AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2877647749
Éditeur : Soleil (20/03/2000)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Il est blond, porte un collier de griffes et un coutelas d'ivoire. Son nom ? Rahan, évidemment... Ce fils des âges farouches a fait les beaux jours des jeunes lecteurs de Pif Gadget. Dans ses aventures préhistoriques, Rahan, humaniste avant l'heure, exhorte " ceux-qui-marchent-debout " à respecter la justice et la tolérance. Ce qui, à son époque, n'était pas gagné d'avance...

N°1
L'enfance de Rahan
Le secret du Soleil
La horde fol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
goodgarn
  16 janvier 2014
Rahan, fils des âges farouches, a encore frappé de son coutelas d'ivoire, et a touché comme tant d'autres ma fibre enfantine.
Ce premier tome de cet intégrale m'a ramené à des décennies en arrière, magie opérante qui remplace aisément une machine à remonter le temps.
Ce héros de la préhistoire est un aventurier attachant, plein d'inventivité, pacifique qui capte notre attention.
Même si les histoires sont assez inégales, le graphisme accentue le charisme de ce personnage intemporel, et le porte aux panthéons de mon coeur d'enfant.
Merci en passant à pif gadget pour ces trésors inoubliables.
Commenter  J’apprécie          200
litolff
  11 octobre 2012
Série fétiche de mon adolescence qui sortait chaque mois dans Pif-gadget et dont nous attendions la suite avec fièvre, en espérant que le prochain gadget serait la griffe ou le coutelas de Rahan ... !
Rahan était beau, fort, modeste et SAGE ; il parlait à la 3e personne du singulier ; il trouvait toujours le moyen de régler les problèmes de clans sauvages qui mouraient de faim, de froid, qui s'entretuaient, et le monde était un peu meilleur après chacune de ses interventions ! J'ai adoré cette bd qui m'a fait découvrir les premières avancées techniques de "ceux qui marchent debout".
Commenter  J’apprécie          150
terryjil
  16 novembre 2015
Ce tome 1 de l'intégrale nous propose tout d'abord une genèse et une remise en contexte de la série Rahan, avec les précédents travaux de Lecureux et de Chéret. Documenté avec une bonne iconographie, l'article est intéressant.
Puis on commence les aventures de Rahan avec son enfance dans le clan de Craô, cette mythique enfance qui se terminera tragiquement par l'éruption du Mont-Bleu... On y apprend que Rahan est en fait le fils adoptif de Craô, qui l'a recueilli à la mort de ses parents (un couple d'une beauté et d'une blondeur éclatante, de vrais mannequin de pub) tués par de vilains goraks quand il était bébé... On voit au dessin de Chéret que cet épisode (assez long) est tout récent.
Puis on passe enfin au vrai tout premier épisode de Rahan, celui qui date de 69 (69, année pré-historiiique...) et du premier Pif nouvelle formule, avec le gadget dedans. Intitulé "le secret du soleil", Rahan, un grand blond costaud avec un coutelas, découvre le kangourou, le boomerang, la mer, le sport et le fait que la Terre est ronde! Eh oui, il est comme ça Rahan, c'est Fred et Jamy à lui tout seul. J'ai énormément aimé le fait que pour une fois, ce soient des noirs qui accueillent pacifiquement un blanc et lui apprennent ce qu'on peut appeler le sport: se poursuivre en pirogue, pour s'amuser, sans se faire la guerre... Par contre le coup de comprendre que la terre est ronde c'est un peu gros, surtout qu'en prenant un kangourou pour un humain il passait pour un peu con à peine quelque pages plus tôt... mais bon, il est bien sympathique ce jeune homme préhistorique, on veut bien lui accorder ça.
Les découvertes des aventures suivantes seront plus modestes: la loupe, l'échelle, le tremplin, le fait que se bourrer la gueule au vin dans un monde où trainent des tigres à dents de sabre géants c'est caca, des essais d'étuis pour son fameux coutelas (on sent qu'il débute dans la maroquinerie), etc.
On mesure sur ce volume l'évolution du dessin de Chéret: l'épisode de 69 nous montre un bon gars costaud, l'air bonasse, un peu épais par rapport au Rahan d'aujourd'hui, plus souple et fin.
Mais ce qui ne bouge pas, c'est la confiance en l'ingéniosité et la bonne volonté. Rahan est une rares oeuvres à véhiculer tout à la fois les valeurs de l'intelligence, de la générosité et de l'entraide, au premier degré, sans être irrémédiablement niais. Légèrement naïf, peut-être, mais d'une naïveté enfantine, fraîche et pure, qui parle d'espoir en l'avenir. Bien sûr Rahan va se heurter plus souvent qu'à son tour à l'obscurantisme, à la brutalité, la méchanceté avec des hordes qui ne songeront qu'à lui faire la peau et devant qui il devra s'enfuir sans rien pouvoir leur apporter... Mais jamais il ne se découragera, bien que parfois méfiant ( l'expérience aidant), il arrivera parfois à faire bouger les choses dans certains clans; tout ça grâce à sa rencontre avec le clan noir du premier épisode qui lui redonne foi dans l'humanité, "ceux qui marchent debout"! Alors oui, il peut agacer et faire ricaner les cyniques par cet esprit boy-scout, mais je pense qu'on a quand même un besoin urgent de ces valeurs de solidarité, de respect et de partage des connaissances, surtout en ces temps d'actualité troublée...
Bref, Rahan c'est cool, lisez-le!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yugi
  29 août 2018
De prime abord, Rahan peut ne pas donner envie. Un sauvage blondinet en slibard qui commence la plupart de ses phrases par : "Rahan veut savoir" ou "Rahan pas content" peut paraître primitif et sans intérêt même aux plus curieux. Il ne faut pas longtemps après avoir commencé la BD pour se rendre compte que ce premier avis ne tient pas la route. Au fil des cases, de belles histoires d'aventure ou la morale prédomine prennent forme pour finalement emporter le lecteur dans une vaste terre d'un autre âge ou le danger n'est jamais loin. Rahan c'est aussi des combats à mains nues ou à la dague contre des tigres, des panthères , des pumas, bref, tout ce qui bouge et possède quatre pattes. Quand il n'a plus ses membres de disponibles, il tente de vaincre la bête avec ses dents. Héros des époques oubliées, lorsque le dialogue apparaissait après les coups de massues, on ne saurait lui tenir rigueur de sa violence permanente. Les dessins sont soignés et réussis. Tout est réuni dans "Rahan, fils des âges farouches : l'intégrale tome 1" pour en faire une BD d'aventure des plus appréciables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Radwan74
  05 novembre 2019
Après avoir lu « Rahan nouvelle collection », je retrouve le personnage dans cet intégrale. Une nouvelle série au dessin différent et avec un Rahan qui n'est qu'au début de ses aventure et qui est donc lui aussi différent dans son assurance notamment.
Par contre, les épisodes ne se suivent toujours pas aussi logiquement. Après avoir suivi l'enfance de Rahan, un épisode extrêmement intéressant, on ne poursuit pas avec l'épisode de la récupération du coutelas alors que c'est la suite logique ! A part toujours ces incohérences de continuité de l'histoire, les aventures des Rahan sont intéressantes et ses découvertes toujours aussi nombreuses : l'hameçon, le boomerang, l'alcool et même que la Terre est ronde !!!
A noter que le texte d’introduction de l’album revient sur la genèse de la création du personnage, une partie très intéressante notamment pour les fans de Rahan.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
goodgarngoodgarn   24 novembre 2013
L'histoire fantastique que nous allons conter se passa en des temps immémoriaux dans la nuit du fonds des âges, à l'aube de l'histoire des hommes...
... ceux-ci vivaient alors en clans sauvages ou en hordes belliqueuses, qui ignoraient encore tout, ou presque, de ce qui n'était pas la "chasse" ou le "combat"...
... pour "ceux-qui-marchent-debout", tout était mystère... mystère la pluie et le vent... mystère la nuit et la lune... mystère le jour et le soleil...
... c'était le temps obscur de l'ignorance, le temps des démons et des grands effrois...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
litolfflitolff   11 octobre 2012
Tu n'impressionnes pas Rahan, Océan !! Si son radeau résiste, Rahan résistera.
Commenter  J’apprécie          130
YugiYugi   28 août 2018
"La légende prétend que désarmé, il égorgea le fauve de ses dents !"
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   05 novembre 2019
Oui Craô !... Rahan a un défaut... un très grand défaut ... ce petit curieux veut toujours connaître le « pourquoi » et le « comment » des choses ! Quand ce n’est pas le « pourquoi » du « pourquoi » !!!
Commenter  J’apprécie          00
meknes56meknes56   03 juillet 2019
Si le couteau se plante dans le sable, il peut se planter, AUSSI, dans la chair. Rahan pourrait - il donc tuer le gibier sans s'en approcher ?

Page 77
Commenter  J’apprécie          00
Videos de André Chéret (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Chéret
André Chéret est invité d'honneur au Festival BD d'avril 2014 à Perros Guirec ; A BD BOUM (Blois) et chez lui en Sologne, il a accepté de revenir pour nous sur sa carrière impressionnante. Qui ne connait Rahan, le fils des âges farouches? Mais André Chéret compte à son actif bien d'autres héros de papiers : les aviateurs Bob Mallard ( Vaillant) ou Karl (Coeurs Vaillants) par exemple, ont sous sa plume vécu sur des milliers de planches: des aventures palpitantes qui ont fait la bonheur des adolescents des années 60 ! André Chéret mérite bien une homonymie de patronyme avec le talentueux affichiste de la Belle époque car lui même a inventé un code graphique fort et efficace : de la BD en 3 D, mais pour la lecture de laquelle il n'est pas nécessaire de chausser de lunettes! Plaisir de voir dessiner des perspectives expressionnistes sans filet et sans crayonné ! Tes fans te remercient de t'être prêté au jeu, André ! Un interview d'Erwan Henry, réalisé par Patrick Dillies avec le concours de Pierre Beretta dont est ici présenté la première partie -Le reste est visible à l'expo signée Urban Metz-; production Festival de BD de Perros Guirec 2014 & Grif' Graphe . Merci à BD Boum , à Yveline et à Chantal Chéret. Les images de BD sont © Lecureux /Chéret
+ Lire la suite
autres livres classés : préhistoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1854 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre