AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820521541
Éditeur : Milady (13/05/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
À Dust City, les choses sont en train de changer.L'arrivée en ville d'une faction inconnue vient bouleverser les rapports de force entre les clans... mais Killian ignore tout des conflits qui se préparent. Abandonné par Sin la nuit de leur fuite éperdue et accro à l'opia, la drogue des rêveurs, le jeune homme n'est plus que l'ombre de lui-même. Jusqu'au jour où le seul ami qui lui reste disparaît.C'est l'électrochoc. Killian n'a pas le choix, il ne peut continuer à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Chroniques_Aleatoires
  01 juin 2015
Trop bon !
Je le savais ! Je le savais ! Je le savais ! Voici une phrase que je n'ai pas arrêté de me dire tout en lisant ce Tome 2 de Dust City. Mais si je l'ai fait c'est avec un grand sourire à chaque fois ! Tant pour mes réponses du premier livre que j'ai trouvées (je ne m'étais pas trompé dans mes supputations ! Jusqu'aux dernières pages Damon ! XD), que pour celles que le second a engendré au fil des pages (là non plus je ne me suis pas trompée ! :P).
J'ai tout simplement adoré ce livre ! le début est un peu long à venir et certain détail de tourmentes sont mis au placard comme c'était le cas dans le Tome 1, mais ils sont ici traités avec plus subtilité. Ce Tome 2 est si bon après ce premier un peu décevant ! C'est presque un coup de coeur, non en fait c'en est un… Ash ! Coup de coeur du mois ici ! :D
Comme je le disais, le rythme met un peu de temps à se mettre en place et nous sommes dans l'expectative des événements engagés dans le premier livre, tandis qu'une nouvelle intrigue se met en place au fil de la lecture du second.
Kill prend de l'assurance mais ne perd pas son aptitude à aimer ni son honneur et c'est touchant, et surtout pas niait comme nous pourrions nous y attendre avec ce genre de scénario. L'univers de Dust City n'est pas aussi glauque dans les mots de l'auteur qu'ils le sont dans l'esprit du lecteur. En lisant nous devons construire Dust City au fur et à mesure et à travers les yeux de Killian, l'embellir pour enfin l'apprécier.
Je conseille fortement ce Tome 2.
« Il suffirait de mettre un résumé long du Tome 1 au début du Tome 2 pour en profiter pleinement sans subir les quelques gènes du premier livre », c'est du moins ce que je me dis pour vous inciter à lire ce livre, mais en y réfléchissant, je crois que si je n'avais pas été aussi refroidi par ce premier livre, je n'aurais jamais autant aimé ce deuxième. Je ne suis pas la seule certainement à être surprise d'un tel revirement et je suis contente d'avoir tenu à continuer l'histoire de Killian à Dust City.
Peut-être le (ou la) traductrice à changer entre les deux tomes car j'ai trouvé la lecture plus fluide et agréable, ou bien est-ce le fait que le rythme narratif est plus souple que dans le Tome 1, ce qui le rend meilleur ? À vous de voir !
En tout cas, si comme moi vous avez un avis mitigé sur le premier tome, lisez vite le second qui effacera cette vilaine impression. Ce serait dommage de passer à côté d'une histoire aussi… Jolie ? Mignonne ? Mouais pas sure que ce soit le terme (pas sure du tout !!!).
Quoi qu'il en soit cette histoire pourrait s'arrêter ici, deux tomes suffisent pour Killian et son compagnon (Si vous voulez savoir qui sait, lisez :P). J'ignore si l'auteure compte dévier l'histoire de Dust City sur d'autres personnages et si elle le fera en dytique également, toutefois si elle suit l'exemple du Tome 2, je serais une des premières à lire un Tome 3 de Dust City et ce, dès sa sortie !
Oups, j'allais oublier ! (Non je ne suis pas bavarde lorsque j'ai un clavier en main :P) Je donne un grand 17/20 à ce second livre de Dust City !
Bonne lecture à tous !
Lien : https://leschroniquesaleatoi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdOriane
  07 décembre 2016
J'avais bien apprécié ma lecture du premier tome, mais je dois avouer que ce deuxième tome est un peu meilleur encore.
Sin c'est enfuit loin de Killian, quelques heures à peine après qu'ils se soient échappés ensemble, et cela a été le coup de trop pour Killian. Effondré, seul, il sombre dans la drogue du rêveur : l'Opia. La seule personne qui est proche de lui, c'est Sven, un prête qui l'a recueilli et qui lui offre un toit. Ce dernier fait de son mieux pour aider Killian, mais il a beaucoup de mal, et son addiction pour la drogue est puissante. Seulement voilà, Sven disparaît, et Killian refuse de rester les bras croisés, alors il part à sa recherche. Et c'est tout naturellement que son chemin va le mener droit vers son frère, mais aussi droit vers Sin.
Killian est encore plus torturé que dans le tome un, mais il nous montre aussi une volonté impressionnante : il veut sauver son ami, et ce qu'importe le danger. Et pourtant, le danger n'est pas à prendre à la légère.
Je dois avouer avoir eu un peu de mal avec le début, un peu long à mon goût, mais une fois ce passage passé, ma lecture s'est faite naturellement. Alors que le premier volume se passait presque entièrement chez Sin, donc à l'intérieur, ici, nous découvrons la ville de Dust City. Et surtout nous découvrons sa noirceur : dealer, prostituée, SDF, etc.
Une suite plus sombre, mais aussi plus touchante sur certains points. J'ai vraiment aimé revoir certain personnage : le côté fou de Damon, mais surtout Sin, qui m'avait plu dans le premier tome. Il y a aussi plusieurs révélations tout au long de l'histoire, certain assez surprenante, d'autres plus logiques, mais qui aide à maintenir une part de suspens tout le long.
Lien : https://lecturesmmdoriane.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mara
  13 août 2015
Lors de ma lecture du tome 1, j'avais indiqué que j'aurai aimé savoir ce qui se passe après le mur. C'est désormais chose faite avec cette suite. Nous retrouvons Killian, seul et dans un sale état. Suite à leur fuite, Sin l'a abandonné. Et le jeune homme dont la main blessée dans le tome 1 le fait horriblement souffrir a recours à la drogue pour survivre. Mais très vite (l'histoire étant relativement courte), Killian va devoir affronter ses démons. Et retrouver Damon. Et Sin.
Le style est toujours aussi fluide mais j'ai un peu moins accroché à ce seconde tome. La première partie ne m'a pas vraiment passionné. Mais dès que Sin réapparaît les pages se sont tournées plus vite.
Ce tome 2 permet de conclure (pour le moment?) l'histoire de Killian et Sin. Court tome qui permet de passer un bon moment et qui nous présente un couple atypique... Je lirai avec plaisir d'autres romans de l'auteur!
Lien : http://mondedemara.canalblog..
Commenter  J’apprécie          00
mini-pouce
  10 janvier 2016
Une suite ou j'ai eu du mal au début mais ensuite j'ai adorée !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
paresseuseparesseuse   11 juillet 2015
Il me jette un coup d’oeil rapide, un sourcil levé.
— Heureusement, oui. Tu as un certain don pour te mettre dans des situations critiques.
Il passe sur un point sensible et je grimace.
— Désolé.
— Ça va. Mais comment tu as su où j’étais ?
— Je ne savais pas. J’ai passé un certain temps à me balader dans les environs et à faire la tournée des bars encore ouverts. Je suis parti de l’hypothèse que tu ne t’éloignerais pas trop.
Son intuition ne l’a pas trompé. Une fois de plus.
— J’ai visité quelques squats, aussi, ajoute-t-il après-coup.
Je relève les yeux vers lui. Il ne précise pas sa pensée, mais je sais très bien ce qu’il veut dire. Peut-être, en effet, que la tentation de l’opia m’a traversé l’esprit, tout à l’heure. Peut-être que j’ai eu une envie aussi forte que malvenue de retomber dans mes faiblesses, d’oublier le reste. Mais je l’ai
chassée assez vite, et plus facilement que par le passé. J’ai découvert ces derniers temps qu’avoir un but dans la vie aide singulièrement à combattre l’addiction.
— Eh non tu vois, juste un bar, je réponds sur un ton faussement léger.
— Ouais, juste un bar, il répète avec un sourire soudain, qui me prend de court.
Il est vraiment beau quand il sourit comme ça, spontanément, sans prévenir. Il a l’air plus jeune, plus insouciant, un peu comme je pourrais me l’imaginer quand il avait mon âge, même s’il n’était sans doute déjà plus comme ça à ce moment. Mais si elle n’a peut-être jamais existé, c’est pourtant une image de lui que j’aime bien, sans raison.
Je le dévisage, presque hypnotisé. Il me rend mon regard et peu à peu son sourire s’atténue. L’atmosphère change, l’air semble s’épaissir entre nous. J’ai beau être à la ramasse, il y a un tas de signaux d’alerte qui s’allument dans ma tête, mais je reste tout à fait immobile. Immobile quand je vois ses yeux s’assombrir, immobile quand il se penche lentement vers moi, si lentement, comme s’il voulait me laisser le temps de m’échapper, ou se laisser à lui le temps de se raviser. Mais ni moi ni lui ne faisons rien de la sorte.
La tension implicite et constante entre nous, apparue dès la première seconde où on s’est revus s’exprime enfin pleinement à cet instant, et je n’ai plus la force de la contenir. Quand il pose sa bouche sur la mienne, ça n’a rien à voir avec le baiser furtif d’il y a quelques heures. Ses lèvres sont douces mais elles prennent et exigent, s’attardant, réclamant. Tout ce qui s’est passé ces derniers jours, jusqu’à cette nuit, disparaît totalement de mon esprit, il n’y a plus rien que ce contact tiède et humide, et le désir violent, impérieux qui déferle en moi. Un gémissement rauque s’arrache tout seul de ma gorge quand je noue mes bras autour de son cou et que je réponds à son baiser avec la même fièvre. Ce qui a commencé avec une douceur trompeuse se transforme alors en urgence presque brutale, peut-être pour ne plus laisser à aucun de nous la possibilité de penser.

http://addictbook.weebly.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paresseuseparesseuse   11 juillet 2015
Je me sens étrangement vide, épuisé par un mélange d’émotions contradictoires. Je m’adosse contre le mur, m’installant plus confortablement sur le futon, et je ferme les yeux.
Quelques minutes seulement s’écoulent avant que la première morsure se referme violemment sur les nerfs de ma main. Une douleur aiguë, glacée, qui court le long de mon bras et me fait immédiatement monter les larmes aux yeux. Mon souffle se bloque dans ma poitrine et je me tends tout entier.
Cette fois la crise s’annonce sévère.
À tâtons, les doigts tremblants de ma main valide cherchent les cachets dans ma poche. Il ne m’en reste plus beaucoup. J’en avale deux d’un coup, à sec, en me maudissant intérieurement. J’aurais dû en prendre un quand j’ai ressenti les premiers signes, tout à l’heure. Mais j’étais trop concentré sur Sin, trop distrait pour m’y attarder. J’aurais dû savoir, ne pas attendre stupidement que ça s’aggrave. Je sais que je vais en payer le prix. J’espère juste que les antidouleur ne tarderont pas trop à agir.
Tout mon bras gauche est engourdi à présent, et je me couche sur le côté en position foetale. Je perçois vaguement un gémissement sourd, continu, qui doit venir de moi. Je serre les paupières, ne discernant plus rien qu’une douleur écarlate qui envahit tout. Et je me laisse sombrer dans ses profondeurs rouges.
Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé lorsque je perçois un changement imperceptible dans l’air. J’entends une porte claquer et l’instant d’après je suis enveloppé d’une chaleur éloignant le froid qui s’est emparé de mes membres tremblants. Un contact tiède et solide alors que deux bras m’entourent, que ma tête est posée sur un torse puissant, où j’enfouis mon visage avec reconnaissance. Une main vient dégager les mèches collées à mon front en sueur, me caresse la tempe. J’entends un murmure bas sans discerner les mots, réconfortant, apaisant. Mon corps est encore traversé de spasmes de douleur, mais ils sont moins intenses. Chaque fois que je me raidis sous les décharges électriques qui torturent mes nerfs, l’étreinte des bras autour de moi se resserre. Comme pour m’assurer de leur présence, de leur force silencieuse. J’en pleurerais, si j’avais encore des larmes.
Peu à peu, avec une pénible lenteur, l’attaque perd en intensité, s’éloigne. Sans doute grâce à l’effet des médicaments, mais peut-être pas uniquement. Je me détends progressivement. Je sens le sommeil gagner mon corps épuisé. Lorsque je me laisse sombrer de nouveau, je suis toujours serré dans les bras de Sin.

http://addictbook.weebly.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   07 décembre 2016
« — Tu croyais que je ne reviendrais pas, c’est ça ?
— Euh, c’est chez toi ici… ce serait un peu absurde, non ?
Ma bravade tombe complètement à côté. On sait tous les deux que je suis un piètre menteur. Mais ce qu’il me dit ensuite, avec un sérieux glaçant et une sincérité impossible à mettre en doute, me prend totalement au dépourvu.
— Je suis désolé. »
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre