AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842613235
160 pages
Éditeur : Le Serpent à plumes (27/11/2001)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Les Etats-Unis ont-ils " cherché " ces attaques ? Sont-elles des conséquences de la politique américaine ? Noam Chomsky : Ces attaques ne sont pas des " conséquences " de la politique américaine dans un sens direct.
Mais indirectement, bien sûr qu'elles le sont, il n'y a pas là sujet à controverse. Il semble peu douteux que leurs auteurs proviennent du réseau terroriste, dont les racines plongent dans les années mercenaires organisées, entraînées et armées pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Heval
  24 mars 2012
Noam Chomsky, professeur mondialement connu pour sa liberté de parole, rappelle dans ce petit livre le deux poids deux mesures constant qui marque la scène internationale. Il dénonce le non respect des règles de droit international; accuse la politique belliqueuse et unilatérale des Etats-Unis qui, pour préserver leur puissance et leur hégémonie, s'autorisent à des actions politiques et militaires injustes et profondément inhumaines, pour ne pas dire barbares.
Avec raison, intelligence et simplicité, l'auteur remet ici en cause le discours de son pays et sa politique internationale problématique et dangereuse car agressive. Les EU, loin de servir la démocratie et la justice, n'ont qu'un vil objectif: la défense de leurs intérêts (le pire étant qu'ils réussissent à mal servir leurs intérêts). Et à cette fin, ils se créent des ennemis, l'ennemi étant celui qui remet en cause leurs intérêts. Peu leur importe l'Islam, l'intégrisme religieux; les droits de l'Homme, la justice ou encore la démocratie; les EU ne sont pas dans une guerre de civilisation. Ils ne l'ont jamais été. Cette puissance entend simplement évincer ses opposants et qu'importe si, pour se faire, il faut détruire un pays, soutenir et appuyer des dictatures et/ou régimes totalitaires. L'Histoire raconte et les exemples ne manquent pas: mise en place d'une dictature militaire au Chili avec Pinochet en 1973 (pour se débarrasser du socialiste Salvador Allende); intervention au Nicaragua (EU d'ailleurs condamné par la Cour internationale de Justice); soutien à l'Arabie Saoudite; à la Turquie; à Saddam Hussein autrefois … etc.
Noam Chomsky invite à revoir et entendre L Histoire pour juger les EU, comprendre le monde, effectuer une analyse correcte et ainsi changer de discours. Les EU et leurs alliés ne sont pas soucieux des droits et libertés. Non. Voulant régir le monde qui doit servir leurs intérêts, ils se reconnaissent le droit de bafouer le Droit, la Justice et la Démocratie. Ce droit de tout envoyer balader puise sa légitimité dans leur puissance; la règle du plus fort étant le jeu sur la scène internationale. Plutôt que l'intelligence et la mesure, ils préfèrent la violence et la brutalité - marques de leur supériorité - qui mènent au chaos.
Noam Chomsky s'insurge avec raison: les coupables, terroristes et autres criminels – peu importe leurs motivations et objectifs – doivent être poursuivis en justice et condamnés selon une procédure judiciaire. Plutôt que d'envahir les pays et tuer les innocents (en Afghanistan, Soudan et Irak pour exemples), ne vaudrait-il pas mieux saisir la justice et condamner les criminels (qu'il s'agisse des États ou des personnes) comme il l'a été fait pour les Nazis? Ne valait-il pas mieux juger Saddam Hussein (puisqu'il a été finalement arrêté) devant une Cour internationale de justice pour crime contre l'humanité (gazage des Kurdes, entre autres crimes)? Ne fallait-il pas faire de même pour Ben Laden (dont la mort n'a aucune réelle conséquence sur al Qaïda puisque le mouvement est constitué de différents réseaux qui agissent dans une certaine forme d'autonomie)? Pourquoi les EU ont-ils refusé, d'emblée, les actions légales sinon qu'ils ont des choses à se reprocher et qu'un procès mettrait sûrement en lumière leurs responsabilités? Car al Qaïda est la conséquence directe d'une politique adoptée par les EU qui, pour contrer la Russie en Afghanistan en 1979, a formé, entrainé et armé des mouvements extrémistes religieux.. etc. de même, les EU ont leurs parts de responsabilités dans le sort des Kurdes en Turquie et en Irak … etc (je me permets d'en parler puisque j'en connais encore un peu plus sur ce sujet, étant moi même d'origine kurde). Et allons, comme Noam Chomsky, plus loin dans le raisonnement: si nul ne trouve à dire dans le comportement des EU qui, à la suite d'un acte terroriste, se permettent d'envahir les pays, admettons alors que les pays qui subissent les attaques des EU ont, eux aussi, intérêt à envahir les EU. Et où va-t-on ainsi?
Rappelons alors les propos du procureur américain Jackson qui, lors du procès de Nuremberg, dit: " Si certaines violations de traités sont des crimes, ce sont des crimes que ce soient les EU ou que ce soit l'Allemagne qui les commettent, et nous ne sommes pas disposés à établir des règles de justice pénale contre d'autres que nous n'accepterions pas de voir invoqués contre nous."
Bref, ce livre intelligent est à conseiller car il est plein de raison et de cohérence. Il interroge le discours dominant, la sémantique et en dit long sur les comportements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
ErnestLONDON
  11 novembre 2016
Noam Chomsky a livré une série d'entretiens dans les mois qui ont suivi l'attentat du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Leur lecture, aujourd'hui, témoigne de la justesse de ses analyses à chaud et aussi de la pertinence de ses mises en garde.
Article complet sur le blog de la Bibliothèque Fahrenheit 451.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   30 août 2017

--La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures .
--Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise , on n'y croit pas du tout .
-- L'endoctrinement n'est nullement incompatible avec la démocratie , il en est l'essence même .
-- Dans une société bien huilée , on ne dit pas ce que l'on sait , on dit ce qui est utile au pouvoir .
Commenter  J’apprécie          120
EFournEFourn   04 novembre 2012
"Nous devons reconnaître que par convention (il faut insister: par convention seulement) l'utilisation ou la menace d'utilisation de la force par les grandes puissances sont habituellement décrites comme de la diplomatie coercitive et non comme une forme de terrorisme". Alors qu'elles impliquent, en général, "la menace et souvent l'utilisation de la violence pour des buts qui devraient être décrits comme terroristes s'il ne s'agissait pas de grandes puissances qui utilisent exactement les mêmes tactiques" conformément au sens littéral des mots. En des circonstances (inimaginables, reconnaissons-le) où la culture occidentale serait désireuse d'adopter cette définition littérale, la guerre contre le terrorisme prendrait alors une forme totalement différente, et se déroulerait selon des schémas détaillés dans une littérature qui ne fait pas partie des ouvrages respectables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
issablagaissablaga   03 février 2016
Les États-Unis sont les seuls, comme pays, à avoir été condamnés pour terrorisme international par la Cour internationale de justice et les seuls à avoir rejeté une résolution du Conseil de sécurité qui appelait les États à observer les lois internationales.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Noam Chomsky (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Noam Chomsky
Noam Chomsky - Internet Effects on Society
>Histoire de l'Amérique du nord>Histoire des Etats-Unis>Etats-Unis (Histoire depuis 1900) (66)
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
500 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre