AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290022136
Éditeur : Librio (10/02/2010)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Figure de proue de la poésie et du métissage culturel, Andrée Chedid fait l'objet d'un hommage lors de l'édition 2010 du Printemps des poètes. L'occasion rêvée de redécouvrir l'oeuvre d'un auteur prolifique avec des textes qui s'étalent de 1949 à nos jours.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
03 octobre 2014
Voyage au pays des mots avec ce petit livre d'Andrée Chedid.
Poèmes choisis et préfacés par Matthieu Chedid et Jean-Pierre Siméon. Recueil de mots, de sons, de rythmes et d'échos qui résonnent en nous. Des mots qui chantent la vie, l'espoir, la liberté. On est emporté par le tourbillon de ces mots lumineux et on ressent la rébellion qui les agite, l'espoir qu'ils nous insufflent :
Les printemps possibles : La fleur d'orage :
« La peine est de ce monde, ô mes amis que j'aime,
Mais chaque fleur d'orage porte la graine de demain.
Écriture simple, proche, directe, elle se transmet de coeur à coeur.
« Les habiles, les jongleurs de mots sont plus éloignés de la poésie que cet homme qui –sans parole aucune – se défait de sa journée, le regard levé vers un arbre, ou le coeur attentif à la voix d'un ami. »
La poésie est au coeur du monde; il suffit de regarder et d'aimer le monde.
La poésie se transmet d'un battement de coeur à l'autre. Nous ne sommes que des passeurs et nos existences des "saisons de passage"
Recueil de poésies qui n'a pas fini de faire vibrer les coeurs de ses lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Marti94
17 septembre 2014
Pour moi, ce recueil est une découverte des poèmes d'Andrée Chedid, grâce à ma bibliothèque de prêts qui l'a célébrée. J'ai donc profité de l'occasion pour lire les poèmes de cette femme du 20ème siècle et j'en suis enchantée.
Ses poèmes sont comme des chansons et on comprend pourquoi elle e engendrée une famille de musiciens : Louis le fils et Matthieu le petit-fils qui excellent dans leur domaine.
Sans connaitre sa vie, je découvre ses souffrances (la guerre, celle du Liban) et surtout ses espoirs (elle valorise la fraternité, la solidarité) et son amour pour les autres, objet de ce recueil réalisé par Matthieu Chedid et Jean-Pierre Siméon.
Les mots sont simples et la musique est omniprésente. D'ailleurs, j'ai découvert avec surprise que la chanson « Je dis Aime » qui a rendu célèbre « M » est un poème de sa grand-mère. Il a raison Matthieu car il y a un « son » dans les poèmes d'André Chedid, femme qui écrit avec son coeur et ne cesse de s'interroger.
lu en septembre 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
saphoo
15 juillet 2010
Un petit recueil de poèmes choisis à l'occasion du printemps des poètes 2010 et des 90 ans de l'auteure. Ces poèmes sont tirés des oeuvres “Textes pour un poème” – “¨Poèmes pour un texte” – Par-delà les mots” – “ Territoires du souffle”, préfacé par son petit fils “M” Matthieu et JP Siméon, l'entrée en matière nous met en appétit.
Au coeur du coeur le titre du livre n'est ni plus ni moins qu'un poème du recueil “Rythmes
Extrait de la préface: “La poésie chez Andrée est une philosophie de l'existence, elle fonde une éthique de la fraternité : lien universel et éternel entre les hommes, elle nous invite à sortir de “notre étroite peau” pour que l'intimité de chacun s'ouvre à la résonance du monde et que nous donnions sens à l'aventure humaine par le partage.”
J'ai choisi cet extrait qui est tout à fait le reflet de la poésie d'Andrée Chedid. Une poésie qui souffle un instant de vie, l'humain dans ses faiblesses et sa sagesse. La richesse et la profondeur de ses textes, nous transportent vers des horizons au-delà d'une simple poésie mais bien vers un chant universel d'un hymne à la vie.
Il est inutile de dire que ce recueil regorge de poésies des plus délicieuses, vous pourrez croiser des chansons de “M” : Bonoboo, Je dis aime… Elle aborde des sujets classiques comme la mort, la liberté, l'amour, l'espérance mais dans une extrême sagesse et délicatesse.
Bien que la forme soit libre, la musicalité est bien présente, la mélodie résonne et s'écoute dans le silence des rimes qui se devinent lors de votre lecture.
Un petit recueil qui permet de découvrir cette auteure dans toute sa splendeur, à moins prix 3 €, 3 € de bonheur à lire et relire on ne s'en lasse pas… un bon moyen de découvrir de la poésie tout à fait moderne, somptueuse, qui nous éveille dans un instant de plénitude
Le poème apparaît souvent comme un éboulis de mots, dépourvus de sens pour l'oeil non exercé” : c'est sans doute une remarque juste, combien de lecteurs se trouvent dépourvus, perdus en lisant de la poésie, pas de repère, pas de trame, juste une musicalité, un parfum, une sensation, plus qu'un chemin tracé, c'est une sensibilité de multiples possibles ressentis.
Alors que le lecteur s'accapare d'une lecture, le poème s'offre certes mais il invite plus le lecteur à s'épanouir au coeur de la poésie, lire la poésie est à l'opposé d'un roman. C'est comme une offrande simultanée du lecteur à l'auteur, à l'inverse du roman.
Le titre du recueil comme celui du texte le démontre parfaitement : Au coeur du coeur
Laissez-vous surprendre par une plume particulière, par une forme qui démontre que la poésie peut être grande, splendide sans les règles de rigueur que l'humain s'impose, tentez l'aventure vous ferez un beau voyage au pays des mots d'Andrée Chedid… Pour ma part, je ne m'en lasse pas c'est à chaque lecture une découverte, elle sait me surprendre à chaque relecture… toujours un réel bonheur

Lien : http://lesmotsdepascale.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Oliphant
30 janvier 2015
Un petit recueil de poèmes écrits par Andrée Chedid entre 1950 et 2002. Les poésies ont ici une structure libre, évoquent la beauté de la vie, la nostalgie de l'enfance, le temps qui passe. Des poèmes musicaux, une jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          100
Yvonnele
25 septembre 2014
quel bonheur ! A lire et relire très souvent, ces poèmes sont exquis.
Commenter  J’apprécie          120
Citations & extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan03 octobre 2014
Jeunesse

Jeunesse qui t'élances
dans le fatras des mondes
Ne te défais pas à chaque ombre
Ne te courbe pas sous chaque fardeau

Que tes larmes irriguent
Plutôt qu'elles ne te rongent

Garde-toi des mots qui se dégradent
Garde-toi du feu qui pâlit

Ne laisse pas découdre tes songes
Ni réduire ton regard

Jeunesse entends-moi
Tu ne rêves pas en vain.

Commenter  J’apprécie          160
gouelangouelan03 octobre 2014
Je dis aime

J'ai les méninges nomades
J'ai le miroir maussade
Tantôt mobile
Tantôt tranquille
Je moissonne sans bousculade

Je dis Aime
Et je le sème
Sur ma planète
Je dis M
Comme un emblème
La haine je la jette

Je dis AIME, AIME, AIME

Du sphinx dans mon rimeur
Paris au fil du cœur
Du Nil dans mes veines
Dans mes artères coule la Seine

Je dis Aime
Et je le sème
Sur ma planète
Je dis M
Comme un emblème
La haine je la jette

Je dis AIME, AIME, AIME

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
gouelangouelan02 octobre 2014
Errer

Elle va elle va
La remuante vie
Distançant nos fictions
Devançant tous nos rêves

Tandis que nous errons
D'ébauches en ébauches
Fabriquant sur l'écorce du monde
De frêles abris

Tandis que nous rôdons
Vers l'incernable issue
Mendiants d'éternité
Et de terres mal promises

Les peurs parfois nous déportent
Vers de douteux appuis
Nous enferment parfois
En de sombres bastilles
Sans fenêtres sur l'espace
Sans passage vers autrui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
saphoosaphoo15 juillet 2010
Au cœur du cœur


Au cœur de l’espace

Le Chant


Au cœur du chant

Le Souffle


Au cœur du souffle

Le Silence


Au cœur du silence

L’Espoir


Au cœur de l’espoir

L’Autre


Au cœur de l’autre

L’Amour


Au cœur du cœur

Le Cœur

Commenter  J’apprécie          150
gouelangouelan03 octobre 2014
Maison sans racines

Engluée dans tes mailles
Vissée à tes ancrages
Couvant parures et biens

Je me défais de tes cordages
Te laisse à tes façades
A tes entraves de mille riens

Pour célébrer
La Maison sans racines
Entre ses murs dévêtus.
Commenter  J’apprécie          150
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
543 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre