AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782747062510
304 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (07/03/2018)
3.72/5   41 notes
Résumé :
Alex Petroski, 11 ans, est passionné de sciences. Son héros, c'est Carl Sagan ; il l'admire tellement qu'il a donné son nom au chiot abandonné que sa maman l'a laissé adopter. D'ailleurs, sa maman n'est pas contrariante : tant qu'Alex lui fait la cuisine et ne l'embête pas pendant les journées qu'elle passe au lit, elle est plutôt permissive. Elle n'émet donc pas d'objections lorsque son fils lui annonce qu'il part seul à un congrès de fans d'aérospatiale.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 41 notes
5
4 avis
4
17 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

dancingbrave
  01 avril 2018
En voilà un chouette livre : style agréable, langue propre, fraîche, sans complication.
Illico apparaît Alex, un gamin de 11 ans passionné d'espace et de fusée qui enregistre de nombreux messages sur son Ipod qu'il compte envoyer dans le cosmos à l'attention des extra-terrestres afin qu'ils comprenne ce qu'est sa vie et celle des autres terriens.
Il va partir accompagné de son chien pour lancer sa fusée porteuse lors d'une réunion de fanatiques.
Il va se faire de bons amis qui vont l'accompagner dans la recherche de son père.
Il va découvrir qu'il a une demi-soeur.
Il va faire se rencontrer des tas de gens qui ne se seraient jamais croisés.
Il va vivre une expérience mystique, mais oui !
Il va faire plein de super autres trucs encore…..
Bref, Alex un catalyseur de bonnes choses.
Et ce sont ses messages, dont le bouquin est le recueil original, qui rendent le texte très vivant.

C'est curieux comme en lisant ce bouquin je m'identifie à Alex, et moi qui n'ai plus vraiment 11 ans, ça me fait du bien ! Alors bien sûr comme il s'agit de littérature jeunesse vous aimeriez plutôt savoir si c'est aussi un bon livre pour enfant...
Et bien j'en sais rien !
Un gamin actuel s'identifiera t il au héros, l'appréciera-t-il ?
En tous cas ça ne peut que lui faire du bien : L'idée est excellente, l'écriture très agréable et c'est plein de bons sentiments, d'humour léger et surtout d'une très grande pureté.
Et ce dont je suis sûr, c'est qu'à leurs parents, cet épatant livre pourra toujours leur faire passer un bon moment s'ils acceptent de lâcher prise un tout petit peu.
Il faut quand même que je fasse mon vieux schnock : J'aurais aimé que le titre soit « A bientôt dans le cosmos » ce titre américain n'a rien de justifié d'autant que la traduction de Dominique Kugler m'a paru excellente, plusieurs expressions et contextes ayant été francisés opportunément.
C'est pas bien grave, va….et c'est vraiment un bouquin qui ne peut que nous faire du bien, adultes ou ados.
Merci à Babelio et aux éditions Bayard pour cette belle lecture dans le cadre de masse-critique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2414
Aryia
  23 mars 2018
Avant même de tourner la première page de ce roman et d'en lire la première phrase, je sentais déjà au plus profond de mon petit coeur de lectrice que j'étais en présence d'une perle rare. See you in the cosmos avait, en effet, tout pour me plaire : une couverture tout simplement magnifique qui résume à merveille l'histoire, un résumé intrigant qui me promettait une histoire drôle et légère … de plus, Nicolas de Babelio me l'a présenté avec ces mots : « un livre dans lequel l'amitié et la famille comptent autant que l'exploration de territoires lointains » ... Cette petite ligne aurait dû me mettre la puce à l'oreille, et pourtant, je n'étais pas préparée au tournant que cette histoire allait prendre ... Quelle surprise, donc, quand la comédie à laquelle je m'attendais s'est transformé en récit initiatique profond et émouvant ! Mais quelle belle surprise !
Alex, 11 ans d'âge légal mais 13 ans d'âge de responsabilité - selon ses dires -, est passionné d'astronomie. Alex est présentement sur le point de réaliser son plus grand rêve : participer à un congrès de fans d'aérospatiale, au cours duquel il fera décoller la fusée qu'il a mis des mois à fabriquer. Son objectif : envoyer dans l'espace un Iphone débordant de sons de la Terre et de messages destinés aux extraterrestres qui, il en est certain, vivent quelque part dans l'univers. le petit garçon, accompagné de son chien Carl Sagan (du nom de l'astronome initiateur du Voyager Golden Record), raconte donc aux entités intelligentes à qui il destine ces enregistrements son périple … Périple qui va bouleverser son existence toute entière …
On a donc ici une narration très atypique, puisqu'il s'agit de la retranscription des enregistrements d'Alex, mais j'ai trouvé cette idée vraiment innovante et finalement particulièrement sympathique. Avec un tout petit peu d'imagination, on entend presque la petite voix de notre cher Alex résonner dans notre tête … et c'est un peu comme écouter un ami nous parler. Alex est un petit garçon terriblement attachant et attendrissant, on se prend rapidement d'affection pour lui, on a envie de le protéger même (et surtout parce que) s'il considère qu'il est suffisamment grand pour s'occuper seul de lui et de sa maman un peu étrange. Etant une grande passionnée d'astronomie, je me suis rapidement identifiée à ce petit bonhomme persuadé qu'il existe d'autres formes de vie dans l'univers, à ce petit bonhomme à la fois si lucide et si innocent qui a tellement de choses à nous apprendre … J'aime le regard simple qu'il porte sur le monde, c'est tellement dommage qu'on oublie ces vérités que seule l'enfance détient lorsque l'on grandit ! En laissant Alex nous raconter cette histoire, sans jamais intervenir d'une quelconque manière, l'auteur nous invite à redécouvrir le monde à travers les yeux d'un enfant, un enfant à la fois si attaché au concept de vérité et si éloigné de la vérité de notre monde …
Contrairement à ce que le résumé peut laisser penser, et à ce que la première partie du roman semble confirmer, nous sommes bien loin d'être en présence d'un roman purement divertissant et distrayant. Bien au contraire, c'est un véritable roman d'apprentissage que nous offre ici l'auteur : au cours de son périple, au fil des rencontres et des découvertes, Alex va progressivement se rendre compte de la complexité de notre monde, mais surtout, de la complexité de la vie. Ce roman aborde ainsi des thèmes aussi universels que l'amitié, le courage, l'amour, la vérité … mais aussi la maladie, les secrets familiaux, les non-dits. de belles leçons de vie, des leçons parfois douloureuses, parfois tristes, mais qu'Alex accueille toujours avec cette insouciance et cette confiance qui le caractérisent : sans jamais se laisser abattre, notre petit héros innocent et spontané reste persuadé que tout peut toujours s'arranger … à condition de rester soudé. Dans notre société où enfants et parents sont en conflit permanent, où frères et soeurs s'entredéchirent continuellement, qu'il est bon de trouver un livre rappelant à quel point la famille est, par nature, le lieu où l'amour est censé s'exprimer avec force et pureté !
La grande force de ce roman, c'est indéniablement sa douceur. Bien qu'abordant des sujets difficiles (l'absence d'un parent et le mythe qui se construit autour de lui, mythe qui peut s'effondrer à tout instant et révéler une vérité bien plus sombre, par exemple), ce livre ne tombe jamais dans le pathétique ou le déprimant, bien au contraire. C'est un roman qui fait du bien, ou du moins, qui m'a fait du bien : il ne fait aucun doute qu'il va rejoindre le clan des « livres qu'Aryia relie en cas de déprime passagère » ! C'est un roman qui invite à se laisser porter par la vie sans jamais laisser le découragement nous gagner, sans jamais laisser les pensées négatives empoissonner notre rapport à la vie … C'est aussi un roman qui invite à ne jamais baisser les bras, à croire en ses projets, à se battre pour réaliser ses rêves et atteindre ses objectifs quels que soient les obstacles qui se dressent sur notre chemin. C'est enfin un roman qui invite à retrouver l'enfant qui se cache en nous, cet enfant intérieur qui peut nous aider à lâcher prise pour mieux s'envoler, cet enfant intérieur qui, parfois, est bien plus sage et perspicace que l'adulte que nous sommes devenus … Véritable ode au bonheur, ce livre est une véritable bouffée d'air frais, qui nous montre que, même si la vie n'est pas toujours rose, il ne tient qu'à nous de ne pas la laisser devenir noire …
En bref, un véritable coup de coeur pour ce petit roman si tendre, si émouvant, si saisissant, ce petit roman si drôle, si captivant, si amusant, ce petit roman si doux, si lumineux, si passionnant. Des personnages terriblement attachants, que j'ai eu toutes les peines du monde à quitter tandis qu'approchait la fin de ce récit, une histoire à la fois mignonne à souhait et finalement très profonde … Un véritable régal que ce livre que l'on dévore du début à la fin ! Je le conseille avant tout aux adolescents qui « ont la tête dans les étoiles », qui aiment l'astronomie et spéculent sur l'existence ou non des extraterrestres … Mais je le conseille également aux parents, car Alex peut les aider à se souvenir que les enfants ont une vision bien plus simple et authentique du monde et qu'ils peuvent parfois être profondément déconcertés lorsqu'ils comprennent que le regard des adultes est bien plus compliqué … Et enfin, je le conseille à tous les lecteurs qui cherchent un livre qui rend heureux, tout simplement !

Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Gaoulette
  23 mars 2018
Préparez vous à faire la connaissance d'Alex, 11 ans et qui parle aux extra terrestres via son iPod, qu'il souhaite envoyer dans une fusée fait main lors d'un concours. Avec son chien Carl Sagan (héros d'Alex et scientifique), ils partent à l'aventure pour un Congrés de fans d'aérospatiale dans le désert. Sa mère et son grand frère très gentils et plutôt cool le laissent partir pour son road trip...
Et voici les aventures d'Alex qui commencent. Pendant son parcours initiatique, ce garçon plein d'innocence va raconter ses rencontres, son passé, ses péripéties, sa famille, ses rêves aux bonhommes verts. Il leur posera même des question en espérant avoir un signe de leur part.
Ce roman est une pépite pour les pré-ados. ALex nous fait rire avec ses questions, ses raisonnements maladroits. Il cherche à comprendre l'amour chez un homme, les règles chez une femme, la vie trépidante de son grand frère, les attentes de Carl Sagan son adorable chien. En plus d'émouvoir le lecteur, il va interpeller les personnes sur son passage avec sa passion débordante, sa fougue mais surtout son innocence sans faille. Et ma question, doit-on tout dire à un enfant? Doit on le laisser le plus de temps possible profiter de son innocence ?
L'aventure d'Alex nous met face à une réalité. La famille de ce jeune homme est dysfonctionnelle et malgré cela Alex garde que le meilleur. En tant que maman, je voulais secouer Ronnie, le frère qui ferme les yeux, mais aussi certains adultes qui ont voulu être gentils certes mais trouvent normal de voir une enfant de 11 ans en plein road trip.
Jack Cheng traite ce roman avec beaucoup d'humour et d'innocence. Mais il ne faut pas oublier toutes ces disparitions d'enfant. Un coup de coeur et beaucoup d'émotion garantie. Un grand merci pour cette masse critique privilégiée et les Editions Bayard!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
coquinnette1974
  17 mars 2018
Merci chaleureusement à Babelio et à Bayard Jeunesse de m'avoir envoyé See you in the cosmos de Jack Cheng dans le cadres d'une masse critique privilégiée.
See you in the cosmos, c'est l'histoire d'un jeune garçon de 11 ans, Alex. Ce jeune américain est plus mûr que son age car dans sa tête, il a bien 13 ans ! Sa maman est dans son monde, son grand-frère travaille, il s'occupe seul de son chien Carl Sagan. Bref, il vit sa vie, tranquillement. Sa passion, ce sont les sciences et il se donne les moyens d'aller au congrès de fan d'aérospatiale, le S.H.A.R.F., au Nouveau-Mexique ! Nous le suivons dans un road-trip effréné, et passionnant.
Au début, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce roman car il a une particularité. Alex enregistre le compte-rendu de son voyage sur un iPod qu'il prévoit d'envoyer dans l'espace, à l'attention d'éventuels extraterrestres. Il s'adresse directement à eux, spéculant sur leur apparence, leur habitat, leurs moeurs... du coup, ce n'est pas un roman classique, nous avons donc la retransmission de ses enregistrements !
Ce qui fait que j'ai eu du mal à accrocher au départ mais heureusement, je me suis rapidement prise au jeu et je suis rentrée dans l'histoire.
Alex est très attachants, et ce roman est moins léger que je ne pensais.
L'histoire est très intéressante, c'est bien ficelé et j'ai beaucoup aimé l'ambiance.
Ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai apprécié See you in the cosmos, un bon roman jeunesse, et je lui mets quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
livreclem
  06 mars 2018
Une lecture attendrissante et chouette sur Alex, 11 ans, fan d'astronomie rêvant d'envoyé une fusée sur Mars avec des enregistrements de voix et de récits pour laisser une trace aux extraterrestres.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre. Les chapitres sont en fait les enregistrements d'Alex. Et puis je me suis pris d'affection pour ce garçon qui va partir en road-trip. Sa mère ne s'occupe pas vraiment de lui, son frère est dans un autre Etat américain, il part avec son chien à un rassemblement de lancement de prototype de fusée. de rencontre en rencontre, avec son innocence d'enfant, il découvrira le sens du mot famille, amitié...
Un bon roman pour jeunes et moins jeunes.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
dancingbravedancingbrave   30 mars 2018
J’ai regardé Terra puis Ronnie et j’ai vu les mêmes yeux verts. Il m’a semblé que notre papa était avec nous dans la pièce, mais pas comme un fantôme, non. Il était dans les yeux de Ronnie et de Terra, dans leur visage, leur peau, leurs cheveux, et il était aussi dans mon visage, ma peau, mes cheveux, comme si tout ça c’étaient des ombres de notre papa. Des ombres qui nous prouvaient qu’il avait bien existé, qu’il avait marché sur la moquette du séjour, qu’il avait bu dans ces mêmes verres. Tout ça, ce sont des ombres, aussi. Et puis, dans le fauteuil relax où était assise Juanita, il y avait l’empreinte du dos et d postérieur de notre papa, encore une ombre de lui ! Et si je les vois encore, ses ombres, si Terra et Ronnie ou Internet m’apprennent sur lui des choses que j’ignorais, est-ce-que ça ne veut pas dire que, même s’il est mort, quelque chose de lui continue à vivre ? Quelque chose en quatre dimensions, un tesseract, qui ne meurt jamais et que l’on ne voit jamais vraiment ? Et peut-être que …peut-être que des choses que j’ai essayé de comprendre, comme la signification de l’amour, du courage, de la vérité, sont difficiles à percevoir justement parce que ce sont AUSSI des tesseracts. Et s’il s’agissait du MÊME tesseract ? Et si les moments où on éprouve de l’amour, les moments où on est courageux et ceux où on dit la vérité étaient tous des moments où nous sommes en quatre dimensions ? Des moments où nous sommes aussi vastes que le cosmos, des moments où nous nous souvenons VRAIMENT, où nous SAVONS vraiment que nous sommes faits de poussières d’étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
dancingbravedancingbrave   26 mars 2018
….La raison, à mon avis, c’est que mon Papa est amnésique et qu’il a oublié qu’il a une famille à Rockview. Si je vais à Las Vegas, je pourrai peut-être l’aider à se souvenir de qui il est et le ramener à Rockview. Il sera avec ma maman et il l’aimera et il la serrera dans ses bras comme elle m’a dit qu’il le faisait. Ils dormiront de nouveau dans le même lit et, le matin, je frapperai doucement à leur porte en disant : « Vous êtes réveillés ? » Ils seront à peine réveillés, alors je grimperai dans le lit et je me glisserai entre eux, parce qu’il fera froid ce matin-là, mais on aura une couette et on se tiendra chaud. Après Carl Sagan sautera sur le lit. On sera surpris et on s’écrira : « Oh, Carl Sagan, tu exagères ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
dancingbravedancingbrave   23 mars 2018
Je me demandais seulement comment j’allais faire avec tout mon barda et la nourriture de Carl Sagan, et Carl Sagan lui-même. Je ne voulais vraiment pas rater le SHARF, alors je me suis assis sur une chaise, dans la gare, et j’ai fondu en larme.
Carl Sagan aussi a commencé à pleurer : Il pleure toujours quand je pleure
Commenter  J’apprécie          166
GaouletteGaoulette   20 mars 2018
La plupart des gens renoncent à leurs projets. Au premier petit obstacle, ils baissent les bras et ils essaient de démolir ceux qu’ils voient sur le point de réussir là où ils ont échoué.
Commenter  J’apprécie          160
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   30 mars 2018
…d'ailleurs un jour tu devrais venir à Rockview pour le rencontrer en personne - enfin, en chien - avant de prendre des décisions sans réfléchir.
Sauf qu'il ne savait pas que j'étais un gosse et je lui ai dit que j'avais 11 ans, mais au moins 13 ans d'âge de responsabilité.
Et que, quand il tombe malade, il guérit très vite, puisque le rire est le meilleur des remèdes.
Ah, tu veux dire come dans un trou noir ? Dans un trou noir, le champ gravitationnel est tellement fort qu'il déforme la lumière, le temps et l'espace.
J'ai appris qu'un patient qui veut sortir contre l'avis des médecins doit signer une décharge, pas comme une décharge électrique, non, une décharge de responsabilité, …
Terra m'a dit que je pourrais la voir bientôt, et on est déjà bientôt. Si on attend plus longtemps, ce ne sera plus bientôt.
Je suis dans un avion ! J'avais déjà fait de la bicyclette, du skateboard, du scooter, de la voiture, du canoë, du train et maintenant je fais de l'avion. Il ne manque plus que l'hélicoptère …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : fuséeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

See you in the cosmos

Quel âge a Alex ?

dix ans
douze ans
onze ans

9 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : See you in the cosmos de Jack ChengCréer un quiz sur ce livre