AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le monde de Charlie (285)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Ancolie
  25 septembre 2013
Charlie écrit des lettres à une personne dont on ne connait pas le nom. C'est pour nous l'occasion de vivre une année dans un collège américain vue à travers le prisme d'un jeune homme hypersensible. Amitiés, relations amoureuses, découverte de la sexualité, premières beuveries,… sont tout naturellement au rendez-vous. Charlie est difficile à décrire, il est étrange, d'une sincérité débordante et ses réactions peuvent être imprévisibles. Patrick et Sam, deux étudiants, vont se rapprocher de lui et par là, lui faire découvrir une foule de choses et éclater sa bulle de solitude. Ce sera une période charnière pour ce groupe d'amis, remplie d'événements qui vont les révéler à eux-mêmes.
C'est écrit avec une justesse rare et beaucoup de sensibilité. C'est réaliste, jamais édulcoré ni enjolivé. C'est tout en nuances et magnifique. Un vrai coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          581
rabanne
  14 juin 2017
Un roman qui mérite de la persévérance, mais j'ai bien fait de prendre mon mal en patience.
Et, après ces 258 précédentes critiques, je vous ferai grâce d'un billet à rallonge.
L'on plonge dans "le monde de Charlie" par le biais de lettres qu'il rédige tout au long de sa première année de lycée, et qu'il destine à un camarade anonyme.
Difficile de croire d'emblée que c'est un adolescent de 15 ans qui s'exprime, on l'imagine soit beaucoup plus jeune, soit un peu immature.
Rapidement, l'on sent un décalage, l'on ressent la frustration et le malaise.
Puis, cela devient captivant, surtout dans la troisième et dernière partie du livre, lorsque tout prend du sens, révolte, interroge, émeut...
Un roman d'apprentissage prégnant, fondé sur une intrigue d'apparence légère, d'où resurgissent de terribles drames passés, des traumatismes refoulés, tout ce qui nous éclaire sur l'extrême fragilité et la tension palpable du héros (souffrant du trouble comportemental dit "passif-agressif").
J'ai tout de même dû m'accrocher à cette plume, en langage parlé plutôt prosaïque, mais qui donne en fin de comptes toute la force au roman.
Je comprends désormais pourquoi Charlie a touché tant de lycéens, et d'autres lecteurs !

(dès la 2nde)

NB : une adaptation cinématographique est sortie en 2012, un film réalisé par l'auteur même du roman. (avec Emma Watson dans le rôle de Sam).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5211
darkmoon
  01 février 2014
Le monde de Charlie reprend les bons vieux poncifs sur les adolescents, spécialement ceux qui ont des problèmes d'intégrations dans leur lycée. On pourrait donc craindre que le roman ne nous ressorte tous les clichés éculés sur comment survire à cette époque. Si le roman n'évite pas ces chausse-trapes, il les intègre dans une intrigue plutôt réussie qui ménage tout au long des révélations permettant de garder une fraîcheur certaine à l'histoire et aux personnages. "Le monde Charlie" est un portrait touchant et émouvant de la jeunesse américaine. Sans tomber dans les préjugés et la facilité de faire un genre de teen-book, il devient un roman intimiste, ce qui amène plus d'intensité à l'histoire. Bien-sûr, tous les sujets passent comme l'homosexualité, les premières fois, l'avenir universitaire et grâce à de bons personnages, on se laisse emporter par ce roman, d'une sincérité vraie.

Une histoire qui peut paraître simple, mais terriblement touchante. Cet être timide, sans ami, rejeté de ses camarades, s'apprête à "naître", à se découvrir lorsqu'il a la chance de rencontrer deux élèves de terminal. Cette histoire, pleine de poésie et d'amour, nous transporte et nous fait vibrer. Tout comme Charlie, on (re)découvre le monde. On revit à travers ses yeux purs et avides de connaissance. Mais derrière ce récit se cachent des situations bien plus graves, un monde qui se renverse. Les problèmes soulevés nous atteignent jusqu'au plus profond de notre être : l'importance de l'amitié, la puissance de l'amour, la nécessité de communication, les ravages du regard d'autrui ... Tant d'énigmes qui nous poussent à nous remettre en question. Les personnages, brillants et authentiques, nous accompagne à merveille pour un voyage initiatique à travers un tout nouveau regard, une vision neuve. On rit, on pleure, on ressent de la colère, de la compassion...

Un scénario intelligent donc, où chaque phrase résonne de sa subtilité, de sa nécessité et de son identité. Trois jeunes - trois gamins même - font revenir les lecteurs à l'âge de leurs adolescences insouciantes, et leurs jette à la figure toute la problématique d'être différent ou solitaire. "A quel moment devenons-nous un adulte ?..." Au moment où on s'accepte, où on se connait et on se comprend... Voilà ce que raconte le roman, le chemin douloureux vers l'acceptation de soi... Charlie, Sam et Patrick sont drôles et touchants, n'en font jamais trop ou pas assez. Ils sont vrais. « They are infinite ! » A chaque chapitre, on arrive à se mettre dans la peau de ces personnes délurées et je pense que chaque adulte se reconnaîtra dans ces personnages, dans ces crises existentielles et cette souffrance latente... le Monde de Charlie m'aura confirmé une chose : On n'est jamais autant seul que sans ses amis. Car comme l'a dit Oscar Wilde : « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes ne savent plus comment voler... »

Véritable ode à la vie et au bonheur, le monde de Charlie est une morale vivante, une claque émotionnelle qui fait à la fois mal mais aussi tellement du bien. Il nous apporte la vive certitude que la vie n'est pas fatale et vaut la peine d'être vécue, à fond. Sans être un chef d'oeuvre, ce roman mérite assurément d'être lu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
Marple
  05 mai 2016
Roman d'apprentissage, roman de l'exclusion et de l'amitié, roman épistolaire, roman artistique bourré de références aux livres, à la musique ou au Rocky Horror Picture Show, roman de la solitude et de la dépression, roman de l'alcool, de la drogue et de la fête, roman de toutes les initiations, le monde de Charlie est vaste et riche ! Un peu comme si le Demian de Hermann Hesse se retrouvait dans un lycée américain d'aujourd'hui...

Vaguement autiste ou juste extrêmement introverti, Charlie représente les problèmes que nous avons rencontrés à l'adolescence, ou rencontrons encore, mais poussés à l'extrême. Si les thèmes font partie des classiques du genre, leur traitement est remarquable, nous faisant nous reconnaitre dans les difficultés et bonheurs de Charlie, et nous mettant même par moments dans sa peau.

Seul bémol, la fin m'a déçue, comme s'il fallait toujours qu'il y ait une cause extérieure et tangible au mal-être. Mais l'ensemble reste assez enthousiasmant, pour les plus jeunes comme à mon sens pour les adultes un peu fragiles ou mal dans leur peau.

Challenge PAL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
florencem
  16 février 2016
Chose absolument étrange, j'ai d'abord vu le film avant de m'attaquer au roman. Oui, je sais c'est totalement choquant de ma part, surtout en ce moment… Trêve de plaisanterie. J'avais apprécié le film que j'avais trouvé très juste et le choix des jeunes acteurs était parfait. J'étais donc assez curieuse de découvrir le roman de Stephen Chbosky.

Le roman est tout d'abord original dans sa construction. Charlie écrit des lettres à une personne qui lui est quasiment inconnue et cela pendant une année entière. Il n'y a pas de récit à proprement parlé, du moins pas comme on en a l'habitude, seulement des lettres. Et j'ai trouvé cette idée juste parfaite. Cela correspondait tout à fait à Charlie, et il y avait aussi pour le coup une certaine liberté dans l'histoire, plus d'authenticité aussi.

On entre donc dans la vie de ce jeune adolescent, un peu perturbé, intelligent et observateur, naïf dans le sens où il n'appréhende pas tout à fait certaines choses de la vie comme un adolescent de quinze ans. A de nombreux moments, on alterne avec ce sentiment d'avoir en face de nous un enfant piégé dans le corps d'un adolescent. Charlie est différent, et cela le rend encore plus attachant. On a l'impression qu'il l'a toujours été d'ailleurs, même si le traumatisme qu'il a vécu enfant, et dont on ne connaît pas trop le détail, semble y être aussi pour quelque chose. Pour ma part, ce n'est pas seulement de voir évoluer Charlie qui m'a intéressée, mais aussi cette recherche de vérité pour passer à un stade de guérison. Et encore une fois, le récit est vraiment très bien fait à ce niveau-là.

L'évolution de Charlie est progressive. Elle est en grande partie dû aux différentes rencontres qu'il fait. Des rencontres bouleversantes. Il y a bien sûr Sam et Patrick, des camarades de classe qui sortent de l'ordinaire, mais aussi Bill son professeur de littérature. Commençons par Bill. Il est le genre de professeur que l'on aimerait rencontrer une fois dans sa vie scolaire. Un professeur qui vous remarque, qui voit votre potentiel, qui vous encourage, qui vous fait aimer ce qu'il enseigne. Sa relation avec Charlie est adorable dans le sens où on comprend ce que chercher à faire Bill, alors que Charlie ne le perçoit pas vraiment. La seule chose que j'ai un peu regretter c'est qu'on n'est pas eu le cheminement ou l'explication du choix des lectures de Bill pour Charlie, ou du moins pas assez à mon goût. Sam et Patrick, comme dans le film d'ailleurs, ont été pour moi les deux autres personnages principaux du roman. Ces frères et soeurs de divorce sont un bonheur. Malgré leurs souffrances, ils sont un rayon de soleil pour le lecteur et pour Charlie. Des personnes comme eux devraient exister par millions.

L'auteur ne nous décrit pourtant pas un monde rose et scintillant. Dès le départ, et même si en fin de compte, le roman n'est pas triste du tout, différents sujets douloureux sont abordés sans réel tabou : suicide, exclusion, homosexualité, drogue/alcool, viol, divorce, dépression, grossesse non désirée, parent violent… Et à côté de cela, il y a cette balance de petits moments à chérir : amitié, amour, découverte, exploration, moments de folies, sourires, embrassades… Si bien que même dans les moments « sombres » du roman, on parvient toujours à garder espoir. Il y a de nombreux messages positifs et c'est tout ce qui fait la différence.

Un roman d'apprentissage original que j'ai vraiment apprécié. Je me laisserai d'ailleurs bien tenter par d'autres oeuvres de Stephen Chbosky.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
Alexein
  21 janvier 2017
Wow !
C'est prodigieux ce genre de livre ! Écrit par un adolescent (après qu'il a un peu grandi) d'une extrême réserve autant qu'il est d'une extrême sensibilité. Une histoire sur l'authenticité des sentiments à une époque où tout n'est que célébration artificielle des apparences. Cette histoire produit sur moi une résonance comme peu l'ont fait jusqu'à présent.

Dans ce roman raconté sous forme de lettres, le héros (Charlie) décrit sa vie avec le vocabulaire d'un adolescent, avec un humour espiègle et une acuité dans la suggestion tels que l'on ne peut que se sentir réchauffé par l'atmosphère très réaliste de ce livre où la tendresse côtoie l'effroi, les grands élans du coeur, le sentiment d'infini, les angoisses existentielles inhérentes à l'adolescence, le grand bouillonnement des sensations et des émotions.

J'ai été totalement happé par cette magnifique histoire plus encore que par le film qui m'a fait découvrir le livre. Stephen Chbosky l'a écrit à partir d'éléments de sa propre vie et ça se sent. Tout y est cohérent et respire la vérité. Seuls les pleurs m'ont semblé un peu trop abondants mais ça n'était pas suffisant pour gâter le récit. Toutes les angoisses et les comportements de l'adolescence y sont dépeints : solitude ; humeur totalement versatile ; délaissement des amitiés antérieures ; création de nouveaux liens ; perte des êtres chers ; tragédies familiales ; les ados qui gambergent jusqu'à en avoir le vertige ; quête de l'identité ; appartenance à un groupe ; naissance d'élans intérieurs aussi puissants qu'angoissants ; sincérité et mensonge ; sentiment d'être inadapté et complètement paumé ; volonté d'être en phase avec le monde mais en même temps ne rien comprendre au pourquoi des actes des autres ; les drogues, etc. Tout ce qui tiraille, aiguillonne et déchire l'âme durant cette période de profonds bouleversements.

Ce livre m'a rappelé tout ça, comme une clef ouvre une serrure restée longtemps scellée. C'est le genre de livre dont j'ai tout autant envie de connaître la fin que je veux prolonger l'état dans lequel sa lecture me plonge : il me fait me sentir hors du temps et cela doit sûrement faire que je me sens infini.

Combien de fois cela arrive-t-il dans une vie de se sentir autant en osmose, de rayonner ainsi d'ondes aussi puissantes et si tendrement contagieuses ? My goodness !

Et cette histoire, véritable choeur polyphonique, est si bien équilibrée que je trouve qu'il en ressort une harmonie universelle.

Avancer dans un univers flou et engourdissant, en avoir peur et pourtant trouver ça doux comme de l'ouate, grisant, et de jouir ensemble de cet état intermédiaire où les fous rires sont si faciles, les peines abyssales, les joies extatiques, où tous les sentiments et les sensations sont à fleur de peau et où l'on se sent littéralement infini. Pour Charlie, ce n'est plus un problème de se sentir gauche quand il sent que les autres autour de lui le sont aussi et qu'ils en rient tous ensemble et sombrent dans un engourdissement collectif doux et chaud, une dimension planante dont on pense qu'elle peut durer éternellement parce qu'on se sent infini.

Un ouvrage à mettre entre les mains de ceux qui inclinent à la misanthropie.

Et pour finir, je veux moi aussi proclamer : « I feel infinite ! »

Mille mercis Stephen Chbosky !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
Gr3nouille2010
  10 décembre 2012
Publié une première fois en France en 2008 sous le titre « Pas raccord », ce roman a été réédité cette année à l'occasion de son adaptation sur grand écran prochainement ! Excellente idée d'ailleurs. Je serai sûrement passée à côté sinon & je dois bien avouer que j'aurai loupé quelque chose !

Charlie a quinze ans. La rentrée approche à grand pas & ce sera sa première année dans ce lycée. Pour échapper un peu à son angoisse, il écrit des lettres à une personne qu'il ne connaît pas & qui ne le connait pas non plus. Il a juste besoin de parler, qu'on l'écoute. Il va alors écrire pendant toute l'année scolaire ; sur ses angoisses, ses nouveaux amis, ses questions sur la vie en générale, mais aussi sur la fête, la drogue, le sexe..

Charlie m'a vite fait penser à Forest Gump (personnage incroyablement touchant du film du même nom, pour ceux qui ne connaissent pas) par son côté "idiot", insouciant. Charlie s'exprime avec ses mots bien à lui, avec une façon de parler bien à lui aussi, mais il y a un net progrès au fil de la lecture & on sent qu'il est tout de même très intelligent (il doit faire des rédactions pour son prof d'anglais & son expression s'améliore petit à petit, on le ressent dans ses lettres).
Tout comme Forest (il faut que vous le regardiez ce film, si vous ne connaissez pas !), Charlie est attachant & attendrissant. Il a une façon de parler, une façon de voir les choses, qui font qu'on peut le qualifier d'idiot alors qu'en réalité, il est bien plus que cela. C'est le genre de "gosse" qui a tout compris sans s'en rendre compte.
Ce roman est écrit sous forme de lettres donc. Charlie écrit des lettres a quelqu'un qu'il ne connait pas & petit à petit on se prend pour cette personne, on a vraiment l'impression qu'il se confie à nous. Il nous raconte ce qu'il vit quasi au quotidien, ce qu'il ressent & quelque part, il nous raconte simplement la vie. Je me suis retrouvée dans beaucoup de ses réflexions & ça m'a beaucoup touché..
Charlie passe à la vie adulte avec beaucoup de découvertes.. La violence du copain de sa soeur envers elle, l'homosexualité, la drogue, le sexe en général, la mort - le deuil, mais aussi l'espoir, l'amour, l'amitié, la beauté de la vie malgré tout.
On n'entre aucunement dans le cliché du style "journal d'ado". Oui, ses lettres sont comme un journal intime mais on vit tellement cette histoire, avec toutes les peines & toutes les joies, avec cette touche de naïveté réelle, qu'on n'a pas l'idée d'être tombé dans le cliché. On vit cette histoire pleinement, comme si Charlie nous écrivait vraiment.. Comme s'il était réel.

Le style est donc bien particulier mais a son effet. Je sais qu'il peut déranger certains parce que, moi-même qui ne suit pas à cheval sur le style, certaines phrases m'ont fait tiqué. Par exemple, les phrases sans négation (j'en fais mais j'aime pas les lire..) ou trop courtes, un sujet qui passe à un autre.. Mais c'est un ado de quinze ans qui écrit (enfin, qui est censé écrire..), pour se vider, pour simplement parler.. J'ai envie de dire : quoi de plus normal ? Une belle narration m'aurait sans doute bien plus fait tiquer.. Ce style nous permet de visualiser Charlie ! de nous le représenter & de le voir vivre. de vivre à ses côtés & de ressentir tout ce qu'il ressent.
Une fois commencé, on ne peut plus lâcher ce roman. Tout innocent qu'il est, tout "idiot" (ce n'est vraiment pas dans le mauvais sens du terme..) qu'il est, Charlie sait nous toucher & nous émouvoir. On se retrouve tous quelque part en lui ou dans son entourage. Ses lettres ne laissent aucune place à l'indifférence. Il a tout compris Charlie..
Lien : http://laviedeslivres.cowblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Analire
  23 février 2013
Un roman fort en émotions, qui donne envie de regarder le film qui y est associé. Ce livre n'est pas uniquement réservé aux adolescents, mais je pense que les adolescents qui le liront (comme moi), vont beaucoup rêver, après...

Charlie est un jeune homme comme tant d'autres, c'est un adolescent qui va au lycée, a une vie banale... sauf pour les autres ! Car tous les gens qui l'entourent le trouvent bizarre. A travers toute une série de lettres, Charlie va nous raconter les aventures qu'il traverse, les rencontres qu'il fait, et toutes les épreuves et les problèmes qui se mettent en travers de son chemin. Il va notamment faire la rencontre de Sam et Patrick, qui sont des demi-frère et soeur, et qui vont lui apprendre les choses de la vie. Un monde totalement contraire à celui dans lequel il vivait au début...

Le protagoniste de l'histoire, Charlie, est un adolescent très naïf pour son âge, et en marge des autres jeunes de son âge. Il n'est pas timide, loin de là, mais ses manières et son caractère sont qualifiés de bizarres par rapport aux autres élèves. Tout le monde le prend pour quelqu'un de différent, alors qu'il est juste quelqu'un d'hypersensible, de très original. Entre nous, je pense que je suis tombé amoureuse de Charlie... son caractère est vraiment extraordinaire et particulier, il m'a plût, et j'avais envie de découvrir encore plus de choses sur lui... Nous le voyons évoluer et changer doucement du tout au tout, pour arrivé à l'exact opposé de la personne qu'il était au début du roman, quand il n'avait pas encore fait la connaissance de Sam et de Patrick.
Sam, quant à elle, m'a parue être quelqu'un de très séduisante, d'aguicheuse, mais également sensible et plutôt naïve.
Patrick, le demi-frère de Sam, est un garçon homosexuel, qui m'a touché. On aurait pu s'attendre à ce qu'il soit renié et éloigné des autres, mais non, il est ami avec tout le monde, personne ne le rejette. Il a un côté mystérieux qui m'a bien plût, ainsi que son côté déjanté.
Je me suis beaucoup attaché à ces trois personnages, j'ai adoré suivre leurs péripéties à travers les yeux de Charlie. Certains m'ont émut, d'autres m'ont fait rire... en tout cas, j'ai adoré découvrir la superbe amitié qui les lient, et la solidarité avec laquelle ils s'entraident dans les moments difficiles.

Le monde de Charlie est un roman épistolaire raconté par Charlie lui-même, qui envoie des lettres à son "ami", dont nous ne saurons, même à la fin du roman, pas comment il se nomme, ni qui il est. C'est le petit point négatif que je souligne, j'aurais vraiment adoré découvrir qui est ce mystérieux interlocuteur...

J'ai dévoré ce livre en un rien de temps, je ne pouvais vraiment plus m'arrêter ! C'est fou que quand un livre nous parle, la façon dont nous sommes captivé et happé par l'histoire... J'ai adoré découvrir le monde plutôt sombre de Charlie, mais aussi ses côtés positifs, ses flirts, tous ses amis, sa famille... bref, j'ai tout simplement adoré ce roman et j'ai trouvé l'univers de Charlie plus que parfait et attirant ! Si ce livre aurait eut encore quelques centaines de pages de plus, je l'ai aurait également dévoré... je n'ai pas vu les pages tourner tant j'étais absorbé dans ma lecture.

Une histoire touchante et émouvante, racontée par un protagoniste attachant. Je n'ai plus qu'une envie : découvrir le film !!!
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Hillel
  18 janvier 2016
Sorti depuis quelques années déjà, ce livre a beaucoup fait parlé de lui, pour devenir désormais un "titre culte", si bien qu'il a été adapté au cinéma. Arrivé en France en 2012, Livre de Poche jeunesse a eu la grande idée de le publier en petit format. Je le découvre ainsi, après la bataille, quelques temps après le buzz, et pourtant vierge de toutes idées à son sujet. Je ne savais même pas que le type du récit était épistolaire. de nombreuses lettres signées Charlie, adressées à un ami constituent l'ouvrage. J'hésitais à m'embarquer dans une nouvelle histoire d'ados, dans un énième roman léger et commun sur les éternels thèmes des premiers amours au lycée et raconté comme une sorte de journal intime.

Quelle ne fut pas ma surprise ! Quelle ne fut pas mon émotion en refermant la dernière page. Longtemps après je suis restée avec Charlie, avec des phrases, des scènes du récit encore plein la tête. Tout au long du livre j'ai eu envie de corner les pages, d'y glisser des post-it, de souligner des phrases... tant j'ai eu envie de relever des citations, véritables pépites d'écriture et de vérité, simples et touchantes.
Stephen Chbosky a eu cette grande idée d'adapter son style de manière originale et intelligente. En effet, le livre est raconté par Charlie, dans un style maladroit, naïf, un vocabulaire familier, des pensées à chaud, à cru... Charlie se livre totalement dans ses lettres avec le style d'un jeune de 15 ans mal dans sa peau et hésitant. Et au fil des pages, de manière très fine, sans que l'on s'en aperçoive le style s'étoffe un peu.Tout comme Charlie gagne en maturité, lit de nombreux romans cultes de la littérature, son style s'enrichit. On a réellement l'impression d'évoluer avec lui, de recevoir ses lettres, de le suivre tout au long de son année de seconde. le lecteur prend alors la place de confident, de l'ami à qui Charlie écrit. Ainsi, nous nous attachons véritablement à lui, tournant les pages pour en savoir davantage sur sa vie.

C'est un récit sur un rite initiatique, le rite de passage du lycée, l'entrée douloureuse dans la vie d'adulte où il faut s'affirmer et trouver sa place. Un passage d'autant plus difficile pour un jeune comme Charlie, différent, peu raccord avec les ados populaires du lycée. Mais un jeune qui va finalement trouver sa place, susciter l'admiration de son prof de lettres, et une amitié hors du commun.
Un récit aussi juste qu'il est bouleversant. Bouleversant car il dépeint une franche réalité, il le fait avec humour et beaucoup de sensibilité à travers l'expérience de Charlie, ce jeune atypique. Chacun pourra retrouver en lui une petite part de Charlie...

Ainsi, tout au long de cette année scolaire, où Charlie entre au lycée, nous découvrons avec lui l'amitié, les premiers amours, la sexualité, les soirées alcoolisées, la drogue, les mauvais tripes, les peines de coeur qui vous mettent K.O, les relations familiales et surtout le regard des autres. le récit ne fait pas l'économie de franchise tout est clairement exposé et a fait l'objet de débats, car il parle ouvertement de sexualité, de drogue et de violence sans tabou.
Mais tout prend sens.
Je n'ai pu lâcher mon ouvrage, véritablement happée par chacune des nouvelles lettres de Charlie, si drôles, si justes. Me demandant tout le long, à qui écrit-il ? Me demandant, autant que lui et ses proches, mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez lui ?
L'auteur laisse quelques indices, et nous dévoile tout à la fin. C'est véritablement en larmes, bouleversée par son histoire, et par le fait de devoir le quitter que j'ai refermé le livre.

Un livre très fort. Intense à tous points de vue. Loin des clichés des romans d'ados, il parle crûment, pose les vrais problèmes, bref parle aux jeunes sans hypocrisie, sans romantisme idéaliste, sans histoire rocambolesque, sans héros extraordinaire.
Je comprends désormais pourquoi ce livre a fait autant parlé de lui, pourquoi il est devenu culte, et je conseille à tous d'aller à la rencontre de Charlie !!!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Stellabloggeuse
  20 novembre 2012
Dans ce livre, le jeune Charlie, âgé de 15 ans, nous raconte sa vie quotidienne d'une manière originale : par le biais de lettres, qu'il envoie à un jeune garçon qu'il ne connaît pas, mais dont il pense qu'il pourra le comprendre. Charlie a des problèmes à grandir, à s'impliquer dans la vie qui l'entoure. La plupart du temps, il garde un rôle de spectateur prudent, il se pose des questions. Il se trouve différent, et se demande pourquoi. L'esprit de Charlie est encombré de démons du passé, certains dont il a conscience (comme la mort de la tante Helen), et d'autres qu'il a profondément enfouis. Il adopte des comportements que les gens jugent étranges, extrêmes, et qui inquiètent ses parents. Pourtant, lors de cette année de seconde, Charlie rencontre des personnes qui vont l'aider à évoluer et à s'accepter : ses amis Patrick et Sam, et son professeur de littérature, Bill. Il découvre les fêtes, la défonce, l'amour. Mais le plus important, c'est qu'au fil des pages, Charlie devient un acteur de sa propre vie.

Ce livre relativement épais est agréable à lire. L'auteur donne à Charlie une écriture spontanée, directe, qui nous donne la sensation de suivre le fil de ses pensées. le personnage est attachant par ses maladresses, par sa naïveté, son innocence. Nous apprenons à le comprendre au fil des pages, au fur et à mesure qu'il apprend lui-même à se connaître. L'intrigue nous offre des rebondissements, des surprises, qui nous empêchent de "lâcher" le livre.
Pour ne rien gâcher, le livre est truffé de références littéraires, qui donnent envie de lire encore et encore.

Au final, Charlie est un garçon pas comme les autres, et pourtant il se retrouve face à des questionnements dans lesquels chacun de nous peut reconnaître une partie de son adolescence. Sommes-nous normaux ? Qu'est-ce que l'amour ? Nous avons tous un jour pu penser cette phrase écrite dans l'une des toutes premières lettres de Charlie : « Il faut d'abord que tu saches que je suis à la fois triste et heureux, et que j'ai toujours pas compris comment ça se fait ».

Voilà ce qui fait de "Le monde de Charlie" un roman d'apprentissage original et surprenant, que je vous recommande.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Stephen Chbosky (1) Voir plus




.. ..