AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de DameOdessa


DameOdessa
  25 août 2017
Dix petits nègres

Le titre en lui-même est aussi célèbre et évocateur que l'histoire qu'il renferme dans l'écrin de ses pages jaunies par les décennies et dont le propos est pourtant toujours aussi contemporain, vibrant, d'actualité.
Dix petits nègres, c'est le talent d'Agatha Christie à son summum, un ouvrage qui se lit d'une traite, un thriller parfait qui vous tient en haleine de la première page aux derniers mots avec un suspense comme seule la reine du crime est capable de le décrire.

Dans cette histoire portant, point de Hercule Poirot ou de Miss Marple, ses héros fétiches qui sont comme sa signature, mais des protagonistes qui auront eu une carrière scénaristique des plus courte, quoique mémorable.
Car c'est une des forces de ce roman ; dès l'arrivée des « héros » sur l'Île du Nègre on comprend que leur mort sera inéluctable. de la lecture de la comptine qui prend des faux airs de ritournelle funèbre aux quelques petits éléments qui nous mettent sur la voie de la mise en scène des futurs meurtres, tout a été pensé pour que le lecteur ne se fasse aucune illusion sur le sort réservé aux dix condamnés de l'Île du Nègre. Dès lors, dans cette île qui apparait comme leur purgatoire, le huis clos devient suffocant, l'auteure brouille les pistes, nous rend certains personnages sympathiques, audacieux, équilibrés et pourtant toujours sur le fil du rasoir, sur le point de basculer dans la folie, dissèque méticuleusement leurs réactions face à cette mort qui avance à grands pas vers eux et dont pourtant ils sont incapable d'identifier la main vengeresse.

Voilà bien la force du roman ; plus qu'une enquête classique, plus que la survie des personnages qui nous apparait vaine dans la multitude d'efforts déployés sans succès, c'est bien l'identité du ou des tueurs, de leur mode opératoire qui nous fait tourner les pages afin de relever le moindre petit indice. Agatha Christie se joue de nous comme elle se joue de ses personnages, multiplie les coups de théâtre sans qu'à aucun moment l'effet ne devienne lassant, redondant. Il n'y a aucune longueur dans ce livre dont le développement temporel se situe sur un délai finalement très court ; les « longueurs » sont voulues, parfaitement maîtrisées, offrant un ironique répit à nos survivants, permettant au contraire de prolonger leur agonie et, aux lecteurs, de plonger dans la psyché humaine que la romancière dépeint avec une grande justesse. La mort rend clairvoyant et il faut admettre que l'un des personnages qui nie son crime de toutes ses forces devient si antipathique que finalement sa mort est pour nous un cruel soulagement.

On ne peut pas dire que Dix petits nègres soit l'ouvrage le plus optimiste d'Agatha Christie tant on y découvre ce qu'il y a de plus abject chez l'être humain. Il serait même plus juste de parler d'antihéros en évoquant les protagonistes, ceux-ci sous un vernis de respectabilité dissimulant leur lot de turpitudes, de crimes et d'hypocrisie. le roman, sous ses airs de polar convenu quoique magistral, invite en un sens à un questionnement plus profond sur l'équilibre précaire qui existe entre la Loi et la Justice, deux notions au demeurant fort différentes. On ne sait pas réellement quoi penser de ces exécutions justifiées bien que partiales, de ces châtiments qu'un esprit machiavélique a scénarisés en un simulacre d'application d'une volonté divine.

Autant policier que psychologique, angoissant que palpitant, Dix petits nègres reste à mes yeux un des meilleurs romans d'Agatha Christie et un monument de la littérature policière qu'il convient de découvrir pour tous les passionnés de jeux de massacres délicieusement élaborés…
Commenter  J’apprécie          183



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus