AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

William Olivier Desmond (Traducteur)
ISBN : 2757821865
Éditeur : Points (06/01/2011)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Votre compte en banque vient d'être crédité de 1030 dollars. Erreur de la banque en votre faveur ? Toute personne normalement constituée s'en réjouirait. Pas Jack Reacher. 1030, c'est le code d'alerte de son ancienne unité d'élite de la CIA : l'un de ses membres a été assassiné. Reacher réunit ses ex-coéquipiers mais certains manquent à l'appel. Il comprend que toute l'unité est menacée...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
BlackKat
  28 août 2015
Des neuf personnes de l'ancienne unité de renseignements spéciaux, ils ne sont plus que huit aujourd'hui.
Stanley Lawrey est décédé accidentellement.
Mais quand Jack Reacher reçu le code 1030, cela ne signifie pas une mort naturelle mais bien l'assassinat d'un des membres de son ancienne équipe, Calvin Franz.
A la demande de Frances Neagley, Jack doit reconstituer officieusement le groupe pour élucider ce crime. Mais Jorge Sanchez, Tony Swan, Manuel Orozco, David O'Donnel et Karla Dixon manquent également à l'appel.
Même s'ils se sont perdus de vue depuis la dissolution de l'unité, l'esprit de corps est toujours fortement chevillé aux tripes de chacun.
Stupeur, incompréhension. David O'Donnel et Karla Dixon refont surface mais pas les autres.
A eux quatre, ils vont se lancer dans une enquête en partant de rien, juste des suppositions, des tâtonnements, des conjectures. Quelqu'un a appelé les autres en renfort, mais qui, pourquoi? Où sont-ils tous? Ils sont seuls, traqués à leur tour. Leurs ennemis veulent les éliminer également, a fortiori lorsque Jack Reacher et ses acolytes sont en passe de mettre au jour un trafic d'armes susceptibles de causer des milliers de morts sur le sol américain.
« On ne cherche pas des poux aux enquêteurs spéciaux. » et Reacher, Neagley, O'Donnel et Dixon sont farouchement déterminés à honorer cet adage.
J'ai retrouvé avec grand plaisir le personnage récurrent de Jack Reacher, bien sûr.
Et c'est avec avec un plus grand plaisir encore que j'ai dévoré cette aventure en compagnie de ses anciens comparses d'armée. de les découvrir, même brièvement pour certains, drame oblige!
Le milieu des anciens enquêteurs spéciaux de l'armée aurait pu donner un roman haut en couleurs, en actions fracassantes et déluge de pétarades…
Mais il n'en est rien!
Au contraire, c'est un Jack Reacher mis à mal que nous suivons. Fragilisé et un peu hagard. On s'en prend à des personnes qui lui sont peut-être les proches dans sa vie… donc normal de laisser transparaître son humanité et de se laisser déstabiliser… une miette!
Parce que quand même, nous parlons de Jack Reacher et il n'est pas question que le Môssieur s'enlise dans la dépression et la paralysie!
De tâtonnements en semi-échecs, l'équipe survivante reste tenace, droite dans ses bottes et ne rechigne pas à prendre des risques!
Outre l'intrigue axée sur le sauvetage de l'ancienne équipe, c'est aussi un aperçu de la vie de soldats après l'armée, des séquelles, des habitudes gardées, des espoirs déçus, le sentiment persistant d'un monde « à part » et surtout les liens et la loyauté qui perdurent entre les équipiers « d'avant ».
Ils étaient soudés et complémentaires et ce n'est pas quelques années de silence dans la vue qui vont changer cet état de fait… Peut-être un goût de « soldat un jour, soldat toujours ».
Bien entendu, lecteurs anti-militaristes… passez votre chemin, l'esprit de corps n'est pas pour vous!
J'ai énormément apprécié cette aventure! Reacher n'y est pas solitaire, pour une fois… Il reste un héro super doué, un brin bourrin et bourru, avec un zeste d'humour froid, incisif et décalé.
Comme d'habitude, c'est une intrigue à 100 à l'heure, énergique, physique, sans fioriture.
Un régal de lecture bien sûr avec un thriller super efficace et sans prise de tête!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
encoredunoir
  26 décembre 2012
Ancien militaire, Jack Reacher, colosse aux qualités exceptionnelles – tant physiques que mentales – erre à travers les États-Unis depuis qu'il a quitté son unité des renseignements militaires. Mais une ancienne collègue réussit à le joindre. Des huit membres de l'unité, quatre ont disparu dans des circonstances troubles. En réunissant les survivants, Reacher entend bien faire la lumière sur cette affaire et faire payer ceux qui s'en sont pris à ses amis.
Pas besoin de vous faire un dessin, on entre là dans la catégorie des romans de bourrins. Reacher semble avoir été créé dans le seul but de s'attirer des ennuis afin de fracasser un maximum de types venus lui chercher des poux dans la tête et s'y emploie avec application.
C'est fait, dans l'ensemble, avec une absence totale de vraisemblance et à travers une histoire cousue de fil blanc. Reacher est peut-être super intelligent, mais le lecteur à toujours un temps d'avance (à moins que ce ne soit parce que le lecteur est lui-même très intelligent ? On voudrait le croire…) et n'attend finalement qu'une chose : que Reacher s'occupe de mettre de l'ordre, histoire de se défouler, en faisant complètement fi des convenances sociales les plus élémentaires.
Écrit sans fioritures et sans trop de lourdeurs (sinon celles d'une traduction pas toujours de très grande qualité) le roman de Lee Child se laisse lire aisément pour peu que, donc, on ait accepté le postulat de départ : on va lire les aventures d'un type situé quelque part entre le Bruce Willis de Piège de Cristal et Steven Seagal . Une fois que l'on sait à quoi s'attendre, on peut rejeter le roman en bloc ou y prendre un plaisir délicieusement régressif où un brin d'humour vient régulièrement se mêler à la violence :
« […] Les vêtements de O'Donnel étaient éparpillés partout dans la pièce. Son costard à mille dollars avait été arraché à son cintre et piétiné. Ses objets de toilette jetés partout.
La chambre de Dixon était dans le même état. Vide, mais saccagée.
Comme celle de Neagley.
Et de Reacher. Sa brosse à dents pliante était par terre, écrasée d'un coup de talon.
« Les salopards » dit-il. »
On l'aura compris, de notre côté, on a opté pour la deuxième solution, déposant avec plaisir notre cerveau pendant quelques heures. Et on s'est en plus aperçu que Child avait écrit quasiment une quinzaine de romans mettant en scène Reacher. de quoi en faire notre nouveau plaisir coupable pour 2013.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Fx1
  07 juin 2014
Un polar de Child c'est l'assurance d'un livre endiablé , efficace , qui évite les longueurs et va à l'essentiel . Cette opus est palpitant , trés bien mené , avec juste ce qu'il faut comme rebondissements. Et Reacher est un hèros passionant. En somme voici un trés bon livre à découvrir .
Commenter  J’apprécie          50
JLoupcl
  24 août 2015
Où l'on découvre quelques brides du passé de Jack Reacher...
Commenter  J’apprécie          10
cathlivres
  11 août 2015
Prévoir le pop corn : se lit comme on regarde un film d'action, musclé, sans prétention, et réussi !
(lu 2013)
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
GabySenseiGabySensei   22 mars 2012
-Alors c'est quoi le plan chef?
Comme toujours, répondit-il. On enquête, on prépare, on exécute. On les retrouve, on leur règle leur compte et après on va pisser sur la tombe de leurs ancêtres.
Commenter  J’apprécie          150
encoredunoirencoredunoir   26 décembre 2012
[…] Les vêtements de O’Donnel étaient éparpillés partout dans la pièce. Son costard à mille dollars avait été arraché à son cintre et piétiné. Ses objets de toilette jetés partout.
La chambre de Dixon était dans le même état. Vide, mais saccagée.
Comme celle de Neagley.
Et de Reacher. Sa brosse à dents pliante était par terre, écrasée d’un coup de talon.
« Les salopards » dit-il.
Commenter  J’apprécie          50
BlackKatBlackKat   25 août 2015
Rappelle Diana Bond. Fais-la revenir, tout de suite.
Elle vient juste de partir, dit Neagley.
Elle n'est donc pas loin. Elle n'a qu'à faire demi-tour. Je suis certain que sa voiture a un volant.
Commenter  J’apprécie          80
BlackKatBlackKat   17 avril 2015
- A nous quatre, répliqua Reacher, nous comptons soixante années sous les drapeaux. Combien en comptez-vous, vous?
- Aucune.
- Et votre patron, combien?
- Aucune.
- Alors fermez-la sur le patriotisme et la sécurité nationale, d'accord? Vous n'êtes pas qualifiée.
Commenter  J’apprécie          20
BlackKatBlackKat   18 avril 2015
Ils se retrouvaient dans le monde civil et ils avaient tout faux, question de principes. Ils s'attendaient au même genre de certitudes que celles qu'ils avaient connus jusqu'alors. De la droiture, de la transparence, de l'honnêteté, des sacrifices partagés.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Lee Child (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lee Child
De passage à Paris, le grand Lee Child nous a accordé quelques instants pour nous parler de son dernier roman "La cible était française", la dernière aventure de Jack Reacher
autres livres classés : forces spécialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre