AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anouk Neuhoff (Traducteur)
EAN : 9782710331643
384 pages
Éditeur : Quai Voltaire (07/05/2010)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 1035 notes)
Résumé :
"La foudre m'a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai".

Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces "prodigieuses créatures" dont l'existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d'un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique, exclusivement composée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (236) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  24 septembre 2016
Si vous avez lu le résumé, vous avez repéré le nom Jane Austen J'ai eu envie d'un coup de lire ce livre
Une biographie romancée de deux femmes anglaises (Elizabeth Philpot et Mary Anning) qui ont permis de grandes découvertes dans le monde de la paléontologie. Tracy Chevalier leur rend un hommage quelque peu oublié à l'époque puisqu'elles n'étaient que des femmes donc, quantité négligeable dans l'histoire de cette science. (coup de poêle de rigueur pour les machos de l'époque !!)

Sous le couvert d'un roman, Tracy Chevalier nous relate une amitié sincère entre ses deux femmes malgré leur différence d'âge (plus de 20 ans) qui ont découvert de nombreux fossiles, bouleversants le monde de la paléontologie, notamment les théories créationnistes de l'époque (avant Darwin !! ).
Nous suivons la naissance et l'engouement pour les fossiles au travers des aventures de ces deux femmes et de leurs découvertes ; nous découvrons également la place qu'occupent les femmes dans cette époque (condamné à finir vieille fille, car non pourvue de dot, logée dans des bourgades loin de leur famille afin de ne pas être des fardeaux pour leur famille, ignorée par les scientifiques les plus illustres même si elles font tout le travail.
Une belle biographie romancée que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          861
Crossroads
  11 août 2012
Une envie de bouquin d'ambiance à la Austen ou Campion ? Si c'est un oui affirmatif alors Prodigieuses Créatures devrait pleinement remplir le cahier des charges...
Plutôt fan de thriller à la base , j'avouais mon scepticisme en débutant ce roman et puis là , comme l'aurait dit Garcimore , mayique , y a un tlouc , la sauce prit de suite et fut très digeste !
Pourtant , le postulat de départ avait de quoi freiner un chouilla ! Un bouquin faisant la part belle aux fossiles , moi qui ai déjà du mal avec la chaine Public Sénat...
Début 19e à Dorset , petit comté du Sud-Ouest de l'Angleterre . Deux femmes que tout oppose socialement vont se prendre mutuellement d'affection , réunies par une même passion dévorante pour l'archéologie . A ma droite , la jeune Mary Anning . Sorte de Cosette outre-atlantique issue d'une famille dont le père amputé des bras a bien du mal à joindre les deux bouts . Bon , j'exagère sensiblement mais les Anning tirent régulièrement le diable par la queue , n'étaient ces fossiles , découverts par la petite fille prodigue , qu'elle cède régulièrement aux collectionneurs les plus fortunés moyennant finances .
A ma gauche , Elizabeth Philpot , vieille fille issue de la bourgeoisie désargentée , au caractère affirmé et à la gouaille rafraichissante . Rien en commun si ce n'est cet attrait irrépressible pour ces prodigieuses créatures qui soudera à jamais leurs destinées communes .
Chevalier écrit superbement . C'est un fait . Après avoir officié dans diverses revues en matière d'horoscope journalier sous le pseudo Chevalier du Zodiaque , elle s'affirme ici en tant que véritable écrivaine à la plume sensible et évocatrice . Une écriture d'autant plus plaisante qu'elle s'appuie sur un travail de recherche en amont très affiné . Belle peinture de cette Angleterre de début de siècle percluse de traditions ancestrales contre lesquelles il ne fait pas toujours bon s'élever ! Ce sera cependant le cas avec la petite Mary ( à qui Cabrel rendra un vibrant hommage musical ) qui , forte d'une expérience indéniable , ira jusqu'à tenter de faire la nique à une communauté scientifique figée dans ses croyances et son jusqu'au boutisme machiste aussi risible que pathétique . Un combat qu'elle mènera courageusement avec sa complice atypique qui jamais ne tentera de l'en dissuader , privilégiant toujours la vérité scientifique au déshonneur d'une telle démarche supposée déplacée...Féministes avant l'heure et anti-conventionnelles , ces deux héroines attirent immanquablement l'adhésion et le respect .
Deux portraits de femmes touchants , fouillés , permettant à l'auteure de dérouler sereinement son récit historique . En y greffant une certaine rivalité amoureuse et professionnelle , Chevalier ferre un peu plus un lecteur déjà enthousiaste et mérite ainsi d'aller désormais troner à la table ronde des écrivains à suivre de très près !
Prodigieuses Créatures , Sniper aurait pu se fendre d'un : c'est gravé dans la roche , ouaich , ouaich...
3,5 / 5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          778
lyoko
  04 juillet 2020
Si il y a bien une auteure dont j'ai particulièrement apprécié l'écriture ces derniers temps c'est bien Tracy Chevalier.
J'aime beaucoup l'atmosphère qui se dégage de ses romans. Ils se lisent avec envie et plaisir.
J'ai par contre été un peu moins touchée par l'histoire en elle même pour ce roman ci, sans doute parce que je n'ai jamais été très attirée par les fossiles. mais il faut reconnaître que mettre ses deux femmes en avant alors que l'époque est plutôt à la misogynie était une idée excellente. et c'est bien évidemment sans oubliée la lutte des classes qui a une place prépondérante dans ce roman.
Je pense que je vais finir par lire tous les romans de cette auteure , qui est devenue pour moi un incontournable de la littérature. J'aime beaucoup cette façon de faire : derrière un roman qui semble léger des idées de fonds très fortes… ce qui induit toujours un moment de réflexion
Commenter  J’apprécie          772
kateginger63
  18 juin 2019
Deux femmes pionnières de la paléontologie au siècle dernier
*
Un coup de pioche dans ma PAL pour ce mois de juin par @missjasmin
Ce livre a longtemps trôné dans ma bibliothèque. Je l'avais acheté sous une impulsion après un article consacré aux balbutiements de la science au 19ème siècle.
La photographie sur la couverture est bien rendue. On entrevoit deux femmes chapeautées, sur une plage abandonnée....coquillages et crustacés. Eh non, de fossiles plus précisément.
Le sujet est bien la naissance de cette nouvelle science appelée la paléontologie. Nous en sommes encore aux balbutiements outre-Manche.
*
C'est donc une biographie romancée de la célèbre Mary Anning, jeune anglaise de souche ouvrière, chercheuse de fossiles. Et puis avec quel talent elle déniche ces trésors à l'ombre des falaises du Dorset.
Accompagnée d' Elizabeth Philpot, bourgeoise quelque peu désargentée, vieille fille, elle aussi passionnée par ces empreintes antédiluviennes venues du Crétacé. (alors je ne sais pas si cette Miss Philpot a réellement existé).
Féministes avant l'heure, ces deux dames ne s'en laissent pas conter et s'épaulent face à la misogynie des hommes. Il y a certes une rivalité amoureuse puis professionnelle entre elles mais elles se respectent et oeuvrent dans une passion commune.
*
Moi-même, ayant ramassé un fossile (une empreinte de coquillage) sur les contreforts du mont Ventoux l'été dernier, j'ai compris leur joie et ressenti la même fierté et allégresse à la découverte d'un "souvenir du passé".
On suit aussi l'évolution de la pensée scientifique, des suppositions sur la création du monde, de théorie religieuse....
C'est une belle reconstitution historique avec une part de fiction crédible. Mais....beaucoup trop long. Des lenteurs dans les actes - en fait, pour faire le rapprochement avec cette collecte minutieuse et répétitive des fossiles - m'ont fait poser le livre plusieurs fois. J'aurais voulu en savoir plus sur l'essence même de ces géants oubliés (plésiosaure....).
La plume est empreinte de nostalgie, surannée, telle qu'on se représente bien sur les plages du sud de l'Angleterre au 19e siècle (villes d'eaux très mondaines, Brighton par exemple).
*
L'auteure est spécialisée dans ces portraits de femmes fortes et courageuses dont le destin est parfois incroyable (j'avais lu déja celui de "la dernière fugitive").
*
Je dirais donc que cet ouvrage a été instructif mais trop lent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          709
NathalC
  04 juin 2019
A chaque lecture d'un roman de Tracy Chevalier, je suis envoutée par son style d'écriture. Même lorsque le sujet ne me passionne pas, je suis charmée. Et c'est le cas pour ce roman. J'avoue, les fossiles, ce n'est pas un sujet qui m'attire. Et pourtant, j'ai lu ce livre avec plaisir.
Je me suis retrouvée en Angleterre, sur cette plage de Lyme Regis, aux côtés d'Elizabeth et Mary. Lors de cette lecture, j'ai souvent eu un sentiment de similitude avec les écrits de Jane Austen. Même époque, même ambiance.
Dans ce roman, on perçoit la difficile position des femmes dans l'Angleterre de ce début du 19ème siècle. Position peu confortable quand la femme n'entre pas dans le conventionnel de l'époque...
On se rend compte également de l'évolution de la science entre cette époque et aujourd'hui. Quelle avancée en 2 siècles !! A l'époque, chacun était persuadé que le monde avait été créé par Dieu il y a 6000 ans !!
Hors de question aussi de remettre en cause la parole des hommes d'églises !
La découverte de ces fossiles a permis d'évoluer et de voir l'histoire du monde différemment, peu à peu, difficilement...
Elizabeth et Mary sont des femmes qui ont existé, qui ont été les 1eres paléontologues... Tracy Chevalier a, certes, romancé cette histoire. Mais la base est réelle.
Merci à Tracy Chevalier pour nous faire découvrir de telles destinées.
Pour moi, c'est toujours un plaisir de la lire et je la conseille vivement. Un pur moment de plaisir littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          737

Citations et extraits (135) Voir plus Ajouter une citation
tamara29tamara29   05 janvier 2013
C'était le genre de situation qu'on rencontrait dans ses romans de prédilection signés d'écrivains comme miss Jane Austen. Une miss Jane Austen que Margaret était sûre d'avoir croisée à la salle des fêtes lors de notre premier séjour à Lyme Regis. Un des livres de cet auteur se passait d'ailleurs ici, mais je ne lisais pas de romans et il n'était pas question que je m'y essaie. La vie elle-même était bien plus compliquée, et ne se terminait jamais de manière aussi simple, avec l'héroïne qui trouvait obligatoirement chaussure à son pied. Nous, les soeurs Philpot, étions l'incarnation de cette existence boiteuse. Je n'avais pas besoin de romans pour me rappeler ce que j'avais manqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ssstellassstella   14 juin 2014
Molly Anning murmura un merci, mais sans lever les yeux Je savais qu'elle n'avait pas une haute opinion de moi, car j'étais l'incarnation de ce qu'elle ne voulait pas que Mary devienne : une vieille fille obsédée par les fossiles. Je comprenais ses craintes. Ma mère non plus ne m'aurait pas souhaité cette vie-là -pas plus que je ne me l'étais souhaité moi-même il y a quelques années. Pourtant, maintenant que j'avais cette vie-là, elle ne me paraissait pas si mal. À certains égards, je jouissais de plus de liberté que les filles de bonne famille qui avaient trouvé à se marier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
BMRBMR   21 septembre 2010
[...] Nous étions à peine instalées à Morley Cottage qu'il devint évident que les fossiles allaient devenir ma passion. Je devais en effet m'en trouver une : j'avais vingt-cinq ans, peu de chances de me marier un jour, et besoin d'un passe-temps pour occuper mes journées. Il est parfois extrêmement assommant d'être une dame.

[...] Je me mis à hanter les plages de plus en plus fréquemment, même si, à l'époque, rares étaient les femmes qui s'intéressaient aux fossiles.

[...] On ne saurait nier que les fossiles constituent un plaisir insolite. Tout le monde ne les apprécie pas car ce sont des restes de créatures défuntes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
OdeOde   31 décembre 2012
J'en arrive à oublier que les gens voient les fossiles comme des ossements. Ils le sont, en effet, mais j'ai tendance à les considérer davantage comme des œuvres d'art qui nous rappellent ce qu'était autrefois le monde.
Commenter  J’apprécie          520
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   06 janvier 2015
Si ce n’était pas un crocodile, alors qu’est-ce que c’était ? Je m’abstins néanmoins de confier à Mary mes doutes au sujet de l’animal, comme j’avais commencé à le faire sur la plage avant de me raviser. Elle était trop jeune pour des questions aussi délicates. Je m’étais rendu compte lors de conversations sur les fossiles avec les gens de Lyme qu’ils étaient peu nombreux à vouloir explorer des territoires inconnus. Ils préféraient s’accrocher à leurs superstitions, et laisser les questions non élucidées à la volonté de Dieu, plutôt que d’y trouver une explication raisonnable risquant de remettre en cause une conviction antérieure. Ils aimaient mieux appeler cet animal un crocodile et se garder d’envisager une deuxième solution : qu’il s’agisse d’une créature qui n’existait plus sur cette terre.

C’était une idée trop radicale pour la plupart des gens. Même moi, qui m’estimais large d’esprit, j’étais un peu choquée de la prendre en considération, car elle sous-entendait que Dieu n’avait pas réellement réfléchi à ce qu’Il allait faire de tous les animaux qu’Il avait créés. S’Il était disposé à laisser des créatures disparaître sans sourciller, qu’est-ce qu’une telle indifférence impliquait pour nous ? L’espère humaine allait-elle s’éteindre elle aussi ? En contemplant ce crâne avec ses immenses yeux ronds, j’avais l’impression de me tenir au bord d’une falaise
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Tracy Chevalier (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tracy Chevalier
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Entretien avec Tracy Chevalier à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 8 février 2019. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Le Nouveau", paru aux éditions Phébus.
Un grand merci à Fabienne Gondrand pour l'interprétation. Retrouvez toutes les critiques de ?Le Nouveau? de Tracy Chevalier sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Chevalier-Le-nouveau/1095861 Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : fossilesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prodigieuses créatures

Que cherche les deux amies sur la plage ?

des cacahuêtes
du sable
des fossiles
du poisson

7 questions
168 lecteurs ont répondu
Thème : Prodigieuses créatures de Tracy ChevalierCréer un quiz sur ce livre

.. ..