AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gwang-ick Lee (Illustrateur)Yeong-hee Lim (Traducteur)
EAN : 9782809702095
24 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (08/10/2010)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
A la fin de sa vie, une libellule qui, par nature, parcourait le ciel bleu, se laisse doucement tomber sous une fleur d'aster et meurt. Une procession de fourmis se rassemble et la transporte le long du sentier. Le cortège s'allonge sous le doux soleil d'automne, et la mort de la libellule entraîne bientôt la naissance d'une magnifique fleur.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sharon
  11 juillet 2018
Cet album illustre un poème coréen datant des années 20, devenu une comptine.
Il nous parle de la mort, de manière simple : celle d'une libellule dans un jardin. Les mots de la comptine ne sont pas édulcorés : si l'insecte "repose sous les reines-marguerites", nous assistons à ses "funérailles", le chant est "funèbre", et le cortège "funéraire". Mort et cycle de la vie aussi : au cours des pages, c'est à la décomposition de la libellule que nous assistons par le biais de la dispersion des points lumineux et colorés qui constituaient son corps. le contraste est fort entre le corps, noir, des petites et grandes fourmis, et le corps très coloré de la libellule, le tout sur un fond blanc qui met en valeur insectes et fleurs.
Commenter  J’apprécie          20
moertzombreur
  17 septembre 2014
Un magnifique album sur le thème du deuil
Une libellule est en décomposition dans un jardin fleuri, une procession de fourmis arrive ; et c'est dans la dispersion provoquée par la mort qu'on assiste à une explosion de couleurs et de vie.
L'utilisation du lavis est de toute beauté : un gris foncé pour les tiges des fleurs et les fourmis, et une palette de couleurs vives pour représenter la libellule et sa fragmentation en particules. Ces dernières, tournoyantes sous le soleil d'automne, symbolisent un éternel recommencement.
Commenter  J’apprécie          00
Lagagne
  16 avril 2011
C'est beau, simple. Ce poème parle de la mort de manière naturelle et douce. Les illustrations sont très colorées et lumineuses. le tout nous dit que la mort n'est pas la fin.
Une jolie plume, un joli coup de crayon et un joli livre.
Commenter  J’apprécie          10
mediatheque-de-valence
  28 avril 2011
Ah… qu'il est dur de sortir de son lit moelleux, confortable, agréablement parfumé dans lequel on peut rêver, manger, lire...
Un lit, c'est merveilleux, mais il faut quand même aller à l'école ! On se reconnait tous dans cette amusante histoire du matin.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   13 juin 2011
L'illustrateur Lee Gwang-ick nous entraîne sur la voie de l'abstraction. Couleurs et formes dominent cette aventure picturale.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SharonSharon   11 juillet 2018
En ce jour d'automne,
rayonne un doux soleil.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
854 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre