AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lilylelfe


Lilylelfe
  15 janvier 2018
Un ami m'a conseillé ce manga, et pour me stimuler à le lire, m'en a gentiment montré quelques images. Évidemment, vu la qualité graphique de cette oeuvre, comment vouliez-vous que je résiste longtemps ? C'est donc avec impatience que j'ai commandé le tome 1.

La couverture est parfaite pour illustrer l'ambiance incroyable de ce manga. À la fois très sombre, très violente, et très belle. Les dessins sont extraordinaires, très graphiques, et très travaillés. Chacun d'eux est un petit bijou en soi. Les scènes érotiques sont particulièrement splendides, malgré leur violence. Elles ne sont pas censurées, ce qui est un très gros plus. Et elles sont aussi hot que magnifiquement bien rendues. de même que les scènes de torture, même si elles sont évidemment plutôt choquantes.

L'histoire m'a captivée. Ce manga est un gros pavé, mais je l'ai dévoré d'une traite, incapable d'en sortir tant que je n'avais pas fini ce tome (et si j'avais eu le tome 2, j'aurais enchainé, mais je n'ai eu que mes larmes pour pleurer à la fin de ce premier opus, et mes nerfs à scier pour patienter avant d'acheter le tome 2…).

Tout commence par un texte de plusieurs pages. Rassurez-vous ce n'est pas très long non plus, mais on va dire que le back ground est romancé. Personnellement, j'ai beaucoup aimé cet aspect. Cette premier approche littéraire avant de plonger dans le manga et de découvrir les deux protagonistes quelques mois plus tard. Bon, en fait, ce n'est pas vraiment précisé que cela se passe quelques mois plus tard, ni que le riche dont il est question est Shinohara, mais on le comprend bien vite.

Katsuya, psychiatre de son état, subit des maux de tête violents depuis qu'il travaille sur le dossier de Shinohara, un tueur psychopathe arrêté il y a peu en partie grâce à lui. Plus encore, ses nuits sont peuplées de cauchemars terribles dans lesquels il se retrouve attaché, séquestré, violé et violenté par un homme complètement fou dont il ne voit pas le visage, qui lui fait à la fois du mal et du bien tout en lui disant qu'il l'aime.

Mais Katsuya n'a pas vraiment le temps ou les moyens de s'apitoyer sur son propre sort et de chercher à comprendre ce qui lui arrive, parce qu'il est appelé à rejoindre le bâtiment dans lequel Shinohara est détenu. Son but : arracher de lui le plus d'informations possibles, ce que le prisonnier a promis de livrer à condition de pouvoir lui parler, à lui, Katsuya. La demande sonne étrange, mais Katsuya n'y réfléchit pas vraiment et rejoind le bâtiment de détention, une ancienne maison désaffectée reconvertie en véritable forteresse hyper sécurisée en pleine nature, loin de tout. C'est là que Shinohara est retenu prisonnier, dans un décor qui trouble Katsuya et fait remonter en lui des sensations et impressions étranges.

La rencontre entre les deux protagonistes est frappante. Shinohara est complètement malade, et ses paroles sont toutes percutantes, traumatisantes (y compris pour le lecteur). Katsuya garde ses distances et sa froideur, mais il ressent d'étranges sensations face au détenu, sans compter que ses nuits deviennent de plus en plus agitées.

C'est alors qu'on s'aperçoit qu'il prend des médicaments pour ses maux de tête, prescrits par un médecin, bien qu'il ne s'en souvienne pas. En fait, peu à peu on comprend que Katsuya a perdu la mémoire sur des évènements passés qui incluent Shinohara. Shinohara, le tueur fou et maniaque, qui affirme avoir toujours le même rituel, la même passion (qu'il nous détaille avec froideur et plaisir), mais que ce n'est pas ce qu'il souhaiterait faire à Katsuya. Il le provoque sans cesse, et si Katsuya tâche de ne pas entrer dans son jeu, ça lui est de plus en plus difficile. Il s'agace, perd patience, face au sarcasme de son patient, à ses changements de sujets, à son humour qu'il est le seul à comprendre.

Sans la moindre longueur, ce manga nous fait entrer dans la tête d'un psy aux prises avec un psychopathe maniaque et terriblement dérangé mentalement. Si Katsuya affirme qu'il en a vu d'autres, on réalise rapidement que lui-même est troublé et confus, et cela rajoute encore une énorme tension à l'histoire. On ne suit pas les pensées d'un psychiatre froid qui n'accomplit que son travail. On suit un cheminement émotionnel intense, une terreur montante, en même temps qu'une forme de sensualité malsaine qui ne peut pas laisser indifférent.

En fait, c'est fascinant. Et se retrouver captivé par les paroles de Shinohara, par les visions de Katsuya, c'est peut-être encore plus dérangeant que le reste. Être touché, en prime, par l'amour que Shinohara porte, à sa manière, à Katsuya, espérer, quelque part, une histoire d'amour entre ces deux-là, c'est à la fois horrifiant et grisant. La chute n'en est que plus terriblement excitante, et nous laisse haletants, avec l'envie irrépressible de connaitre la suite. le tome 2 ! Vite ! Il me faut découvrir ce qui va se passer après le cliffhanger énorme de cette fin de tome 1 !

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox