AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : SIE98361_2986
Éditeur : J'ai Lu (30/11/-1)
2.98/5   31 notes
Résumé :
Deux cents ans après sa disparition, la Bête du Gévaudan hante encore toutes les mémoires.

Elle reste une énigme; la plus célèbre de celles qui relèvent à la fois de la chronique et de la biologie. Certains se persuadent que la Bête n'était qu'un nom collectif attribué à une multitude de gros loups, d'autres pensent qu'il s'agissait d'un animal monstrueux.

Ce qu'aucun sceptique ne peut contester, ce sont les cadavres mutilés de jeunes f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MarieC
  29 août 2016
Ecrit en 1936, ce petit livre a joué son rôle dans la légende de la Bête du Gévaudan.
Car s'il s'agit bien d'un roman, les thèses de l'auteur ont été reprises, avec sérieux, par les historiens de la Bête. le livre joue en effet avec une certaine ambiguïté entre le documentaire et la fiction. L'introduction le présente comme les souvenirs, rédigés à postériori par l'arrière grand-père de l'éditeur, âgé de 16 ans à l'époque des faits, et témoin privilégié de l'affaire (il aurait affronté deux fois la bête, et fait partie de l'entourage de la plupart des protagonistes). Et tout au long du livre, le narrateur cite avec sérieux des sources historiques, se lance dans de nombreuses énumérations datées et circonstanciés des attaques et victimes. Et chemin faisant, il parcourt toutes les hypothèses sur la nature de la Bête et les évènements qui l'entourent, parfois très clairement, parfois de manière plus feutrée. Pour lui, pas de doute, la Bête n'est pas un loup et François Antoine, le porte-arquebuse du roi a monté une machination en tuant une fausse Bête. Plus allusif, il laisse entendre que la Bête aurait été bien humaine, et accuse de manière détournée deux personnages différents...
Au total, si cet ouvrage donne une bonne idée de l'histoire de la Bête du Gévaudan et de la manière dont se développe sa légende, en tant que roman, il m'a laissé une impression assez mitigée : je n'ai pas cru au personnage du narrateur, trop cultivé, trop informé pour un jeune paysan, pas cru à sa démarche, trop documentaire pour passer pour des souvenirs de jeunesse et trop allusive pour être une dénonciation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lili09
  04 juin 2015
Le mystère de la Bête du Gévaudan, contée par une paysan de cette région touchée par ce monstre. Basée sur de nombreuses recherches,tant historiques, factuelles que géographiques, c'est à travers les souvenirs d'un vieil homme mais qui n'était qu'adolescent à cette époque, que nous nous retrouvons à suivre le quotidien si tranquille des gens bouleversé par l'arrivée de cette Horreur. Les chasses, les battues, les victimes, l'histoire de famille, les superstitions.... Un vrai voyage... fictif sur base de documentaire. Quelques longueurs mais de quoi susciter bien des curiosités.
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipette
  17 mai 2012
Pierre-Alain Denis est un paysan du Gévaudan. Il fait le récit des agissements funestes de la Bête qui terrorise la région. Il raconte les battues, les massacres, les manigances. Sa famille est marquée par la Bête. Pierre-Alain ne propose pas de solution, il énonce simplement les faits, les allées et venues du monstre, les détachements envoyés de Paris par le Roi.
Construit comme les mémoires d'un paysan du Gévaudan, le récit est intéressant. Mais il me semble qu'un paysan à cette époque ne disposait pas de l'érudition dont le héros fait montre lors de son récit. Là où le texte devient intéressant, c'est quand le héros parle enfin de sa famille et de sa vie, en faisant le lien avec sa propre expérience de la Bête, délaissant le discours scientifique un peu abstrait et la chronique régionale.
Commenter  J’apprécie          40
Cece_
  13 mars 2014
J'ai retrouvé pas mal de livres appartenant à ma mère qu'elle a plus ou moins oublié. du coup je les ai récupérés. La Bête du Gevaudan en fait partie. Je ne l'avais pas mis dans ma PaL, je devrais peut-être remédier à ça, mais du coup j'ai deux – trois livres documentaires de ce genre qui traînent dans ma chambre et que je lirai bien un jour.
Ce livre m'a vraiment déstabilisée. Il faut savoir que c'est un récit documentaire basé sur de nombreuses recherches avant de le commencer… et je ne le savais pas… Non je n'avais pas lu la quatrième de couverture… Oui je suis stupide. du coup au début, avec le prologue qui met directement en situation et les premières pages pour le moins personnelles, je ne savais que penser. Je me suis rapidement renseignée et j'ai pu profiter au maximum de ma lecture.
Le livre est vraiment court. Je l'ai lu en une après-midi pluvieuse alors que je ne savais pas vraiment quoi faire. Chaque chapitre présente une personne et donc plus ou moins une période durant laquelle la Bête a été chassée. le mystère reste entier puisque encore aujourd'hui personne ne peut dire avec certitude ce qu'était cette Bête ni si elle a simplement disparue ou a été tuée.
C'est ce sentiment d'incertitude permanent qui m'a rendu accro à ce livre et plus généralement à cette histoire. Si vous avez des informations supplémentaire n'hésitez pas à m'en parler surtout.
Le narrateur mis à part, il y a peu de personnages à qui se raccrocher. Pourtant on en cite une flopée. Chaque chapitre change de "héro" puisqu'on voit défiler les hommes qui partent à la recherche de la Bête. du coup j'ai eu beaucoup de mal à me situer parmi les personnages au début. Surtout qu'ils ne durent jamais très longtemps, la Bête rodant dangereusement.
Un roman – chronique – historique sur un épisode marquant et inexpliqué du XVIII° siècle. le fait que le livre soit présenté sous la forme d'un roman-chronique est intéressant mais il manque un livret, un dossier en complément pour avoir un peu plus d'informations.
Lien : http://julycece.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sammylove
  12 décembre 2019
Etude sérieuse concernant la fameuse bête du Gévaudan. J'ai lu ce livre en format de poche alors que j'étais adolescent. Beaucoup d'informations pour, finalement, pas grand-chose. le mystère règne. L'auteur livre des supputations qui valent ce qu'elles valent. On se croit ici en présence d'une thèse, peu agréable à lire et truffée de références. Bof !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   17 mai 2012
« La bête qui m’a attaquée ressemble à un gros loup mais ce n’en est pas un. Sa tête est plus grosse, plus allongée, elle est rousse et porte une raie noire tout le long du dos. Elle n’a pas cherché à s’en prendre au bétail, c’est moi qu’elle voulait dévorer ! »
Commenter  J’apprécie          90
JamaseJamase   19 octobre 2017
Nous voyons le passé dans une fumée de pipe. L'histoire est un marchand d'opium.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : bête du gévaudanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2409 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre