Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782203091788
104 pages
Coédition Arte (06/05/2015)
4.03/5   33 notes
Résumé :
Amis des bêtes passez votre chemin !
Amoureux des lapereaux mignons, des fermiers sympathiques ou des chiens de garde efficaces, cet album n'est pas pour vous. Car la Renarde, monstre de drôlerie, obtient toujours ce qu'elle veut, quoi qu'il en coûte à ses adversaires ! Cette pro de l'arnaque au pelage chatoyant met sens dessus dessous la petite communauté rurale qui l'entoure. Elle mange les bébés de madame lapine, bouffe les poules du fermier et les fait ... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 33 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Shan_Ze
  22 août 2016
Pris par hasard à la bibliothèque, je ne connaissais pas les dessinateurs. Ce sont surtout les couleurs qui m'ont accrochées. La renarde est une cruelle carnivore comme son statut de Renard le veut. Assez joueuse et maligne avec ça. Ses cibles préférées sont la lapine et ses lapereaux. Mais il y a aussi les poules. Elle s'amuse bien du chien du chasseur et avec le cheval coincé dans son pré.
Les dessins sont assez basiques, ça permet de ne pas trop s'apitoyer sur le sort des victimes (les lapins sont des sortes de balles). Beaucoup d'humour noir, de répétitions et d'exagérations pour rappeler le cruel monde sans pitié de la nature. Sympa mais ne vous attachez pas trop aux lapins !
Commenter   J’apprécie          14 0
jamiK
  26 juin 2018
Les histoires de la Renarde sont une suite de gags en une page, format à l'italienne, d'humour noir et cynique. le personnage de la Renarde est cruel, impitoyable, manipulateur, il y a Georges, le chien de garde franchement stupide, Kevin le cheval, gros père qui rêve de liberté, la lapine dépressive qui voit toutes ses portées finir dans le ventre de la Renarde… le graphisme est assez schématique, les couleurs un peu rétro, en aplats, rappellent les vieux comics strip. Bien qu'ayant passé un bon moment de lecture et de rigolade, je reprocherais tout de même le côté répétitif et systématiquement négatif.
Commenter   J’apprécie          8 0
Noctenbule
  31 mars 2016
Amis des bêtes passez votre chemin ! Car si tu aimes les gentils petits lapereaux, tout innocent et pleins de fougue. Il se trouve que la renarde aussi. Et elle, elle les préfère surtout dans son estomac, au grand damne de la maman lapin. Alors on part faire un petit tour à la ferme ?
Prenons le chemin des bois et de la ferme pour aller à la rencontre, de mignons lapereaux, d'un sympathique fermier, d'un chien de garde très efficace, d'un loup performant, des puces gourmandes, d'un cheval ayant le sens du rythme et d'une très maligne renarde. C'est avec un pelage chatoyant et un courage hors pair, que la renarde se permet tout. Elle dévore avec bonne humeur et facétie tous les bébés de madame lapine qui est au bord de la dépression nerveuse. Mais aussi les poules dodues du fermier avec le consentement de Georges, le chien de garde avec qui elle sympathise et qu'elle adore faire tourner en bourrique. Il est vrai que l'animal n'est pas intelligent et que son propriétaire, le fermier n'est pas très futé non plus. D'ailleurs, c'est plus d'une fois que l'envie de tuer son animal de compagnie lui passa à l'esprit.
Et dans les personnages récurrents que j'adore, il y a Kevin, le cheval, un percheron. Il adore chanter et faire du rap. Il rêve beaucoup de liberté alors pour l'aider la renarde va ouvrir la porte de son enclot. Mais la liberté à un prix… au moins celui de la luzerne qu'il aime tant. Et quand il décide de franchir le pas, voilà que son gros cucul bloque à la porte. Les autres personnages aussi sont attendrissants comme Georges qui n'arrive désespérément pas à guider les moutons sauf du haut de la falaise. Où ce loup malheureux et rachitique qui n'arrive pas à attraper des proies et qui dégoute même les puces.
Tous les personnages sont loufoques à souhait alors comment ne pas s'attacher à eux, même à cette maman lapine qui espère que ces petits ne vont pas mourir. Bien entendu que c'est absurde et c'est cela qui en fait une lecture d'une drôlerie décapante. La renarde va même jusqu'à jouer avec le fermier chasseur qui veut sa peau. En effet, il ne brille pas par sa présence de neurones mais j'en ris de plaisir. Les dessins ont l'air naïf et rappellent des bd bien anciennes, mais c'est pour mieux te piéger mon enfant. Car ici la gentillesse et la bonté, n'existent pas. Ici, on ne sert la main qu'à l'humour noir.
J'ai été totalement conquise par l'humour cynique et très drôle de Marine Blandin et Sébastien Chrisostome. Alors si la dérision ne vous pose pas de problème et que vous acceptez que des petits lapins soient dévorés, vous trouverez votre bonheur dans cette balade en forêt de papier.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          1 0
Nio
  16 mai 2016
Quelle putain de saleté cette renarde ! Mais qu'est-ce qu'elle est forte !
Je ne remercierais jamais mon amie Elo (qui s'est ruiné visiblement et a offert une de ses pattes aux dons d'organes) de m'avoir offert dernièrement ce bien chouette cadeau qui m'a fait hurler de rire. Littéralement. Il y avait longtemps que je m'étais pas bidonné comme ça devant une bonne BD... bien humour noir. Parce qu'ici on ris du malheur des autres et c'est fort. C'est pas bête mais c'est méchant. Délicieusement méchant.
Parce qu'ici la renarde se joue de tous et de toutes (même toi spectateur qui ne voit pas arriver les gags à 100 à l'heure). Et tous en prennent quasiment pour leur grade (sauf peut-être Kevin le gros poney ado un brin rasta). de la mère lapinou dépressive et qui se décompose de plus en plus face à cette grande rousse qui lui choppe quasiment tous ses lapinous à chaque fois (et c'est pas faute d'essayer même à un instant de repeupler toute la forêt avec une bonne centaine de ses petits machins trop mignons pour être honnêtes).
En passant par Georges le chien du fermier qui se fait constamment duper quand il ne multiplie pas gaffes sur gaffes. Et puis le fermier aussi bien sûr. Et tout le bestiaire est dans un état d'esprit complètement joyeusement décalé il faut dire. Mention spéciale donc à Kevin, beau chevalin Beauceron rebelle qui rêve de liberté et de verts pâturages mais s'avère incapable de partir hors de son enclos. Et le duo de puces acharnées sans oublier un loup adorateur de poésie et de grammaire française qui n'a décidément pas de pot.
C'est hardcore, jouissif, reposant, libérateur et définitivement pas pour les enfants (à moins que comme moi plus jeune vous ayiez tâté du Idées noires de Franquin et du Serre, alors ça peut passer. Quoique). Et puis on s'en lasse pas. J'y reviens de temps en temps pour me parcourir 2,3 strips. Bref, merci encore Elo pour ce super cadeau-de-la-mort-qui-tue !
Lien : http://dvdtator.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          1 0
Verolo
  03 octobre 2016
Ne vous fiez pas au dessin (faussement) naïf et enfantin, cette renarde-là est une garce, une vraie, taillée pour un public aguerri à l'humour vachard !!!
C'est caustique, décapant, de humour noir pur et dur, j'ai adoré, mais ce n'est pas pour les petits, c'est le moins qu'on puisse dire !
Des gags d'une page, qui peuvent se continuer et évoluer quelques pages plus loin, pour notre plus grand plaisir à voir la Renarde manipuler son monde, faire preuve de mauvaise foi, et même de magnanimité, dans sa grande bonté (sic !!!), le cheval se goinfrer, la lapine se désespérer (ah ! les gags récurrents avec ses multiples portées de lapereaux !), le chien de berger idiot se démener en tous sens...
C'est du très bon, dans son style. Je le recommande !
Commenter   J’apprécie          1 0


critiques presse (3)
BulledEncre   17 septembre 2015
Une noire et rigolarde parodie de livre jeunesse.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   01 juin 2015
Des dialogues toujours percutants et produisant des situations tordantes.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   26 mai 2015
Si vous aimez les histoires drôles qui sortent des sentiers battus, vous ne serez pas déçus par cette balade en forêt !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nio Nio   16 mai 2016
Au lapinou qui vient de naître, je vais faire trois dons ! Tout d'abord, je te fais le don d'appétit, pour que ta croissance soit excellente ! Puis, je te fais le don de la tendresse ! Pour que tu ne sois pas filandreux ! En dernier, je te fais le don de goût, pour que tu sois bien savoureux ! Grandis bien, petit lapinou !
Commenter   J’apprécie          8 0
badpx badpx   31 août 2019
Déjà que je m'en sors pas avec la renarde.... Si en plus y'a un loup vénimeux....
Commenter   J’apprécie          1 0

Lire un extrait
Video de Sébastien Chrisostome (1) Voir plus Ajouter une vidéo
Angoulême 2009 - Interview Sebastien Chrisostome
autres livres classés : humour noir Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17457 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour Créer un quiz sur ce livre