AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2358875007
Éditeur : La Manufacture (06/06/2019)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Delafeuille, éditeur parisien, débarque à Copenhague pour y rencontrer le maître du polar nordique, au moment même où la police locale est confrontée à un redoutable serial killer : l’Esquimau. Coïncidence ?
A peine installé à l’hôtel avec le dernier roman de l’auteur, Delafeuille découvre que la réalité et la fiction sont curieusement imbriquées… et qu’il pourrait bien être lui-même, sans le savoir, un personnage de thriller nordique.

Tueur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
paleoliticgirl
  25 juin 2019
Bon, je ne rends que très très rarement des retours uniquement négatifs sur un livre.... c est aujourd hui que ça se passe.
Si l'idée de base était surprenante, un mec qui travaille dans une maison d édition quîpart négocier des droits à Copenhague et qui se découvre héros du livre de l'auteur...., son exploitation est tout bonnement.... comment on dit poliment... attendez je cherche des synonymes à ce que je ne vous écris pas car politiquement incorrect..... bon bah de tte façon vous avez compris.
Honnêtement, les 20 premiers pages, j ai trouvé ca top, un thriller décalé, humoristique, ça me parle. On rencontre Sherlock Holmes, il y a des comiques de situation et de langage comme je les apprécié mais alors après.... wtf qu est ce qui s est passé?
On passe d un début de roman prometteur malgré des maladresses à un bide total.
Pour tout vous dire, à un moment pour faire passer la pilule, j ai essayé de m'imaginer ça comme un scénario de film comique, un humour à la Franck dubosc, grossier, un peu lourdingue ( je l aime bien j avoue ça me fait marrer) avec d ailleurs luîmeme en delafeuille avec Omar sy en guest star à un moment mais même la j ai abandonné parce que ça le faisait pas marrer justement. C est à travers ce livre qunon voit toute la complexité d écrire un livre drôle sans écrire comme on parle ou comme le ferait un comique lors d un show.
Bon la très franchement, certains peuvent le voir comme d une satyre des livres numériques face aux livres papier, d une éloge à la femme en dénonçant les clichés sexistes avec l'apparition bien sur ici, de la Bimbo aux gros seins et Qi d huîtres ( pardon pour les huîtres) ou même d une annonce de la fin des 30 glorieuses de la littérature scandinaves comme tout ce qu8 à un effet de mode mais personnellement, je n y ai vu que quelque chose de mal écrit, avec des répétitions inintéressantes et chiantes, une histoire sans queue ni tête dans laquelle la réalité et la fiction sont tellement liées que plus aucune des deux n en restent crédibles, le tout assaisonné à la sauce terme anglais en veux tu en voila.... On a, à un moment une apologie des marques.... je me serais cru sur TF1 pendant les'pubs.
Bref j ai totalement détesté ce livre alors qu au départ j étais certaines de l adorer et je me voyais déjà dire « à recommander aux lecteurs de scandinaves et à ceux qui les détestent aussi », finalement je vous dirais juste que j ai lu des auto édités bien mieux écrits que ça et surtout ne vous penchez pas dessus. C est une énorme fumisterie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
unbrindesyboulette
  18 juillet 2019
Lire « le dernier thriller norvégien », c'est être sur de passer un super moment, de sourire, de se demander où l'auteur a eu cette imagination, de plonger avec un second degré dans le monde de l'édition fortement lié à l'argent, de ne pas lire un thriller scandinave!!! Ce roman est bien loin du roman scandinave par excellence. Ce roman est d'une drôlerie, d'une inventivité, d'un second degré épatants!!! Luc Chomarat manie avec habilité la réalité et la fiction ce qui en fait perdre le latin aux policiers chargés de l'enquête sur le tueur en série, l'Esquimau. Delafeuille, sans le vouloir, se retrouve au coeur de cette fiction qui est une réalité? Ou il se retrouve dans la réalité qui est devenue une fiction? Certains codes du thriller nordique sont là: le tueur en série, le lieu froid, l'inhospitalité de la région, les femmes scandinaves blondes à forte poitrine! Avec son humour, l'auteur n'oublie pas de parler du monde de l'édition, monde qui se bat pour obtenir la star des auteurs, monde qui parle argent et non passion de la lecture, monde qui semble impitoyable… Et tout cela est à prendre avec dérision bien entendu!! le livre papier et numérique y sont également évoqués avec l'adepte du papier, Delafeuille, le vieil éditeur, et l'adepte du numérique, son jeune concurrent!! Ajoutez à tout ceci Sherlock Holmes qui va mener l'enquête avec Delafeuille!! Et oui « le dernier thriller norvégien » est un savant mélange de réalité et de fiction d'où la présence du très célèbre détective!!!
« le dernier thriller norvégien » se lit avec délectation. Se lit avec son humour bien affûté. Se lit sans se prendre la tête. Se lit avec dérision. Se lit avec plaisir. Se lit joyeusement!!!
Lien : https://unbrindesyboulette.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MadameTapioca
  05 juillet 2019
Vous aimez les thrillers nordiques, Sherlock Holmes, les contes d'Andersen, la Carlsberg, le design suédois, les grandes blondes à gros seins et les mises en abyme?
Vous n'avez rien compris à cette phrase mais ça ne vous pose aucun problème ?
Alors vous êtes prêt et vous devez absolument lire ce bouquin.
Luc Chomarat joue avec les codes du roman policier et explose le genre pour le plus grand plaisir du lecteur.
Vous allez croiser des éditeurs parisiens, un maitre du thriller nordique, un sérial killer et des flics qui ne comprennent plus rien à rien.
C'est une merveille de parodie où l'humour est maitre, mêlant fiction et réalité.
Alors oui on rit de bon coeur, mais il ne faudrait pas penser qu'il s'agit juste d'une bouffonnerie. L'auteur se moque avec esprit des éditeurs et de leur soif d'argent plus que de leurs soif de littérature, de la mode du polar venu du froid et de ses abus. Il interroge même sur l'avenir de la littérature et sur la place grandissante du numérique !
Ce roman savamment emberlificoté et plein de bizarreries est une petite pépite, un joyeux bordel, très bien écrit, avec un soin particulier apporté aux dialogues, inventif et (surtout, surtout) intelligent. C'est singulier et jubilatoire. Je recommande sans restriction.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnitaMillot
  15 juin 2019
LE DERNIER THRILLER NORVÉGIEN - Luc Chomarat -
Delafeuille, des Éditions Mirage, s'envole pour Copenhague afin de négocier les droits de traduction française du numéro un de la littérature policière nordique : Olaf Grundozwkzson (imprononçable ! …) Il se doute bien qu'il trouvera sur place bon nombre de ses confrères (et rivaux) parisiens qui - eux aussi - rêvent de remporter le dernier jack pot danois.
(Pour l'anecdote, l'auteur apprend dans l'avion que les dernières news font état d'un sérial killer surnommé l'Esquimau qui tue et mutile atrocement des femmes au Danemark)
Sur place, rien ne va se passer comme prévu. À sa grande stupeur, Delafeuille qui a reçu un exemplaire du roman, va découvrir qu'il est en train de vivre simultanément ce qu'il est en train de lire … S'en suit alors une histoire rocambolesque, partagée avec Sherlock Holmes et la police danoise sur les traces de l'Esquimau … Ni le héros de l'intrigue, ni le lecteur ne savent plus très bien où ils vont …
Le livre de Luc Chomarat est complètement déjanté, jouissif, jubilatoire, voire grand guignolesque ! J'ai souri à chaque phrase, j'ai ri à chaque chapitre ! L'auteur se moque un tout petit peu (et sans aucune méchanceté !) du monde littéraire en général et du monde de l'édition en particulier, en tournant en dérision (avec beaucoup d'humour et de bienveillance), des situations absurdes. Mais bon, comme le dit si bien l'auteur : tout ça c'est de la faute de l'amok !…
En tout cas, ce n'est jamais lourd ni ennuyeux. Une idée originale, deux cent sept pages qui se lisent avec allégresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
donarddew
  29 juin 2019
Le personnage principal est un employé des Editions Morage. Il a comme d'autres personnages un nom qui me fait déjà sourire "Delafeuille", je ne sais pas pourqauoi.
C'est un "dinosaure" incapable de se passer de livres en version papier -tiens, il me rappelle quelqu'un- peu enclin à utiliser toute la technologie moderne et préoccupé par l'AI
Dans l'avion qui l'amène à Copenhague, il apprend qu'un tueur surnommé "L'esquimau" sévit et tue des jeunes femmes sans raison.
Et, une fois à l'hôtel le récit nous amène à passer de la réalité à la fiction. Que se passe-t-il ?
Sherlock Holmes s'invite dans l'enquête, Bjonborg est policier, l'Amok -qui est une maladie psychiatrique- est évoqué régulièrement. Et d'ailleurs, comment cette folie meurtrière qui touche les hommes uniquement, provoquée par un esprit vengeur "dixit la culture Malaise" vient se perdre en plein hiver au milieu de ce dernier thriller norvégien? Mystère.
Il y a la touche porno-hard, les pauvres femmes blondes écervelées à forte poitrines qui se font "déglinguées" par le tueur avec le vocabulaire et le langage ordurier qui va bien avec. Pour attirer le chaland, semble-t-il.
Et n'oublions pas Andersen, et ses contes pour enfants : la reine des neiges et la petite fille aux allumettes.
C'est plein de clin d'oeil et de références à la littérature des pays nordiques.
Ah j'allais oublier l'ours carnivore mangeur d'hommes.
Ne pas cherchez à suivre l'enquête, le tueur sera arrêté puisqu'au final c'est son destin -amok oblige- lisez, amusez-vous sans vous poser de questions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Actualitte   04 juillet 2019
Le dernier thriller norvégien est une mise en abyme qui ne manque pas d'humour, Chomerat s'employant à jouer avec les clichés du polar nordique, égratignant les passages obligés du genre, à travers de nombreuses considérations sur la neige, le mobilier design scandinave et l'obsession du tueur pour l'ultra violence.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   25 juin 2019
Il serra la main tendue. L’homme se renversa à nouveau dans son fauteuil, sans cesser de le dévisager.
– Méfiez-vous. Il y a pas mal de tueurs par ici. C’est le climat, ça les rend fous.
– Pardon ?
– L’amok. Vous en avez entendu parler ?
Delafeuille fronça les sourcils.
– Stefan Zweig ?
– Absolument pas. Holmes. Et vous êtes bien Delafeuille.
– Mais oui. Mais… Comment le savez-vous ?
– Les deux personnes qui discutent dans le box, là-bas. Bien malgré moi, j’ai entendu leur conversation, et je dois dire qu’ils manquent de la plus élémentaire discrétion… c’est pourquoi j’ai préféré me déplacer jusqu’ici.
Delafeuille hocha la tête. Holmes eut un imperceptible sourire.
– J’ai cru comprendre que ce monsieur et cette dame se trouvent à Copenhague pour négocier les droits de traduction d’un auteur local. À un moment donné, la femme a dit : « Je crois savoir que Delafeuille est aussi sur le coup. Le vieux grincheux devrait être là aujourd’hui ou demain. » À cause de l’éclairage tamisé, et aussi parce qu’ils semblent assez fascinés par leur propre discours, ils n’ont pas remarqué votre présence. J’ai immédiatement vu, aux regards furtifs que vous jetiez dans leur direction, que vous, par contre, vous les connaissiez bien, et redoutiez visiblement qu’ils viennent vous saluer. Vous vous êtes imperceptiblement déplacé, de façon à ce que cet élégant luminaire leur dissimule votre physionomie. Et vous venez d’arriver à l’hôtel… De là à conclure que vous étiez le « vieux grincheux » aimablement évoqué… Évidemment j’aurais pu vous googliser, mais cela ne m’a pas paru nécessaire. Et puis, c’est moins amusant.
L’éditeur ne put retenir un sourire.
– Belle démonstration. C’est digne de… (Delafeuille fronça les sourcils.) Comment avez-vous dit que vous vous appelez ?
– Holmes. Sherlock Holmes.
– Très drôle.
– Qu’est-ce que ça a de drôle ?
Delafeuille se renversa sur son siège. À son tour de montrer ses capacités de raisonnement.
– Vous ne pouvez pas être Sherlock Holmes, pour trois raisons, et l’une d’elles suffirait. La première : Sherlock Holmes est un personnage de fiction.
– Un personnage de fiction… C’est intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   25 juin 2019
Copenhague – Nouvelle victime de l’Esquimau
Presque distraitement, Delafeuille fit glisser l’information sur sa tablette, puis revint en arrière et cliqua sur le lien. L’article était relativement bref.
Ulla Rzstrmorg, la jeune fille retrouvée en cinq morceaux dans la forêt de Grnd dans la matinée de vendredi, serait elle aussi une victime du tueur en série connu sous le nom d’Esquimau. La police a confirmé que le modus operandi était identique. Ulla Rzstrmorg est la sixième victime de l’Esquimau à ce jour.
Delafeuille soupira, revint sur la liste, fit défiler une série de titres qui l’informaient de façon lapidaire que l’Europe traversait une crise économique sans précédent, la première de cette envergure depuis l’année dernière. Et que le Paris Saint-Germain avait écrasé l’AS Saint-Étienne. Il fut incapable de se souvenir du reste. Depuis qu’elles lui parvenaient sous forme numérique, les nouvelles ne retenaient que difficilement son attention. D’abord, il y en avait trop. Les choses semblaient se télescoper sur son petit écran de voyage. Et de toute façon, il ne voyait pas quoi y faire. En quoi pouvait-il influer sur les décisions de Poutine, l’issue de la guerre en Syrie ou le destin de Coca-Cola ? Pouvait-il même modifier le score en faveur de l’AS Saint-Étienne ? L’âge et la fatigue y étaient peut-être pour quelque chose, mais Delafeuille ne pouvait nier qu’il était de plus en plus désinformé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MadameTapiocaMadameTapioca   01 juillet 2019
C'était la première fois que Delafeuille se rendait au Danemark. Il était là pour négocier les droits de traduction du dernier opus d'Olaf Grundozwkzson, le nouveau pape du thriller nordique. Des pavés de huit cent pages qui se vendaient comme des petits pains, dans le monde entier. Grundozwkzson était traduit dans pas moins de vingt-six langues. Pas forcément sa littérature préférée, mais Delafeuille avait vendu sa petite maison, il travaillait à présent pour les éditions Mirage, ce n'était pas à lui de décider si le thriller nordique c'était bien ou pas. Les gens de la compta, quant à eux, trouvaient ça formidable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameTapiocaMadameTapioca   01 juillet 2019
- Mais n’est-ce pas une lâcheté que de ne pas participer à son époque?
- N´est-ce pas une lâcheté que de ne pas y résister ?
Commenter  J’apprécie          30
MadameTapiocaMadameTapioca   02 juillet 2019
Le réchauffement climatique, pensai-je, viendra à bout du polar nordique.
Commenter  J’apprécie          41
Videos de Luc Chomarat (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Chomarat
Ainsi commence la quatrième de couverture du nouveau thriller de Franck Thilliez, "Luca", qui explore les dérives alarmantes du transhumanisme et du Big Data. Terreur aussi, au coeur de la comédie policière de Chantal Pelletier, "Nos derniers festins", qui imagine, dans un futur proche, une société de drastique prohibition alimentaire. Terreur enfin d'un monde éditorial passé aux mains des marchands dans "Le dernier thriller norvégien", la nouvelle fantaisie noire, aussi drôle que vertigineuse, de Luc Chomarat.
"Luca" de Franck Thilliez, (Fleuve noir) "Nos derniers festins" de Chantal Pelletier, (Série noire, Gallimard) "Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat (La manufacture de livres)
+ Lire la suite
autres livres classés : copenhagueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre