AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702449018
Éditeur : Le Masque (12/09/2018)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Ladies richissimes, jolies intrigantes et danseuses célèbres ; puissants industriels, princes étrangers et membres du gouvernement Voilà le monde que côtoie Hercule Poirot. Car il ne veut s'occuper que d'affaires extraordinaires, scandaleuses, délicates ; de crimes à la hauteur de son incomparable intelligence. Et tandis qu à Scotland Yard les infortunés inspecteurs battent la campagne à la recherche d'empreintes de pas ou de mégots de cigarettes, Poirot s'installe ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  27 janvier 2018
Dans ma tranquille découverte d'une partie de l'oeuvre de dame Agatha, j'ai cette fois-ci lu le bal de la Victoire.
Une fois de plus, j'ai eu droit à un recueil de nouvelles, quinze nouvelles, pour être plus précise.
Ces nouvelles mettent toutes en avant le talent et l'ingéniosité du célébrissime Hercule Poirot. Il est vrai que, même si dame Agatha n'appréciait guère son héros, pour ma part, j'adore tout simplement ce petit bonhomme si ingénieux et si pompeux. Et je ne parle même pas de sa légendaire modestie et de ses célèbres petites cellules grises.
Je reconnais que pour ma part, le format nouvelles n'est pas celui que je préfère chez cette auteure. Même si j'ai pris plaisir à les lire, j'ai toujours la sensation qu'il aurait pu y avoir plus de développement, ce qui permettrait à notre détective belge et à ses petites cellules grises de prendre encore une autre dimension. Mais bon, ceci est juste mon avis…
J'avoue que j'ai eu une préférence pour certaines des histoires de ce recueil. Je citerai donc le mystère des Cornouailles, La succession Lemesurier, L'appartement du 3eme, le guêpier et l'excellent Enigme en mer. Cette dernière nouvelle m'a d'ailleurs renvoyée à Mort sur le Nil que j'avais adoré.

Challenge Agatha Christie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
leinavaleski
  24 octobre 2014
L'affaire du bal de la victoire : Une nouvelle vraiment sympathique où Hercule Poirot montre à nouveau tout son talent. Même avec le format nouvelle, assez d'indices sont donnés pour qu'on trouve la solution, si on se donne la peine de chercher. Après avoir lu un bon nombre de romans et nouvelles de l'auteure, certains réponses sautent aux mais ça ne gâche en rien le plaisir.

L'aventure de la cuisinière de Clapham : C'est une affaire qui part d'un rien mais qui devient vraiment intéressante. Là, comme Hastings, j'ai laissé Hercule Poirot tout expliquer parce que je m'y étais perdue. Mais c'est vraiment une enquête surprenante.

Le mystère des Cornouailles : Je crois l'avoir vue à la télévision donc j'ai su assez vite ce que cachaient certains personnages. Cela n'enlève rien au charme de l'enquête dans laquelle Poirot montre son talent. C'était là encore intéressant à suivre.

L'enlèvement de Johnnie Waverly : J'apprécie qu'Hercule Poirot ne travaille pas toujours avec la police et qu'il ait sa propre manière de régler les choses. C'est le cas ici et les indices qu'il lâche permettent quelques suppositions au lecteur.


Le roi de trèfle : Je l'ai déjà vu à la télévision également, comme quoi, même avec une nouvelle, il y a assez de matière pour un épisode. Poirot montre encore que les détails ont leur important qu'à partir de là, on eut comprendre ce qui ne cadre pas dans une histoire. Toujours aussi intéressant de suivre le détective.

La succession Lemesurier : J'ai particulièrement aimé la fin, parce qu'elle apporte une nouvelle question et parce que ça apporte du crédit à une sorte de malédiction. C'est une bonne chose que même l'intervention de Poirot ne suffise pas à tout remettre en cause, même si il résout l'affaire, parce qu'un autre élément s'en mêle. C'était original.

L'express de Plymouth : Je reconnais la même histoire que celle du « Train bleu » dans cette nouvelle. Donc j'ai passé ma lecture à essayer de comparer plutôt qu'à profiter. Mais c'est aussi une enquête intéressante quand on ne la connaît pas.

Les plans du sous-marin : Une nouvelle connue via la télévision aussi et peu de choses changent entre les deux versions. Pas d'effet de surprise donc mais on y reconnaît facilement les « trucs » de l'auteure et les résolutions qu'elle aime. C'est dommage que je connaisse déjà l'histoire sinon je pense que je me serais fait avoir.

L'appartement du 3ème : Encore une nouvelle vue à la télévision, plusieurs fois même. Mais je ne me souvenais plus comment Poirot arrivait à la conclusion de l'affaire et je n'ai pas su retrouver le moyen. Je n'ai encore une fois pas fait assez attention à des détails. Poirot se montre aussi impressionnant que d'habitude et j'aime beaucoup cette histoire car, comme souvent, le coupable ne se cache pas loin.

Double pêché : Arrivé à ce niveau du recueil, on commence à reconnaître certains procédés des criminels. Pourtant, je n'ai pas trouvé de suite la solution, je me suis fait en partie menée en bateau. Et j'aime ça, ça veut dire que l'auteure gère bien le déroulé de son enquête car au final, tous les indices sont là et on peut trouver la solution.

Le mystère de Market Basing : La présence de l'inspecteur Japp est agréable : sans être idiot, il a une vision différente d'Hercule Poirot, ce qui l'empêche d'arriver à la solution, et il est sympathique. Là encore, il est facile de passer à côté de l'explication de l'énigme alors que Poirot soulève tout ce qui est important. Encore une enquête bien menée et une fin surprenante.

Enigme en mer : Une énigme assez corsée pour laquelle je n'ai rien deviné. Cette fois ci, c'est plus la connaissance de la nature humaine de Poirot qui permet la résolution que son attention aux détails.

Comment poussent vos fleurs ? : J'ai raté le détail important et je me suis laissé guider. C'est aussi bien ficelé que les autres histoires, je n'ai vraiment rien à reprocher à l'auteure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Domichel
  18 mai 2015
Comment apporter une critique sur un livre de Dame Agatha C. ?
Soit on tombe dans la facilité en disant que c'est forcément bien car celle qui l'a écrit est incontournable et son oeuvre incontestable.
Soit on se prend pour un critique littéraire style ”examinateur du bac” et on cherche les imperfections possibles, le manque d'informations pour arriver à dénouer l'intrigue avant la fin, ou encore dire, c'était simple, je l'avais trouvé dès la quantième page !
La vérité oblige à dire que c'est un peu tout cela à la fois, et il faut se contenter de faire partager son plaisir car il y en a toujours, ou alors on n'est pas fait pour ce genre d'écriture et c'est parfaitement légitime ; d'aucuns vous diront même que le roman est un art mineur et le policier encore un cran en-dessous, ceux-là ont peut-être raison, mais je n'en suis pas convaincu.
Le Bal de la Victoire et quatorze autres nouvelles constituent un chapitre du 14e volume de l'intégrale d'A. Christie aux Éditions du Masque (2000), et une jolie collection d'intrigues de quelques pages mettant en scène le petit détective au crâne ovoïde et aux moustaches en “crocs”. Ces nouvelles ne datent pas toujours de la même époque et on n'y croise pas à chaque fois son compère Hastings ou Miss Lemon sa secrétaire imperturbable.
Pour en revenir à mon introduction , je peux vous dire que chacun y trouvera à un moment ou l'autre un brin de vrai plaisir et sans vouloir faire de classement de qualité, telle ou telle nouvelle distille à sa façon le talent de Dame Agatha. Je retiendrai quelques moments de bravoure comme “le Guêpier”, “L'Appartement du troisième”, ” l'Aventure de la cuisinière de Clapham”, bien sûr “L'Affaire du bal de la Victoire” mais mon préféré reste “Énigme en mer”.
Pour ceux qui ont lu ces nouvelles mon avis est indéniablement subjectif, et pour les autres, c'est sans doute un bon moyen de faire connaissance avec le petit détective belge à l'ego sur-dimensionné et à l'humour « so British », ce qui est un comble pour un « continental ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sevm57
  21 avril 2015
Le bal de la victoire est un recueil de nouvelles mettant en scène Hercule Poirot.
Ce n'est sans doute pas le format qui permet au détective belge de donner la pleine mesure de son talent, mais cela nous en donne déjà un petit aperçu et certaines des histoires contiennent l'amorce d'éléments qui seront ensuite plus largement développés dans des romans.
La lecture est agréable comme toujours avec la reine du crime, dont le talent reste inégalé pour construire des intrigues passionnantes sans violence inutile.
Commenter  J’apprécie          140
AliceFee
  17 juin 2013
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec le Bal de la Victoire?
"Je continue ma redécouverte de l'oeuvre d'Agatha Christie et plus particulièrement des aventures d'Hercule Poirot."
Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

"Le Bal de la Victoire est le titre de la première histoire que vous trouverez dans ce livre qui est en fait un recueil de nouvelles des aventures du celèbre détective belge."
Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

"Je me suis bien faite avoir par le titre de cet ouvrage qui ne stipule nul part qu'il s'agit de nouvelles et non d'un roman. Et je suis d'autant plus énervée que, non seulement je n'aime pas les nouvelles, mais qu'en plus je n'avais pas vraiment apprécié le dernier recueil des aventures d'Hercule Poirot que j'avais lu. Et c'est donc sans surprise que le même phénomène se reproduit ici. J'ai été moins gêné par les personnages, Hastings est moins ridiculisé que d'habitude et je me suis habituée à la pédanterie de Poirot, mais je ne trouve aucun intérêt aux intrigues. Chaque nouvelle histoire consiste à nous présenter un crime, à la suite de quoi Poirot pose deux ou trois questions puis résoud le crime. Il n'y a pour moi aucun plaisir à la lecture de ce genre de procédé, sans parler du fait que les déductions de Poirot ressembleraient plutôt à de la divination. Et pour couronner le tout, enchaîner ces histoires met en lumière le fait qu'Agatha Christie utilise très souvent le même ressort, chose que j'espère oublier avant de lire son prochain roman pour ne pas me gâcher le suspense."
Et comment cela s'est-il fini?

"Je ne peux pas dire que je n'ai pas du tout aimé pour autant. La plume de l'auteur est exceptionnelle, parsemée de répliques cultes et on s'amuse toujours beaucoup mais la prochaine fois je ferai bien attention de ne pas choisir un recueil de nouvelles, j'ai eu ma dose."

Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   15 août 2015
C’est par un pur hasard que mon ami Hercule Poirot, ancien chef de la police belge, se trouva mêlé à l’affaire Styles. Le brio avec lequel il l’éclaircit assit sa renommée et il décida de se consacrer dès lors à l’investigation d’affaires criminelles. Quant à moi, après avoir été blessé sur la Somme et réformé, je m’étais finalement installé avec lui à Londres. Étant donné
que je connais parfaitement la plupart des affaires dont il s’est occupé, on m’a demandé d’en choisir quelques-unes parmi les plus intéressantes et d’en faire le récit. Je me dois donc, à mon avis, de commencer par cette étrange énigme qui suscita tant d’intérêt à l’époque. Je veux parler de l’affaire du bal de la Victoire.
Bien qu’elle ne démontre pas les méthodes très particulières de Poirot aussi bien que certaines autres affaires moins connues, ses circonstances extraordinaires, la notoriété des personnes impliquées et la publicité à laquelle elle eut droit dans la presse en font une cause célèbre, et ce n’est que justice, me semble-t-il, de faire enfin savoir au monde entier que c’est
Hercule Poirot qui l’a démêlée.
C’était une belle matinée de printemps et nous nous trouvions dans ses appartements. Comme toujours, tiré à quatre épingles, sa tête en forme d’œuf penchée sur le côté, il appliquait sur sa moustache une nouvelle pommade. Il faut dire que l’un de ses traits de caractère dominants est une certaine vanité, qui va de pair avec son amour de l’ordre et de la méthode. Le Daily Newsmonger que je venais de parcourir avait glissé à terre et j’étais plongé dans une profonde méditation lorsque la voix de Poirot parvint à mes oreilles.
— Qu’est-ce qui vous rend si pensif, mon ami ?

— À vrai dire, je m’interrogeais sur cette incroyable affaire du bal de la Victoire. Les journaux ne parlent que de ça, dis-je en tapotant du doigt celui que je tenais encore en main.
— Ah oui ?
— Plus on lit de commentaires sur ce qui s’est passé, plus
cela paraît mystérieux. (Je m’animai peu à peu.) Qui a tué Lord Cronshaw ? La mort de Coco Courtenay la même nuit était-elle une simple coïncidence ? Était-ce un accident ? Ou a-telle pris délibérément une dose massive de cocaïne ? (Je me tus un instant avant d’ajouter d’un ton théâtral) : Voila les
questions que je me pose.
Poirot ne réagit même pas, ce qui m’agaça...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DomichelDomichel   11 mai 2015
- La réalité, fis-je observer en reposant le Daily Newsmonger, dépasse décidément la fiction !
Cette remarque n’était sans doute pas très originale. Elle parut excéder mon ami. Penchant sa tête en forme d’œuf sur le côté, le petit homme fit soigneusement sauter d’une chiquenaude un grain de poussière imaginaire de son pantalon au pli impeccable et remarqua :
- Comme c’est profond ! Quel penseur est mon excellent ami Hastings !
Sans afficher la moindre contrariété face à cette raillerie parfaitement déplacée, je tapai du doigt la feuille de chou que j’avais écartée :
- Vous avez lu le journal de ce matin ?
- Oui. Et après l’avoir lu, je l’ai replié de façon symétrique. Je ne l’ai pas jeté au sol comme vous l’avez fait avec votre si lamentable absence d’ordre et de méthode.
(C’est là Poirot sous son plus mauvais jour. L’Ordre et la Méthode sont ses dieux. Il va jusqu’à leur attribuer toutes ses réussites).

In « Le Roi de Trèfle ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GrouchoGroucho   01 avril 2015
- Je suis désolé, Madame, mais je ne m'occupe pas de ce genre d'affaire. Je vous souhaite le bonjour.
La visiteuse eut un haut-le-corps d'indignation.
- Alors, c'est ainsi, mon ami ! Vous êtes trop fier pour vous occuper d'autre chose que de secrets d'état et de bijoux de comtesse disparus ? Laissez-moi vous dire que pour une femme de ma condition, une domestique est tout aussi précieuse qu'une tiare de diamants. Nous ne pouvons pas toutes êtes de grandes dames qui se pavanent en voiture, parées de leurs plus beaux bijoux. Une bonne cuisinière est une bonne cuisinière et quand on la perd, c'est tout aussi désolant pour nous que la perte de ses perles pour une de ces dames.

Pendant un instant, je sentis Poirot hésiter entre la dignité et le sens de l'humour. Finalement, il éclata de rire et se rassit.
- Madame, c'est vous qui avez raison et moi qui ai tort. Vos réflexions sont tout à fait pertinentes. Cette affaire sera une nouveauté pour moi. Je ne suis encore jamais parti à la recherche d'une domestique disparue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sevm57sevm57   21 avril 2015
-Je voudrais, lui dit Poirot, que vous vous imaginiez dans une situation donnée.
Miss Lemon laissa tomber ses mains sur ses genoux d'un air résigné. Elle aimait taper à la machine, régler les factures, classer les papiers et prendre les rendez-vous; par contre, cela l'ennuyait beaucoup qu'on lui demande de faire preuve d'imagination, mais elle acceptait cette tâche désagréable comme faisant partie de ses fonctions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sevm57sevm57   20 avril 2015
La pièce était surchargée de bibelots de pacotille, et de nombreux portraits de famille, plus laids les uns que les autres, étaient accrochés au mur.
Poirot les examina avec plus d'indulgence que moi et en redressa un ou deux qui étaient légèrement de travers.
- la famille, c'est un lien très fort, commenta-t-il. Le sentiment remplace la beauté.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Agatha Christie (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Les Maîtres Du Mystère - La plume empoisonnée.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1084 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre
. .