AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
The Elements tome 3 sur 4
EAN : 9782755637588
480 pages
Hugo Poche (03/05/2018)
4.49/5   489 notes
Résumé :
"Je serai toujours là pour écouter ton silence."

Notre vie est faite de moments. Certains sont terriblement douloureux et chargés des chagrins d'hier. D'autres sont merveilleusement optimistes et gros des promesses de demain. J'ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie – des plus déchirants aux plus incroyables –, il était toujours là.

J'avais huit ans quand j'ai perdu ma voix. Une partie de moi m'a été volée, et la seule personne ... >Voir plus
Que lire après The Elements, tome 3 : The Silent WatersVoir plus
Ivy Years, tome 1 : Notre année trouble par Bowen

Ivy Years

Sarina Bowen

4.21★ (502)

5 tomes

Sexy Lawyers, tome 1 : Objection par Chase

Sexy Lawyers

Emma Chase

4.23★ (1055)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (134) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 489 notes
5
95 avis
4
14 avis
3
6 avis
2
3 avis
1
0 avis
Grosse claque avec cette romance mettant en avant un traumatisme arrivé à l'héroïne. Cette thématique est très bien dépeinte, forte, touchante et vraiment crédible ! Mon émoi a été constant... Les autres membres de la famille ne sont pas en reste : émouvants, adorables et plus complexes qu'il n'y parait. Quitter tout ce petit monde a été difficile. le meilleur des tomes de la saga pour le moment.
Commenter  J’apprécie          235
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/06/08/the-silent-waters-t3-de-the-elements-brittainy-c-cherry/


« The silent waters » est une sublime découverte. Je n'avais jamais tenté un livre de cette auteure, je sais qu'elle a déjà publié les deux premiers volets de sa saga « The Elements » mais j'ai décidé, à cause du résumé hyper alléchant de me lancer avec celui-ci dans cette aventure et… waou qu'elle claque. Rassurez-vous vous pouvez totalement lire ce livre sans avoir lu ce qu'elle à fait avant, ce sont des titres totalement indépendants, avec des histoires bien distinctes, et ça c'est quand même super cool.


J'avoue avoir eu un début difficile.
Les 50 premières pages m'ont fait pensé que j'aurais du mal avec ce roman. Parce qu'on fait la connaissance de Maggie enfant, et qu'on la suit dans ce premier bout avec ses paroles d'enfants et son raisonnement d'enfant de 10 ans et j'avais un peu de mal à accrocher à ça. Et puis vient ce passage. Ce putain de passage qui va tout chambouler. Un moment horrible, un passage traumatisant qui fait que la petite Maggie perd complètement sa voix et ne procure plus aucun son. Je ne vous dirais pas ce que c'est bien évidemment pour que vous puissiez vous prendre en pleine gueule avec autant d'impact que moi ce qui s'y déroule. Ce sont quelques pages que je n'avais pas vu venir, que je n'avais pas imaginé, que je ne voulais pas lire et qui nous tombent dessus sans qu'on puisse rien y faire. On se sent impuissant et c'est un sentiment terrible. Mais malgré tout c'est un passage obligatoire pour la suite du récit.
Le pourquoi du comment Maggie ne parle plus est tout bonnement horrible vous l'aurez compris mais même si ce drame plane constamment sur l'histoire, tout ne tourne pas non plus qu'autour de ça. Oui il y est question de crises de panique, de mutisme, de drame mais ce bouquin est aussi un parfait message d'amour, d'amitié mais surtout d'espoir. Une marque de courage et de sensibilité. J'ai trouvé que c'était aussi très drôle par moments et léger même si on oublie jamais vraiment que le silence de notre héroïne cache de multiples souffrances indélébiles.


Ce bouquin est une magnifique histoire, puissante et addictive.
J'ai trouvé l'intrigue formidable, j'ai adoré les personnages, adoré la manière dont tout cela nous était raconté. J'ai tout aimé. Tout tout tout. Si vous ne connaissez pas encore jetez-vous dessus. J'ai trouvé que Brittainy C. Cherry avait une manière très juste et réaliste de nous partager son histoire. On voit les bons, les mauvais côtés de chacun. On comprends la douleur que cette tragédie a engendré sur le moral de Maggie mais aussi sur son entourage. J'ai trouvé hyper intéressant le personnage de la mère qui peut à peut s'éloigne. J'ai trouvé ça à la fois triste et compréhensible, elle ne sait pas comment agir. Elle veut la protéger et elle pense la protéger au mieux mais elle s'y prends mal. Je l'ai détesté et à la fois comprise, on la sent totalement perdue et vulnérable également.
C'était une lecture bouleversante. Je pense qu'il n'y a pas d'autres mots. C'est un livre qui m'a brisé le coeur. Une histoire d'amour complexe et passionnelle. Un traumatisme puissant, une revanche méritée. On voit très clairement la différence entre la Maggie enfant et la Maggie d'aujourd'hui et j'ai vraiment apprécié de pouvoir voir ce parallèle. Elles sont radicalement différente et pourtant elles sont la même et unique personne. D'enjouée, bavarde et sauvage on la retrouve silencieuse, introvertie et calme. J'avais l'impression de faire la connaissance de deux personnages différents. C'était hyper troublant et à la fois hyper réaliste !


Peut-on tomber amoureuse d'un personnage de roman, non parce que je craque totalement pour Brooks. Non mais qu'est-ce qu'il est adorable et romantique. Je l'ai trouvé génial. Un homme doux, attentif, compréhensif, patient et avant tout aimant. J'ai trouvé sa relation avec Maggie vraiment bien faite. Je me suis vraiment laissé prendre au jeu et je me suis attachée à eux, du fait qu'à la fin, il était très dur pour moi de les laisser partir pour passer à autre chose. J'avais le coeur lourd de voir que tant de difficultés se mettait en travers de leur chemin et les empêchait constamment d'être ensemble.
Malgré que j'avais tout fait pour, j'ai tout de même deviné la fin avant qu'elle n'arrive. J'avais vu venir cette grosse révélation et pourtant je n'ai pas été déçue. J'ai trouvé que c'était intelligent et même si c'était prévisible je me suis laissée porter par Maggie May et sa force de caractère.


Alors pourquoi ce n'est pas un coup de coeur ? Parce que ce n'en est pas un, même si cela s'en rapproche. Il m'a manqué ce petit truc. Ce petit truc qui fait que je suis raide dingue d'un bouquin de la première à la dernière page. Et ce petit truc c'est la troisième partie du roman.
Elle était belle, elle était prenante et déchirante et pourtant j'y ai moins accroché que le reste du livre. le livre se découpe en 3 parties. J'ai eu un peu de mal avec cette dernière partie car j'ai moins accroché au chemin que l'auteur prenait. Les voir adultes ne me dérangeait pas forcément, mais l'univers dans lequel ils évoluaient ne me passionnait pas forcément. J'accrochais moins à ce qui s'y déroulait, bien que cela restait toujours aussi sympa et addictif, j'étais moins prise dans le tourbillon d'émotions dans lequel j'étais prisonnière la majeure partie de l'histoire.
Cela n'en reste pas moins un bouquin formidable, ce point négatif reste très personnel, vous ne le ressentirez peut-être pas de la même manière que moi. Je vous le recommande dans tout les cas très chaudement, car c'est une histoire merveilleuse à la fois tragique et éblouissante. A découvrir absolument, mais préparez-vous à avoir le coeur brisé…


Lien : https://booksandrap.wordpres..
Commenter  J’apprécie          70
J'ai l'impression que plus je plonge dans les romans indépendants de cette saga The Elements, plus je suis conquise et ravagée. Ainsi, même si ce n'est pas encore du niveau de mes coups de coeur pour Eleanor & Grey et Landon & Shay, cette nouvelle histoire autour d'une héroïne qu'un traumatisme a rendu mutique fut terriblement émouvante.

Dans chacune de ses romances, Brittainy C. Cherry aime mettre en scène des personnages que la vie a abîmés, cassés, endommagés. Ce ne sont jamais des histoires faciles qu'elle écrit. Parfois, le drame est un peu trop surjoué et je décroche, mais ici même quand j'avais le sentiment que c'était peut-être too much, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver que ça sonnait juste comme la voix perdue de l'héroïne, comme la musique de son cher et tendre.

Comme elle aime le faire, tout commence alors que Maggie est enfant. Son père se remarie et elle emménage dans une nouvelle maison où elle va de suite s'entendre avec sa mère et ses frère et soeur de circonstance. Dans ce cocon, la douce et folle Maggie va s'épanouir. Elle va notamment se lier avec le meilleur ami de son frère : Brooks, qu'elle va très tôt demander en mariage comme la jeune fille fougueuse et un peu fofolle qu'elle était. Mais alors qu'elle l'attendait dans la forêt pour la répétition de leur cérémonie, l'indicible se produit et Maggie y assiste, se faisant à son tour agresser. Elle en sort avec un lourd trauma qui l'empêche de prendre à nouveau la parole et de sortir de chez elle.

Toutes les personnes brisées n'ont pas nécessairement besoin d'être réparées. Parfois il leur suffit d'être aimées. Ce serait dommage que seuls les gens qui sont entiers aient droit à l'amour.

J'ai de suite été frappée par l'émotion que j'ai ressentie dans la plume de l'autrice lorsqu'elle a écrit ce personnage et j'ai mieux compris à la fin pourquoi. Maggie, c'est un peu le double de Brittainy C. Cherry, qui sans avoir subi le traumatisme de son héroïne a elle aussi eu beaucoup de mal à s'exprimer devant les gens en qui elle n'avait pas confiance autrefois. Ainsi quand elle se met dans la peau de Maggie, ça sonne juste !

D'habitude, je n'aime pas les histoires tristes mais avec cette autrice, c'est juste tellement beau que je ne peux que fondre à chaque fois. Ici, l'histoire de Maggie et de son ancre, Brooks, m'a bouleversée. Maggie était une petite fille charmante, j'adorais la famille et la vie qu'elle s'était construite, qui était pleine de magie, alors quand le drame la frappe ça m'a fait d'autant plus mal. Tout est parfaitement décrit, la peur traumatique de parler, les souvenirs qui remontent sans cesse, les crises d'angoisse à l'idée de sortir, mais aussi les difficultés que ça représente pour sa famille, sa soeur, le couple de ses parents. Ça fait mal, parfois on déteste certains d'entre eux qui ont des réactions horribles avec elle, la traitant très mal, mais on comprend aussi la maladresse et la douleur que ça cache derrière. Bravo à Brittainy C. Cherry d'avoir réussi à décrire cela avec tant de justesse.

Heureusement tout n'est pas sombre dans cette histoire, il y a Brooks, le doux rayon de lumière de l'histoire. C'est lui qu'elle aimait enfant. C'est lui qui porte le poids de ce qu'elle a vécu. C'est lui qui est sa fenêtre sur le monde. Jamais il ne la quitte tout au long de son adolescence où il communique avec elle de toute sorte de façon, notamment par la musique - qu'est-ce que j'aime ça !. Quand il réalise ses sentiments, c'est une évidence pour nous et j'ai aimé le soin qu'il prend à bâtir quelque chose avec elle, en tenant compte de ses sentiments. Leur couple est magique de part tout ce qu'ils partagent aussi : leur goût pour la musique, les livres annotés qu'ils échangent, leur compréhension mutuelle. Oui, il y aura des obstacles mais ils les surmonteront toujours et reviendront inlassablement l'un vers l'autre. Ainsi jamais je n'ai été agacée par les choix et réactions de l'un ou l'autre même quand ça les éloignait, c'est rare !

Avec leur histoire et celle des parents de Maggie, ainsi que de leurs amis et proches, car les frère et soeur de Maggie ont de l'importance, comme les potes musiciens de Brooks ou la voisine de Maggie qui lui rend sans cesse visite, tout ce petit monde fait bien comprendre au lecteur que le "Silence Matters". Ce n'est pas parce qu'on ne parle pas avec des mots qu'on n'a rien à dire et qu'il ne faut pas tenter de nous écouter et de nous comprendre. Chacun peut vivre un traumatisme dans sa vie, ça peut prendre bien des formes. Il faut juste être patient et écouter celui qui souffre quand il en a besoin. Une présence aux côtés de quelqu'un peut faire beaucoup.

Alors merci à Brittainy C. Cherry d'avoir une fois encore su trouver les mots pour nous partager cette histoire et l'écho qu'elle représente pour elle et peut-être pour bien des lecteurs qui en auront (eu) besoin.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          90
Quand j'ai lu The air, je ne pensais pas que Brittainy pouvait faire mieux et cette histoire me dit que si, elle le peut. Encore et toujours, la lire est un véritable bonheur. Tout comme Colleen Hoover, elle se place parmi ces auteurs que j'adore plus que tout, de ceux dont on ne lit pas le résumé quand on achète le livre. Ce livre est une merveille, un énorme coup de coeur dans lequel elle arrive encore une fois à nous transporter.

L'histoire de ces deux personnages est très touchante, nous commençons le roman alors que les protagonistes sont très jeunes. Jeunes enfants, nous sommes alors portés par l'exubérance de cette petite fille Maggie, si décidée, si pleine de vie et d'envies. du haut de ses dix ans, la voilà décidée à épouser Brooks Griffin, et malgré sa réticence, elle arrivera même à le convaincre d'entrer dans son jeu qui est pour elle quelque chose de tout à fait sérieux. Brooks est le meilleur ami de son demi frère et ensemble, tous les trois ils passent énormément de temps mais il a encore du mal avec l'attitude collante et persévérante de Maggie. Dès le départ, avec cette découverte que nous faisons de ces personnages, nous tombons systématiquement sous le charme.

La légéreté des débuts, cette innocence caractéristique de ces personnages sont d'autant plus mis à mal quand tout s'écroule. La description de ce que va vivre Maggie est parfaitement bien retranscrite, nous pouvons alors ressentir la moindre émotion éprouvée, le moindre mouvement effectuée comme si nous y étions. La réalité des faits, l'impact psychologique qui va se répercuter sur elle est saisissant. Cette scène est tellement réaliste, tellement forte qu'elle nous bascule alors dans un autre monde, celui de la peur où l'innocence s'est envolée. C'est un moment percutant, très fort qui vous rappelle à quel point la vie est fragile.

Après ça, Maggie ne sera plus jamais la même. Envolée l'exubérance, la joie de vivre, les actes propices au naturel et à la bonne humeur. Elle va se murer dans son monde, un monde sans parole, un monde où elle ne souhaitera plus jamais parler aux autres, elle qui était si pétillante de vie. Brittainy relève le défi de retranscrire ce que souhaiterait exprimer Maggie et ce sans qu'elle ne puisse parler, c'est ainsi que la magie opère. J'aime ces romans où tout s'exprime si bien sans même une parole.

La construction du roman nous propose deux parties, celle de l'enfance et celle où nos personnages sont plus âgés quelques années plus tard. Cette deuxième partie est beaucoup plus longue, elles nous permettent toutes deux de vivre les grands moments de leur vie. L'alternance des points de vue entre Maggie et Brooks est très enrichissante, nous pouvons ainsi prendre la pleine mesure de ce qu'ils pensent et ressentent. Tandis que Maggie vit recluse après avoir été si pleine de vie, nous sommes alors totalement conscient du changement opéré en elle. Nous pouvons aussi découvrir Brooks, ce garçon qu'elle aime tant, celui avec qui elle allait se marier. Entre eux, nait quelque chose d'unique, un lien inqualifiable d'amour, d'amitié, de fidélité, il sera son ancre. Sa présence sera ce qui la rattachera à l'extérieur, à ce que les autres continuent de vivre alors qu'elle non.

Brooks est un personnage coup de coeur, un de ceux que nous n'oublions pas, un de ceux que nous aimerions connaitre. Enfant, il se laissait guider par ses envies, il supportait Maggie qu'il trouvait bien gentille mais un peu collante et pourtant il la suivait. Elle était de ceux qui entrainent les autres dans sa joie de vivre. Lorsque Maggie a subit cet impact psychologique, il a été de ceux qui se sont sentis coupable car il était en retard pour la rejoindre. Ce sentiment de culpabilité a fait naitre et éclore d'autres sentiments en lui et c'est ainsi qu'il a décidé de devenir cet ami, celui qui serait toujours là pour elle. Jamais il ne l'abandonnera. Nait alors une relation exclusive, un simple "Tu vas bien aujourd'hui, Maggie May Riley" fera toute la différence.

Nous mesurons parfaitement l'impact que cet "incident" a eu sur la vie de la famille de Maggie : sur ses frères et soeurs, ses parents. Chacun d'eux s'expriment à sa façon, certain en étant un soutien, d'autres par la colère. Ils vivront des moments difficiles, certains sacrifices, car Maggie est cloitrée à l'intérieur, auront des répercutions sur leurs rapports avec elle. Nous partageons ainsi des moments durs et très forts où chacun tente d'exprimer son mal être d'une manière ou d'une autre. Mais chaque pensée, chaque sentiment est tellement bien retranscris que nous partageons ces moments avec chacun d'eux à travers le regard de Maggie, présente malgré sa retenue.

Cette deuxième partie est tout aussi complète que la première, elle nous apporte des réponses à nos questions. Ce qui est arrivé à Maggie ne restera pas sans réponse. La vie continue toutefois son déroulement, Maggie en est le principal témoin. Elle verra les autres vivre des moments qu'elle-même ne connait pas. le rapprochement qui va naturellement s'opérer entre Maggie et Brooks n'a pas de mots suffisants pour être décrit, c'est beau et si c'est vrai. Rien en écrivant ces mots, j'ai envie de me replonger dedans, de le lire encore et encore pour revivre chaque étape de leurs vies.

Ce sentiment qui vous saisit quand vous lisez un livre et que la peur vous prend, que vous ne pouvez pas tourner la page car vous êtes figées, les larmes ne peuvent s'empêcher de couler et vous vous dites "non, non, ce n'est pas possible" et votre coeur est sur le point d'exploser. Ce sentiment m'a saisi à un moment très précis dans le livre et je ne vous dirai pas lequel, cela serait dévoiler trop sur l'histoire de ce roman, mais il a été intense. Ce livre n'a pas de mot suffisamment fort pour le qualifier, il est sublime. Cette histoire vous prend en otage, vous avez envie d'avancer dans votre lecture tout en ayant peur de le finir car vous êtes si bien avec les personnages. Leur histoire est si belle, si émouvante, si bouleversante.

C'est un ENORME coup de coeur, de ce qui vous hante tellement l'écriture vous a touché. Je l'ai lu en mai, dès que je l'ai reçu mais j'ai eu du mal à trouver les mots pour exprimer ce qu'il a provoqué en moi. Peut être aussi que parfois, on voudrait juste dire Lisez-le ! sans épiloguer. Je ne parle beaucoup du déroulement de l'histoire car cela serait vite spoiler et ce serait dommage car j'ai pris tellement de plaisir à lire cette histoire que je souhaite qu'il en soit de même pour le lecteur qui viendrait à lire cette chronique.

Brittainy C. Cherry écrit merveilleusement bien, elle nous touche en plein coeur avec chacun de ses romans. Mes enfants me demandent souvent lequel tu préfères d'elle, car ils savent que ses romans me touchent beaucoup. Je leur réponds qu'il y a des questions comme celles-ci où il est impossible de trouver une réponse. A chaque fois que je la lis, je me dis qu'elle a ce petit truc qui porte chacun de ses écrits vers quelque chose de magique. C'est une magicienne des mots et des histoires.
Lien : http://www.livresavie.com/th..
Commenter  J’apprécie          30
On m'a dit que c'était le meilleur de la série, aussi je suis contente de d'avoir lu celui-ci plutôt qu'un autre. Car je n'en serais peut-être pas venue à bout...

Maggie, fillette de huit ans, ne rêve que d'une chose : se marier pour vivre heureuse, pour toujours, comme ses parents. (Me voyez-vous lever les yeux aux ciel ? Diantre ce que c'est niais, ça commence bien, pensais-je) Elle jette son dévolu sur Brooks, son voisin et meilleur ami de son frère.
Elle lui donne alors rendez-vous dans les bois pour leurs préparatifs de mariage (mariage non consenti par Monsieur, qui se tue à répéter qu'elle est complètement timbrée)
A l'heure du rendez-vous, Maggie se retrouve à attendre seule dehors, et finit par perdre patience. Elle se met en tête de retrouver Brooks, qui s'est certainement perdu dans les bois, il n'y a pas d'autre explication à son retard (voyons !)
Elle s'enfonce plus profondément dans les bois, où elle assiste à une dispute de couple, qui se termine tout bonnement par le meurtre de la femme.
Maggie est terrorisée et ressort complètement traumatisée. Elle est victime d'un blocage qui l'empêche de parler.

On suit son histoire dix ans plus tard, puis vingt. C'est une romance pour ado, avec un musicien et chanteur de boys band à succès.
En somme je ne fais plus partie du public cible depuis belle lurette, mon avis est donc biaisé. Soit. Je vais vous le donner quand même.

Outre que c'est niais, et que je ne comprends toujours pas pourquoi Maggie n'a pas prévenu ses parents qu'elle a assisté à un meurtre et que l'assassin est toujours en liberté quelque part dans le quartier. Elle ne parle plus ? D'accord, qu'elle écrive alors, ou qu'elle dessine.
J'imagine qu'on ne peut pas parler de bon sens quand il est question d'une personne profondément traumatisée, mais enfin... (c'est ma part rationnelle qui refuse de la mettre en sourdine)

Quant à la traduction, je l'ai trouvée maladroite. J'ai été dérangée par les traductions mot à mot. Par exemple "il a été blessé au côté" ou "j'ai mal au côté", NON ! "Flanc" oui, "côté" non. Ou encore "c'est une chose qui mérite qu'on vive pour", toujours traduit mot à mot.

Les personnages sont stéréotypés au possible. Entre le papa poule, la mère ménagère obnubilée par les qu'en dira-t-on, la soeur frivole et méchante qui se transforme en bestie grâce à un livre (qui y croit, franchement ?), les jumeaux qui forment un pseudo duo comique, et bien sûr le love interest tellement parfait, tellement lisse (sauf quand il se brise à son tour. Belle tentative pour rendre le personnage plus humain, gâchée toutefois par ). Maggie m'a ennuyée (vilaine sans coeur que je suis). Je comprends que ce qu'elle a vécu lui a laissé des séquelles. Mais je ne comprends pas pourquoi rien de concret n'a été fait pour l'aider, ni pourquoi elle a gardé tout ça pour elle, ni encore pourquoi l'autrice a choisi de la faire guérir en un claquement de doigts. Pas très vraisemblable selon moi.

Et on en parle de la fin ? Gnangnan au possible.

En clair, je me suis ennuyée pendant ma lecture, mais je conçois que ce roman plaise à un public adolescent. L'autrice aborde des thématiques importantes (traumatisme, tensions au sein du couple parental) tout en transmettant les valeurs de l'amitié et de la famille (je regrette que ce soit de manière si niaise, à coups de "les membres d'une même famille doivent se serrer les coudes"). En revanche l'image de la femme renvoyée par la mère n'est pas très glorieuse (vernis + shopping + mariage + potins + etc...). Il y a du bon et du moins bon, alors si des lecteurs plus jeunes arrivent à y voir le bon, tant mieux.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (242) Voir plus Ajouter une citation
Peut-être les parents savent-ils toujours ce que leurs enfants pensent. Peut-être qu’il avait un sixième sens.
Commenter  J’apprécie          00
Personne ne lit deux fois un livre exceptionnel sans modifier sa perception. Un livre exceptionnel nous réserve toujours des surprises et nous ouvre à de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir le monde, quel que soit le nombre de fois où on l'a lu.
Commenter  J’apprécie          110
Je l'aimais.

Je ne savais pas exactement quand c'était arrivé. Je ne savais pas si c'était un ensemble de petits moments collectés au fil des jours, ou simplement l'acte héroïque qu'il avait accompli pendant que je dormais, mais cela n'avait pas d'importance. Ce n'était pas important de savoir quand, ni où, ni comment c'était arrivé. Ce n'était pas important de savoir combien de moments s'étaient mis bout à bout pour former cet amour. Ce n'était pas important de savoir ci c'était bien ou mal.

L'amour ne s'accompagnait pas de mode d'emploi. Il ruisselait sur une personne avec l'espoir pour seul courant. Il n'y avait pas une liste de directives à suivre pour s'assurer qu'on en prenait soin correctement. Il ne vous donnait pas d'instructions pour le garder pur. Il se pointait tout simplement, sans bruit, en priant pour que vous ne le laissiez pas vous glisser entre les doigts.
Commenter  J’apprécie          20
Lorsque deux âmes solitaires se rencontrent, elles se raccrochent l'une à l'autre, quelles que soient les circonstances. Je n'avais pas encore déterminé si c'était une bonne ou une mauvaise chose. On aurait pu penser que, quand deux personnes solitaires se reconnaissent, l'aspect négatif de part et d'autre s'annule pour créer du positif, mais ce n'était pas le cas. Les deux semblaient au contraire se rassembler pour créer un degré de solitude encore plus profond, dans lequel les deux personnes semblaient se complaire.
Commenter  J’apprécie          30
Personne ne lit deux fois un livre exceptionnel sans modifier sa perception. Un livre exceptionnel nous réserve toujours des surprises et nous ouvre à de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir le monde, quel que soit le nombre de fois où on l'a lu.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Brittainy C. Cherry (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brittainy C. Cherry
Le dernier roman de la talentueuse Brittainy C. Cherry est enfin disponible dans toutes les librairies. Découvrez les destins de Grace, fille de pasteur bien rangée, et Jackson, mouton noir rebel du village... Quand deux âmes que tout sépare finissent par se rapprocher... https://www.hugonewromance.fr/disgrace/
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (1296) Voir plus



Quiz Voir plus

The elements: Livre 1

Comment s'appellent les deux protagonistes principaux?

Tristan et Aurore
Tristan et Elizabeth
Elizabeth et Robin
Aurore et Robin

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : The Elements, tome 1 : The Air He Breathes de Brittainy C. CherryCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..