AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

François Cheng (Éditeur scientifique)Fabienne Verdier (Illustrateur)
EAN : 9782226112378
64 pages
Éditeur : Albin Michel (01/04/2000)
4.17/5   30 notes
Résumé :
Loin de composer une anthologie exhaustive résumant trois mille ans d'art poétique, François Cheng en a simplement réuni les plus purs joyaux, véritables "pierres de rêve" illustrées par les magnifiques calligraphies de Fabienne Verdier, dans un petit livre qui semble conçu pour se glisser dans une poche et accompagner les rêveries du promeneur solitaire. Les audaces métaphysiques de Li Po, ses envolées aériennes, sa folie de liberté, son mépris pour toute limite - ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Unhomosapiens
  03 avril 2021
Magique et superbe ! François Cheng nous fait découvrir un choix de poésies chinoises de l'époque Tang. Mon amie vient de m'offrir ce livre en ne se doutant certainement pas à quel point il me réjouirait. Effectivement, Li Po, Du Fu ou Wang Wei, pour ne citer qu'eux, emplissent mon âme d'harmonie et de sérénité. Leurs poèmes sont inspirés de taoïsme, de bouddhisme ou de confucianisme. La dynastie Tang, c'est la grande époque de la poésie chinoise comme nous l'explique François Cheng. Ces textes me servent déjà de support de méditation. de plus les très belles calligraphies de Fabienne Verdier viennent réhausser l'intensité du texte. du très grand art. A parcourir sans relâche pour s'en imprégner.
Merci, ma très chère Sophie.
Commenter  J’apprécie          370
coco4649
  23 novembre 2013
Matin
Ne sais pourquoi
Ces
Quelques mots si simples
Quelques mots si apaisants
Commenter  J’apprécie          270
ATOS
  13 avril 2014
"A un ami qui m'interroge.
Pourquoi vivre au coeur
de ces vertes montagnes?
Je souris, sans répondre;
l'esprit tout serein.
Tombent les fleurs, coule l'eau,
mystérieuse voie...
L'autre monde est là,
non celui des humains."
Li Po
Commenter  J’apprécie          100
Maks
  26 novembre 2015
Très très belles poésies illustrées avec de magnifiques calligraphies, le petit bémol c'est que cet ouvrage est beaucoup trop court (Lu en 20 minutes et encore j'ai pris mon temps pour lire les poèmes et décortiquer les calligraphies.)
Commenter  J’apprécie          40
mazou31
  27 novembre 2016
Superbe livre qui se lit certes très vite mais suscite l'envie d'y revenir mille fois.
Agrémenté des merveilleuses calligraphies de Fabienne Verdier dont je recommanderai de lire « La Passagère du silence ».
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   23 juillet 2014
Les vers si admirables des anciens poètes chinois, qu'ils soient taoîstes, bouddhistes ou confuciannistes, résonnent en moi. Leur donner un nouvel écho à l'aide de mes pinceaux et de mes encres m'enchante. (...)
Ainsi chaque idéogramme calligraphié représente une pensée poétique, spirituelle ou philosophique qui, selon son environnement, sa place dans l'espace, est porteuse de résonances multiples: "le vide", "l'esprit", "La Voie", "la quiétude", "épouser la pureté du lotus", "la montagne", "caresser les étoiles", "l'errance", "l'immortalité"...Pour essayer de transcrire la beauté des concepts, j'ai recherché et étudié dans mes ouvrages anciens la substance et l'architecture de ces expressions graphiques au cours de l'histoire chinoise" Fabienne Verdier
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
PiatkaPiatka   08 mars 2016
POÈME D'ADIEU

Une grande passion
ressemble à l'indifférence :

Devant la coupe muette,
nul sourire ne vient aux lèvres.

C'est la bougie qui brûle
les affres de l'adieu :

Jusqu'au point du jour, pour nous,
elle verse des larmes.


Du Mu
Commenter  J’apprécie          400
PiatkaPiatka   16 mars 2016
DÉDIÉ À L'ERMITE CUI

Sentier aux simples,
tapis de mousse rouge.

Fenêtre en montagne,
regorgeant de verdure...

J'envie ton vin
au milieu des fleurs :

Ces papillons qui voltigent
dans ton rêve.

Qian Qi
Commenter  J’apprécie          293
UnhomosapiensUnhomosapiens   03 avril 2021
Apprendre le silence, se détacher des affaires du monde, se tenir dans une vie contemplative, entrer en résonance avec les saisons, les bourrasques du vent d'hiver, les montagnes sacrées, ne faire plus qu'un avec le paysage, observer le mouvement des étoiles, la formation des nuages, la structure des plantes, la nature du chant du criquet, l'été, sur le pas de la porte... Comme l'homme, le monde respire et le calligraphe doit avoir le cœur disponible pour être capable d'insuffler à son trait le pouls de l'univers.

Fabienne Verdier
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PiatkaPiatka   10 mars 2016
LA GLORIETTE AUX BAMBOUS

Seul assis au milieu des bambous,
Je joue du luth et siffle à mesure ;
Ignoré de tous, au fond des bois.
La lune s'est approchée : clarté.

Wang Wei
Commenter  J’apprécie          250

Videos de François Cheng (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Cheng
5/5 Photographie : François Cheng © PATRICK SWIRC. Son site : http://www.swirc.com.Toute la semaine du 20 octobre 2014, Françoise Siri s'entretenait avec le poète et écrivain François Cheng sur les ondes de France Culture pour l'émission “À voix nue”. Par Françoise Siri. Réalisation : Anne Sécheret. Prise de son : Laurent Césard. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. « Aimer, c’est dire : Tu ne mourras pas ! » écrit François Cheng dans l’un de ses poèmes (dans l’anthologie “A l’orient de tout”, Poésie/Gallimard, 2008). Poète, romancier, essayiste, auteur de monographies et de livres d’art, académicien, François Cheng est d’abord un tout jeune Chinois qui arrive à Paris en 1949, après la guerre sino-japonaise. Il est alors âgé de vingt ans et vient en France entreprendre une année d’étude. Mais la Chine ferme ses frontières et l’étudiant devient un exilé. Il se passionne pour la langue française au point d’en faire sa langue d’écrivain et de se choisir le prénom « François ». Homme d’une double culture, il revient sur son parcours, qu’il a toujours repensé à travers sa création littéraire, à la recherche d’une parole de vérité. C’est cette parole qu’il souhaite livrer à l’auditeur, durant les cinq rendez-vous d’“À voix nue”. Reconnu aujourd’hui comme une figure majeure de la poésie contemporaine, François Cheng est doté de cette voix si particulière qui « nous transmet un souffle ancien, immortel et absolument personnel, qui s’inspire de l’aventure de la passion et de l’amour » comme l’écrit la poète Silvia Baron Supervielle. Il termine chaque volet de l’émission en lisant un poème. 5. L'amitié, l'amour et la gastronomie
Après la saveur des mots, le moment est venu d’évoquer la saveur des liens amoureux et amicaux – que l’écrivain place au dessus de tout – et les saveurs de la gastronomie. La gastronomie est plus que la gastronomie : il éprouve devant les nourritures terrestres un sentiment de profonde gratitude. À goûter sans modération. Lecture du poème « En robe des champs » (in “Le livre du vide médian”, Gallimard, 2004).
Invité : François Cheng, poète, romancier et essayiste
Thèmes : Littérature| Littérature Contemporaine| Poésie| François Cheng
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature chinoiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature chinoise (201)
autres livres classés : Poésie chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Auteurs proches de François Cheng
Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
957 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre