AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361650207
Éditeur : Les petits Platons (23/03/2012)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Heureux lecteur de ce Petit Platon, tu vas assister dans les pages qui suivent à une expérience unique et extraordinaire : Moi, Jean-Jacques Rousseau, musicien incompris, voyageur philosophe, écrivain pourchassé, je vais me mettre à nu ! Tout nu ! Mais cela n’est pas sans risque pour toi. Es-tu bien sûr de vouloir me suivre et d’être mon complice ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marti94
  01 juin 2018
Les éditions Les petits Platon éditent des livres de philosophie pour les enfants, ce qui est plutôt louable. Comme j'ai un faible pour Jean-Jacques Rousseau je me suis laissée tenter par ce titre proposé par Babelio dans le cadre d'une opération masse critique. Grosse déception.
Quelle drôle d'idée de vouloir faire une biographie de cette façon?
Ce livre "Moi, Jean Jacques Rousseau" n'est que moquerie et démonstration pour le ridiculiser. Je n'aime pas du tout cette façon de s'approprier le personnage en voulant être original. Et ce Moi dans le titre lui donne un caractère égocentrique.
Edwige Chirouter propose d'incarner le philosophe et le faisant s'adresser au lecteur. Pourquoi pas. J'avoue que je ne me suis pas sentie concernée (on n'y croit pas une seconde) mais c'est peut-être parce que je ne suis plus une enfant. Les auteurs s'y prennent de la façon suivante: ils mettent en scène Jean-Jacques Rousseau musicien qui veut monter son dernier opéra dans les jardins d'Ermenonville domaine de ses rêveries solitaires. Si on ne sait pas qu'il a écrit « Les Rêveries du promeneur solitaire » ça ne nous avance pas beaucoup. Il cherche des acteurs pour cet opéra sans musique puisqu'il est censé être déclamé. Il y a un enfant sauvage qui sort du chapeau (quel rapport avec l'opéra ?) mais c'est l'occasion de la prénommer Émile en référence à « Emile ou de l'éducation » le traité écrit par Rousseau mais si on ne le connait pas je ne vois pas comment on peut le deviner. Tout est effectivement occasion d'évoquer l'oeuvre du philosophe (sans le dire) mais essentiellement à travers la dérision ce qui le rend vraiment très antipathique. C'est vrai qu'il a des choses à se reprocher mais on ne peut pas voir que les côtés négatifs.
Le seul point positif est que le lecteur interpellé doit réfléchir à sa situation actuelle en échos aux théories de Jean-Jacques Rousseau au 18ème siècle que l'on trouve notamment dans «Du contrat social» ou encore dans le «Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes» (c'est moi qui le dit, ce n'est pas présenté comme ça dans le livre).
Pourtant, Rousseau a l'air d'être complètement paranoïaque. Ce trait est exagéré pour ajouter un effet comique, que je ne trouve pas drôle. Rousseau et Voltaire, entre autres, se sont effectivement opposés dans la réalité, en raison de la profonde différence avec laquelle ils envisagaient le monde, l'Homme et les grands principes sur lesquels repose la société. Rien de cela n'est expliqué.
Au final, je pense que la dérision n'est pas un bon moyen pour apprendre aux enfants. Et désolée pour Mayumi Otero, j'ai trouvé ses dessins vraiment très vilains.
Lu en mai 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Maquart
  28 mai 2018
Tu le sais peut-être, Jean-Jacques fait partie de mes écrivains pref'…
Aussi quand Babélio m'a envoyé le numéro des Petits Platon consacré à J-J, j'ai crié Houba ! Houba !
Les Petits Platon, je connaissais pas.
Pour raconter la vie de J-J, on fait comme si qu'il voudrait écrire un ultime opéra.
Alors qu'il est reclus à Ermenonville. Avec Thérèse. Sa femme (qu'il appelait maman).
Ce sera le prétexte pour raconter la « life » de ce : « musicien incompris, voyageur philosophe, écrivain pourchassé», herboriste et un peu parano aussi.
Ça raconte ce qu'il pense de la nature humaine : bonne, elle est corrompue par l'éducation.
Hobbes, l'homme est un loup pour l'homme, n'était pas d'accord.
Son enfance : quand il a fait pipi dans la marmite à la vioque, quand il a pas cassé le peigne, quand y dit que le ruban c'est pas lui…
Et puis comment il découvre la philo (en participant à un concours, tu liras).
Comment que la propriété, elle a tout détraquée les rapports humains.
Qu'elle oblige J-J a inventé le contrat social.
Ses quelques zones d'ombre ne sont pas cachées : un peu macho, quelques enfants abandonnés…
Pendant ce temps-là, Emile grandit et pécho Sophie…Ce sera le début de la fin.
Il est vraiment bien ce petit livre, il parle bien de mon J-J.
Achète le si t'as des gosses ou si t'es trop cossard pour lire les Confessions (mais t'as tort).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MORILLONB
  07 juin 2018
C'est avec un réel plaisir que je me suis plongé dans ce livre sûr d'y retrouver Jean-Jacques Rousseau dont les Confessions m'avaient beaucoup marqué. On y retrouve bien le philosophe dans cette volonté de se montrer nu face à nous et d'évoquer les événements importants de sa vie : apprentissage de l'injustice, l'abandon de ses enfants, le plaisir de la musique...
Nous retrouvons également ses pensées et ses écrits que se soit « Émile ou de l'éducation » ou « du contrat social » par exemple.
Le choix de présenter Rousseau auteur d'un opéra qui se déroule devant nous est intéressant et donne une forme attrayante pour lire avec des enfants. Les dessins de Mayumi Otero sont également de circonstances et très recherchés. Cependant, le fait que Rousseau s'adresse à nous est perturbant. Il semble avoir sombré dans la folie et la paranoïa et nous rend complice de cela...mais c'est sans aucun doute ce que souhaitait l'auteur. Pour le personnage de Thérèse Levasseur l'auteur arrive parfaitement à nous retranscrire se mélange de tendresse et de moquerie que lui voue Rousseau.
Un intéressant travail de retranscription de l'esprit de Rousseau !
Une entrée originale pour découvrir ce philosophe ! Une forme tout aussi originale (trop?) pour nous amener à la philosophie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeFigaro   16 mai 2012
Ces ouvrages sont largement illustrés ce qui les rend très agréables à la lecture. Le soin porté au dessin est d'ailleurs aussi important que celui porté à l'écriture.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Marti94Marti94   31 mai 2018
La plus utile règles de toute l'éducation n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre. Laissons mûrir l'enfance dans les enfants ! Laissons-le jouer, papillonner, expérimenter, tâtonner, se tromper, errer...
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   28 mai 2018
C'est moi qui ai écrit l'article « Musique » dans l'Encyclopédie. Tu l'ignorais, j'en suis sûre ! Comment ce grand talent a-t-il pu se perdre dans la mémoire des hommes ? Pourquoi nulle postérité dans cet art qui m’est le plus cher ? J'ai écrit plusieurs opéras, donnés devant le roi lui-même.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   31 mai 2018
Évoquons, ami lecteurs, ce qui m'occupe et fait ma joie au soir de ma vie : mon herbier. J'y rassemble, avec toute l'attention du monde, les fleurs les plus curieuses et les herbes les plus communes, merveilles dont j'ai fixé chaque échantillon, parfaitement desséché, au moyen de petites bandelettes dorées, sur des feuilles de papier bordées d'un cadre rouge, écrivant en dessous les noms des plantes en français et en latin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   31 mai 2018
Au départ, chacun de nous est comme Émile : rien dans notre nature ne nous pousse au vice. La pitié, ou la sympathie pour nos semblables, est le premier sentiment du cœur.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Edwige Chirouter (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edwige Chirouter
par Edwige Chirouter, philosophe
autres livres classés : inné et acquisVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Edwige Chirouter (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
254 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre