AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Postif (Traducteur)
EAN : 9782253025238
222 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (08/10/1980)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 468 notes)
Résumé :
Comment lancer un dard empoisonné ? Avec une sarbacane, évidement. Mais, si l'on n'en a pas sous la main, n'importe quel tube peut faire l'affaire. Ce qui signifie que tous les passagers du vol où Mme Giselle a trouvé la mort sont suspects...
Source : Le Livre de Poche

Hercule Poirot songeait :
« Elle est gentille cette petite, là-bas. Son menton indique une forte volonté, mais qu'est-ce qui peut bien la tracasser ? »
L'avion desc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  03 mai 2018
Une nouvelle aventure d'Hercule Poirot.🛩

Bienvenue à bord du Prométhée en partance du Bourget pour rejoindre Croydon en Angleterre. L'équipage est heureux de compter à son bord 21 passagers dans deux compartiments distincts. Nous tenons à signaler à nos passagers que l'un d'eux sera assassiné en plein vol.😈
Bien évidemment, la compagnie a prévu un plan d'évacuation en la personne d'Hercule Poirot, siège numéro 9 au fond de l'avion. 😉
Mes chers lecteurs, attachez vos ceintures pour ce voyage sanglant.

Bon, je vous l'annonce de suite, cette enquête d'Hercule Poirot fait partie de mes préférées. Tout simplement parce que le crime est pensé et mis en exécution de manière magistrale et bien pensée avec des éléments atypiques comme une guêpe, une sarbacane comme arme possible et.... un Hercule Poirot mais malade au possible en raison de son mal de l'air. Eh oui, Hercule Poirot est un homme et non un Dieu... donc son estomac peut parfois lui jouer des tours.
Cette enquête est également une de mes préférées parce qu'à la différence de beaucoup d'Agatha Christie, vous avez toutes les cartes en main pour traquer le suspect. C'est donc pour le lecteur un véritable régal de se mettre dans la peau d'un enquêteur et de recouper les informations, les témoignages, les éléments.

Pour conclure, un vol mémorable dans les enquêtes d'Hercule Poirot comme pilote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1222
Roggy
  30 novembre 2018
Dans l'univers des huis clos de la Reine du Crime il n'y a pas de place pour le hasard.
Et si son détective fétiche, Hercule Poirot se retrouve dans une scène de crime pendant ses déplacements aériens, cela n'est certainement pas un hasard.
La recette est toujours la même : tout le monde est suspect jusqu'à preuve du contraire. Avec méthode, démonstrations visuelles, hypothèses et déductions on écarte les suspects un à un par élimination.
Si les ficelles sont parfois un peu grosses, les considérations psychologiques se mêlent assez bien à l'enquête et permettent de retrouver la veine minimaliste et burlesque si propres à l'auteure.
Et notre cher Hercule Poirot, canne à la main et fleur à la boutonnière nous fascine toujours autant, quoiqu'on le retrouve assez misogyne sur les bords dans cette enquête.
L'ironie est toujours de mise avec même gentilles allusion sur le style d'écriture des écrivains de romans policiers.
En bonus Agatha Christie taquine les français et leurs moeurs scandaleuses, condamnables et si différentes des anglais.
Les associations de mots, les mélanges de scènes d'action et de suspense, l'art du phrasé et du portrait incisif assurent un bon divertissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Gwen21
  10 février 2019
Une enquête menée tambour battant par le célèbre détective Hercule Poirot, présent sur les lieux du crime au moment même où, dans l'avion qui le conduit de France en Angleterre, une prêteuse sur gages est assassinée de mystérieuse façon.
Hélas, Hercule Poirot et moi avons en commun d'être incommodés en avion et le fin limier belge dormait lorsque le crime a été perpétré. Et circonstance encore plus funeste, l'arme du crime supposée est retrouvée sous son siège ! Avec un zèle tout particulier tendant non seulement à trouver l'assassin mais encore à prouver sa propre innocence, le détective entreprend de fouiller dans la vie des dix autres passagers.
Une enquête parue en 1936, à la grande époque de la Reine de Crime. C'est bien ficelé même si j'ai regretté de voir plusieurs de mes soupçons de départ se confirmer, du moins en partie. Toutefois, "La mort dans les nuages" reste un bon moment policier, surtout par un dimanche bien pluvieux, lorsqu'on se recroqueville au coin du feu, une tasse de Earl Grey à portée de main.

Challenge PLUMES FÉMININES 2019
Challenge MULTI-DÉFIS 2019
Challenge Agatha Christie
Challenge des 50 Objets 2018 / 2019
Challenge XXème siècle - Edition 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          511
Crazynath
  27 juillet 2018
Encore une enquête d'Hercule Poirot que j'ai lu avec délice.
Par ce temps estival, rien de tel qu'une petite ballade entre la France et l'Angleterre pour se changer les idées. Cette fois ci, nous prenons place dans le Prométhée, avion qui assure la liaison entre le Bourget et Londres. C'est pendant le vol de cet appareil d'un autre temps, car nous sommes loin des Airbus A320 et autres engins de notre époque, qu'un passager meurt mystérieusement. On découvre quasiment tout de suite qu'elle a été assassinée. En plein vol, empoisonnée par ce qui semble être une flèche de sarbacane. Certes, il ne s'agit pas d'un vol charter et les suspects ne sont finalement pas trop nombreux. L'un des passagers, qui dormait soit dit en passant, va d'ailleurs être fortement suspecté car après tout on a découvert l'arme du crime sous son fauteuil. Sa profession ? Détective… Son nom ? Hercule Poirot !
Eh oui, même si la justice est persuadée de la bonne fois de notre détective belge préféré, ce dernier se fera fort de tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est l'auteur de ce crime.
Il va d'abord enquêter sur la personnalité et le passé de la victime. Cette dernière, femme plus qu'aisée, était usurière. Un métier qui n'amène pas que des amis mais aussi beaucoup de ressentiments et d'ennemis.
Comme d'habitude, je me suis fait balader et je n'ai découvert le coupable qu'à la dernière minute. Je reconnais que pendant une fraction de seconde j'avais pensé que…mais très vite cela me paraissait tellement impossible que je me suis empressée de soupçonner quelqu'un d'autre…
Oui, dame Agatha a une fois de plus prouvé qu'elle mérite bien son surnom de reine du crime car elle vraiment douée dans son genre, il faut le dire…

Challenge Agatha Christie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
PartageTesPages
  02 décembre 2019
Atypique histoire !
Une enquête de plus de résolue pour Hercule Poirot ! Ce détective ne fait rien ni ne dit rien au hasard. Je l'ai trouvé moins modeste qu'à son habitude et plus présent dans l'histoire. Sa présence constante m'a plu et ses nombreux échanges avec les policiers de deux pays furent dynamisants.
La reine du crime m'a à nouveau happé, j'avais l'impression de faire partie de l'équipe des enquêteurs. A la différence des autres enquêtes policières, je ne soupçonnais personne ou si je commençais à avoir des doutes, Hercule Poirot me les retirait rapidement. Jusqu'à la fin, j'ai attendu la résolution de l'affaire pour découvrir le coupable. le crime est très bien conçu, les alibis solides et ingénieux est le final.
L'auteure taquine les français ce qui ajoute une touche humoristique à l'histoire.
Ce roman est un de mes préférés d'Agatha Christie.
Commenter  J’apprécie          342

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   02 mai 2018
— Vous avez dit qu’on a retrouvé le chalumeau derrière un des sièges de l’avion ? Qui occupait ce siège ?
Le magistrat consulta ses notes. Le sergent Wilson s’avança et lui glissa tout bas :
— Il s’agit du fauteuil numéro 9, où avait pris place M. Hercule Poirot. Ce M. Poirot est un détective privé, très connu et très estimé, qui a… euh… qui a collaboré plusieurs fois avec Scotland Yard.
L’homme à la face carrée se tourna vers M. Hercule Poirot, et il considéra d’un air bourru le petit Belge aux longues moustaches.
« Les étrangers, disaient les yeux de l’homme à la face carrée, ne m’inspirent aucune confiance, même quand ils travaillent étroitement avec la police. »
A voix haute, l’homme prononça :
— N’est-ce point ce « Porrott » qui a ramassé l’épine empoisonnée ?
— Lui-même.
Le jury se retira. Après cinq minutes, les jurés revinrent dans la salle du tribunal, et leur chef tendit au coroner une feuille de papier.
— Ah ! non ! s’écria le coroner furieux. Je ne puis accepter un verdict aussi stupide !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          642
SachenkaSachenka   12 janvier 2020
- [...] Quelle est la préoccupation qui s'impose à notre esprit à l'annonce d'un meurtre?
- Trouver le coupable, fit Jane.
- L'idée de justice, dit Norman Gaile.
Poirot secoua la tête.
- Il est une chose plus importante que de découvrir l'assassin. La justice, mot superbe, mais dont le sens exact demeure parfois difficile à définir suivant le cas. Selon moi, le point capital consiste à disculper les innocents.
- Cela va sans dire, si quelqu'un est accusé à tort...
- Point n'est besoin d'être accusé. Tant que le coupable n'est pas reconnu, sans aucun doute possible, tous ceux qui, de près ou de loin, touchent au crime, en souffrent à des degrés différents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Gwen21Gwen21   13 février 2019
- Voulez-vous apprendre quelque chose, mademoiselle ? Ma profession m'oblige à ne point croire tout ce qu'on me dit... du moins ce qui n'est point étayé de solides témoignages. Mes soupçons ne se portent pas sur une personne, puis sur une autre. Je suspecte d'abord tout le monde. Celui qui, de près ou de loin, touche à la victime est considéré par moi comme coupable jusqu'à preuve du contraire.
Commenter  J’apprécie          121
Gwen21Gwen21   10 février 2019
- [...] Oh ! ces auteurs de romans détectives... où toujours les policiers jouent un rôle ridicule ! Si je m'avisais de parler à mes chefs sur le ton employé par les inspecteurs dans leurs fichus bouquins, ma parole ! on me ficherait à la porte illico. Ce meurtre ressemble comme un frère à ceux qu'un écrivassier de cet acabit croit pouvoir commettre impunément.
Commenter  J’apprécie          120
RoggyRoggy   01 décembre 2018
Vous ne voudriez tout de même pas qu'un roman policier ressemblât à la vie réelle. Consultez un peu les journaux, les crimes y sont d'une monotonie désespérante.
Commenter  J’apprécie          280

Videos de Agatha Christie (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Pour terminer en beauté cette troisième saison dans les coulisses du genre, Nicolas Perge, auteur-réalisateur, immense fan de polars à l'âme de collectionneur, partage avec nous sa passion pour la Reine du crime et nous dévoile ses coups de cœur, pêchés comme des trésors dans le fonds des éditions du Masque. Du Agatha Christie, bien sûr, mais également de pures pépites méconnues de la littérature noire, écrites par Catherine Arley, Celia Fremlin ou encore Kyril Bonfiglioli. De quoi alimenter vos longues soirées d'hiver au coin du feu... Bonne écoute ! 🎧
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1272 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre

.. ..