AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Blackbird


Blackbird
  20 février 2014
En tenant ce journal, Patrick Chesnais a composé un hymne à l'amour pour son fils. En toute simplicité, il y évoque des souvenirs tantôt tristes, tantôt amusants, ce qui fait que l'on passe du rire aux larmes en quelques pages. Il retranscrit parfaitement les sentiments que l'on éprouve lors de la perte d'un être cher, et la perte d'un enfant doit être la pire chose au monde. Bien que très facile à lire de par son style, ce n'est pas du tout un livre que j'ai dévoré comme j'ai pu le faire avec d'autres, pas parce que c'est un mauvais livre mais parce que c'est tellement triste que je devais parfois me faire violence pour reprendre sa lecture. Ce fut difficile parce que j'avais l'impression de m'imprégner du chagrin de l'auteur.
Pour l'éternelle optimiste que je suis, ce livre a été une épreuve parce qu'il est emplit de mélancolie, de chagrin et de douleur par moment. Mais aussi ce journal transpire l'amour, les souvenirs d'enfance heureux, le bonheur passé. On y découvre Ferdinand qui n'était que joie et gaieté, promis à un brillant avenir et qui est mort à vingt ans parce qu'un connard a pris le volant alors qu'il avait bu plus que de raison. Et pour cette raison ce livre devrait être lu par tous, je ne regrette vraiment pas de l'avoir lu, je donnerai ce livre à lire à mes enfants à l'adolescence, et je n'oublierai jamais Ferdinand Chesnais
Commenter  J’apprécie          121



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus