AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2914676042
Éditeur : POP'COM (01/07/2002)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Entrée en résistance contre l'occupant nazi et ses complices français dès l'âge de 17 ans, Marie-Jo Chombart de Lauwe est arrêtée le 22 mai 1942. Elle a moins de 19 ans. Emprisonnée à Rennes, puis à Angers, la Santé et Fresnes, elle sera déportée à Ravensbrück et Mauthausen. Un parcours que bien d'autres femmes ont connu. Mais dès son retour, alors que tout son être br&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Caillejo
  04 janvier 2015
Je connaissais la militante, sans vraiment connaitre son histoire. C'est chose faite avec la retranscription du cahier qu'elle a rédigé dès son retour des camps.
J'avoue avoir eu un choc à cette lecture, tant je l'ai trouvé belle et éclairé d'un halo de lumière et d'espérance que ne justifie pourtant pas cette situation extrême. Ce qui en ressort : du courage, une volonté de fer et l'énergie pour toujours favoriser la dignité et la solidarité.
Chapeau Marie-Jo ! Vraiment une belle âme, forgée dans l'épreuve et qui à 90 ans (elle les a fêté lors du congrès de l'AFMD) se bat toujours contre l'arbitraire et les dérives.
Commenter  J’apprécie          50
Oliphant
  12 juillet 2019
J'ai lu ce livre car il s'agit d'une résistante déportée de notre région en 1942. Son témoignage est utile et poignant. Ses mois d'emprisonnement à Rennes puis Angers sont cruels, pour elle qui est si jeune et promise à un avenir prometteur. A 22 ans, elle étudiait en fac de médecine, à Rennes. Il est intéressant de découvrir que certaines villes de nos régions proches avaient des prisons bien spécifiques à l'époque. le récit de la déportation de cette jeune femme à Ravensbruck et Mauthausen est poignant. Son journal revient sur toutes les horreurs qu'elle a vu et vécu, sur l'amour qu'elle témoignait à ses proches et à sa région, sur sa vie d'étudiante et future médecin mis entre parenthèses. Ses angoisses et son parcours est prenant.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   20 mai 2019
Les jours tombent sur les jours, toujours semblables, comme le bruit des pas qui descendent un escalier souterrain, interminable. Jour après jour, on s'enfonce sans but, sans raison, espérant follement arriver à la lumière libre, mais rien, fatalement rien, que la lente descente dans l'humidité, le froid.
Commenter  J’apprécie          100
BibliotekanaBibliotekana   17 avril 2014
On réalise tout d’un coup combien les préjugés, les petits soucis d’amour-propre nous encombrent, comme cela étouffe souvent de belles natures. Il faut se dégager de tout cela. Être libre, être soi-même, avoir ses idées propres, être vrai, pur, un. Ici, il y a la mort devant nous, l’esclavage, mais nous nous libérerons par l’intérieur de nous-mêmes, dans une montée vers la source. Abandonne tout, abandonne-toi, tu trouveras tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BibliotekanaBibliotekana   17 avril 2014
La seule lutte consiste dans des petites insoumissions à la discipline, par dignité de prisonnier, pour montrer que, décidément, on n’accepte pas « leur » autorité. Il n’y a pas ici paradoxe ; on ne doit se soumettre qu’à une autorité représentante d’un ordre juste. La soumission serait signe d’une incompréhension de ce qui est l’obéissance et l’autorité.
Commenter  J’apprécie          30
BibliotekanaBibliotekana   09 mai 2014
Je me révolte quand on me parle de la culpabilité des survivants. L’honneur des déportés aura consisté à rester des êtres humains aussi dignes que possible et à aider ses camarades à le demeurer, à organiser une forme de résistance à la volonté des nazis de destruction de la vie et de l’esprit.
Commenter  J’apprécie          31
BibliotekanaBibliotekana   01 mai 2014
A quoi serviraient les commémorations contre les crimes nazis si leurs victimes fermaient les yeux sur les atrocités barbares qui se répètent dans le monde contemporain : ethnocides, génocides, refus de connaître les droits de l’homme dans l’autre jugé différent ? L’Histoire ne doit pas faire d’amalgame entre différents régimes oppressifs, engendrant la création de nouveaux camps de concentration, ou des conflits interethniques, sources de massacres. La seule dimension commune des drames qui se répètent est le non-respect de la vie et de la dignité de la personne humaine, mais juger qu’au fond, tous ces nouveaux crimes sont identiques à ceux perpétrer par le nazisme contribuerait à banaliser le régime de Hitler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marie-José Chombart de Lauwe (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-José Chombart de Lauwe
https://www.librairiedialogues.fr/livre/7884390-resister-toujours-memoires-chombart-de-lauwe-marie-jose-flammarion 5 questions posées à Marie-José Chombart de Lauwe qui nous parle de son livre "Résister toujours" paru aux éditions Flammarion. Questions posées par Laurence Bellon. Réalisation : Ronan Loup.
>Histoire générale de l'Europe>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945 (252)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marie-José Chombart de Lauwe (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1853 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre