AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lucie Chenu (Éditeur scientifique)
ISBN : 2843623774
Éditeur : Terre de brume (18/04/2008)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 21 notes)
Résumé :
De la forêt de Brocéliande à l'île sacrée d'Avalon, chevaliers de la Table Ronde et Dames du Lac se réincarnent à notre époque.
Mais les héros médiévaux sont-ils armés pour notre temps ? Avec humour ou nostalgie, avec bruit et fureur épique ou dans la tragédie, de leurs plumes poétiques, neuf parmi les meilleurs écrivains de fantasy font vivre ou revivre à Perceval, Galaad, Arthur et Morgane, Merlin et Viviane, Lancelot et Guenièvre, Owein et Luned, des avent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  17 octobre 2012
Parue en 2008 aux éditions Terre de brume, « De Brocéliande en Avalon » est une anthologie qui, comme son nom l'indique, regroupe une succession de textes consacrés aux légendes arthuriennes. Arthur, Merlin, Lancelot, Guenièvre, la Dame du lac, Excalibur... autant de noms prompts à enflammer notre imagination et à raviver de vieux souvenirs de contes ou récits dont ils sont les héros et que nous connaissons tous aujourd'hui. Sous la direction de Lucie Chenu, neuf auteurs de l'imaginaire se sont essayés au difficile exercice d'exploiter à leur tour la matière des mythes celtiques tournant autour de ce roi légendaire et d'en proposer une nouvelle interprétation. Une contrainte, toutefois, celle de confronter d'une façon ou d'une autre ces dames et chevaliers d'un autre temps avec notre monde et notre époque. Rien de plus efficace pour dépoussiérer les vieux mythes que de se figurer la fée Morgane astrologue à Paris, Merlin écrivain en pleine crise existentielle ou Galahad chanteur rebelle et cynique.
Que ce soit par le biais de l'humour, de la tragédie ou d'un souffle épique, chaque auteur possède une façon très particulière de revisiter ces légendes arthuriennes. Si, dans l'ensemble, les textes se révèlent tous plutôt divertissants, je dois toutefois avouer que peu d'entre eux sortent véritablement du lot et me laisseront un souvenir impérissable. La meilleure nouvelle reste à mon sens « Près du mur » de Deirdre Laurin, une universitaire relativement peu connue parmi les auteurs de l'imaginaire francophone et qui nous livre ici un texte remarquable et bouleversant consacré à l'histoire d'amour d'Arthur et Morgane. « Owein » de N. Dau m'a également beaucoup séduite, que ce soit par son style ou par le choix plus audacieux des protagonistes. R. Hobb, enfin, présente dans cette anthologie sous le pseudonyme Megan Lindholm, nous offre avec « Le Quadragénaire et la Dame d'argent » une nouvelle plaisante et bourrée de cet humour qui lui est propre.
Un mot, pour finir, sur les petits plus de cette anthologie qui, outre une très bonne préface signée Lucie Chenu et une présentation sobre mais néanmoins complète et concise des auteurs, comprend surtout une excellente bibliographie recensant la plupart des romans écrits ces dernières années, avec des précisions quant aux points de vue adoptés et aux thématiques privilégiées par chaque auteur (de M. Zimmer Bradley à J-L. Fetjaine en passant par B. Cornwell, S. Lawhead...). Si la qualité des nouvelles reste assez variable, il n'empêche que l'initiative est louable et que le charme ne manque jamais d'opérer, du moins en ce qui me concerne, dès qu'il est fait mention d'Arthur et de ses chevaliers. A noter qu'une seconde anthologie consacrée au même sujet et toujours sous la direction de Lucie Chenu a également vu le jour en 2012 (« Et d'Avalon à Camelot »).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Talina
  20 septembre 2013
Superbe anthologie en 9 nouvelles. Plusieurs auteurs font revivre les héros arthuriens dans notre époque. 9 nouvelles différentes tantôt héroïque, tantôt tragique, tantôt comique. Une anthologie qui rappelle qu'en chacun de nous à peu de légende subsiste. A lire absolument pour tout ceux qui s'intéresse à la matière de Bretagne. quant à moi, je cours me procurer le 2e tome ^^.
Commenter  J’apprécie          160
Lunasirius
  24 mars 2011
Brocéliande, Avalon deux mots magiques pour moi qui adore les légendes du Roi Arthur et tout ce qui tourne autour. J'avais donc hâte de découvrir ces nouvelles, surtout celles d'auteurs que j'aime particulièrement comme Megan Lindholm (dont je n'ai lu que le peuple des Rennes mais que j'ai particulièrement aimé) et Léa Silhol (La sèvre et le givre m'avait envoûtée).
Ayant choisi le livre d'après son titre, sans vraiment m'attarder sur la quatrième de couverture, j'ai été quelque peu étonnée en découvrant que les différentes histoires se déroulaient de nos jours. Mais cela ne m'a pas dérangée, au contraire j'ai apprécié les différents scénarios proposés.
Revenons donc sur chaque nouvelle.
La première d'J. Millemann, "Retour sous le hêtre", nous fait entrer doucement dans le recueil. Il possède une jolie écriture qui nous transporte dans son univers. J'ai d'autant plus apprécié cette histoire qu'elle se déroule dans la forêt de Brocéliande (la Forêt de Paimpont en Bretagne actuellement). C'est un endroit que j'ai visité et c'est vrai qu'on voit bien les légendes y prendre place. J'ai retrouvé cette magie des lieux dans le récit de l'auteur. L'histoire nous offre une jolie romance très sympathique pour commencer ce recueil.
Adam Roy prend le relais avec "Lancelot aux enfer". Cette fois-ci c'est une histoire complètement décalée qui nous est proposée. L'intrigue plutôt sympa se tisse sur la trame d'un tueur en série. Mais l'histoire est assez particulière et le tout est écrit dans un style très personnel. Les révélations finales sont arrivées un peu trop vite à mon goût, j'aurais aimé quelques prémices. Elles m'ont laissée l'impression d'arriver sans prévenir et sans avoir de lien avec l'histoire. Mais l'idée était bonne.
La troisième nouvelle, "Près du mur" de Deirdre Laurin, nous propose à nouveau une romance. Amour impossible. le style est originale et j'ai beaucoup aimé l'écriture.
"Locataire découpés" de Rachel Tanner est une des nouvelles que j'ai particulièrement aimé et qui m'a le plus marquée. Nous y retrouvons une Morgane vieillissante et Merlin. L'histoire prend place dans un scénario bien contemporain : des locataires qui risquent de se faire expulser de chez eux. J'ai beaucoup aimé cette adaptation des personnages à l'époque contemporaine. le seul petit regret qui me reste est la fin, j'aurais aimé que l'histoire continue (^^).
Avec "Owein" de Nathalie Dau, nous retrouvons une histoire d'amour compliquée. Bizarrement, je n'ai pa réussie à être emportée par l'histoire et je n'arrive pas à savoir pourquoi. L'histoire pourtant est sympathique.
La sixième nouvelle est quasiment un coup de coeur. Intitulée "L'île Close", on y retrouve tous nos héros, Arthur, Mordred, Guenièvre et Lancelot essentiellement, contraints de revivre perpétuellement leurs aventures sur l'île d'Avalon. Au début, je ne voyais pas du tout où l'auteur, Lionel Davoust, voulait nous emmener. Tout se comprend petit à petit. Ce huis-clos où les personnages, blasés pour la plupart, perpétuent la Geste est particulièrement intéressant par la réflexion menée. J'ai adoré le final entre Mordred et Arthur et cette mystérieuse entrevue entre la Dame du Lac et le "serpent"...
Arrive ensuite l'histoire de Megan Lindholm, "Le quadragénaire et la Dame d'argent" que j'attendais particulièrement. Une autre romance, qui tire parfois en longueur mais très sympa à lire malgré tout. Surtout, l'auteur a réussi à me surprendre : la chute est géniale.
Pierre Bordage nous propose ensuite sur un fond de science-fiction une réécriture de l'histoire du Graal avec "Fort 53". L'idée est bonne : la guerre croisée avec la légende. J'aurais parfois aimé qu'il y ait davantage de détails : comprendre le pourquoi de cette guerre, avoir un contexte un peu plus vaste. Mais cela se laisse lire.
Enfin arrive la nouvelle de Léa Silhol avec son écriture toujours aussi agréable à lire. Elle nous propose une transposition de la quête du Graal aux temps modernes et avec un Galaad qui n'est plus sûr du bon fondement de sa quête. Les dialogues sont extras. L'idée est sympa : l'auteur nous propose un renversement de la légende du Graal objet saint de la religion chrétien aux croyances celtiques ancestrales. C'est nouveau, c'est intéressant.
En quelques mots, un recueil avec des nouvelles plus ou moins finies mais de jolies perles dedans. J'ai beaucoup aimé.
Lien : http://livrenivre.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Parthenia
  19 juillet 2017
Je dois avouer que je me suis laissée abuser par la magnifique première de couverture, illustrée par John Howe, et que je n'ai, du coup, pas totalement fait attention à la quatrième de couverture qui spécifiait bien pourtant que ce recueil de nouvelles mettaient en scène les héros du cycle arthurien propulsés à notre époque ! Passés les premiers instants de déconfiture, je me suis dit que cela pourrait être intéressant de découvrir le comportement et la faculté d'adaptation de ces héros de légende au XXIème siècle.
Au final, à part dans quelques nouvelles, je n'ai pas été frappée par l'exploitation de cet aspect anachronique ou décalé. Certaines mettent l'accent sur l'amour contrarié des couples emblématiques de la légende, quant d'autres soulignent les motivations ambigües et pas forcément avouables liées à la Quête. On rencontre tour à tour un Merlin amnésique, un Lancelot traqué comme dangereux "serial-killer", une Morgane astrologue, un Galaad musicien rebelle et désenchanté... On suit une enquête policière, une réconciliation avortée, une association de voisins luttant contre l'expulsion injuste programmée par une multinationale peu scrupuleuse,...
Les nouvelles sont assez variées pour maintenir notre intérêt, même si le thème principal de la réincarnation limitée à notre monde contemporain peut donner à la longue une impression de redondance, d'autant que ce sont souvent les mêmes personnages qui sont évoqués, comme Merlin ou Morgane. Mais le ton employé diffère vraiment d'une nouvelle à l'autre : on passe de l'onirisme à un pastiche complètement déjanté, sans oublier la chronique "ennuyeuse" d'une auteure ayant perdu l'inspiration...
Alors évidemment, certaines nouvelles m'ont moins touchée, voire laissée sur ma faim (parfois le début était confus ou la chute mal amenée gâchant son impact), mais d'une manière générale, j'ai apprécié cette lecture, goûtant la poésie de certains passages ou éclatant de rire suite à certains clins d'oeil ou références.

Nouvelle préférée : Lancelot aux enfers
J'adore : L'Île close
J'aime beaucoup : Retour sous l'hêtre, Fort 53 & Locataires découpés
En bref :
Les + : des récits au ton très varié ; des passages très poétiques ou drôles ; une réflexion subtile sur la Quête
Les - : l'aspect anachronique et décalé pas assez exploité ; un contexte parfois confus ; une palette de personnages légendaires réduite aux mêmes
Lien : https://parthenia27.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cyan
  08 septembre 2016
(...)Je ne suis pas une grande amatrice de nouvelles, en général, mais ce genre de recueil m'attire toujours au 1er coup d'oeil. Celui-ci n'a pas fait exception à la règle et je me suis plongée avec enthousiasme dans sa lecture, compte tenu des grands noms qui figurent à son sommaire.
Comme souvent avec les anthologies, je n'ai pas autant accroché à toutes les nouvelles. Il y en a même une (celle de Nathalie Dau) que j'ai abandonnée avant la fin. J'ai particulièrement aimé les histoires de Pierre Bordage, avec sa critique de la guerre, et celle de Léa Silhol, une petite merveille douce-amère et très poétique. Je mentionnerai aussi l'hilarante nouvelle d'Adam Roy, qui parodie à la fois le mythe arthurien et la série X Files; si l'humour est parfois un peu lourd, il est compensé par l'imagination débordante de l'auteur.
Mon seul véritable regret concernant cette anthologie, c'est que la plupart des nouvelles utilisent comme ressort principal le thème de la réincarnation. Au bout d'un moment, c'est quand même très répétitif. Pour le reste, c'était une très agréable lecture, à recommander à tous ceux que la mythologie arthurienne intéresse ainsi qu'à tous les amateurs de SFFF. (...)
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   19 octobre 2012
(Guenièvre) Je n'ose plus envisager ce que je suis. Ce que je suis vraiment. Je vécus tant de variation de la Geste, toujours la même histoire, la même trahison, sans pouvoir me libérer, évoluer... Je resterai à jamais dans les mémoires comme la reine qui trahit son époux, le plonge dans l'incertitude et le chagrin, et précipite le royaume dans la nuit. A tout prendre j'aurais préféré être Morgane la Fay, l’énigmatique élève de Merlin, l'enchanteresse d'un autre monde, imprévisible, dangereuse. Sa réputation n'est pas meilleure que la mienne, mais au moins son aura mystérieuse justifie-t-elle en partie ses actes. On la craint. On ne me hait même pas, on me méprise. J'aurais aimé être mauvaise, je suis juste faillible. » (L'île close)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
boudiccaboudicca   20 octobre 2012
J'ai vu le tombeau de Merlin, la fontaine de Jouvence et la fontaine de Barenton, le Val Sans Retour, le chêne des Hindres et le chêne de Guillotin. Je n'ai pas aimé cette vision là de Brocéliande. Où était la magie, où était l’émerveillement dans cette visite ? Trois cailloux ici, un maigre filet d'eau là, et des arbres splendides, certes, mais inaccessibles : j'ai compris alors que Brocéliande ne se livrait pas au marché du tourisme de masse, et que sa beauté opérait quand on était solitaire, déambulant seul parmi les arbres, regardant et s'enthousiasmant de ce que propose le seul guide qui vaille, le cœur. (Retour sous le hêtre)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
StregaStrega   21 février 2010
Bien sûr que je suis une sorcière.
Je ne m’en débarrasserai jamais. Les gens ne comprennent pas, ils ne savent pas ce qu’est la magie. Que ce n’est pas un rituel ni une technique, Pas une chose qui s’enseigne ou qui s’abdique. Je suis née sorcière et je n’y peux rien. La magie suinte de mon âme à chaque instant, déborde de mes yeux, infléchit le sens du monde. Parce que je suis une sorcière, mon âme danse à ses côtés nuit et jour, et il la voit comme si j’étais là. Parce que je suis une sorcière je l’accompagne partout, même quand la herse du mur nous sépare.
Ils ne comprennent pas : je n’ai pas même besoin de le voir. Il nous suffit d’exister pour user de magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
boudiccaboudicca   21 octobre 2012
-Oh Morgane. L'opposition entre Guenièvre et toi n'est pas celle de la lumière et de l'ombre. Tu oublies ton passé. Tu as toujours été porteuse de lumière . Elle a toujours eu ses ténèbres.
-Alors où est-elle l'opposition ?
-Ma sauvage. C'est ce que tu es. Le rêve. La liberté. Tu ne seras jamais l'épouse. (Près du mur)
Commenter  J’apprécie          130
Video de Lucie Chenu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucie Chenu
Bande annonce de l'anthologie de nouvelles fantastiques et policières, Mystères et Mauvais Genres. Livre à paraître en novembre 2010 aux éditions Sombres Rets. Avec les textes de Sébastien Ruche, Christophe Nicolas, Arnaud Cabanne, Michaël Moslonka, Guillaume Suzanne, Bruno Grange, P.R. Tohril, Gabriel Féraud, David Osmay, Anne Goulard, Richard Mesplède, Ombeline Duprat, Cyril Carau, Lucie Chenu et Aurélie Wellenstein.
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2650 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre