AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Durivaux (Autre)
EAN : 9782253034896
222 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (19/02/2003)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 222 notes)
Résumé :
Miss Marple, en vacances aux Antilles, se livre à sa distraction favorite : étudier les hôtes de son hôtel.
Le Major Palgrave ne cesse de l'accabler du récit de ses exploits. Mais le Major parle trop. Il meurt. Pourquoi a-t-on tué cet inoffensif vieillard, et qui ? Cette mort, apparemment naturelle, cache un crime. Miss Marple découvrira-t-elle le coupable ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
Derfuchs
  15 juin 2020
Livre électronique
Pendant la période que nous venons de vivre j'aurais pu m'épargner une lecture sur liseuse, cependant, comme j'aime bien Dame Agatha et qu'elle me le rend bien, sans me forcer trop j'ai apprécié ce petit livre avec Jane Marple dans le rôle de la détective.
Aucune confrontation avec la police cette fois.
L'affaire se passe dans une île imaginaire, anglaise, aux Antilles, que certains n'ont pas hésité à reconnaître: La Barbade. Comme quoi tout finit par se savoir.
Donc la miss Marple se la coule douce dans un hôtel classe au soleil, un séjour offert, voyage compris, par son neveu, afin qu'elle puisse réchauffer ses vieux os au soleil (excellent pour la vitamine D, surtout pour les vieux!).
Mais le soleil, le ciel bleu permettent, à l'apéro ou sur une chaise longue, de s'épancher en racontant sa vie surtout lorsque l'on est bavard. Bavard le major Palgrave l'est. Il raconte inlassablement à qui veut bien l'entendre, haut et fort, ses aventures vécues ou ragots, vraies ou fausses, qu'il colporte. Si fort que certains mauvais coucheurs peuvent entendre.
Le pauvre major y laissera la vie : hypertension, sauf que de l'hypertension il n'en parlait guère!
Toujours dans ces études de personnages et de caractères dont elle raffole, normal, Agatha est une des meilleures dans cette activité, avec quand même un petit coup de mou et un passage à vide de notre héroïne au mitant de l'histoire, le récit se laisse lire, sans accroc ni lassitude, avec bonheur. Ce qui n'est déjà pas mal.
Le lecteur fréquente une dizaine de personnage, différents, en couple officiels ou croisés, des aimables, des moins et des pas du tout, l'ensemble étant ce que des personnages, sans soucis existentiels, doivent vivre dans un endroit idyllique. Amour, argent, espoir ou les trois, le tout bien ficelé et intéressant, dans un petit polar sympathique, ma foi que demander d'autre?
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          264
LePamplemousse
  04 août 2016
Je ne connais pas beaucoup de vieilles dames à qui le neveu offre un séjour tous frais payés dans un hôtel aux Antilles pour soigner ses rhumatismes.
Miss Marple est donc une chanceuse !
Mais là où elle est elle, il se passe toujours quelque chose et, pour ne pas changer les bonnes habitudes, un meurtre est commis et Miss Marple va s'y intéresser de près.
Mais dans ce volume, elle n'a pas un grand poids, l'inspecteur de police l'écoute mais semble la prendre pour une petite vieille qui radote, aussi, va t'elle devoir se faire aider par un autre pensionnaire de l'hôtel, un riche invalide à qui elle va confier ses doutes et ses soupçons.
Cette enquête est honnête et le cadre change un peu du petit village typiquement anglais dans lequel vit d'ordinaire Miss Marple, mais ce n'est pas l'enquête la meilleure à mon avis, certains personnages sont trop sommairement décrits et l'ensemble est un peu tiré par les cheveux.
Commenter  J’apprécie          250
Aline1102
  23 mai 2014
J'apprécie toujours les enquêtes de Miss Marple, bien qu'elles soient très différentes de celles d'Hercule Poirot. Tous deux sont de grands connaisseurs de l'âme humaine et de grands observateurs de ce qui se déroule autour d'eux. Pourtant, leur « style » est très différent. Poirot aime se mettre en avant, et est plus actif. Miss Marple, elle, reste en retrait. Discrète comme une petite souris, elle enquête en posant des questions très discrètes dont personne ne se méfie. Qui soupçonnerait une gentille vieille dame qui passe son temps à tricoter et qui, dans ce roman en particulier, se remet d'un mauvais refroidissement sous le soleil des Antilles ?
Le major parlait trop ne fait donc pas exception : Miss Marple enquête encore une fois de la même façon. Mais ce polar est aussi l'occasion pour Agatha Christie d'exprimer quelques critiques quant à la société qui entoure Miss Marple au Palmier d'or (l'hôtel où elle séjourne). C'est également souvent le cas dans les romans de la reine du crime, mais ici je l'ai ressenti dès les premières pages, quand Miss Marple fait bonne figure en endurant les vantardises du major. En réalité, il suffit de gratter le vernis de bonheur et de sérénité qui recouvre les vacanciers s'agitant autour de notre vieille enquêtrice et pour trouver des petits secrets peu reluisants. Miss Marple le sait et en profite pour se livrer à son occupation favorite : démasquer un coupable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
sevm57
  06 mai 2020
Le titre anglais de ce roman "A caribbean mystery" est plus évocateur de son ambiance que son titre français un peu sibyllin, mais néanmoins très révélateur de l'intrigue.
Miss Marple est en effet bien loin de son village de St Mary Mead, puisque son neveu Raymond West lui a offert un séjour dans un hôtel des Caraïbes.
Si l'on est un peu surpris au départ de voir notre vieille demoiselle évoluer dans ce cadre, il s'avère que sa connaissance de la nature humaine est universelle et peut très bien s'exercer dans le microcosme formé par la clientèle de l'hôtel.
Cela donne un roman intéressant, bien que peut-être un peu lent. J'ai aussi trouvé que le caractère théâtral du dénouement était un peu forcé et que les personnages secondaires auraient pu être un peu plus travaillés.
Commenter  J’apprécie          233
Cer45Rt
  23 avril 2019
Ah, les romans d'Agatha Christie ! Avec ses personnages délectables, ces énigmes toujours bien ficelées et surtout l'ambiance, l'ambiance des enquêtes à la Agatha Christie. C'est vraiment là quelque chose d'unique.
Dans "Le major parlait trop" ( titre français, certes excellent, mais très éloigné du titre original ), miss Marple va dansles tropiques.
Après un début quelque peu maladroit, Agatha Christie réussit à nous envoûter à nouveau avec cette enquête intelligente, surprenante et très bien ficelée. J'ai notamment beaucoup apprécié le personnage haut en couleurs et psychologiquement subtil de Rafiel et les aventures de Jane Marple sous les tropiques valent bien les aventures bien anglaises d'Un cadavre dans la bibliothèque !
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
BibliorozBiblioroz   07 mai 2018
Il faisait beau et chaud, certes — pour le plus grand bien de ses rhumatismes. Et le paysage était superbe — encore que… un rien monotone peut-être ? Tous ces palmiers… Toutes ces journées identiques où il ne se passait jamais rien… Pas comme à St Mary Mead. Son neveu avait une fois comparé l’animation du village à un peu de mousse sur la surface d’une eau dormante, et elle avait rétorqué avec indignation que si l’on en glissait une goutte sous une plaque de microscope, on verrait toute une vie s’y dérouler. Ah ! oui, à St Mary Mead, il en arrivait, des choses !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sevm57sevm57   03 mai 2020
La vieille miss Marple dodelina de la tête .
Simple manifestation d’élémentaire courtoisie de sa part . Tandis que le major égrenait ses souvenirs somme toute fort dépourvus d’intérêt, elle-même suivait le cours paisible de ses propres pensées.
Commenter  J’apprécie          100
sevm57sevm57   17 mai 2020
Il salua miss Marple avec affabilité et lui demanda ce dont elle souffrait. Elle était heureusement parvenue à un âge où l’on peut toujours, au prix d’un petit effort, se trouver un quelconque bobo. Miss Marple hésita entre son épaule et son genou mais opta finalement pour ce dernier.
Commenter  J’apprécie          80
sevm57sevm57   05 mai 2020
Plus on est sur le point de la perdre, plus on trouve que la vie est intéressante et vaut la peine d'être vécue. Cela peut paraître contradictoire, mais c'est ainsi. Quand on est jeune, fort et en pleine santé, elle a d'autant moins d'importance qu'elle s'étend tout entière devant vous. Ce sont les jeunes qui se suicident le plus facilement, par désespoir d'amour, parfois par simple angoisse. Les gens âgés, en revanche, ont eu le temps de mesurer combien elle est précieuse et passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GrouchoGroucho   29 mars 2015
.../...
L'un de ces docteurs possédaient la photo de quelqu'un s'encadrant dans une porte, et ce quelqu'un serait un meurtrier.
A présent, les détails lui revenaient. Et le major qui possédait cette photo lui avait offert de la lui montrer.
.../...
Puis elle se rappela que le major, levant les yeux, avait regardé une personne placée juste derrière l'épaule de son interlocutrice. Son visage parut alors se congestionner plus que de coutume tandis qu'il refourrait tous ses propres papiers dans son portefeuille avec des mains tremblantes et se mettait à parler d'une voix fausse, de défenses d'éléphants ! Un instant plus tard, les Hillingdon et les Dyson les rejoignaient...
C'est à ce moment-là, que tournant la tête, elle avait jeté un coup d’œil par-dessus son épaule droite sans que rien de suspect n'ait retenu son attention. Sur sa gauche, à quelque distance, dans la direction de l'hôtel se tenaient Tim Kendal et sa femme, voisinant avec une famille vénézuélienne. Mais le regard du major Palgrave ne se dirigeait pas dans cette direction.
Miss Marple médita.../...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Agatha Christie (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Pour terminer en beauté cette troisième saison dans les coulisses du genre, Nicolas Perge, auteur-réalisateur, immense fan de polars à l'âme de collectionneur, partage avec nous sa passion pour la Reine du crime et nous dévoile ses coups de cœur, pêchés comme des trésors dans le fonds des éditions du Masque. Du Agatha Christie, bien sûr, mais également de pures pépites méconnues de la littérature noire, écrites par Catherine Arley, Celia Fremlin ou encore Kyril Bonfiglioli. De quoi alimenter vos longues soirées d'hiver au coin du feu... Bonne écoute ! 🎧
autres livres classés : miss marpleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1272 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre

.. ..