AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782879290942
192 pages
Éditeur : Editions de l'Olivier (07/08/1996)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Jeanne a quarante ans, un mari anglais, une fille de quatre ans, un hôtel à la montagne, et elle en a assez de vivre mal. Vivre mal, pour elle, cela ne veut pas dire vivre sans argent, mais vivre sans rien faire de bien, de grand, elle qui rêve de changer le monde.

Au moment où elle se décide, les loups reviennent dans la vallée. Pour les habitants, ce sont des nuisibles, des créatures venues du fond des âges pour détruire ce que les hommes ont bâti. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Josephine2
  19 août 2016
Un petit village perdu au fin fond de la montagne. Jeanne, marié à un Anglais, tient un petit hôtel.
Un étranger arrive dans le village. Les habitants se demandent qui il est, ce qu'il veut et pourquoi il est là. Pour eux, c'est un intrus qui leur veut du mal. Les gens du village épient ses moindres gestes et se posent beaucoup de questions à son sujet.
Au fil de l'histoire, petit à petit, on va apprendre les secrets des habitants, leurs espoirs et leurs déceptions.
Livre très intimiste. Les descriptions sont superbes. Par contre, le mari de Jeanne n'est jamais nommé par son prénom, simplement par « l'anglais ». Je le comprends de la part des habitants mais pas de Jeanne qui est son épouse et qui semble l'aimer (à moins que j'ai mal compris).
De plus, je suis un peu déçue par la fin. Comme si l'auteur ne savait pas comment finir son histoire ou voulait aller trop vite. Dommage, car j'ai passé un bon moment avec ce livre.
Commenter  J’apprécie          200
colatitude
  14 septembre 2012
Dans ce deuxième roman pour adulte, sophie CHERER navigue avec brio entre mythe, réalité et utopie.
Les loups, omniprésents dans ce hameau de Parlongoutte au coeur des Alpes dans un cul de sac, nous plongent d'emblée dans la légende :"Ici, c'est ravitaillé par les corbeaux, et encore, ils volent sur le dos, pour ne pas voir la misère".
La rumeur va bon train entre les quelques villageois qui sont restés au pays, seuls, isolés et qui n'ont de cesse que de traquer l'ennui, à travers ces loups invisibles et pourtant bien présents.
Alors, lorsque KOHLER vient s'installer dans le village, chez l'anglais et chez Jeanne sa femme, ancienne sommelière réputée dans le monde entier qui a tout délaissé pour retourner dans son village natal et ouvrir un hôtel, on s'interroge. L'étranger -KOHLER- dont on ignore le passé et les raisons de sa venue inquiète autant que le loup.
Au début, seules Jeanne et Catherine sa fillette, uniques personnages féminins du roman, apprécient la vie avec KOHLER. Ces instants de partage sont décrits avec beaucoup de candeur dans un cadre bucolique, ce qui contraste fortement avec la rudesse de la montagne et la peur du loup.
Peu à peu, les autres villageois, comme le lecteur d'ailleurs, s'attachent à KOHLER qui sera tour à tour maçon, berger, écrivain, guide pour touristes, cuisinier, mais le mystère plane toujours autour de ce personnage .
C'est dans les dernières pages de son roman que Sophie CHERER nous dévoile les origines de l'étranger. Plus question de mythe ni de légende, elle dénonce alors la misère humaine, les injustices sociales et ambitionne un monde meilleur. On bascule alors dans l'utopie, l'auteur nous invite à nous engager, à poser des actes malgré tous nos doutes et l'ampleur de la tâche.
On ressort "booster" par la lecture de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
colatitudecolatitude   18 septembre 2012
Au Moyen Age on ne savait rien. Quand, dans chaque famille, à chaque coin de table de la plus modeste maison, on préparait la part du pauvre, c'est parce qu'on ignorait le nombre de pauvres gens. On se disait qu'il y en avait un, celui qu'on verrait passer ce jour-là, celui qui aurait faim à cette à cette heure-là, celui qui frapperait à cette à cette porte-là. Si on avait pu lire dans le journal : il y en a cinquante ou cinq cent mille, on aurait dit : c'est au -dessus de nos forces, et on aurait eu raison, et on n'aurait jamais dressé de couvert supplémentaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sophie Chérer (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Chérer
Alex, 13 ans, a lu Tuer van Gogh de Sophie Chérer, aux éditions L'école des loisirs. Qu'en a-t-il pensé ? A-t-il dévoré ou détesté ce roman ? Il vous dit tout en 1 minute 30 ! ------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : montagnardVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La vraie couleur de la vanille.

Quel est le nom actuel de l'île Bourbon ?

Ile de Ré
Haïti
Ile de la Réunion
Guadeloupe

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : La vraie couleur de la vanille de Sophie ChérerCréer un quiz sur ce livre