AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070376567
Éditeur : Gallimard (14/06/1985)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
le père brown est un prêtre qui fait le métier de détective, et dont chesterton raconte les exploits dans une série de recueils.
ici, on verra un prestidigitateur qui parle tout seul, un banquier malhonnête qui se fait attaquer par les brigands dans les apennins, un duel publicitaire et un drame de l'avarice. fantastique, paradoxe, mystère et humour font de ces histoires des classiques du roman policier.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Patsales
  06 juillet 2015
J'étais adolescente quand je découvris le père Brown; je m'étais délectée de ses enquêtes. Quelques "masse critique" plus tard, j'apprends que sa sagesse m'échoit, gloria in excelsis deo.
Le père Brown est prêtre ET détective amateur, entre Simenon pour la connaissance de l'âme humaine (apprise dans le confessionnal) et Roland Barthes (parce qu'il y a un sémiologue qui s'ignore dans tout exégète biblique). Mais Brown n'est pas Poirot, il n'a nul besoin de 300 pages pour activer ses petites cellules grises. Puisque le monde est rationnel, que tout y fait signe et sens, la scène du crime se laisse lire complaisamment pour qui est capable de rassembler les indices.
Un exemple? Il faut trouver pourquoi un homme à la voix de fausset se retrouve maladroitement ligoté près de verres cassés et d'un poignard ensanglanté, alors qu'il ne porte sur lui aucune blessure apparente et que la pièce où il se trouve était fermée de l'intérieur. Facile, non? (La solution se trouve à la fin de la première nouvelle...)
Pourtant, deux bémols m'ont empêchée de succomber totalement à la jouissance interprétative:
- Je gardais le souvenir d'un style délicieusement surranné. Cette nouvelle traduction fait d'autres choix, sans doute très pertinents, mais qui me heurtent. "Cette binette lui disait quelque chose" ne me dit personnellement rien qui vaille.
- D'autant plus que le texte fleure bon (ou pas, justement) son XIX° siècle vieillissant. La question de la race y est omniprésente, des lors qu'un personnage a le mauvais goût de ne pas ressembler à un Anglais bon teint. Et si Chesterton était sur ce plan en avance sur son temps, il n'en est pas moins en retard sur le nôtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
caryatide
  08 juillet 2015
Moi aussi j'avais gardé un bon souvenir de G.K Chesterton, mon professeur d'anglais de terminale ayant eu la bonne idée, rare à l'époque, de nous faire étudier The man who was Thursday au lieu de petits morceaux de textes de toutes sortes. J'ai donc été ravie de recevoir ce livre dans le cadre d'une masse critique et j'en remercie Babelio et les éditions Omnibus.
Au moment où je l'ai reçu je venais de lire une citation sur Babelio "on n'est pas insomniaque si on aime lire". Je suis donc partie pour une lecture nocturne des enquêtes du père Brown : mauvaise idée; le texte est souvent tellement fantaisiste que j'ai du souvent repartir en arrière pour vérifier que je ne rêvais pas. Mais on pourrait dire que c'est un des charmes de l'auteur...
Ce qui ne m'a pas charmée, au contraire, c'est l'aspect un peu répétitif des nouvelles et l'aspect terriblement daté des textes. On y trouve un catalogue de stéréotypes : italiens voleurs, français athées, américains sentimentaux, etc...et bien sûr des noirs tous cannibales...
J'ai donc finalement été un peu déçue mais je crois que je vais essayer de relire d'autres nouvelles pour voir si mon impression persiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gorgospa
  20 juillet 2015
Très belle écriture, c'est un vrai moment de détente que de lire les nouvelles du Père Brown. Véritable scène de vie, G. K. Chesterton nous dépeint des situations comiques et des intrigues redoutables qui surprennent à tous les coups. A mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JuniperJuniper   09 août 2015
He declares his privacy is temporary and justified, and promises to explain before the wedding. That is all that anyone knows for certain, but Mrs MacNab will tell you a great deal more than even she is certain of. You know how the tales grow like grass on such a patch of ignorance as that.
Commenter  J’apprécie          50
JuniperJuniper   09 août 2015
“If the devil tells you something is too fearful to look at, look at it. If he says something is too terrible to hear, hear it. If you think some truth unbearable, bear it.”
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Gilbert Keith Chesterton (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Keith Chesterton
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa dixième chronique, le 15 février 2017, Fabien aborde l??uvre de Gilbert Keith Chesterton. Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15399 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre