AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Postif (Traducteur)
ISBN : 2253025232
Éditeur : Le Livre de Poche (08/10/1980)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 339 notes)
Résumé :
Comment lancer un dard empoisonné ? Avec une sarbacane, évidemment, comme le font les Indiens d'Amérique du Sud.
Mais, si l'on n'a pas de sarbacane sous la main, n'importe quel tube fera l'affaire. Une flûte, par exemple. Ou un fume-cigarette, s'il est assez long. Et même une pipe kurde en terre cuite... pourquoi pas ?
Oui, un quelconque tuyau conviendrait... Voilà qui est bien ennuyeux... Parce que, dans ce cas, tous les passagers sont suspects. N'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  03 mai 2018
Une nouvelle aventure d'Hercule Poirot.🛩

Bienvenue à bord du Prométhée en partance du Bourget pour rejoindre Croydon en Angleterre. L'équipage est heureux de compter à son bord 21 passagers dans deux compartiments distincts. Nous tenons à signaler à nos passagers que l'un d'eux sera assassiné en plein vol.😈
Bien évidemment, la compagnie a prévu un plan d'évacuation en la personne d'Hercule Poirot, siège numéro 9 au fond de l'avion. 😉
Mes chers lecteurs, attachez vos ceintures pour ce voyage sanglant.

Bon, je vous l'annonce de suite, cette enquête d'Hercule Poirot fait partie de mes préférées. Tout simplement parce que le crime est pensé et mis en exécution de manière magistrale et bien pensée avec des éléments atypiques comme une guêpe, une sarbacane comme arme possible et.... un Hercule Poirot mais malade au possible en raison de son mal de l'air. Eh oui, Hercule Poirot est un homme et non un Dieu... donc son estomac peut parfois lui jouer des tours.
Cette enquête est également une de mes préférées parce qu'à la différence de beaucoup d'Agatha Christie, vous avez toutes les cartes en main pour traquer le suspect. C'est donc pour le lecteur un véritable régal de se mettre dans la peau d'un enquêteur et de recouper les informations, les témoignages, les éléments.

Pour conclure, un vol mémorable dans les enquêtes d'Hercule Poirot comme pilote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1090
LePamplemousse
  18 novembre 2015
Une femme est assassinée dans un petit avion ne comprenant qu'une poignée de passagers et très peu de membres d'équipage.
L'un d'eux est donc forcément coupable mais lequel et pourquoi ?
L'arme du crime semble être une sarbacane, ce qui limite encore plus le nombre de suspects…
Mais heureusement Hercule Poirot voyageait dans ce même avion et son cerveau toujours aussi vif aura tôt fait de découvrir le pot aux roses.
Encore une fois, il s'agit d'une intrigue qui se joue à huis clos, comme dans « le crime de l'Orient Express », « Mort sur le Nil », ou les « Dix petits nègres » par exemple, ce qu'Agatha Christie doit vraiment beaucoup aimer !
L'intrigue nous emmène en France mais aussi en Angleterre, et nous permet de fouiller la vie de la victime en profondeur, ainsi que celle de tous les suspects.
L'enquête tient bien la route mais elle m'a quand même semblé un petit peu tirée par les cheveux.
Commenter  J’apprécie          282
Aline1102
  02 janvier 2013
Jane Grey, une jeune coiffeuse, s'embarque à bord du Prométhée, l'avion qui doit la ramener à Londres. Elle vient de passer quelques jours au Pinet, où elle a découvert l'excitation du casino et de ses jeux de hasard.
D'autres passagers font route vers Londres ; parmi eux, une vieille usurière très laide, Madame Giselle, et un petit homme au crâne ovoïde et aux impressionnantes moustaches, le célèbre Hercule Poirot.
Ce dernier souffre de problèmes d'estomac et s'isole dans son coin en espérant oublier son malaise. Mais, alors que l'avion approche de Londres, l'un des garçons de bord vient souffler quelques mots aux voisin de Poirot, le Docteur Bryant. Il semblemrait que Madame Giselle ait fait un malaise...
Il n'en faut pas plus pour ranimer Poirot, qui suit discrètement le garçon et le médecin jusqu'au siège de l'usurière. Les trois hommes constatent le décès de la malheureuse et remarquent une trace de piqûre dans le cou de la victime. Sans doute une guêpe, comme l'affirme un voyageur proche du siège de Madame Giselle ; pour appuyer ses dires, il montre le corps d'une guêpe à Poirot et affirme qu'il l'a tuée peu de temps auparavant, avant qu'elle ne le pique.
Mais voilà que notre célèbre détective remarque quelque chose dans la jupe de Madame Giselle, un objet duveteux, jaune et noir... Une seconde guêpe ? Non, une épine. Probablement empoisonnée. Madame Giselle a donc été assassinée...
Pour une fois, une seule fois dans ma vie, je pensais réellement " tenir " le meurtrier ! J'avais tout fait pour y parvenir. J'ai pris mon temps pour savourer cet opus des enquêtes d'Hercule Poirot, procédant page par page, revenant en arrière afin de me remémorer les indices qui nous sont fournis en même temps qu'à Poirot. Tout me semblait alors mener à une personne en particulier. Eh bien, c'était raté, une fois de plus !
Je pense que la seule façon de connaître l'identité d'un meurtrier chez Agatha Christie, c'est de relire plusieurs fois l'un de ses romans. Je connais " Mort sur le Nil " ou " le Crime de l'Orient-Express " presque par coeur, tant je les ai lus et relus, et ce sont les seuls romans de Mrs Christie où le dénouement de l'enquête ne me surprend plus ! Mais quand il s'agit d'une première lecture, comme ce fût le cas avec " La Mort dans les nuages ", impossible de deviner où elle veut en venir.
Le grand talent d'Agatha Christie réside dans sa façon de traiter la personnalité de ses personnages. Elle parvient ainsi à nous les rendre tour à tour sympathiques, puis suspects, puis à nouveau blancs comme des agneaux. Chacun de ses personnages cache quelque chose , ce qui les rend tous potentiellement coupables dès le début de ses romans. Et puis, le récit avance et l'on se rend compte que certains secrets n'étaient pas si graves et que, sans être innocent de tout, les personnes qui cachaient ceraines choses n'ont pourtant pas commis de meurtre.
J'ai particulièrement apprécié, dans ce roman, l'humour qui pointe plusieurs fois le bout de son nez. Ainsi, à l'issue de l'enquête destinée à désigner le(s) coupable(s) qui seront jugés, le jury désigne-t-il presque Hercule Poirot lui-même ! Heureusement, le coroner veille au grain et les contraint à modifier leur décision... Ce léger incident de procédure fait le bonheur de l'inspecteur Japp qui, lorsqu'il dresse sa propre liste de suspects, estime Poirot comme étant le plus qualifié pour produire le " moment psychologique " ayant mené au meurtre.
Vous l'aurez compris, j'ai été charmée par ce polar de Mrs Christie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
MissSherlock
  30 décembre 2017
Comment ? Un crime est commis au nez et à la moustache d'Hercule Poirot et celui-ci n'a rien vu ?! Quel déshonneur ! Papa Hercule n'a pas d'autre choix que de trouver le coupable.
Cet opus est agréable à lire mais je n'ai pas été transportée faute à des personnages creux et à une ambiance fade. Il manque cette atmosphère so british que j'aime tant même si c'est souvent cliché (la campagne anglaise, le thé, les grandes bâtisses imposantes, les feux de cheminées...).
J'ai trouvé l'ensemble assez froid, presque désincarné. Même Poirot manque d'arrogance.
Et puis il y a quelques répétitions au début du roman qui m'ont un peu ennuyée. Après l'ouverture avec les jurés, le roman devient plus intéressant et je me suis prise au jeu. J'ai mené mon enquête et je n'ai pas trouvé. Ou comment se faire avoir avec une fausse-piste.
Ce roman n'est pas mon préféré mais sa lecture m'a distrait et c'est déjà pas si mal.
CHALLENGE AGATHA CHRISTIE
Commenter  J’apprécie          172
Pirouette0001
  26 juin 2015
Il me semble qu'il s'agit d'un ouvrage de la grande dame qui est moins connu. Et pourtant très bien réussi. Tout se passe dans un huis-clos, un avion, en plein vol.
C'est bien vu, il y a des références aux amours de la grande dame, comme lorsqu'elle se moque des archéologues, mais son personnage Hercule Poirot envoie quand même la petite jeune femme séduisante dans les bras de l'un d'eux, en allant même de son écot.
Donc, un opus d'un style assez classique, qui se lit avec plaisir et qui sort des sentiers battus.
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   02 mai 2018
— Vous avez dit qu’on a retrouvé le chalumeau derrière un des sièges de l’avion ? Qui occupait ce siège ?
Le magistrat consulta ses notes. Le sergent Wilson s’avança et lui glissa tout bas :
— Il s’agit du fauteuil numéro 9, où avait pris place M. Hercule Poirot. Ce M. Poirot est un détective privé, très connu et très estimé, qui a… euh… qui a collaboré plusieurs fois avec Scotland Yard.
L’homme à la face carrée se tourna vers M. Hercule Poirot, et il considéra d’un air bourru le petit Belge aux longues moustaches.
« Les étrangers, disaient les yeux de l’homme à la face carrée, ne m’inspirent aucune confiance, même quand ils travaillent étroitement avec la police. »
A voix haute, l’homme prononça :
— N’est-ce point ce « Porrott » qui a ramassé l’épine empoisonnée ?
— Lui-même.
Le jury se retira. Après cinq minutes, les jurés revinrent dans la salle du tribunal, et leur chef tendit au coroner une feuille de papier.
— Ah ! non ! s’écria le coroner furieux. Je ne puis accepter un verdict aussi stupide !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
AudreyyAudreyy   09 septembre 2012
- Vous pensez que c'était un moyen dément de commettre un crime n'est-ce pas?
- Bien sur. De la pure folie.
- Et pourtant... Il a réussi. Nous sommes là, tous les trois, assis à en parler et nous n'avons pas la moindre idée de qui l'a commis. C'est ce que j'appelle une réussite !
Commenter  J’apprécie          90
GrouchoGroucho   26 mars 2015
L'homme à la face carrée se tourna vers M. Hercule Poirot, et il considéra d'un air bourru le petit Belge aux longues moustaches.
"Les étrangers disaient les yeux de l'homme à la face carrée, ne m'inspirent aucune confiance, même quand ils travaillent étroitement avec la police."
A voix haute, l'homme prononça :
- N'est-ce point ce "Porrott" qui a ramassé l'épine empoisonnée ?
- Lui-même.
Le jury se retira. Après cinq minutes, les jurés revirent dans la salle du tribunal, et leur chef tendit au coroner une feuille de papier.
- Ah non ! s'écria le coroner furieux. Je ne puis accepter un verdict aussi stupide !
Quelques minutes plus tard, les jurés reparurent avec un jugement rectifié.
"Le jury reconnaît que la victime est morte empoisonnée, mais il ne possède pas suffisamment de preuves pour désigner le coupable."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NarcissNarciss   20 juillet 2013
- Je vous crois. Cependant, vous ne m’avez pas tout dit. Oh, mais oui ! Ecoutez-moi : dans toutes les affaires criminelles, lorsqu’on interroge les témoins, on se heurt au même phénomène. Ils gardent tous quelque chose par devers eux. Parfois- et même souvent- c’est un détail insignifiant à la rigueur sans relation avec le crime. Mais, je le répète, ils n’ont pas tous dit. Et vous non plus. Oh, ne le niez pas ! Je m’appelle Hercule Poirot, et je sais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
genougenou   12 septembre 2013
Poirot toussota. Les deux autres l'interrogèrent du regard.
- J'imagine que c'était... euh... le professionnel qui parlait en lui. Somme toute, la mort aurait pu être naturelle... résulter de la piqûre d'une guêpe. Souvenez-vous qu'un guêpe volait dans le compartiment.
- Décidément, vous ne perdez pas de vue la guêpe. On dirait, ma parole, qu'elle continue de bourdonner à vos oreilles, remarqua Japp.
- C'est tout de même moi qui ai vu et ramassé l'épine fatale sur le parquet ! Ensuite il fallut bien admettre qu'on était en présence d'un crime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Agatha Christie (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Bande annonce de la mini série de la BBC, Ordeal by innocence (2018), adaptation du roman d'Agatha Christie (paru en français sous le titre Témoin indésirable
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1071 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre
. .