AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369815297
128 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (17/10/2018)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Paris, décembre 1897, Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Après l’échec de La princesse lointaine, avec Sarah Bernhardt, ruiné, endetté, Edmond tente de convaincre le grand acteur en vogue, Constant Coquelin de jouer dans sa future pièce, une comédie héroïque, en vers. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  02 janvier 2019
Paris, décembre 1895, théâtre de la Renaissance. Ce soir, la sublime Sarah Bernhardt joue une pièce en vers d'un jeune poète inconnu, "La princesse lointaine". Dans la salle pourtant comble, l'on s'ennuie, l'on se plaint de la longueur du texte qui, de plus, est en vers. Deux critiques sortent finalement, n'en pouvant plus. À cet homme posté devant le théâtre, ils lui souhaitent bon courage pour supporter ce véritable four. Ils ne se doutent évidemment pas qu'ils s'adressent à l'auteur même de la pièce, Edmond Rostand. le directeur du théâtre le prévient d'ailleurs qu'il compte fermer d'ici une semaine étant donné les mauvaises critiques qui pleuvent. Edmond, déjà miné par l'invention des frères Lumière qui promettent de remplacer le théâtre par des images animées, se désespère. Il s'acharnera pourtant, pendant des mois, à écrire des comédies. Lorsqu'il reçoit la visite de Sarah Bernhardt, celle-ci lui apprend que le grand Coquelin cherche des pièces. Certaine qu'Edmond en a à lui proposer, elle leur a organisé un rendez-vous. le moment venu, s'inspirant de tout ce qui l'entoure, improvisant plus ou moins, il lui vient l'idée d'un poète, appelé Cyrano, fin bretteur, avec une laideur ...
Léonard Chemineau adapte avec panache et frénésie la pièce à succès d'Alexis Michalik, "Edmond". Edmond Rostand, auteur reconnu aujourd'hui et notamment grâce à sa pièce "Cyrano de Bergerac" (pièce jouée plus de 20000 fois depuis sa création, devenant ainsi le plus grand succès du théâtre français), a travaillé dur pour en arriver là. de doutes en balbutiements en passant par des pièces huées, il écrira Cyrano en 1897, connaissant un triomphe immédiat. En 2016, Alexis Michalik en a fait une subtile mise en abyme, remportant pas moins de 5 Molière. Quelques années avant, ce fut Gérard Depardieu qui, grâce à son rôle de Cyrano, fut élevé au rang de star. Aujourd'hui, c'est au tour du 9ième art de s'approprier cette pièce. Et c'est Léonard Chemineau qui, grâce à une mise en scène enlevée, une cadence maintenue, un soin apporté à l'écriture, un trait délicat et expressif, une palette de couleurs éclatantes, des décors et des costumes magnifiques et enluminés, donne un nouveau souffle à cette version vaudevillesque. Un album riche et captivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
ODP31
  27 juillet 2019
Les trois coups de bâton frappés sur le plancher de la scène raisonnent et l'ombre chinoise d'un nez gigantesque se dessine sur le décor.
Comme je n'ai pas eu la chance de pouvoir assister à une représentation de la pièce d'Alexis Michalik et que je n'ai pas vu non plus le film qui en a été tiré, je lève le rideau sur l'adaptation BD de Léonard Chemineau. A quand le jeu vidéo, une série TV, un Cyrano Park, des mugs et des tee-shirts made in China ?
Pourtant, point d'overdose quand il s'agit de Cyrano et de son auteur. Ce n'est pas pour rien qu'il s'agit de la pièce la plus jouée, dernier chef d'oeuvre à mes yeux, à mes oreilles et surtout à mon nez, du théâtre en vers et l'idée de faire un petit tour dans les coulisses de sa création est… proéminente.
Accablé par l'échec de sa dernière pièce « La princesse lointaine », pourtant portée par l'immense Sarah Bernhardt, Edmond est en panne d'inspiration malgré le soutien de son épouse qui s'occupe de leurs deux enfants en bas âge.
Les muses taquinent à nouveau l'auteur au contact de l'immense acteur Coquelin, gloire aussi endettée que gargantuesque, qui lui demande de lui écrire une pièce en trois semaines. Edmond Rostand s'inspire alors de son meilleur ami qui vient de tomber amoureux d'une jeune et jolie costumière affublée d'une maladie du coeur, le romantisme. Trousseur invétéré, mal à l'aise avec les chichis des parades amoureuses, Leon demande de l'aide à son ami poète qui lui prête sa plume pour conquérir la belle par les mots. Celle-ci succombe aux vers et Edmond Rostand romance la réalité avec frénésie pour alimenter les premiers actes de la pièce. L'auteur théâtralise son quotidien pour alimenter son oeuvre. Edmond devient le metteur en scène de ses proches, un marionnettiste dont les fils se mélangent parfois car la vie a le goût de l'improvisation.
le panache de Constant Coquelin, ancien sociétaire de la Comédie Française et spécialiste des rôles gourmands (Figaro, Fanfan la Tulipe, Gringoire, Scapin), a également participé à la construction de Cyrano.
Les planches de la BD alternent avec habileté la préparation précipitée de la Première de la pièce (distribution improvisée, costumes, décors, répétitions) au Théâtre de la Porte Saint-Martin et la romance de boulevard qui l'inspire.
Les personnages sont dessinés avec gouaille et correspondent bien à notre représentation de cette fin du 19 ème siècle. En revanche, les tons pastel m'ont paru un peu fades pour une histoire et des personnages aussi truculents.
Dans Cyrano, Edmond Rostand réussit l'amalgame du théâtre dit classique, parfois un peu pompeux, avec le théâtre populaire. Il réconcilie l'alexandrin des balcons avec les rangées du fond. Cette bande dessinée lui rend un bel hommage. Baissé de rideau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
jamiK
  22 juin 2019
J'ai aimé le rythme trépidant de cette histoire, le mouvement perpétuel, le foisonnement, je me suis laissé prendre au jeu, mais après coup, mon enthousiasme retombe un peu. Plusieurs détails m'ont un peu gêné. le graphisme, c'est foisonnant, ça grouille, et parfois l'oeil s'y perd, les arrières plans jaunâtres et rosâtres absorbent trop la lumière et n'apportent rien, le trait n'est pas toujours très juste, on oscille entre un trait brut, pas trop travaillé et des silhouettes qu'on trouve dans le magazine Spirou, pour moi, ça ne colle pas. Bref, le graphisme ne m'a pas emballé.
Concernant l'histoire en elle-même, on est entre l'hommage à Edmond Rostand, et le récit biographique, et aussi la comédie d'humour, pour moi ça fait trop, et l'oeuvre de Rostand ne me semble qu'un prétexte, un simple médium, comme l'huile dans la peinture à l'huile, je n'ai pas trouvé que l'hommage rendu au Cyrano de Bergerac soit à la hauteur. Pas très convaincu non plus par la façon de représenter l'inspiration, un peu comme une révélation, quasi biblique, ça m'a un peu agacé. Au final, je ne retiendrais que la comédie de boulevard, enlevée et rythmée, qui rend cette lecture distrayante, et c'est déjà pas mal, mais loin d'être suffisant pour en faire une lecture mémorable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Kawane
  11 janvier 2020
Bel album qui reprend le dynamisme du film d' Edmond de Monsieur Michalik, qui permet de faire découvrir à la nouvelle génération, de façon ludique la génèse de l'une des pièces du théâtre français les plus célèbres : 'Cyrano de Bergerac' d'Edmond Rostand
Des personnages haut en couleurs et toujours la verve de et la truculence dans les dialogues de M. Rostand qui a crée un Cyrano mythique et immortel. Ventrebleu !
Commenter  J’apprécie          200
antO17
  26 mars 2020
Sur le plan professionnel, Edmond Rostand en est à ses débuts d'écrivain. C'est plutôt un écrivaillon. Les pièces qu'il écrit font régulièrement des fours. Sur le plan personnel, Edmond Rostand est surtout habitué aux foudres de son épouse, jalouse. Il rêve de triomphe sur la scène, il n'a que les scènes de sa femme. Edmond ne mène pas la grande vie, pas une vie de bâton de chaise, pas une vie de patachon. Pourtant, il est à un tournant de son existence ! En pleine frénésie créatrice de la pièce « Cyrano de Bergerac »…
Même si on sait quel fut le succès de Cyrano, ce roman graphique de Léonard Chemineau et Alexis Michalik rebat les cartes. le scénariste et le dessinateur font de la genèse de la célèbre pièce un véritable vaudeville ! C'est fin, amusant, tourbillonnant !
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (1)
Ricochet   05 février 2019
Le rythme est soutenu tout du long, le rire ne quitte pas le lecteur et le résultat est époustouflant. Voilà une très belle adaptation, qui donne envie de relire ensuite les tirades de Cyrano, bien entendu.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   20 février 2020
— Croyez-vous que jamais je n’aie dû me battre pour garder ce café ?
Chaque client, chaque homme me renvoie ma couleur de peau comme une insulte.
Mais il est un endroit, un seul, où nous sommes tous côté à côté dans l’ombre… c’est au théâtre.
Vous avez de l’or entre les mains. Une pièce sublime. Voulez-vous qu’elle disparaisse dans l’oubli ou qu’elle soit le plus grand triomphe du théâtre français ?
— Mais… et la Comédie-Française ?
— Quand Molière vivait, les comédiens étaient enterrés hors des cimetières. Vous êtes en marge de cette société bourgeoise. Vous, les artistes, êtes des hors-la-loi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Dionysos89Dionysos89   07 juillet 2019
Pour nous autres, acteurs, demain n'existe pas !
Nous sommes des artisans de l'éphémère, mon Coq. Allons leur montrer notre art.
Commenter  J’apprécie          110
marina53marina53   02 janvier 2019
Ah ! Les actrices. Impulsives, passionnelles, insupportables.
Commenter  J’apprécie          213
marina53marina53   02 janvier 2019
Les plus beaux yeux pour moi sont des yeux pleins de larmes.
Commenter  J’apprécie          150
ColibrilleColibrille   31 mai 2019
- Je te demande pardon...
- Comment être jalouse, désormais ? Ce soir, j'étais la femme de l'auteur de ce chef d’œuvre, cette nuit il dormira avec moi.
- Et toutes les autres nuits.
- Va ! La gloire te réclame ! Va saluer, mon poète.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Léonard Chemineau (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léonard Chemineau
Talents Cultura Romans 2019 : Edmond de Léonard Chemineau
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15965 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..