AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020850257
Éditeur : Seuil (16/02/2006)

Note moyenne : 2/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ying Chen poursuit ici le cycle entrepris avec l’Ingratitude et nous offre un splendide roman de la pérennité des origines, de la mémoire qui ne veut pas mourir. Si, dans l’Ingratitude, Ying Chen se penchait sur la figure maternelle, c’est le père ici qui est au centre du Mangeur, où une jeune femme hésite entre les bras de son ami, l’homme qui pourrait peut-être l’arracher à son père, et le ventre de celui-ci, toujours avide de chair fraîche.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NeneveNeneve   21 novembre 2016
Cependant, au moment où je fus brusquement soulevée et vite transportée jusque dans la gorge de mon père, en regardant sans tristesse ni frayeur l’intérieur de mon père où bougeaient les veines et la chair rouge, je ne pus m’empêcher d’éprouver un dégoût envers cette bourdonnante vie interne que mon père considérait comme l’essence de la peinture.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Ying Chen (3) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : Pères et fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre