AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Les Amis d'Achille Chavée (28/02/1986)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
- Les Traces de l'Intelligible - 1957
- Quatrains pour Hélène - 1958
- l'Enseignement Libre - 1959
- Laetare - 1960
- Le Prix de l'Evidence - 1960
- L'Eléphant Blanc - 1961
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
wellibus2
  30 septembre 2015
On peut affirmer sans danger que la poésie de Chavée recourt à un
langage dépouillé de toute prétention à produire des «effets littéraires».
À côté d'une virtuosité déconcertante dans l'art de décocher la formule
percutante, de jongler avec les mots et les images singulières, Chavée
s'encombre parfois de termes philosophiques qu'on croirait sortis tout vifs
d'un traité poussiéreux de slogans perdus.
Dans nombre de poèmes, il adopte un ton d'une sincérité et d'une
authenticité bouleversantes, que, seuls, les plus grands ont atteint (cf.
Exhortations).
Son art est fait d'une réflexion lucide et désespérée sur l'existence
humaine. À travers ses textes, la vie apparaît comme une galère de misère,
comme un destin fatal qui nous conduit vers le néant, mais trouve sa
signification à la mesure de la révolte, de la rébellion de l'homme contre
ce malheur inéluctable (cf. Par le trou de la serrure).
Sa poésie exprime de nombreux refus, refus de soi-même, refus des
institutions et des conventions littéraires, dans la mesure où il les croit
source d'injustices consacrant l'oppression des plus faibles. «Chavée
crevait de rage dans sa peau devant la misère de son pays et de son peuple»,
écrit Pol VANDROMME, pourtant peu suspect de propagande ou de
sentimentalisme à caractère social
Chavée se révolte aussi contre la laideur des villes, de leur banlieue,
contre l'ennui et la trivialité du quotidien. Il traque l'insolite et le mystère,
là où nous l'attendons le moins.
Expression de la révolte, sa poésie ressemble au sursaut désespéré de
la bête prise au piège. On y perçoit un cri pour retrouver une innocence,
un amour, un absolu venus d'un ailleurs inconnu et à jamais perdu.
Tour à tour, cette révolte s'exprime de façon émouvante, humoristique
et drôle, ou sarcastique. Avec les mots les plus simples et parfois les
clichés les plus usés, il parvient à métamorphoser le langage et à suggérer
que l'apparente sagesse du jour n'est que façade qui se lézarde et masque
une réalité plus amère, pétrie d'atrocités devenues, à force d'habitude,
invisibles (cf. Hodie).
Paul ROLAND
http://www;servicedulivre.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
wellibus2wellibus2   30 septembre 2015
Quand l'éternel s'introduit par le trou de la serrure, le portier du grand hôtel de nos modestes destinées se déclare quitte et libre de toutes charges et dépose son uniforme chamarré sur une chaise de la cuisine du silence...

Ainsi prend fin l'anecdotique et commence la leçon et la raison de vivre
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Achille Chavée (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Achille Chavée
Être bon, Achille Chavée lu par Jacques Bonnaffé
autres livres classés : sarcasmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
906 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre