez pas lu les tomes précédents (ce qui, je vous l'avoue, serait bien dommage pour vous, vous pouvez néanmoins facilement vous immerger dans l'histoire.
Ici, direction le monde des nains avec pour vedette le jeune Tridïk qui n'est qu'un jeune adolescent bien qu'âgé de 38 ans mais cela n'est rien pour un nain. Animé d'une folle passion pour l'une de ses camarades de classe, il se met en tête de lui offrir le plus beau des présents : une fleur extrêmement rare du nom de chrysoztère (notre edelweiss à nous si vous préférez). Seul hic, c'est que celle plante (ou plutôt cette fleur ne pousse que dans des endroits sous-terrains et qui plus est extrêmement dangereux et périlleux). Au cours de son excursion, il devra donc franchir les portes de Ahrëezlohk condamnées depuis longtemps et destinées à ne jamais être réouvertes. Aidé de son fidèle animal de compagnie et surtout d'un courage dont il ne se doutait pas être doué, Tridïk va faire la connaissance de "celui qui dort", un elfe qui, contrairement à tout ce qu'on lui a raconté jusqu'à présent, est loin d'être une créature barbare. Tous les trois vont donc cheminer ensemble jusqu'à trouver le chrysoztère pour une raison que notre elfe ignore encore et qui s'appelle l'amour !
Plongée-vous dans un univers fantastique et découvrez des créatures étranges ! Envolez-vous au pays des rêves et de l'illusion ! Une bande-dessinée au graphisme toujours aussi bien travaillé et une histoire que j'ai trouvé des plus attendrissantes. Je crois que c'est bel et bien ma préférée sur les cinq. A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
meygisan
  10 juillet 2018
On retourne en enfance avec ce récit, ce nouveau cycle qui débute, et c'est d'ailleurs dans une cour de récré naine que nous commençons notre voyage.
Premier constat, si vous terminez le cycle précédent, ne vous étonnez pas de trouver ici un panel de personnages complètement nouveau. On change de lieu, de décor et une nouvelle histoire s'offre à nous. Si vous vous attendiez à retrouver Onimaku et Hazngar, vous risquez d'être déçus... Quoique...
Donc direction le peuple nain où notre jeune héros, assiste à une rivalité entre copains qui tourne mal.. pour lui. Dans son innocence et sa naïveté, mais également son envie rêveuse d'aventures, son destin va se jouer sur ce fameux pont où a lieu l'affrontement ( tiens donc référence!?), puisqu'il trouve bien malgré lui une ouverture derrière la porte ancestrale qui doit absolument restée fermée. ( Et là premier bémol, c'est un peu gros qu'un gamin trouve ce passage juste à côté... mais bon!). Commence alors pour lui un voyage formidable. Il faut souligner, et ça vaut son pesant d'or, qu'il est handicapé, il lui manque la main gauche et l'on apprendra plus tard, pourquoi symboliquement, cela est très important, mais je reviendrai dessus plus tard...
Donc le gamin va évoluer sur les traces de son héros jusqu'à cette rencontre avec l'Elfe. À partir de là, les références pleuvent également, la sempiternelle rivalité nains/ elfes est bien présente mais Chauvel préfère son traitement à lui, bien perso. Et moi aussi mais il faudra lire ma critique du 6 pour avoir la suite.
Bref, encore une fois, David Chauvel surprendra les fans de fantasy et de grands classiques du genre, d'une part par son histoire dont le côté très naïf pourra séduire et/ou attendrir, d'autre part par les références disséminées par ci par là.
Les dessins de Lereculey sont toujours aussi magnifiques, peut être même sans doute meilleurs d'un cycle à l'autre. le rendu des profondeurs souterraines est simplement grandiose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougat
  07 décembre 2014
L'univers tolkienien de Wollodrïn s'agrandit pour notre plus grand plaisir. Partons à la découverte d'un royaume souterrain plein d'histoires et de magie. Celui des nains, celui de Tridïk.
Ce jeune nain, un peu rêveur, va partir en cachette de ses parents dans le pays interdit. Celui qui a été fermé voici plusieurs générations de nains au prix de nombreuses vies afin d'y celer un grand danger. Mais qu'importe car Tridik a une idée en tête. Il veut être comme ce personnage de roman qu'il aime tant, comme le grand et courageux Baälzec, qui n'hésite pas à tuer un dragon pour cueillir la plus belle et la plus rare des fleurs pour l'offrir à son amoureuse...
Chauvel et Lereculey nous offre encore une bande dessinée de grande qualité. Cette série marchant en diptyque j'ai hate de lire le prochain tome. Sans renouveler le genre le scénario est bien amené et laisse la place aux surprises.
Nous nous embarquons dans cette quête initiatique avec facilité. Tridïk est un jeune héros attachant. Nous allons aimer le voir grandir, le voir découvrir ses capacités malgré son handicap.
Les dessins sont toujours impeccables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Vexiana
  02 octobre 2018
Avec ce 5e tome, nous sommes plongés dans les grottes profondes et souterraines, royaume des nains.
Ah, quel plaisir de débuter une nouvelle aventure et de rencontrer de nouveaux héros. A nouveau, les personnages sont très réussis et attachants et évoluent dans un univers fantasy très classique mais parfaitement exploité et réussi.
On sent que les auteurs connaissent l'univers de Tolkien sur le bout des doigts et aiment à l'exploiter.
Les personnages eux-aussi sont des "classiques" comme souvent dans les ouvrages du tandem Chauvel/Lereculey.
Bref, rien de vraiment original mais tout ça est exploité avec un tel talent que c'est un plaisir absolu de se plonger dans cette lecture, et de se précipiter sur la suite.
Commenter  J’apprécie          72

critiques presse (1)
Sceneario   21 octobre 2014
Ce premier volet de Celui qui dort est une très bonne surprise qui vous donne bien envie d'en savoir plus autour de Wollodrïn.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cicou45cicou45   12 octobre 2016
"_La chrysostëre. J'ai oublié ce que tu voulais en faire...
_Eh bien, je...Ah, c'est gênant...
_Gênant ?
_Je..je vais l'offrir à mon amoureuse .
_Ta quoi ?
_Mon amoureuse. Une fille. Une fille de mon école que je..que j'aime, tu vois ?
_Non."
Commenter  J’apprécie          130
AlfaricAlfaric   12 octobre 2014
Si vous lisez ces mots, c'est que vous avez ouvert les portes de Ahrëezlohk. Bien vous vous devez être, ou désespérés. Sur le tombeau de milliers de braves guerriers, elle ont été par nous scellés ! Et doivent pour toujours le rester. Un mal sans nom plongé dans les jours et les nuits sans fin. Au plus profond des profondeurs, il gît. Gardé par les ombres mortes, dans un éternel sommeil de pierre il est plongé... dont jamais il ne doit être réveillé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   14 octobre 2014
Au plus profond des profondeurs, il gît.
Gardé par les ombres mortes, dans un éternel sommeil de pierre il est plongé... dont jamais il ne doit être réveillé.
Commenter  J’apprécie          130
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   07 décembre 2014
Regarde ça, Zzürk, une chrusoetëre, la plus belle et la plus rare de toutes les fleurs. Il faut des milliers d'années pour la façonner. Moi aussi j'en cueillerai une un jour. Et je l'offrirai à Mëlinhh.
Mm... Mëlinhh... Tu es si jolie. Tes yeux sont comme des stalactites au printemps, tes cheveux sentent la confiture de champignons...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de David Chauvel (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Chauvel
Payot - Marque Page - David Chauvel - La route de Tibilissi
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Wollodrïn

Dans quelle cellule sont enfermés les personnages au début du premier tome ?

La XVII
La XXVI
La XXVII
La XXXVII

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Wollodrïn, INT1 : Le matin des cendres de David ChauvelCréer un quiz sur ce livre