AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Janine Alexandre (Traducteur)
EAN : 9782702422779
124 pages
Éditeur : Le Masque (02/12/1992)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 227 notes)
Résumé :
Tommy et Tuppence Beresford, après avoir traversé la période héroïque et combien excitante de la Résistance, s'ennuient quelque peu. Le douillet train-train de la vie quotidienne et leur amour sans orage commencent à leur peser.
Tommy et Tuppence rêvent d'aventures exaltantes et, à force d'être souhaitée, l'aventure arrive avec la proposition qui leur est faite de diriger une agence de détectives...
C'est là le point de départ d'une série d'entreprises... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  21 juin 2014
Se plonger dans un roman d'Agatha Christie est toujours un plaisir. D'habitude, j'y côtoie plus Hercule Poirot ou Miss Marple mais ici j'ai fait la connaissance de Tommy et Tuppence Berresford. Je l'ai avait déjà rencontré, incarné au cinéma par Catherine Frot et André Dussollier mais ce n'est que maintenant que je l'ai découvre sous la plume de l'auteure.
Bon je ne commence pas par le bon tome puisque ici c'est déjà leur troisième aventure mais bon je n'ai pas eu l'impression d'avoir des difficultés a suivre l'intrigue.
J'ai adoré ces nouvelles, déjà parce que les intrigues sont toujours passionnantes. Pas une fois je n'ai trouvé le coupable. Et puis Tommy et Tuppence sont des personnages très charismatique et tellement drôles.
Le recueil s'ouvre sur Une fée dans l'appartement, Tuppence s'ennuie et aimerait de l'action et c'est a ce moment la qu'on leur propose la direction d'une agence de détective. Une tasse de thé est leur première véritable enquête et on peut dire que Tuppence a plus d'un tour dans son sac ou plutôt dans son chapeau. L'affaire de la perle rose, est l'exemple même de ce que je disais plus haut. J'ai soupçonné tout le monde d'être le voleur de cette fameuse perle mais absolument pas la bonne personne. le sinistre inconnu est je dirai plus une histoire d'espionnage ou c'est nos deux héros qui se font piéger, mais bien sur ils sont bien plus malins qu'on ne le pense. Impasse au roi / L'homme habillé de journaux est une histoire de meurtre, rien que ça ! Et la encore le coupable n'est pas celui qu'on croit. L'affaire de la femme disparue est une de mes favorite. Un homme vient signaler la disparition de sa fiancé et le moins qu'on puisse dire c'est que celle ci cache un "gros" secret. Colin-maillard est encore une fois un piège tandis a nos détectives. L'homme dans la brume, je l'ai adoré aussi. le décor est inquiétant, le brouillard et l'enquête est passionnante.
S'achève ici la première partie. Pour la suite il faut lire le Crime est notre affaire, puisqu'allé savoir pourquoi la France a décidé de publié ce recueil de nouvelles en tome tome alors qu'il n'en fait qu'un seul en Angleterre.

Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Biblioroz
  01 avril 2020
Avec beaucoup d'argent pour satisfaire toutes ses envies d'achats et Tommy comme mari attentionné, Tuppence pensait se repaître de ce bonheur acquis, mais c'était sans compter sur l'ennui de cette mortelle routine. Au fond d'elle, Tuppence est toujours aussi fiévreuse d'action alors que Tommy se contente mieux de cette vie tranquille, sans évènement imprévu.
Mr Carter, leur patron depuis le précédent roman, vient leur proposer un peu d'action tant attendue en leur confiant une agence de renseignements et d'enquêtes. Les clients tardant à se présenter, Tuppence vient donner un petit coup de pouce, né de son imagination colorée, pour assoir la notoriété de leur agence. En catimini de son mari, elle résout une petite énigme étroitement liée à sa passion d'achat de chapeaux.
Mais Tommy ne se laisse pas duper facilement et tient sa revanche dans l'affaire suivante lorsqu'une bien jolie perle de grande valeur se volatilise pendant une partie de bridge.
Puis les affaires s'enchaînent tout en maintenant un fil tendu où se balancent les multiples taquineries du couple. Les Beresford nous offrent des dialogues soutenus, ponctués de réparties piquantes, qui donnent beaucoup de vitalité à cette lecture.
Essentiellement constituées d'échanges oraux entre personnages, les nouvelles offrent beaucoup de dynamisme, à l'image de scènes théâtrales, mais leur rapidité d'exécution laisse très peu de place au décor ou à la psychologie. Seule l'action prime.
Elles couvrent un large éventail de recherches que peuvent offrir une agence de détectives, sauf celles liées aux divorces qui ne les intéressent aucunement.
Les Beresford, fans de romans policiers, se choisissent des personnalités de fins limiers puisées dans leurs lectures et s'octroient ainsi le droit de s'identifier à eux au fil de leurs affaires à traiter.
On a aussi plaisir à retrouver ici le jeune Albert, découvert dans Mr Brown, qui joue bien sérieusement et avec beaucoup de style son rôle de majordome, façon maître d'hôtel raffiné !
Petite lecture légère, aux côtés d'un couple truculent, qui contribue à une brève évasion simple et agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Neneve
  04 août 2019
Je viens de faire connaissance avec les Beresford, un couple plutôt sympathique, qui seront des héros (presque) récurrents à la bibliographie de Christie... J'ai bien aimé leur verve, leur douce folie, leurs esprits affinés et affirmés... S'ennuyant un peu, Tuppence, la femme du couple, cherche en vain quelque chose pour la distraire... Voilà que ses voeux sont exaucés lorsque le patron de son mari vient leur propos de se la jouer agent double dans une agence de détectives... Ce sera l'occasion pour Christie de nous présenter quelques affaires du couple. En passant par le vol de bijou, par des morts suspectes, et enfin par de l'espionnage, le fil conducteur se trace par le travail des Beresford... Je l'ai dit, le format nouvelles n'est pas celui que je préfère de Christie, puisque souvent, elles sont bien inégales en terme d'intérêt... Et ce bouquin ne fait pas exception... malheureusement !
Commenter  J’apprécie          140
leinavaleski
  01 mai 2013
Ce mois-ci, j'ai délaissé Miss Marple et Hercule Poirot pour découvrir d'autres héros de l'auteure : les Beresford. Bien qu'un peu étonnée par ce couple au début, je l'ai très vite adoré.

Quand on rencontre les Beresford, ils sont dans leur salon et ils s'ennuient. Cette scène m'a fait un peu peur pour la suite du roman car Tuppence ne me plaisait pas du tout, avec ses remarques sur son ennui et les folies qu'elle voudrait faire, et Tommy, lui, semblait indifférent à tout. Heureusement, on leur donne vite une occupation et c'est là que ça devient très intéressant car à l'intrigue générale se mêlent de petites énigmes. Elles sont toujours résolues assez vite mais elles permettent de mettre un peu de piquant dans l'histoire qui sinon se résumerait à attendre que quelque chose en rapport avec l'intrigue principale se passe. Comme avec Miss Marple et Hercule Poirot, il n'y a rien de très spectaculaire dans la manière de procéder des Beresford, même si ils sont plus actifs que les deux autres héros d'Agatha Christie. Je ne voudrais pas vous révéler trop de choses alors je dirais que ça bouge pour le couple sans pourtant atteindre le niveau d'action des films hollywoodiens.

Le couple Beresford s'équilibre parfaitement et je les ai vraiment beaucoup aimé malgré les petits défauts de chacun. Ils trouvent également un équilibre dans leur travail puisque chacun résout son lot de petites enquêtes. Ils font souvent référence aux grands noms de la littérature policière (Sherlock Holmes pour n'en citer qu'un) mais je dois avouer que je ne les connais pas tous. Les autres personnages sont tout à fait convaincants dans leur rôle. Bien que peu présents, et donc peu décrits, ils dégagent une impression de réel que je retrouve souvent chez l'auteure. A tel point qu'on dirait qu'elle décrit des personnes et des événements qui se sont vraiment déroulés.

C'est une lecture très rapide mais très divertissante où chaque personnage trouve sa place. Je lirai les autres aventures des Beresford avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sanguine
  21 août 2014
On aurait pu croire que j'avais laissé tomber mon Challenge Agatha Christie vu le peu de bouquins que je lis pour le réussir. Et pourtant non, je le poursuis et je viens de terminer une lecture (pompom girls s'il vous plait). J'ai choisi "Associés contre le crime" parce que j'ai vu les films qui ont été adaptés à partir de ce livre.

"Quelque chose à faire ! Qu'on me donne quelque chose à faire !"
Tuppence ne supporte plus le confort de son existence sans histoires. de l'action, des sensations fortes, voilà ce qu'il lui faut !
Et puis, Tommy a besoin d'un peu d'exercice lui aussi : Tuppence ne veut pas d'un mari morose et empâté... Alors cette proposition qu'on vient de leur faire est un don du ciel: diriger une agence de détectives, que demander de mieux ? Tuppence va pouvoir prouver qu'elle déborde de talent et d'expérience en la matière... N'a-t-elle pas dévoré tous les romans policiers parus depuis dix ans ? Ah ! Traquer des assassins, lutter contre le crime... Quelle merveilleuse mission !

En fait, j'ai été surprise par ma lecture car je m'attendais à un roman classique mais en fait, il s'agit plutôt d'un recueil de nouvelles. Certaines histoires sont très sympa mais d'autres sont un peu bof. C'est assez inégal mais les "moins bonnes" restent cependant d'un niveau assez élevés, ça reste du Agatha Christie quoi, ça peut difficilemment être nul !

Nous faisons donc la connaissance avec un couple un peu déjantés, les Beresford. J'ai été perturbée parce que les personnages n'ont pas les mêmes prénoms que dans les films (Prudence et Bélisaire s'appellent dans le roman Tuppence et Tommy), ça reste du détail mais je me suis sentie perdue au début de ma lecture. C'est bête, je sais. J'ai adoré Tuppence qui est totalement délirante, drôle et attachante.

Mais c'est du vrai Agatha Christie, on mène l'enquête en même temps que notre couple infernal. On se creuse la cervelle pour trouver la solution et on y arrive rarement. C'est super bien écrit, le ton est léger et on avance dans les pages sans s'en rendre compte.

Un très bon moment de lecture, léger et simple ... idéal pour l'été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   09 septembre 2013
Une fée dans l’appartement:

Enfouie dans une confortable bergère, Mrs Thomas Beresford contemplait obstinément le bâtiment qui lui faisait face, de l’autre côté de la rue.
— Si seulement il arrivait quelque chose ! fit-elle avec élan.
Son mari leva sur elle un regard désapprobateur.
— Tuppence, attention ! Cette soif de sensations vulgaires devient positivement inquiétante.
Tuppence soupira et récita en fermant les yeux :
— Tommy et Tuppence se marièrent et vécurent heureux à tout jamais. Six ans plus tard, ils vivaient encore heureux à tout jamais… Comme la réalité est différente de ce que l’on imagine !
— C’est profond, mon cœur, mais pas original du tout. D’éminents poètes et des théologiens encore plus éminents ont exprimé avec – si je peux me permettre – infiniment plus de talent tout ce que vous venez de dire…
— Il y a six ans, j’avais cru qu’avec assez d’argent pour acheter tout ce qui me passait par la tête et vous comme mari, ma vie ne serait qu’une longue mélodie comme disent ces poètes que vous semblez si bien connaître.
— Est-ce moi ou l’argent qui vous a blasée si vite, mon amour ?
— Blasée n’est pas exactement le mot. Je me suis seulement habituée à mon bonheur.
— Pensez-vous que je devrais vous négliger un peu ? Emmener d’autres femmes dans des boîtes de nuit, par exemple ?
— Inutile. Vous m’y rencontreriez accompagnée d’autres hommes. Et je saurais parfaitement que vous n’appréciez pas la compagnie de ces femmes, alors que de votre côté, vous ne seriez jamais certain de mon indifférence envers mes chevaliers servants. Les femmes sont tellement plus exigeantes dans leur choix.
— Ce n’est que dans le domaine de la modestie que les hommes remportent la palme… Sérieusement, qu’est-ce qui ne va pas, Tuppence ?
— Je ne sais pas. Je désire tant que quelque chose arrive ! Quelque chose de sensationnel ! Rappelez-vous, Tommy, quand nous poursuivions des espions allemands ! Bien sûr, je sais qu’à présent vous faites encore plus ou moins partie du Service Secret, mais cela ne consiste plus qu’en un travail de bureau.
— Vous aimeriez me voir partir pour les régions connues de la Russie déguisé en contrebandier bolchevique ou m’engager dans quelque autre aventure de ce genre ?
— Cela ne servirait à rien puisque je ne serais pas autorisée à vous accompagner et c’est moi qui ai désespérément...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   15 août 2011
- Imagine comme ce serait palpitant, pousuivit-elle, d'entendre tout à coup cogner à la porte, d'aller ouvrir et de voir un mort entrer en titubant !
- S'il est mort, il ne peut pas tituber, répliuqua Tommy avec un certain esprit critique.
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   15 août 2011
Quoi qu'il en soit, je ne m'avouerai pas battue. Au besoin, je commettrai moi-même un meurtre, et c'est toi qui me démasqueras.
Commenter  J’apprécie          70
genougenou   13 août 2015
Et c’est ainsi que Tommy et Tuppence se marièrent et qu’ils vécurent heureux à jamais, récita-t-elle. Et, six ans après, ils vivaient encore heureux à jamais… C’est incroyable ce que les choses peuvent être différentes de ce qu‘on attendait…
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   15 août 2011
- Bien sûr, dans les romans policiers, c'est facile puisqu'on travaille à l'envers, continua Tuppence. On peut disposer les indices à sa convenance quand on connaît la solution.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Agatha Christie (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Dans ce nouvel épisode, nous continuons notre visite des coulisses du genre en compagnie de Fabienne Gondrand, traductrice littéraire, qui nous raconte ses débuts dans le métier et sa passion pour les éditions du Masque, héritage d'un grand-père italien fan des polars d'Agatha Christie et de Simenon. Au fil de la conversation, on évoque sa traduction "jubilatoire" de Meurtres à Kingfisher Hill de Sophie Hannah, l'héritière de la Reine du crime, ainsi que les romans noirs électriques de Joseph Knox, où la ville de Manchester se dresse comme un personnage. Pour finir, Fabienne nous parle en avant-première de la nouvelle aventure de l'inspecteur John Rebus, par l'immense Ian Rankin, auteur phare de la maison. Bonne écoute !
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche Générique : Longing - Joachim Karud
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1266 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre

.. ..