AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905538945
Éditeur : Regine Deforges (14/05/1992)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le professeur Choron, éternel anar, nous livre dans ce coup de gueule sa mauvaise foi, son humour caustique et dérangeant sur tous les sujets qui lui tiennent à coeur : le tabac, l'alcool mais aussi les perversions, la télé, la mode ...
Tout ce qui nous agace mais que nous n'osons pas dire, le prof le dit haut et fort.
Sous la plume du prof, l'outrance devient un art.
Un pamphlet violent, grinçant, mordant et toujours drôle lorsque l'on n'est pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  13 octobre 2017
Attention !
Si vous ouvrez ce livre, sachez que tout peut y être dit : le meilleur comme le pire ... surtout le pire, d'ailleurs !
Attention !
Ne faites pas comme si vous n'aviez pas été prévenus.
Ce petit livre est un livre d'entretien.
Non pas qu'il serve à récurer les sols ou à astiquer les cuivres, non !
Mais c'est qu'à l'intérieur, un petit con de journaliste - c'est pas moi qui le dit - s'est mis en tête d'interviewer le professeur Choron :
- Alors professeur, quoi de neuf ?
- Pas grand chose ! "Je bois, je fume et je vous emmerde" ...
La routine, quoi !
Mais après une heure d'entretien, exactement vingt-trois pages plus tard, toujours pas de couilles, ni de bites, ni de cul, ni de merde et encore moins de vomi à l'horizon !
Que se passe-t-il ?
Attendez, ce n'est pas terminé.
Il y a plus de bonheur à donner des coups de pied au cul qu'à en recevoir !
Avant, il était un fumeur non-violent.
L'alcool et le tabac, c'est ce qui l'aidait à tenir.
Et, ils ont fait de lui un fumeur féroce ...
C'est court, provocateur, grossier et parfois drôle.
Malheureusement, il semble que le coeur n'y soit plus.
La provocation y a comme un petit goût de retour.
Le temps a filé.
Le temps a passé où tout n'était pas prescrit, ou interdit.
La provocation, lorsqu'elle est outrancière, a besoin de tomber très juste pour être drôle.
Et le temps a passé, qui lui a imprimé un léger décalage, un petit côté artificiel et forcé.
Il n'en reste pas moins que parfois le propos est ici réjouissant.
Et que d'être trop "con", il en devient parfois bienfaisant ...



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501

critiques presse (1)
Telerama   06 juillet 2016
Outrancier, balayant le politiquement correct, les bien-pensants, les buveurs d'eau et les pisse-vinaigre d'un revers de main.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   13 octobre 2017
Le seul dessin symbolisant l'argent ne peut représenter qu'un riche enculant un pauvre.
Imaginez le joli billet de banque que cela donnerait, en couleurs ...
Le riche, gros et gras en chapeau de forme, bagouzes et très gros cigare tandis que le pauvre très maigre grimacerait d'avoir mal au cul.
Ce billet hyper-réaliste motiverait les pauvres à devenir riche pour être enculeurs plutôt qu'enculés ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
gillgill   13 octobre 2017
Si tout le monde te dit que tu es con, il est temps de manger du foin ...
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Professeur Choron (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Professeur Choron
Vidéo de Professeur Choron
autres livres classés : penséesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15433 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre