AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782706718694
64 pages
Éditeur : Salvator (14/11/2019)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Qui aurait cru voir un jour la cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes, un soir de printemps 2019 ? Qui aurait pu imaginer un tel désastre, au coeur même de la capitale ? Comme tant d'autres, François Cheng a été bouleversé par l'événement. Mais au-delà des larmes et de l'émotion partagée, le poète a su traduire de manière saisissante le témoignage spirituel que nous livre la cathédrale. Oeuvre de pierre et de bois, faite de main d'homme et tendue vers l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PatriceG
  31 janvier 2020
Au même titre qu'un orthodoxe se signe quand il croise sur sa route une église, ici avec François Cheng quand il s'exprime, on se tait et on l' écoute dans un silence quasi religieux déclamer sa poésie, il appelle lui-même un grand respect. Une aura se forme. Il est sûr que quand il dit que des saints il y en a partout, des gens qui font don d'eux-mêmes sur cette terre pour le bien d'autrui avec abnégation, je suis très d'accord avec ça, mais le saint ici c'est lui. Cette modestie suprême lui va si bien quand il ne se désigne pas. Quand on lui demande comment faites-vous votre création en quelque sorte, il répond qu'à 90 ans, il est toujours actif et que le repos lui est interdit parce que de sa vie est née une conviction celle du combat incessant, une vigilance de tous les instants, il y a dans les mots qu'il emploie la charge de toute une vie, toutes les souffrances endurées, les humiliations il les convertit dans la magie des mots, dans sa poésie qui lui est si chère ..
(La Grande Librairie, le 29 janvier 2020)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          135
Tricape
  25 septembre 2020
Livre minuscule, écrit en gros caractères et plein de pages blanches. Oui, mais livre précieux et remarquable !
Si vous avez vu l'émission "La grande librairie" le 17 avril 2019, vous vous souvenez nécessairement de l'intervention de François Cheng. Pendant une heure, il s'est tu, écoutant les autres participants. Finalement, lorsqu'il a été invité à s'exprimer, il a en fort peu de mots élevé le débat à un degré supérieur. A tel point, que la qualité de l'écoute de ceux qui étaient sur le plateau était perceptible et qu'elle s'est communiquée à la plupart des téléspectateurs : tous vivaient un moment précieux.
Ce sont les paroles prononcée par François Cheng qui sont reproduites ici. Elles occupent quatre pages, mais pourraient tenir en une seule. C'est dire la concision du propos.
Suivent des extraits de lettres adressées à l'auteur après l'émission ; ces lettres soulignent toutes la profondeur de la communion qui s'est établie au-delà du plateau pendant ces quelques minutes de grâce.
Dans la dernière partie du livret, François Cheng explique la lenteur de son débit oral, le décalage permanent entre sa pensée et son expression, et l'inhibition que lui impose une séance de télévision en direct. À l'entendre, on ne peut qu'imaginer la beauté de sa pensée et de ses émotions dont il ne peut, dit-il, que nous transmettre qu'une partie. Ces miettes poétiques nous sont offertes.
Là où on imagine que Chateaubriand, Victor Hugo, Jean d'Ormesson ou Marguerite Yourcenar (et bien d'autres) nous auraient gratifiés de propos solennels, exprimés dans une langue déployant tous ses fastes et flamboyant de mille escarbilles et étincelles, le poète franco-chinois nous offre, par contraste, la pierre précieuse de la simplicité pure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pachy
  17 avril 2020
Tout d'abord je crois qu'il est indispensable de réécouter cette "Grande Librairie" d'avril 2019, celle qui a suivi l'incendie de Notre-Dame et qui avait François Cheng pour invité. Elle est toujours disponible sur le net.
Ce petit recueil reprend l'intervention de François Cheng, pas dans son intégralité mais les phrases clés qui donne une idée de la puissance de coeur de cet homme ce soir-là.
En seconde partie, quelques lettres de personnes, de France,, du Québec, de Bruxelles....
Troisième partie qui laisse parler M. Cheng sur la raison qui lui a fait accepter de venir parler ce soir-là dans l'émission, lui qui est si peu à l'aise en public. La raison première c'est que son coeur a saigné le soir du avril 2019 et il se devait de lui rendre cet hommage. La seconde est qu'entre lui et François Busnuel, une véritable amitié est née et que c'est le seul plateau où il se produit.
François Cheng parle de Notre-Dame et c'est une parole divine qui sort de cet être qui nous parait tellement fragile à sa manière de toujours s'excuser d'ajouter un mot, une phrase.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pdefreminville
  14 avril 2020
Ce livre est une arnaque.
Je respecte au plus haut point François Cheng, je comprends qu'un éditeur ait besoin de vivre, mais attention à ne pas se moquer du monde.
Ce livre ne fait, si l'on compte bien, que quatre pages d'un livre normal. A 7,5 Euros, ça fait cher du mot de François Cheng. D'autant que ces mots sont gratuits et offerts à tous par ce grand homme, il suffit de regarder la vidéo sur les réseaux.
La moitié du papier est gâchée car… blanche
Le reste du papier, quand il est rempli, provient de lettres qu'il a reçues.
Vous pouvez me dire que je n'ai rien compris, que c'est un tout, que l'art est ainsi fait de compositions. Ce n'est pas mon opinion concernant ce livre. Certes Cheng a parlé comme Jésus et sa parole est en or. Oui, il a eu de belles paroles sur Notre-Dame, oui la particularité de cette cathédrale est marquante, l'image de la mère est profonde.
Mais la vidéo est beaucoup mieux.
Commenter  J’apprécie          10
generalmarechal
  06 janvier 2020
Si le texte, intervention improvisée de François Cheng à La Grande Librairie, est bouleversant, ce livre est un objet-souvenir plus qu'une ode étayée à Notre-Dame. Ainsi, la force est toujours présente. Cependant, je me suis désolé de la brièveté du texte, qui est complété à coups de pages blanches d'un courrier des lecteurs.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mcd30mcd30   09 avril 2020
"Oui, les bâtisseurs de cette demeure divine ont chargé leurs œuvres de la profondeur de leur âme, de leur spiritualité...
C'est bien là la définition de l'art roman ; ces artisans travaillaient avec leur cœur et mettaient toute leur foi en Dieu dans le rendu de leur tâche, contrairement à leurs successeurs de la Renaissance qui ont usé de leur maestria pour placer l'homme au centre de l'univers.
Commenter  J’apprécie          150
PatriceGPatriceG   31 janvier 2020

Quand je vois dans un silence religieux, François Cheng le poète parler de la mort avec une telle lucidité et une telle sagesse, j'ai l'impression de le voir s'asseoir à côté du maître Tolstoï l'auteur du sublime La mort d'Ivan Ilitch pour se disputer la mort, l'un pour la mort pour la vie, l'autre pour la vie pour la mort.
(François Cheng, 90 ans, interrogé sur la mort, LGL 29 01 2020)
Commenter  J’apprécie          60
mcd30mcd30   13 avril 2020
François Cheng a reçu de nombreux courriers. Nous en publions une partie qui nous paraît la plus "parlante", tant il est vrai que la résonance suscitée par un verbe est partie intégrante du verbe.
Commenter  J’apprécie          100
ClioInoClioIno   24 juin 2020
Réfléchi dans les eaux miroitant de lumières nocturnes, cet ensemble prend un aspect féerique, quasiment céleste.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de François Cheng (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Cheng
5/5 Photographie : François Cheng © PATRICK SWIRC. Son site : http://www.swirc.com.Toute la semaine du 20 octobre 2014, Françoise Siri s'entretenait avec le poète et écrivain François Cheng sur les ondes de France Culture pour l'émission “À voix nue”. Par Françoise Siri. Réalisation : Anne Sécheret. Prise de son : Laurent Césard. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. « Aimer, c’est dire : Tu ne mourras pas ! » écrit François Cheng dans l’un de ses poèmes (dans l’anthologie “A l’orient de tout”, Poésie/Gallimard, 2008). Poète, romancier, essayiste, auteur de monographies et de livres d’art, académicien, François Cheng est d’abord un tout jeune Chinois qui arrive à Paris en 1949, après la guerre sino-japonaise. Il est alors âgé de vingt ans et vient en France entreprendre une année d’étude. Mais la Chine ferme ses frontières et l’étudiant devient un exilé. Il se passionne pour la langue française au point d’en faire sa langue d’écrivain et de se choisir le prénom « François ». Homme d’une double culture, il revient sur son parcours, qu’il a toujours repensé à travers sa création littéraire, à la recherche d’une parole de vérité. C’est cette parole qu’il souhaite livrer à l’auditeur, durant les cinq rendez-vous d’“À voix nue”. Reconnu aujourd’hui comme une figure majeure de la poésie contemporaine, François Cheng est doté de cette voix si particulière qui « nous transmet un souffle ancien, immortel et absolument personnel, qui s’inspire de l’aventure de la passion et de l’amour » comme l’écrit la poète Silvia Baron Supervielle. Il termine chaque volet de l’émission en lisant un poème. 5. L'amitié, l'amour et la gastronomie
Après la saveur des mots, le moment est venu d’évoquer la saveur des liens amoureux et amicaux – que l’écrivain place au dessus de tout – et les saveurs de la gastronomie. La gastronomie est plus que la gastronomie : il éprouve devant les nourritures terrestres un sentiment de profonde gratitude. À goûter sans modération. Lecture du poème « En robe des champs » (in “Le livre du vide médian”, Gallimard, 2004).
Invité : François Cheng, poète, romancier et essayiste
Thèmes : Littérature| Littérature Contemporaine| Poésie| François Cheng
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : notre dame de parisVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre