AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756014920
47 pages
Delcourt (06/05/2009)
4.03/5   18 notes
Résumé :
XVIIIe siècle. A sa sortie du couvent, Blanche est mariée de force, malgré son handicap visuel qui l'empêche de voir les couleurs. Son époux, volage, ne tarde pas à la délaisser et la conduit sur une terre isolée où elle devient la risée de tous. Seul Toumaï, un esclave noir, semble être en mesure de la comprendre. Ils entament une passion amoureuse. (source : Electre)
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cascasimir
  15 juin 2022
Voir tout en gris. Ressentir leur mépris. Ne pas devenir aigrie...
"On m'a arrachée à ce que je connaissais, un navire m'a fait traverser l'océan pour m'échouer sur ces terres grises..."

Mariée à 19 ans, à un vieux qui a 30 ans de plus, Blanche broie du noir dans son Île lointaine.
"Je n'entends rien aux nuances de ce monde comme disaient les bonnes soeurs dans mon dos. le monde n'est que grisaille."
Elle ne perçoit pas les couleurs et va tendre la main à Toumaï, sans savoir qu'il est un "nègre", un esclave...

"Je ne pensais pas rencontrer un jour quelqu'un comme elle. Surtout ici loin de toute lumière, de toute chaleur. Une femme blanche. Je la vois. Elle n'est pas distante ou froide, juste timide et fragile, elle se protège. Nous sommes si semblables derrière nos différences." Pense Toumaï.

Le seul plaisir de Blanche, dessiner avec une plume en bois noir effilée et la... compagnie de Toumaï. Mais, Blanche voit rouge quand les 3 gredins qui l'avaient agressée, s'attaquent à Toumaï. La plume acérée va servir d'arme à Blanche...

"Et chanter à nouveau
Voilà ce que je vois
Voilà ce que je veux
Depuis que je te vois
Depuis que je te veux." Voir.Jacques Brel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          786
Jean-Daniel
  11 novembre 2020
Au XVIIIe siècle, à peine sortie du couvent à 19 ans, Blanche, jeune femme naïve, sans expérience et daltonienne, se retrouve mariée avec un inconnu de trente ans son ainé et volage. Arrivée dans sa nouvelle demeure, elle est l'objet de toutes les curiosités et réalise rapidement que sa vie ne va pas être facile. Isolée sur une île entourée d'abruptes falaises au large des côtes, elle va devoir apprendre à supporter les vues conservatrices, la jalousie et la méchanceté des habitants de l'île, alors que son époux est sans cesse absent. Elle finit par trouver en Toumaï, un serviteur noir ramené d'îles lointaines, un confident sensible et délicat aussi déraciné qu'elle. Les rumeurs vont vite, les ragots se répandent dans toute l'île et les jeunes héros vont devoir fuir…
Le récit est bien construit, l'auteur donne tour à tour la parole aux deux personnages principaux qui petit à petit prennent conscience de leurs situations respectives. L'intrigue est bien menée, le lecteur prend rapidement parti pour ces deux personnages attachants, contre l'injustice et la cruauté. le dessin très fin et artistique de Thierry Chavant permet de bien montrer les émotions et de rendre vivant le récit. Les couleurs renforcent l'atmosphère générale et permettent, quand c'est utile, de rappeler le fait que l'héroïne ne distingue pas les couleurs.
Ce premier titre de la série de deux albums, sorte de déclinaison de Roméo et Juliette, donne envie de découvrir la suite (trois tomes étaient prévus mais nous attendons toujours ce dernier). Un très beau livre traitant de l'intolérance et des préjugés au XVIIIe siècle très puritain, celui des Lumières qui avait encore trop de zones d'ombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
LiliGalipette
  29 août 2013
Blanche de Saint-Ange sort du couvent pour se marier. Elle devient Madame de Beau-Près et suit son époux dans son domaine, sur une île battue par les vents et la pluie. Son isolement sur ce caillou hostile s'ajoute à son infirmité : elle ne voit pas les couleurs. « Je n'entends rien aux nuances de ce monde comme disaient les bonnes soeurs dans mon dos. le monde n'est que grisaille. » (p. 3) Blanche n'a aucune affinité avec les autres dames présentes sur l'île et s'ennuie à mourir lors des thés et des bavardages dont ces femmes raffolent. « Je n'ai ni famille, ni patrie, ni attaches, je n'ai pas de racines, quant à mon avenir, on le trace pour moi. Je suis comme prisonnière. » (p. 10) Blanche doit aussi subir les discours ronflants et bornés du père André, chargé de veiller sur elle en l'absence de son époux. Mais la jeune femme préfère de beaucoup la compagnie de Toumaï, nègre des Caraïbes ramené par Monsieur de Beau-Près. Entre ces deux déracinés, une tendre complicité se noue. « Je ne pensais pas rencontrer un jour quelqu'un comme elle. Surtout ici loin de toute lumière, de toute chaleur. Une femme blanche. Je la vois. Elle n'est pas distante ou froide, juste timide et fragile, elle se protège. Nous sommes si semblables derrière nos différences. » (p. 25)
Ce premier volume est très prometteur et j'ai vraiment hâte de lire la suite, Toumaï, les savanes féroces. J'ai apprécié le dessin : les corps des deux héros sont beaux, comme sculptés au pinceau, tandis que les vices des antagonistes éclatent sur leurs faces. L'histoire n'est pas follement originale : la romance entre une dame blanche et un esclave noir, c'est un fantasme littéraire assez répandu, simple variation de Roméo et Juliette et de toutes les grandes histoires d'amour impossible. Mais j'ai aimé la façon de présenter l'intrigue, notamment l'alternance de cases en couleurs et de cases en dégradés de gris, les dernières étant celles vues du point de vue de Blanche. Cette manière de suggérer la multiplicité des narrateurs est plutôt originale et m'a convaincue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
CamilleLily
  23 octobre 2010
Superbe bande dessinée sur la tolérance. Blanche a un handicap, elle ne voit pas les couleurs. Forcée d'épouser un homme qu'elle n'aime pas, elle va se rapprocher de plus en plus de Toumaï, serviteur noir à qui personne n'adresse la parole à cause de ses origines. Un graphisme plutôt simple et pourtant magnifique. Un scénario pas forcément original mais qui va nous émouvoir. 2 tomes pour le moment qui nous offrent de beaux instants de lecture.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   29 août 2013
« Je ne pensais pas rencontrer un jour quelqu’un comme elle. Surtout ici loin de toute lumière, de toute chaleur. Une femme blanche. Je la vois. Elle n’est pas distante ou froide, juste timide et fragile, elle se protège. Nous sommes si semblables derrière nos différences. » (p. 25)
Commenter  J’apprécie          80
LiliGalipetteLiliGalipette   27 août 2013
Je n'entends rien aux nuances de ce monde comme disaient les bonnes soeurs dans mon dos. Le monde n'est que grisaille.
Page 3
Commenter  J’apprécie          120
Jean-DanielJean-Daniel   11 novembre 2020
On m'a arrachée à ce que je connaissais, un navire m'a fait traverser l'océan pour m'échouer sur ces terres grises et inconnues.
Commenter  J’apprécie          80
LiliGalipetteLiliGalipette   29 août 2013
« Je n’ai ni famille, ni patrie, ni attaches, je n’ai pas de racines, quant à mon avenir, on le trace pour moi. Je suis comme prisonnière. » (p. 10)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Thierry Chavant (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Chavant
Rencontre avec Pascale Pascariello, journaliste à Mediapart, et Thierry Chavant, dessinateur. Co-auteurs du reportage : «La vie volée de Maria»
Les rédactions de Mediapart et de la Revue dessinée unissent leurs forces pour rompre le silence sur la violence d'État dans un hors-série exceptionnel. Commandez votre exemplaire dès à présent https://www.4revues.fr/la-revue-dessinee/250-hors-serie-violences-policieres.html
https://blogs.mediapart.fr/claire-denis/blog/230620/ne-parlez-pas-de-violences-policieres-un-hors-serie-la-revue-dessinee-et-mediapart Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement?xtor=CS7-1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
+ Lire la suite
autres livres classés : visionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4512 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre