AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253095187
320 pages
Le Livre de Poche (27/01/2016)
3.31/5   27 notes
Résumé :
Comment John Gabriel, ancien candidat au Parlement, un opportuniste, séducteur, homme à femmes et grand buveur, a-t-il pu devenir celui que l’on nomme le père Clément, saint homme dont l’altruisme exemplaire est admiré et reconnu de tous ?
Revenant sur sa propre vie, Hugh Norreys raconte comment ce personnage charismatique marqua la petite ville de Saint-Loo et bouleversa la vie de nombre de ses habitants. Parmi eux, Isabella Charteris, une belle jeune femme ... >Voir plus
Que lire après L'If et la roseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 27 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis
Bon, j'adore ...
Cette finesse psychologique, cette connaissance profonde de la nature humaine qui affleure à toutes les pages, ces personnages surnaturellement vivants qui naissent et agissent devant nous ...C'est vraiment du grand art, et ça a l'air si simple, si facile ...Quelle élégance !
Dans une petite ville de Cornouailles, juste avant la fin de la guerre, des élections. le narrateur, tout sauf innocent, à considérer avec des pincettes, est handicapé suite à un accident. Il est projeté plus ou moins malgré lui dans cette affaire politique, ou plutôt, dans le petit groupe que forment les conservateurs autour de leur candidat, le très énigmatique et complexe John Gabriel. Autour d'eux, un frère peintre, une belle soeur exceptionnelle, trois ladies, un vétérinaire alcoolique et brutal, sa femme, le directeur de campagne...et surtout, la belle et mystérieuse Isabella, nièce des trois ladies. On sait des le début qu' un drame s' est produit entre Isabella et John Gabriel, mais lequel ? Suspense...
Délicieux, fin au plus haut degré, tragique et aussi la réflexion sur la fin d'un monde...Lady Christie maîtrise à mort ...
Commenter  J’apprécie          170
Agatha Christie est un de mes auteurs fétiches, elle a bercé mon adolescence, ses romans se lisent et se relisent, j'en ai lu beaucoup pour autant je ne suis toujours venu a bout de sa bibliographie et il me reste encore bien d'autres oeuvres à découvrir. Et je ne connaissais pas celui ci pour la simple raison qu'il fut édité sous un pseudo celui de Mary Westmacott C'est pourquoi je n'ai pu résister devant cette proposition de la maison d'édition Livre de poche par l'intermédiaire de Net-Galley Je ne pouvais être déçue, j'en était persuadée.
Ici pas d' Hercule Poirot , ni Miss Marple et l'intrigue n'est pas comme l'on pouvait le supposer un enquête policière.
Alors qu'est ce que donc l'auteur a souhaité partager ? A-t- elle tenté une nouveau genre expliquant pourquoi elle a choisi un pseudonyme?
Le titre est assez interpellant et ne donne aucune indication sur le contenu, le résumé quant à lui évoque une passion tragique, un triangle amoureux peut être ?
L'histoire commence au présent quand Hugh est interpellé pour se rendre au chevet d'un "ami " mourant, puis nous basculons dans le passé
Agatha Christie nous offre une belle galerie de portraits , tant bien sur le plan physique que psychologique s 'attachant plus particulièrement sur Hugh Norreys et le fameux John Gabriel. Nous découvrons les aspects de la vie politique d'une commune en bord de mer, l'auteure s'attache à nous faire découvrir la vie sociale locale, une belle approche des moeurs de cette époque avec la magnifique plume d' Agatha . Ce n'est pas un policier et cependant elle nous tient en haleine avec cet intrigue qu'est la mort d' Isabella. Oui nous n'ignorons pas que John Gabriel en est responsable , cependant ce que nous ne savons pas , c'est le pourquoi et le comment. le récit d'Hugh va donc nous faire comprendre les tenants et aboutissants de cette affaire.
la reine du polar, dans un roman tout à fait différent de son genre habituel avance à petits pas et il faut attendre les tous derniers chapitres pour que tout s'explique, la haine de Hugh envers John et surtout comment un personnage aussi odieux que lui, si intéressé par sa seule petite personne a pu devenir le père Clement, homme au dévouement sans limites Tout ici tourne essentiellement autour des personnages et des évènements perçus par le narrateur Hugh , handicapé, donc très limité en mouvements mais ayant de ce fait tout le loisir de réflexion et d'observation.
Agatha Christie par son intermédiaire nous fait découvrir des personnalités multiples et si différentes Les négatives , les positives, celles qui permettent d'aller de l'avant ou de d'accepter les situations même si elles ne conviennent pas . Toutes les facettes humaines sont finalement traitées ici.
Mais c'est surtout à mon avis une histoire d'amour , entre deux personnes de condition sociale différentes, si dissemblables, ne sachant pas exprimer leurs sentiments , une passion tragique qui en effet va les enchaîner inéluctablement l'un à l'autre et bouleverser leur vie. C'est une oeuvre très intéressante, avec des protagonistes très travaillée à l'instar de tous les personnages de l'auteure et même si ne nous y identifions pas , l'on peut reconnaitre dans ces portraits ,des amis, de membres de la famille , des voisins... C'est pourquoi personne ne m'a laissé indifférent , j'ai compatis, détesté, souri... J'ai éprouvé quelque chose pour tous , d'Hugh à Gabriel en passant par Isabella et Teresa , (même pour le transparent Robert ) et y compris tous les secondaires L'auteur nous tient en haleine mais, le tout manque un peu d'actions et de rebondissements, certes justifiable , vu le thème. ( On peut de ce fait comprendre que sa maison d'édition de l'époque est refusé de l'éditer et qu'Agatha Christie se soit vue contrainte de le faire chez un autre et sous un pseudonyme)
Heureusement le style et la plume de l'auteure portent cette romance, mais je dois avouer que je préfère et de loin , son talent pour le policier et mes personnages préférés , Poirot, Miss Marple
Lien : http://missneferlectures.ekl..
Commenter  J’apprécie          40
J'aime vraiment beaucoup Agatha Christie, puisque j'ai déjà lu tous ces livres, et que j'ai décidé il a quelques années de les relire dans l'ordre chronologique.
Pour 6 romans, à l'époque, elle avait choisi de prendre un nom de plume, Mary Westmacott, pour pouvoir écrire autre chose que des romans policiers, et en l'occurrence souvent des romans psychologiques.

L'if et la rose est un parfait représentant de ce style de livre. Et pour la première fois avec Agatha, je l'ai trouvé vraiment beaucoup trop long, et pas tellement à mon goût.

Ca commençait plutôt bien, je me suis attachée vite au narrateur, Hugh Norreys, homme jeune qui est la suite d'un accident de voiture, se retrouve handicapé et "amputé" de son amour passionnel !

Il se retrouve vaguement en pension dans le petit village de Saint Loo. J'ai vraiment aimé la finesse psychologique des personnages au début, mais rapidement on fait connaissance avec l'affreux John Gabriel, et alors on n'en finit plus de parler de politique anglaise ! Mais ce n'est pas pour ça qu'il est affreux, c'est vraiment un personnage vulgaire, rustre, et à mon avis inintéressant.

Par contre, j'ai aimé les personnages féminins.

J'ai quand même eu de bons moments avec ce roman, mais j'aurais préféré 100 pages de moins, pas autant de politique, et peut-être un peu moins d'histoires compliquées, à la limite de la folie mais surtout de l'incohérence.

On parle sur la quatrième de couverture de passion tragique, il s'agit bien de ça. Mais aussi de gâchis, bref, je n'ai pas aimé. C'est sombre mais bien écrit, ça peut vraiment plaire, je m'en rends quand même compte ! ;)
Commenter  J’apprécie          43
C'est à Saint-Loo, petit village de Cornouailles en bord de mer, que vit le père Clément. Admiré de tous, cet homme mystérieux cache pourtant un passé bien loin de l'image de l'homme altruiste et respecté d'aujourd'hui. Hugh Norreys, handicapé suite à un accident de voiture et qui se retrouve en pension au village en sait quelque chose ! Lui qui a bien connu le père Clément lorsqu'il s'appelait encore John Gabriel et qu'il n'était qu'un candidat arrogant et opportuniste aux élections législatives de l'après-guerre, doublé d'un caractère détestable avec les femmes et d'un goût trop prononcé pour l'alcool. Un homme à fuir, qui a pourtant su charmer en son temps. Notamment la belle et silencieuse aristocrate Isabella Charteris, dont Hugh était tombé amoureux et qui vivait avec trois vieilles dames pour seule compagnie. Un triangle amoureux impossible et des années plus tard bon nombre de regrets ...



Je suis sûre qu'en lisant mon résumé vous commencez à comprendre ce qui a pu arriver aux trois protagonistes et peut-être pourquoi l'un d'eux a eu un accident ? Je ne vous dirai évidemment rien si ce n'est que je redécouvre totalement la plume de l'autrice avec un roman qui est tout sauf un polar mais qui se lit tout aussi bien. Exit les enquêtes d'Hercule Poirot et de Miss Marple, ici on est sur un drame amoureux très douloureux. Cette passion tragique nous est présentée au travers des souvenirs de Hugh qui de par sa position d'infirme, bloqué dans son fauteuil et que tout le monde prend pour son confident, peut analyser la vie et le monde différemment. Telle une Jane Austen, il nous livre ses pensées au fur et à mesure que l'on comprend ce qui s'est produit dans le passé et découvrons les moeurs de l'époque. Certains propos de John sur les femmes ne passeraient d'ailleurs plus du tout aujourd'hui ! Si vous avez envie d'en savoir plus et de passer quelques heures dans ce petit village côtier où chaque habitant cache bien son jeu dans la tragédie qui s'est jouée des années plus tôt foncez !
Commenter  J’apprécie          20
Je termine ma série des Mary Westmacott par L'if et la rose. Je l'ai dévoré mais ce n'est pas mon préféré. Agatha Christie y a introduit un peu de ses ingrédients du roman policier: mystère et suspens. Son narrateur, handicapé suite à un accident de la route, se souvient d'événements de sa vie passée. Pourquoi? Une femme inconnue lui a demandé de se rendre chez une de ses connaissances, qu'il déteste, car il se mourait et voulait le voir. Retour de nombreuses années en arrière, dans le village de Saint-Loo, en Cornouailles, lors d'élections législatives d'après 1ère Guerre mondiale. Dans cette effervescence de l'élection, à laquelle se présente un "héros de la guerre non autochtone et de milieu ouvrier" (pas un gentleman du coin donc...), John Gabriel, pour le parti conservateur, le narrateur observe, digresse et devient le confident des protagonistes de l'histoire. Il reçoit la visite régulière d'Isabella, la petite-fille de la famille aristocratique de Saint-Loo et de ce John Gabriel, qui lui est quelque peu antipathique. L'invraisemblable va se passer entre ces deux visiteurs... Et le narrateur en gardera un petit goût amer dans la bouche. Mais je ne vous en dis pas plus...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
la seule chose qui l'intéresse, c'est son petit confort ; une fois qu'il l'a obtenu, cela lui convient parfaitement que les hommes ordinaires soient heureux et satisfaits. En réalité, il préfère ça : ça cause moins de problèmes. Je sais très bien ce que la plupart des gens veulent : pas grand-chose. Simplement se sentir importants et avoir une chance de réussir un peu mieux que leurs voisins sans qu'on leur marche trop sur les pieds.
Commenter  J’apprécie          50
Il n'y a que deux choses qui font bouger les gens en politique : la première, c'est de leur mettre de l'argent dans les poches. L'autre, c'est ce genre d'idée qui donne l'impression que tout finira bien, extrêmement facile à comprendre, noble mais vague, et qui vous fait chaud au cœur. L'homme aime se sentir noble en plus d'être bien payé. Il ne faut pas quelque chose de trop concret, vous voyez, simplement quelque chose de généreux et qui ne nécessite pas de confrontation directe.
Commenter  J’apprécie          30
Les hommes intéressés et égoïstes ne sont pas dangereux pour le reste du monde ; un monde qui peut fort bien s'en accommoder, d'ailleurs. C'est exactement le genre de personnes qu'il faut pour gouverner. Que Dieu protège le pays dont les hommes ont des idées ! Un homme qui a des idées écrasera le peuple, affamera les enfants et brisera les femmes, sans même se rendre compte de ce qui leur arrive. Cela lui sera égal. Mais un type égoïste et accapareur ne leur fera pas beaucoup de mal. : l
Commenter  J’apprécie          20
Oh, je ne crois en rien. Pour moi, c'est purement affaire d'opportunité. Je dois gagner ma vie. La guerre est quasiment finie, et les boulots en or ne courent pas les rues. J'ai toujours pensé que je pourrais me faire un nom en politique. Vous verrez !
Commenter  J’apprécie          40
Etre Lady Saint Loo, c'est ça qu'elle vise. Et ça sert à quoi, aujourd'hui, d'être une foutue Lady Saint Loo ? Tout ça, c'est fini, ça fait rire de nos jours - une vraie farce.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Agatha Christie (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Vous connaissez sas doute la Reine du crime Agatha Christie. Peut-être avez-vous même lu certains de ses romans ? Mais que savez-vous de sa vie ? Nous avons réuni ici 6 anecdotes pour vous présenter la face cachée de la vie d'une autrice prolifique, et vous donner envie de la (re)lire.
Retrouvez sa bibliographie sur Babelio : https://www.babelio.com/auteur/Agatha-Christie/3638
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Retrouvez nos rencontres passées et à venir, et inscrivez-vous juste ici : https://www.babelio.com/article/1939/Retrouvez-toutes-nos-rencontres-dauteurs-et-inscr Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : tragiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (75) Voir plus



Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1554 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre

{* *}