AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782372590488
Éditeur : Urban China (22/09/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le ciel gronde au-dessus du mont Tian Yu, et d'étranges rayons de lumière percent entre les nuages noirs... Son marteau à la main, le roi-fragon attend que l'armée du ciel surgisse. Il sait pourquoi elle vient : les dieux cherchent à s'emparer de la flamme sacrée cachée dans la montagne. Il ne peut pas les laisser faire, ce serait une catastrophe. Aidé de Loup Blanc, un jeune démon inexpérimenté, il va tout faire pour les en empêcher et mettre la flamme sacrée en sé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  24 septembre 2017
Alerte Rouge, oeuvre à découvrir et pas seulement par les professeurs documentalistes de France et de Navarre ! Les auteurs Zheng Jianhe et Deng Zhihui se lancent avec cette série dans une entreprise démesurée : écrire la suite de "La Pérégrination vers l'Ouest", l'un des quatre grands classique chinois donc l'une des histoires les plus lues et les plus connues au monde ! Personnellement je crois qu'on avait plus vu ça depuis Eugammon de Cyrène qui avait bouclé le cycle troyen en écrivant la "Télégonie" qui constitue la suite et la fin de l'"Odyssée"...
Depuis qu'un saint homme, un dragon et trois démons ont ramené du paradis de l'ouest la flamme sacrée, la paix et la prospérité règnent sur tous les peuples humains et non-humains de Chine. Mais la tribu céleste veut être la seule à en bénéficier et se lancent à l'assaut de Mont Tian Yu pour récupérer la flamme sacrée que Bouddha a arraché à leurs griffes pour la confier aux vaillants et intègres hommes-dragons... La lutte est féroce entre l'armée du ciel de Shakra menée par le général Shen aux Trois Yeux (oh, on dirait Raoh d'"Hokuto no Ken" ^^) et l'assassin Guanyin (oh, on dirait Yuda d'"Hokuto no Ken" ^^), et les hommes-dragons qui préfèrent périr et être privés de réincarnation que de faillir à leur mission... Les survivants du massacre doivent continuer leur route coûte que coûte car ils sont porteurs des derniers espoirs de l'humanité : Loup Blanc le démon mineur qui a accédé à l'humanité est désormais détenteur de l'esprit de la Bête et de l'esprit du Dragon, mais seul contre tous réussira-il là où Prométhée a échoué ??? To Be Continued !!!
Par un coup de baguette magique les auteurs abolissent les frontières entre les légendes occidentales et les légendes orientales, et par la grâce de la mythologie comparée on retrouve les thématiques universelles du Héros aux mille et un visages et de la lutte des classes : les sutras bouddhiques sont remplacées par une flamme sacrée, et j'ai bien vu où auteurs voulaient en venir avec ces crevards divins qui veulent priver la création du savoir, de la sagesse et de la vérité... Car oui, malgré la chape de plomb qui s'est abattue sur la création culturelle hongkongaise, les auteurs parviennent à faire la nique au Parti Communiste Chinois au nez à la barbe dudit Parti Communiste Chinois : ils sont tous les deux autant géniaux qu'iconoclastes, et vu que les deux auteurs multitâches collaborent constamment à toutes les tâches et changent souvent de pseudo il y a sûrement anguille sous roche pour passer à travers les mailles de la censure... Et à bien des niveaux les deux auteurs connus pour leurs oeuvres d'heroic fantasy basculent dans le shenmo (l'équivalent asiatique de la high fantasy tolkienienne ^^) en marchant dans les pas du génial et iconoclaste réalisateur hongkongais Tsui Hark ! (ah ça oui, on est à des années lumières de "Le Geek, sa blonde et l'assassin" ^^)
Alors oui barrière culturelle oblige pour les occidentaux le Shenmo a toujours eu un côté kitsch, mais les graphismes entièrement en couleurs sont très chouettes avec un charadesign réussi et un découpage abouti : je pense qu'on sans doute plus proche des comics occidentaux que des mangas japonais, même si la touche Miyazaki se fait agréablement sentir (remember "Conan, fils du futur", "Princesse Mononoké", "Le Voyage de Chihiro"...) : j'adore cette vision du monde qui abolit les frontières et les différences entres bêtes et hommes, dieux et démons... L'important n'est pas ce qu'on est, mais ce qu'on fait !

PS: Moi, j'ai fait mon taf en présentant cette super série : maintenant c'est à vous de faire fonctionner le bouche à oreilles... blink
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          299
RosenDero
  31 octobre 2017
L'armée du Ciel du divin Shakra vient récupérer la flamme sacrée sur le mont Tian Yu, défendu par le Roi dragon et son peuple. Un jeune démon, loup blanc, va jouer un rôle prépondérant au milieu de cette bataille hors normes pour la survie de l'humanité.
---
L'éditeur Urban China entend "faire découvrir au public occidental de nouveaux auteurs talentueux, le manhua et la culture chinoise" ; avec Vers l'Ouest, le pari est réussi !
Les jeunes et les moins jeunes trouveront leur bonheur dans cet album riche en action, en rebondissements et en informations culturelles ;) (merci donc à ceux qui ont conseillé ce titre aux profs-docs de France et de Navarre ;) )
À partir de la légende chinoise de "La perigrinartion vers l'ouest" du moine Xuanzang cherchant les soutras sacrés du bouddhisme en Inde (pour celui qui, comme moi, ne connaît pas le folklore chinois, la préface est absolument lumineuse et bienvenue), les auteurs nous offrent un panel de connaissances folkloriques et traditionnelles chinoises (nom des divinités, représentations, croyances, etc.), dans lequel vient se dérouler une histoire de guerre divine, de fidélité, de secrets et d'apprentissage.
Nous suivons donc un jeune loup blanc, démon (le terme n'est pas forcément associé à un côté négatif ou maléfique) métamorphosé en humain, domestique auprès des seigneurs dragons du mont Tian Yu, et redevable à tout jamais envers la jeune princesse Xiao Yu, à qui il doit la vie.
Mais l'existence paisible de Loup Blanc va être bouleversée quand l'armée du Ciel va débarquer pour récupérer La Flamme Sacrée. Et c'est là que l'album tisse un lien avec la légende de la pérégrination vers l'ouest, car cet objet a été récupéré par Xuanxang (le fameux moine que notre héros devra chercher dans un prochain tome) et offert au divin Shakra, mais volé ensuite par Tathagata (Bouddha) et cachée parmi les dragons du mont Tian Yu.
Les affrontements pour le contrôle de cette flamme sont brillamment rendus, avec des scènes d'actions dignes d'un Ragnarök chinois (les parallèles sont nombreux, mais je ne suis pas assez calé en mythologie orientale pour savoir si Bifrost et Mjöllnir ont été empruntés par les auteurs ou font partie d'un fond culturel commun ^^) et tout un tas de bad guys superbes et valant le détour ! (Je suis même limite déçu de ne pas en apprendre plus sur les gardiens du palais du ciel!)
Le héros adolescent-like Loup Blanc ne se montre pas prétentieux ou présomptueux, au contraire, et on arrive d'autant plus facilement à d'attacher à lui
La flamme sacrée nous promet une petite surprise et laisse prévoir une suite qui promet être riche en péripéties.
L'equipe d'Urban China, nous promettait "une saga jubilatoire, moderne et d'un dynamisme ébouriffant ", et si je n'ai pas été loin de jubiler, je ne demande pas mieux et lirai la suite volontiers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
Shan_Ze
  21 mars 2018
Je connais de nom La pérégrination vers l'Ouest, un des grands classiques chinois, je ne savais pas que Vers l'Ouest était la suite imaginée par Kin-wo Cheng. C'est en lisant le geek, sa blonde et l'assassin que je me suis tournée vers ce titre (sous les conseils d'Alfaric, merci !).
Le début est assez calme, on prend le temps de faire connaissance avec les Dragons. Ils sont très impressionnants avec leurs cornes longues colorées, leur air déterminé. L'armée du Ciel lance un ultimatum : les Dragons doivent leur rendre la flamme sacrée sinon ils attaqueront le Mont Tian Yu sans pitié. Les Dragons paraissent redoutables mais l'armée du ciel, surtout le Général Shen est terrifiant ! Loup blanc, un démon au service des Dragons combat pour repousser l'ennemi mais après sa fuite, une grande mission l'attend. Un manhua fantasy avec des dragons, des esprits, des démons... je ne pensais pas que ce genre me plairait, c'est très différent de le Geek, sa blonde et l'assassin (zéro humour). Bon, maintenant il va falloir trouver la suite !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
CathBib
  31 octobre 2017
Je ne suis absolument pas une spécialiste du genre, loin s'en faut, mais toujours en quête de beauté et d'harmonie, et pour le coup avec Vers l'Ouest je suis comblée ! Les dessins en couleurs de Deng Zhihui sont pleins d'esthétisme. Les couleurs sont somptueuses, et Vers l'Ouest est aussi un superbe travail d'édition. D'un point de vue matériel, le choix a été fait d'un petit format pratique, on peut l'avoir dans son sac sans qu'il encombre ( 20,9×1,2×14,4 cm ) et son prix ne grèvera pas votre budget bouquins.
La ligne éditoriale d'Urban China a pour vocation de faire découvrir au public occidental de nouveaux auteurs talentueux, le manhua et la culture chinoise. J'ai découvert cet éditeur en début d'année avec Les petites contemplations de Yao ren ; voir mon article le blogueur chinois Yao Ren nous offre ses Petites contemplations !
En tant que bibliothécaire je me devais de connaître un minimum le Manga japonais et Manhua (Manga chinois ), et ces publications de grande qualité ont été pour moi la porte d'entrée sur les nombreux talents venus de l'Empire du Milieu, et leurs trésors de délicatesse et d'esthétisme.
Cette grande aventure qui met en scène de nombreuses créatures surnaturelles est en fait l'adaptation d'un classique du roman chinois le Voyage en Occident, de Wu Cheng En. Particulièrement célèbre en Chine et au Japon, le Xiyouji – Voyage vers l'Ouest est à la base d'une multitude d'adaptations : suites et imitations littéraires, rouleaux peints, versions simplifiées et illustrées pour les enfants, bandes dessinées, théâtre, Opéra de Pékin, feuilletons télévisés ou téléfilms, sans oublier l'opéra Pop de Chen Shi-Zheng, Monkey, Journey to the West.
Le pitch : le moine Xuan Zang est rentré d'Inde en ramenant les textes sacrés du bouddhisme. Bien des années plus tard, il se rend compte que l'objectif des divinités n'était pas d'instaurer la paix en Chine, mais de mettre la main sur les rouleaux sacrés, afin de contrôler le monde ! le moine forme alors une escouade pour affronter les dieux du firmament. En route… vers l'ouest !
J'ai été complètement séduite par cette épopée envoûtante et immersive. Loup Blanc notre héros, jeune démon autrefois loup et élevé par le Roi Dragon, fera preuve d'un grand courage et traversera des territoires peuplés de créatures magiques. Il saura gagner leur confiance, et certaines lui offriront leur aide. Moi qui ne suis pourtant pas une habituée ni du Manga ni du Manhua, j'ai été conquise, je pense que cette nouvelle série plaît et plaira à beaucoup d'entre vous, et je vous la recommande chaudement. A consommer sans modération !
Votre dévouée blogueuse.
Publié par Catherine Nesi le 31 octobre 2017



Lien : https://catherinenesi.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lessortilegesdesmots
  07 novembre 2017
Merci aux éditions Urban China pour ce livre. Je le voulais et je l'ai gagné lors d'un récent concours. J'ai appris énormément rien qu'avec les deux premières pages (attention, le sens de lecture est inversé par rapport à nous). J'ai appris que ce manhua était dans la continuité d'un grand texte chinois sauf qu'il semblerait que les auteurs se sont fait plaisir. le texte d'origine s'appelle "La pérégrination vers l'ouest" de Wu Cheng'en dont je n'ai jamais entendu parler jusqu'à maintenant.
Vous savez à quel point j'aime cette maison d'édition? Ce titre confirme ce sentiment. Étonnamment, il s'agit d'un format semi-poche. Je n'ai pas l'habitude de ce fait mais pas grave. Ça ne me dérange pas. L'explication est à l'intérieur : les pages sont en couleurs du début à la fin. Je trouve que le prix est donné quand on sait que les mangas avec 4 pages couleurs dépassent les 9 euros (et encore c'était il y a quelques années. Maintenant, je n'ose imaginer). le choix des couleurs est juste. Habituellement, je ne suis pas fan de ce style mais soyons honnête, cela correspond à l'ambiance. J'ai eu l'impression de lire un dessin animé pour vous donner un ordre d'idée.
Concernant l'histoire, elle est un peu basique. Ça m'a rappelé One Piece ou Fairy Tail (ou un mélange des deux) mais en mieux. Ici, il n'y a pas l'aspect moral par rapport aux titres japonais. On y parle de différents cultures, de religions, de respect, fidélité, loyauté et amitié. L'ambition est peut-être la valeur la plus représentative. N'ayant pas lu l'oeuvre d'origine, je n'ai pas de clé pour comparer. D'après la maison d'édition, Vers l'ouest est un hommage et en même temps irrévérencieux. Je pense comprendre par le biais des moine. Je ne suis pas sûre qu'il se comporte de cette façon. Cela ne correspondrait pas du tout à l'image que l'on en a. Ils se sont bien amusés et ça se ressent.

En bref, voilà un titre qui m'a surprise par bien des aspects. Je lirais la suite avec plaisirs. Pour les amoureux de l'Asie, des animes et des légendes, n'hésitez pas une seule seconde. Les autres, vous pouvez essayer. le titre est court et surtout sans prise de tête. Tout est très clair dès le début.
Lien : https://lessortilegesdesmots..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12

critiques presse (4)
Bedeo   02 mars 2018
Vers l’Ouest se démarque de ses contemporains Japonais ne fut-ce que par ses couleurs. Et oui, la chose importante à savoir est que cette BD regorge de couleurs.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Elbakin.net   15 février 2018
Vers l’Ouest est le candidat idéal pour la personne en quête d’actions surhumaines et de mythologie chinoise. Il est a noter le respectable travail éditorial d’Urban China qui propose 150 pages de bande dessinée en couleurs pour le prix moyen d’un manga ou d’un livre de poche.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
ActuaBD   08 décembre 2017
Une belle entrée en matière, haute en couleurs et en personnages !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   10 octobre 2017
Un premier volume qui met très efficacement en place l'action et les enjeux de la série, et surtout qui donne très envie de lire la suite.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   23 septembre 2017
- Tu peux continuer à étudier, pour comprendre le genre humain. Ils sont très compliqués, avec leurs émotions et leurs désirs.
- Alors... Je peux faire l'amour avec eux ?
- Comment ? Petit, c'est quoi cette histoire ? Qui t'a parlé de ces choses là ?
- C'est grand-père Si. Il a dit que c'était... vraiment bien.
- Non, non, non. Tu ne dois pas écouter ces inepties ! Tu apprendras ces choses-là quand tu auras mon âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   26 septembre 2017
Plus tu seras intelligent, et plus tu seras ambitieux.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   01 octobre 2017
Blessé, l'animal sauvage devient plus féroce.
Commenter  J’apprécie          110
RosenDeroRosenDero   01 novembre 2017
Seul un idiot serait prêt à mourir en vain.
Commenter  J’apprécie          62
Video de Kin-wo Cheng (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kin-wo Cheng
Vers l'ouest - Nouvelle série !
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1509 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre