AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754810104
96 pages
Éditeur : Futuropolis (05/11/2015)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Le musée du Louvre est devenu île, sous les crayons de couleurs de Florent Chavouet. Muni d’un pass délivré par les autorités du musée, il se rend sur ce territoire insulaire à la rencontre de ses habitants (ceux qui travaillent dans cette institution), de ses visiteurs (les touristes du monde entier) et de ses paysages (l’ensemble des salles et des oeuvres exposées). Carnet de voyage en main, l’auteur s’amuse à nous décrire cette île-musée et ses traditions. Au fur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  17 septembre 2016
- Et si le Louvre était une île ?
- Non mais ça va pas..arrête un peu tes scénarios catastrophiques.
- N'empêche que la Seine a drôlement bien monté en juin dernier. Après le Zouave, ça pourrait très bien être au tour de Louis XIV d'avoir les pieds dans l'eau.
- Il est où le portrait de Jean II le Bon ? Faut que je le vois, on en a parlé avec mon prof d'histoire.
- J'sais pas..Dans l'aile Denon, peut-être. C'est l'aile la plus visitée, non ?
- de toute façon, on peut pas tout voir.
- Eh regarde cette statue là ! Il a un tout petit...
- Mais touche pas !! le gardien te fait les gros yeux là...
- Ah ben, tout de même, si on n'a plus le droit de s'amuser.
- T'ain, j'ai une de ces envies de faire pipi, moi. Elles sont où les toilettes ?
- Demande au gardien..
- M'sieur, m'sieur...elle est où la pyramide d'Egypte ?
- En Egypte. Mais pour ça, il va falloir attendre le prochain bateau.
- Mais y a rien dans ce musée ma parole ! Faut marcher pendant des heures et y a même pas ce qu'on cherche..
- Ben si, la Joconde...Derrière tous les japonais qui se prennent en photo.
- Eh t'as vu ce type qui se balade dans les allées depuis tout à l'heure, avec son carnet à croquis. On dirait qu'il observe les visiteurs du Louvre plutôt que les oeuvres exposées...
- J'ai entendu tout à l'heure qu'il disait au gardien que c'était pour faire une BD.
- Une BD sur le Louvre ?
- Plutôt une BD sur les gens qui viennent ici, si tu veux mon avis..
- Ah oui, ça doit être drôle d'écouter tout ce qu'ils disent.
- Ou déprimant ...
- Ouai...
- Eh !! Mais fais un peu attention ! T'adosses pas n'importe où !
- OOh Zut ! J'lui ai cassé l'orteil !!!
- ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          434
cascasimir
  28 juillet 2019
Une BD, façon reportage, après ses ouvrages sur le Japon, Florent Chavouet nous emmène au Louvre:
Merci de rester groupés...

Pardon monsieur, on cherche les Monet, les nénuphars, tout ça...

-Je veux voir les pyramides.
- La pyramide de verre, ou la pyramide inversée?
- Ben non, les pyramides égyptiennes !

- Et il est où le masque de Moulanmamon ?
- Vous l'exposez où le Graal?
Et le masque de Belphégor ?
-Elles sont où les statues de Sarkozy et Arafat?
- Je cherche le "Minus à vélo"
- "L'anus de Milo?"
-Bonjour, où est le dernier soupir, s'il vous plaît ?
- Vous voulez dire" le dernier souper" ou "La cène", je suppose. Ce tableau est à Milan, en Italie.
- Oui, oui, c'est ça. Mais, c'est où Milan, sur le plan?

- le temple d'Abou Simbel, s'il vous plait.
- Il va vous falloir un autre ticket

Il y a des comportements bizarres... Question religion, il y a un famille d'indiens pique-niquant dans la cour Marly. Et celui qui s'est mis à prier, agenouillé, dans la grande salle des Arts de l'islam.

De la poésie, de l'humour et ce beau tableau d'Ingres: "Roger délivrant Angélique..."
"Si Dieu existe, je suis certain qu'il passe beaucoup de temps au musée du Louvre."
Joann Sfar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          435
trust_me
  11 novembre 2015
« Missionné par le service culturel de la cité du futur pour rendre compte du plus grand musée du monde », Florent Chavouet prévient d'emblée son lecteur : « c'est simple en fait, je vais parler du lieu. Par contre, c'est pas sûr que ça fasse une histoire, mais ça peu raconter quelque chose quand même. » Tout le problème est là ! Autant j'avais trouvé fascinant ces carnets de voyage japonais (Tokyo Sampo et Manabé Shima), autant cette balade au Louvre ne m'a pas convaincu. On est clairement sur un travail de commande, décousu, restrictif, superficiel.
L'auteur se perd dans les couloirs, il survole le quotidien des guides et des gardiens, relève les questions incongrues (« Vous l'exposez où le Graal ? et le masque de Belphégor ? »), les situations saugrenues (une famille d'indiens s'installant dans la cour pour pique-niquer, un musulman étendant son tapis de prière dans la salle des arts de l'islam), les incivilités, les comportements propres à notre époque (les gens qui se prennent en permanence en photo, le fait que les touristes considèrent le Louvre comme un lieu de passage obligatoire, quitte à le survoler et à en faire le tour en à peine trois heures). Mais tout cela reste très fouillis, particulièrement anecdotique, et manque singulièrement de fil conducteur. En même temps, je me demande comment il aurait pu s'y prendre autrement, mais bon...
Après, graphiquement, c'est toujours le même plaisir de retrouver ce trait reconnaissable au premier coup d'oeil, ces plans larges fourmillant de détails, ces cadrages atypiques, cet art de croquer sur le vif des attitudes particulièrement expressives. Superbe aussi cette vue du ciel insérée en milieu d'album dans un « plan » dépliable et détachable, comme cela était déjà le cas dans Manabé Shima.
Du positif donc, surtout dans le plaisir intact de retrouver un dessinateur incroyablement talentueux. Mais au final, je suis resté sur ma faim.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
alouett
  09 novembre 2015
« Après Manabé Shima, Florent Chavouet s'est rendu dans une autre île : l'île Louvre ! Muni de son carnet de voyage et de ses crayons de couleurs il est parti à la rencontre des habitants de cette île-musée pas comme les autres et de ses « paysages » !
Une reconstitution minutieuse et drôle de la vie quotidienne de ce prestigieux musée !
Le musée du Louvre est devenu île, sous les crayons de couleurs de Florent Chavouet. Muni d'un pass délivré par les autorités du musée, il se rend sur ce territoire insulaire à la rencontre de ses habitants (ceux qui travaillent dans cette institution), de ses visiteurs (les touristes du monde entier) et de ses paysages (l'ensemble des salles et des oeuvres exposées). Carnet de voyage en main, l'auteur s'attache à nous décrire cette île-musée et ses traditions. Au fur et à mesure de ses déambulations, il nous plonge ainsi dans la vie quotidienne du Louvre, restituant avec un sens du détail digne des plus grands enlumineurs ! (synopsis éditeur).

Le Louvre. Ils sont déjà plusieurs artistes à s'être frottés à l'exercice et à y avoir usé pastel, aquarelles, crayons ou autres techniques de dessins. Parmi tous les travaux déjà réalisés, c'est à ce jour celui de Pascal Prudhomme qui m'a fait la plus forte impression. Mais cette fois, c'est au tour du baroudeur Florent Chavouet de partir explorer les dédales des couloirs du célèbre musée. Pour cet artiste complet qui nous a déjà régalés de deux carnets de voyage très remarqués (« Tokyo Sanpo » et « Manabé Shima ») et d'un polar cocasse (« Petites coupures à Shioguni »), le temps est venu de partir vers une nouvelle destination moins habituelle le concernant. Inhabituelle même car cela lui impose de rester dans l'Hexagone et d'autre part de se limiter aux frontières d'un bâtiment (certes gigantesque) mais tout de même ! Fait rare pour cet homme pour qui, jusqu'à présent, les contours d'une ville permettaient déjà difficilement d'assouvir sa soif d'inventivité graphique et de jeu narratif.
Mais c'est un nouveau voyage qui nous attend, a n'en pas douter… du moins si on en juge l'illustration qui nous accueille en première de couverture. Bateaux, flots, croisements de routes navigables… un ramdam d'embarcations de tous poils et de tous bords. Invitation à découvrir les nouveaux horizons du Louvre…
Le pass. Cette habilitation, c'est comme un passeport. Un bout de papier qui permet de façon magique de « passer » du statut de sans-papiers à celui de citoyen du Louvre… seul moyen de ne pas être inquiété par les services de l'immigration (un délire de l'auteur en début d'album, un clin d'oeil espiègle à l'un des sujets bouillants de l'actualité médiatique). Passée la paperasse, il accède à l'épicentre de l'île : le hall d'entrée, où la luminosité du lieu rivalise avec la cacophonie ambiante. Brouhaha, bourdonnement constant créé par les dizaines de conversations des visiteurs du musée.
Très vite, les habitués des albums de Florent Chavouet retrouverons leurs repères, à commencer par le fait de devoir tourner et retourner l'ouvrage dans tous les sens pour suivre – s'il le souhaite – la totalité des conversations qui s'emmêlent. La visite commence donc par la partie visible de l'iceberg : les salles accessibles au public. Impossible en ces lieux de ne pas attraper des bribes de conversations au vol… « le parmesan, ça sent le vomi, tu trouves pas ? Non, c'est le melon trop mûr plutôt », « C'est sûr que c'est pas un chef-d'oeuvre son gamin, pas la peine de l'exposer ici », « Mais c'est quoi le Louvre, c'est tout ça ? ou c'est après ? ».
Le lecteur doit scruter chaque page pour y découvrir les nombreux détails contenus dans une case, une bande, une planche, une double page… le capitaine de bateau, Monsieur Chavouet, ponctue la visite de quelques notes d'humour.
(Lire la chronique intégrale sur le blog)
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rickiss
  17 février 2016
Familiarisée avec le style de Florent Chavouet sur ses ouvrages sur le Japon (qui avait déjà passionné l'amoureuse du pays du soleil levant que je suis !), j'étais curieuse mais plus sceptique en découvrant son livre consacré au Louvre.
La surprise n'en a été que plus agréable ! On retrouve ici tout le talent d'observateur de Florent Chavouet, qui croque avec délice dans ses carnets toute la faune qu'on peut rencontrer dans ce labyrinthe artistique qu'est le musée du Louvre : retraités qui commentent chaque oeuvre, élèves dissipés, étudiants en art fins connaisseurs, couples perdus, carte à la main... Sans oublier le personnel du musée, bien souvent négligé ou sous-évalué par les visiteurs, et sans qui le Louvre ne pourrait pourtant pas tourner et nous émerveiller.
La poésie et l'humour de Chavouet se retrouvent à chaque page, superbement dessinée et coloriée. Pour ma part, mon coup de coeur se situe incontestablement dans la monumentale double page du hall principal du Louvre, où des milliers de visiteurs discutent, s'égarent, sous l'oeil attentif de l'auteur, qui n'a pas son pareil pour ne retenir que le "pire" d'entre nous ; )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
BoDoi   10 décembre 2015
Une œuvre graphiquement riche et aboutie. Dommage toutefois que le parti pris narratif ne soit pas plus audacieux.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sld09sld09   21 janvier 2018
Sachant donc que les quatre sujets les plus demandés aux gardiens sont :
- La Joconde
- La Vénus de Milo
- La Victoire de Samothrace
- Les toilettes
et que les visiteurs ne restent en moyenne que 3 h, je me permets un blasphème esthétique en imaginant un résumé du Louvre qui réunit l'ensemble de ces attentes en une seule et même réponse.
Ce taboulé de Beaux-arts pourrait se nommer :
La Victoire de Vénus de Lisa aux toilettes
ou
Monna Milo de Samothrace aux toilettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lunchlunch   16 janvier 2016
Bonjour, où est le dernier soupir, s’il vous plaît ?
_ Vous voulez dire « le dernier souper » ou « la cène », je suppose. Ce tableau est à Milan, en Italie.
_ Oui oui c’est ça. Mais c’est où Milan sur le plan ?
Commenter  J’apprécie          70
ClioInoClioIno   31 décembre 2016
Ce que j'aime bien, ce sont les justifications des gens quand on les surprend en train de toucher les œuvres :
- c'est juste pour voir si c'est solide
- juste une fois c'est pas grave
- désolé, je n'ai pas pu résister
- comme si vous le faisiez pas
- je fais ce que je veux, je paie des impôts moi, ça m'appartient
Commenter  J’apprécie          30
bartleby95bartleby95   17 mai 2016
- Y en a un qui va pas tarder à clamser. Ça me rappelle Games of thrones.
- En plus balaise je trouve.
Commenter  J’apprécie          90
sld09sld09   20 janvier 2018
C'est beau ces petits ensembles. Un résumé du Louvre : la Terre dans une vitrine.
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
Videos de Florent Chavouet (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florent Chavouet
MAG#4 du voyage et des beaux dessins par Florent Chavouet.
autres livres classés : louvreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre