AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782017024323
32 pages
Éditeur : Gautier-Languereau (08/03/2017)
4.12/5   13 notes
Résumé :
"C'est une maladie d'avoir deux papas ?
_N'importe quoi, dit Violette.
Mes papas, ils s'occupent trop bien de moi.
Je les aime tous les deux, et puis c'est tout."

Un bel album très tendre pour évoquer tout simplement les familles homoparentales.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
lemillefeuilles
  11 avril 2019
Violette ne comprend pas : à l'école, les autres élèves la rejettent parce qu'elle a deux papas, et disent qu'ils ont une maladie... Pourtant, son Papou a l'air en pleine forme, il n'a pas le nez qui coule et ne tousse pas !
Dans cet album d'une vingtaine de pages, Emilie Chazerand, l'autrice, aborde l'homoparentalité pour l'expliquer aux enfants : il n'y a rien d'anormal dans le fait d'avoir deux papas (ou deux mamans), et les parents aiment leur(s) enfant(s) de la même façon. Les pères de Violette sont toujours là pour elle, que ce soit quand elle est malade ou pour l'aider à faire ses devoirs, par exemple...
Les illustrations de Gaëlle Souppart sont, assez épurées et pleines de couleurs, pour plaire au public visé (ce livre peut être lu à partir de 4 ans environ), mais ça me touche également. Tout comme l'histoire, puisque j'ai trouvé que l'homoparentalité était bien expliquée.
Il y a plein de bienveillance dans ce petit album pour enfants, et ça fait du bien.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
Commenter  J’apprécie          272
lebazarlitteraire
  11 avril 2017
Est-ce que c'est une maladie d'avoir deux papas ? En tout cas, Violette ça ne l'embête pas. Elle ne voit pas du tout où est le problème. Mais à l'école, ses camarades ne sont pas tendres et elle n'a pas d'ami. Pourtant, son papa et son papou, Violette les aime plus que tout. Autant que eux l'aime et prennent soin d'elle. Heureuse, chagrine ou malade, ils sont toujours là pour elle. Comme tous les parents le sont pour leur enfant.
Une histoire dure au départ, dans le regard des enfants, qui peuvent être cruels, sans s'en rendre compte, et répète bien souvent ce qu'ils ont entendu à la maison. La petite Violette, rejetée à cause de l'incompréhension des autres, souffre de la situation. Mais elle n'en laisse jamais rien paraître à ses deux parents, pour ne pas les blesser. On s'aperçoit que ce n'est pas que le regard des enfants qui pose problème. Les papas de Violette ne font jamais de sortie avec elle tous les deux en même temps, à cause du regard des adultes également.

Ce n'est pas toujours facile pour Violette de comprendre pourquoi elle ne peut pas avoir une famille comme les autres. Non pas, un papa et une maman, mais deux parents qui peuvent se montrer au grand jour sans subir la bêtise du reste de l'humanité. D'autant plus qu'avoir deux parents qui vous aiment très fort, c'est mieux que deux parents qui se déchirent, quel que soit leur sexe.
Cet album est également plein de douceur et nous montre la joie de vivre d'une famille. Les histoires du soir, les devoirs, les promenades, les photos de famille… Eh oui, une famille homoparentale est tout simplement une famille.
Le texte, poétique et tout en rime, est accompagné d'illustrations simples, douces, colorées qui correspondent très bien à l'ensemble. Cet album est conçu autant pour les enfants qui pourraient se poser des questions sur un rejet qu'ils subissent à l'école à cause de leur famille homoparentale, que pour les parents qui veulent simplement ouvrir l'esprit de leur enfant.
La maison d'édition Gautier Languereau est particulièrement chère à mon coeur car elle publie toujours de très beaux ouvrages, et ce dernier est dans la même lignée. Merci à eux et à Babelio pour la découverte de cet album qui traite d'un sujet rude et pourtant très important de nos jours si l'on veut former de bons citoyens.
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
gl622
  30 octobre 2017
Un bel album sur l'homoparentalité : Violette a deux papas mais pas de copine. Est-ce-que c'est une maladie d'avoir deux papas? C'est ce que pensent les enfants de l'école. Pas Violette, qui adore ses papas. Elle aimerait juste qu'ils puissent venir tous les deux aux fêtes d'école, sans avoir peur de l'embarrasser.
Les illustrations sont très colorées et très belles. le texte va à l'essentiel tout en jouant avec les rimes et les mots. Un chouette album qui parle d'une question d'actualité en toute simplicité.
Commenter  J’apprécie          20
KingdomOfWords
  16 août 2019
Dans ce livre, on découvre la vie de Violette avec ses deux papas et j'ai trouvé ça vraiment mignon. J'ai adoré les comparaisons qu'elle fait et les explications qu'elle donne sur ses parents. J'ai aussi trouvé que les illustrations sont vraiment jolies et très bien réalisées. Cela donne un très bel album avec des images magnifiques. le point qui m'a le moins plu et qui aurait pourtant pu être réussi, c'est la partie où Violette parle de l'école et de la façon dont les autres enfants se comportaient avec elle. Je trouve cela important de montrer que les enfants ne sont pas toujours gentils entre eux et notamment à cause de ce que leurs disent leurs parents, parce que c'est clairement soulignés. Cependant, j'ai trouvé que le sujet n'était pas assez approfondi. Il n'y a rien qui souligne que leurs comportements est mauvais. La fin m'a même déplu à cause de cela. On dirait presque, que parce que ce sont des enfants ils peuvent s'en tirer sans problème et pour moi cela ne donne absolument pas le bon exemple aux jeunes lecteurs qui vont lire ce livre. Pour moi, un livre sert d'exemple, notamment s'il traite d'un sujet d'actualité et si on banalise certains faits (ici le harcèlement), comment faire comprendre aux enfants que c'est mal? Et puis il y a la comparaison à la fin avec une famille monoparentale. Même problème qu'avec Violette, banalisation du rejet pour cette situation, pas vraiment d'explication… C'est vraiment dommage que ce livre banalise autant l'exclusion et le harcèlement parce qu'au début il avait vraiment beaucoup de choses pour plaire, mais pour ma part il y a trop de points problématiques et je ressors de ma lecture un peu déçue. Ce qui sauve vraiment le livre, c'est la partie avec Violette et ses parents que j'ai trouvé absolument adorable. Mais ça ne fait pas tout…
Lien : https://kingdomofwordsblog.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mateiva
  10 avril 2017
Un très joli album pour évoquer tout en douceur les familles homoparentales.
Le ton est adapté aux plus jeunes, avec des mots simples mais assez forts niveau émotions.
Les dessins sont parfaitement illustrés, très colorés, ils attirent l'oeil tout en étant en adéquation avec la page que vous lisez, ce qui permet de mettre des images sur des mots.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui change de mon registre habituel, puisque ce livre est destiné à la jeunesse. Cependant, j'ai été ravie de pouvoir le lire, c'est une très belle découverte.
Nous suivons la petite Violette, qui suite à une réflexion de ses petits camardes à l'école, nous fait part de son ressenti et de ce que ces deux papas représentent pour elle, ce qu'ils lui apportent. C'est très bien construit, très bien expliqué, assez émouvant même, puisque j'ai réussi à avoir le dessous des yeux humides...alors peut-être suis-je trop sensible, mais certaines paroles de Violettes sont vraiment touchantes.
Un format parfait pour les enfants, des phrases courtes, rythmées, avec des mots simples, compréhensifs. Un très bel ensemble qui donne envie de tourner les pages et de connaitre le fin mot de l'histoire.
Mes enfants ont 9 et 12 ans. Je vais leur faire lire cet album et reviendrais ici compléter ma chronique avec leurs avis.
En tout cas, à découvrir. Pour petits et grands !
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   30 septembre 2018
Cet album délivre un message sans équivoque : deux papas, c’est deux parents !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gl622gl622   30 octobre 2017
Mes papas ne sortent pas d'un conte de fées.
Ils n'ont pas de botte de sept lieues : eux, ils règlent
leurs pas sur le mien pour qu'on avance ensemble sur le chemin.

Ils me disent que je suis une étoile, une perle, un génie.
Je sais que ce n'est pas vrai, mais ça me plaît.
Commenter  J’apprécie          10
MateivaMateiva   10 avril 2017
Mes papas ne sortent pas d'un conte de fées.
Ils n'ont pas de bottes de sept lieues : eux, ils règlent leurs pas sur le mien pour qu'on avance ensemble sur le chemin.
Commenter  J’apprécie          00
MateivaMateiva   10 avril 2017
Parce que mes deux papas sont comme mes deux bras, mes deux pieds ou mes deux oreilles : s'il m'en manque un, ce n'est plus pareil.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emilie Chazerand (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emilie Chazerand
Payot - Marque Page - Emilie Chazerand - Annie au milieu
autres livres classés : HomoparentalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz la fourmi rouge

Comment s'appelle la pire ennemie de Vania ?

Victoire
Louise
Charlotte
Anna

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : La fourmi rouge de Emilie ChazerandCréer un quiz sur ce livre