AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La vraie gloire est ici (91)

frandj
frandj   31 mai 2019
A la source du Long Fleuve

Austères glaciers,
Tendre filet d’eau…
Voici que le fleuve retourne à sa source,
Que nous terminons notre grand périple.
Tant de jours à longer le fleuve millénaire,
Toujours à contre-courant, à contretemps,
A sillonner l’aride plateau,
Creusé de ravins, menacé de vautours,
A traquer chairs crues et fruits sauvages,
A dormir à même les herbes virginales,
A traverser le lac aux étoiles, poussant plus loin
Nos corps tatoués de gelures, de brûlures,
Minuscule caravane à bout d’endurance,
En ce point de l’ultime rendez-vous,
Austères glaciers, tendres filets d’eau,
Où toute fin est commencement.
Commenter  J’apprécie          50
frandj
frandj   31 mai 2019
Arbre foudroyé
comme tu te lances encore…

Mais, au bout de l’effroi,
en pleine course,
grand cerf qui s’arrête:

Devant
fulgurant
espace ouvert;

Derrière
assoiffée
meute hors d’haleine;

Stupéfiant silence.

Alors lentement jaillit
d’entre les rameaux fendus

La fontaine de sang.
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming
Wyoming   13 décembre 2018
Viens te lover dans ma main, galet,
Tiens un instant compagnie
A l'anonyme passant. Toi , le pain cuit
au feu originel, nourris ce passant
de ta force tenace, de ta tendresse
lisse , au bord de cet océan
sans borne, où tout vivant, accorde
au mendiant sans voix les faveurs,
fais moi don de tes inépuisables
trésors : fête de l'aube, festins
du soir, farandoles sans fin des astres,
tant et tant de tes glorieux compagnons
réunis ici en toi, un instant lovés
dans le creux charnel de ta paume !
Toi qui survis à tout, garderas-tu
mémoire de cette singulière rencontre ?
Commenter  J’apprécie          50
Wyoming
Wyoming   13 décembre 2018
Vers Emmaüs

Nous marchons sur la route de la mort,
Sans un instant soupçonner
Que chemine à côté de nous
La Vie qui s'est levée
d'entre les les morts.

Nous marchons vers la désolation,
Sans un instant soupçonner
Que juste à côté de nous la Vie
Bascule une fois pour toutes
dans l'in-fini.

Voici le soir. L'auberge est ouverte
Et la table mise. Pain rompu,
Regard échangé, éclat de la Voie...
Et tout le reste en nous
expire d'un coup.

Je me lèverai et j'irai vers toi,
Traversant les nuits d'insomnie, franchissant
La ligne incandescente des étoiles.
Je sais que tu es loin,
Mais que par toi
tout sera retrouvé.

Je me lèverai et j'irai vers toi,
Enjambant l'abîme d'un pas résolu, ignorant
Toutes distances qui séparent.
Je sais que tu es proche,
Que je dois te chercher
au plus intime de moi.

J'irai vers toi, sûr de te retrouver,
Car je n'oublie point une scène de jadis :
Après une longue fugue, je suis revenu au logis,
L'ombre maternelle s'est retournée, a dit :
"Te voilà!", j'ai répondu : "Me voici!",
et j'ai fondu en larmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Wyoming
Wyoming   12 décembre 2018
Mais nous reverrons bien ceux à qui
nous n'avons pas dit à temps au revoir,
Ceux qui sont partis sans dire mot
dans le long effroi du délaissement.
Nous les reverrons, car nous n'aurons
de cesse de leur dire les mots qui n'ont été
Dits à temps, de leur répéter sans fin
au revoir au revoir selon la loi de la Vie :
Toute fleur est une fleur refleurie,
toute pluie une source retrouvée, toute larme
Une peine ravivée, tout visage un regard
reconnu, tout sourire un don échangé,
Et toute vie à venir
une vie à jamais survécue-souvenue.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean
Danieljean   13 juillet 2018
D’ici là
D’un instant l’autre
L’inattendu adviendra
Quand le divin habitera l’intervalle.
Du dire à l’ouï-dire,
Du don à l’abandon,
Tout le souffle du printemps
Qu’un trait d’éclair retrace.
Les anciens rêves éclatant en bourgeon
Soif et ivresse demeurent intactes ;
Dans le rythme primordial retrouvé,
Source sera nuage et nuage averse.
D’ici là
D’un instant l’autre
Nous nous rejoindrons,
Chacun en avant de soi
S’étend de oe qu’il ouvre,
S’accroît de ce qu’il donne,
Toute fêlure offrande,
Toute en-tente
ex-tase.
Commenter  J’apprécie          60
mn31
mn31   01 juillet 2018
Encore un jour de gloire,
Pour ceux d’ici qui voient.
Gloire des corps, gloire des fruits,
Mystère même des étoiles.
Pour ceux qui voient et louent,
Nulle possession, nulle proie.
Sol nu buvant la source,
Rien d’autre que cri de joie.
Encore un jour de gloire,
En deçà, au-delà.
Commenter  J’apprécie          30
sagesse66
sagesse66   14 avril 2018
La soif comme la faim,
Les rires comme les pleurs,
La douceur, les blessures,
La furie, les regrets,
Nous n'en jetterons rien,
Nous les emporterons tous,
Indégradables viatiques,
Pour un très long voyage.
Commenter  J’apprécie          270
sagesse66
sagesse66   13 avril 2018
Le vrai silence vient au bout des mots;
Mais les mots justes ne naissent qu'au sein du silence...
Commenter  J’apprécie          260
jmlire92
jmlire92   04 avril 2018
Nous sommes des violents, des violeurs,

   Bourreaux, tortionnaires, exterminateurs,

  Fiers de l'être, pourtant jamais assouvis,

   Dévastant tout sur notre passage,

   Si bref passage sur la planète offerte.



Après le carnage, vers le soir :



   La terre, jonchée de corps démembrés, éventrés,

   Est muette de stupeur ; l'univers entier se tait.

   Par-dessus crânes fendus, entrailles versées,

   Montent à présentes râles de douleur, à déchirer

   Les nuages, à faire fuir les oiseaux,

   Hormis les rapaces qui commencent à tournoyer.

   Les massacreurs, eux, ivres d'alcool,

   Repus de sang, vomissant, vociférant,

   Quittent la vallée vers l'horizon livide.



   Un bébé en pleurs, sur le sein de sa mère,

   Jette l'unique regard de frayeur et d'innocence

   Vers le ciel ouvert où

   Apparaissent les premières étoiles.
Commenter  J’apprécie          20




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    730 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre