AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Brunoy (Traducteur)
EAN : 9782253045526
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (27/01/1988)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 328 notes)
Résumé :
Le plus anglais des milieux anglais: Meadowbank, collège très snob qui accueille les jeunes filles du gratin londonien, de la gentry du Commonwealth et de la crème des Émirats. 
Dans cet univers si distingué, clochent quelques menus détails. À commencer par l'arrivée d'un jardinier beaucoup trop jeune et d'une tournure bien trop élégante. Ce qui est encore plus choquant, c'est l'assassinat du professeur d'éducation physique.
Comme il a beaucoup été que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  29 mai 2019
👯‍♀️💎Nouvelle enquête d'Hercule Poirot... 👯‍♀️💎 (enfin si on veut, car on ne voit le bout de ses moustaches que dans les derniers chapitres).😛

Le sultanat de Ramat est en pleine révolution. le prince Ali Yussuf est contraint de partir afin de sauver sa vie. Avant de partir, et sachant son palais truffé d'espions prêts à tout, le prince confie à son pilote privé et ami de toujours - Bob Rawlinson - un petit paquet contenant des pierres précieuses. Ce dernier décide de cacher ce paquet dans les affaires de sa soeur, venue passer quelques jours de vacances dans la région avec sa fille, avant de retourner à l'aéroport pour emmener le prince dans un lieu sûr. Malheureusement, leur avion a été saboté et les deux hommes meurent.
Après avoir évacué le pays en catastrophe, Joan et Jennifer Sutcliffe (soeur et nièce de Bob Rawlinson) sont de retour en Angleterre. Jennifer est envoyée à Meadowbank, pensionnat pour jeune fille ultra sélect. Peu de temps après, l'une des enseignantes est assassinée, une élève kidnappée...

Le Chat et les Pigeons est une enquête atypique d'Hercule Poirot. Ici, le héros de l'intrigue n'est pas notre détective moustachu, mais les événements se succédant et la jeune élève, Miss Julia Upjohn à l'esprit vif. Agatha Christie ne fait intervenir le personnage d'Hercule Poirot qu'en toute fin afin de rationaliser les différentes pistes et faire le point sur les mobiles possibles. Au final, le lecteur se régale au travers de cette enquête vécue de l'intérieur où les crimes se succèdent sans logique apparente.
D'autre part, le cadre de cette enquête permet à Agatha Christie un huis clos dans un milieu 100% féminin. Via les différentes protagonistes, se révèle un désir des femmes de s'émanciper des traditions familiales. D'ailleurs Agatha Christie incarne parfaitement cette ambivalence via les personnages de Mrs Vansittart désirant ne rien changer dans la conduite de l'école et, Miss Rich qui se propose de moderniser la pédagogie.

Au final, une enquête sympathique et ludique au milieu d'un huis clos féminin des plus sanglant. À lire ! 😃
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1143
Crazynath
  21 mars 2019
Continuant tranquillement ma découverte de l'oeuvre de celle qui mérite amplement son surnom de reine du crime, je me suis lancée dans la lecture de « le chat et les pigeons ».
J'avoue avoir été assez surprise du déroulé de cette histoire car je l'avais choisie entre autres car faisant partie des livres mettant en scène le célébrissime et fort peu modeste détective belge Hercule Poirot. Et si, oui, effectivement, Hercule Poirot mène bien son enquête dans ce livre, il n'apparait (enfin !) que dans les soixante-dix dernières pages… Donc, petite déception pour ma part je le reconnais. Quoi, même si je sais qu'il est fort doué notre moustachu, il résout cette enquête en un tour de main. Ses petites cellules grises, même si elles ont dû tourner à plein régime, sont arrivées fort rapidement à la résolution de l'énigme du chat et des pigeons.
L'histoire va se dérouler principalement dans un collège anglais pour jeunes filles, Meadowban. Je rajouterais, qu'il s'agit d'un collège très select et que les élèves y sont sélectionnées selon les critères que vous savez…
Pour une histoire se déroulant dans un collège de filles, on se doute bien que presque tous les personnages sont féminins, à l'exception d'un jeune jardinier…
Les évènements qui vont se dérouler dans cet environnement semblent liés à certains qui se sont déroulés quelques semaines précédentes dans un état du Moyen-Orient. Sur fond de révolution, le prince Ali Youssouf semble avoir tout fait pour quitter son pays en possession d'un mystérieux objet qui semble avoir énormément de valeur…Mais quand le prince décède dans un accident on ne peut plus suspect, qu'est-il véritablement advenu de cet objet ?
L'histoire semble allègrement mélanger les meurtres et l'espionnage et j'avoue avoir eu de la peine à apprécier complètement cette histoire, d'autant plus que j'ai vite deviné où se cachait le trésor…
Cependant, pour ce qui est de deviner l'identité du coupable, là, évidemment, rien à faire, comme d'habitude, j'ai tapé à coté….
Challenge Pyramide IV
Challenge Agatha Christie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
Biblioroz
  15 mars 2019
Rentrée huppée dans ce prestigieux collège de jeunes filles. L'accueil s'y fait avec grâce, qui cache parfois quelques hypocrisies, mais avec grand professionnalisme. La scolarité y est hors de prix mais l'éducation supervisée par une directrice intransigeante se révèle excellente.
Bien entendu, de fâcheux évènements vont venir perturber ce joli petit monde.
Quelques temps avant cette rentrée, un État du Moyen-Orient est en révolution et des pierres précieuses bien convoitées se sont volatilisées. Là-bas, un petit hôtel, dont les murs ont des yeux par le truchement d'un petit miroir, sera le point de départ d'une cachette pour ces jolis cailloux étincelants.
Revenons dans ce collège ultra chic où le tout nouveau pavillon des sports semble être le lieu à éviter pour ne pas finir trucidé. Un beau jardinier infiltré représente un danger de tentations vis-à-vis des adolescentes et il est question de conte d'Aladin avec des raquettes de tennis ! Une formidable salade selon la police.
Heureusement qu'une des gamines avait entendu parlé d'Hercule Poirot. Mais finalement, son implication bien tardive dans l'histoire et sa façon de tout comprendre d'emblée apparaît quelque peu agaçante. Pour une fois, je n'ai pas adhéré à sa présence. J'ai eu la désagréable impression qu'il a été catapulté là pour vite terminer l'affaire !
Les nombreuses touches d'humour, surtout au niveau des dialogues, sauvent un peu cette lecture. Agatha Christie appuie sur les préjugés insulaires des anglais vis-à-vis des autres contrées, notamment des français qui sont gentiment raillés pour leur faiblesse.
Elle mélange ici un peu d'espionnage, des joyaux qui éblouissent ces dames et toute une équipe éducative féminine avec des convoitises diverses et variées. Les descriptions habituelles des lieux que j'aime beaucoup chez l'auteure ne sont pas très étoffées. Les personnages sont néanmoins toujours croqués avec truculence. Hélas, un sentiment d'avoir seulement survolé ce pêle-mêle n'en fera pas une enquête inoubliable de notre petit moustachu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
marlene50
  01 juillet 2020
Meadowbank un collège très snob pour jeunes filles de bonnes familles très riches pour la plupart.
Les trois quart du livre nous plante le décor et tous les protagonistes qui sont assez nombreux entre les élèves, et tous les professeurs de cette prodigieuse école.
Hercule Poirot n'intervient que dans le dernier quart du livre pour tirer toutes les conclusions qui s'imposent sur l'enlèvement d'une jeune fille et les trois meurtres qui ont suivis.
Pas de suspens du tout.
Assez long finalement pour un dénouement sans réelle surprise.
Commenter  J’apprécie          320
Lesperanza
  30 octobre 2020
Un Agatha Christie que j'ai pris plaisir à lire, sans réelle surprise en fait ;) je crois que je me suis vite habitué à aimer chacun de ses livres aha ! Certes certains plus que d'autres, mais globalement c'est du bon temps passé à chaque fois !!
Dans les enquêtes avec Hercule Poirot que j'ai pu lire jusqu'à là, nous suivions le point de vue du capitaine Hastings avec Poirot dès le début. Là non, Hercule Poirot n'arrive dans l'histoire que vers le dernier quart. J'ai trouvé cela un peu dommage, après j'ai quand même passé un très bon moment :) j'ai particulièrement aimé l'ambiance de l'intrigue !
Commenter  J’apprécie          310

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   14 août 2015
Le jour de la rentrée des classes, à la célèbre école de Meadowbank. En cette fin d’après-midi, le soleil, à son déclin, illuminait encore les larges allées conduisant au perron de la maison du plus pur style géorgien. Devant la grande porte d’entrée, miss Vansittart, vêtue d’un tailleur impeccable, recevait les nombreux parents qui accompagnaient leur progéniture. Non loin d’elle, se tenait miss Chadwick, très à l’aise et donnant l’impression que
Meadowbank n’aurait pu exister sans elle. De fait, elle était déjà aux côtés de la directrice, miss Bulstrode, à la création de l’école. Miss Chadwick portait des lunettes, sa robe était fort simple ; bien que plaisants, ses propos semblaient un peu flous. Par ailleurs, une mathématicienne de valeur.
Et les familles défilaient.
Dans une petite pièce du premier étage, Ann Shapland, secrétaire de miss Bulstrode, expédiait le courrier. Une jeune femme de quelque trente ans, dont les cheveux noirs évoquaient une toque de satin tirée sur les oreilles. D’une fenêtre, elle surveillait, de temps à autre, les nombreuses allées et venues.
Un moment, son attention fut retenue par une impressionnante Cadillac, bleu azur. Un virage savant et elle s’arrêta devant le perron. Aussitôt, un chauffeur barbu et bronzé sauta au-dehors et ouvrit la porte d’où émergea une jeune fille plus que brune.
«Probablement la princesse attendue», pensa Ann, tout en se demandant si cette frêle Orientale résisterait au port de l’uniforme de Meadowbank. Puis elle reprit son travail, en haussant les épaules.
Pour la première fois, Ann Shapland tenait un emploi dans une école, après avoir rempli un poste similaire dans plusieurs grandes firmes – même dans un ministère où un secrétaire d’État l’avait appelée auprès de lui. Aussi se demandait-elle si un entourage exclusivement féminin serait supportable. Les femmes entre elles…
Cependant, ne convenait-il pas de faire l’expérience ? Et il y avait Dennis, le fidèle Dennis qui, à chacun de ses retours de Malaisie, de Birmanie, ou d’une autre partie du monde, ne manquait jamais de lui demander de l’épouser. Quel brave garçon ! Mais la vie avec lui risquait d’être très monotone !
Monotone ? De nouveau, des doutes assaillirent Ann : toutes ces institutrices autour d’elle, et aucun homme, sauf un jardinier de plus de soixante-dix ans qui s’affairait plus ou moins dans le parc de l’école ! À ce point de ses réflexions, la secrétaire eut une surprise : ayant jeté un nouveau coup d’œil au-dehors, elle vit bien un jardinier qui émondait une haie, mais il n’avait rien d’un vieillard. L’homme qui s’offrait à sa vue, au contraire, était jeune, bien bâti, et particulièrement alerte.
Qui pouvait-il être ? L’aide du vieux Briggs, sans doute.
Ann se prit à l’observer plus attentivement. Son allure et ses gestes révélaient une certaine éducation. Peut-être l’un de ces jeunes qui cherchent à augmenter leurs revenus d’une façon ou d’une autre. La vie chère…
«Du moins, conclut la secrétaire, me sera-t-il permis de converser avec un homme ; une distraction en perspective.» Et, ayant terminé sa dernière lettre, elle pensait déjà à faire une petite promenade dans les allées...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissSherlockMissSherlock   10 mars 2017
Il soupira avant d’ajouter :
- J’avoue ne pas comprendre : mon grand-père était un tyran qui traitait ses esclaves avec férocité. Au cours des guerres entre tribus, il faisait exécuter ses prisonniers dans des conditions horribles. Prononcer son nom suffisait pour faire trembler qui que ce fût. Et cependant on le respectait ; même, on l’admirait : le grand Abdulla ! Et, moi, qu’ai-je fait ?… Sinon bâtir des hôpitaux, des écoles, améliorer les conditions de vie. Que sais-je encore ! Est-ce à dire que la population préférait la terreur ? Rawlinson haussa les épaules :
- Dans l’esprit de ses sujets, votre grand-père était vraiment un chef qui impose sa volonté et s’entoure du décorum qu’ils attachent à ce titre…
- Mais, dans ces conditions, qu’advient-il de la démocratie ?
Le pilote se prit à agiter sa pipe :
-Oh ! ce mot a une signification qui varie selon les pays. Une chose est certaine : il n’est jamais pris, de nos jours, au sens que lui donnaient les Grecs. Tenez, je parie que si les révolutionnaires vous chassent, un quelconque individu surgira qui, sous prétexte de bien servir les intérêts du peuple, commencera par faire décapiter quiconque s’opposera à lui. Et la foule ne bronchera pas. Même, elle sera ravie de l’effusion de sang !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
GrouchoGroucho   29 mars 2015
Le commissaire toussota, puis reprit la parole :
- Le gentleman que nous appelons Adam Goodman pour les besoins de la cause, ici présent, est sans doute inconnu pour vous, mais je crois que vous connaissez son chef au... Service Special.
- Le colonel Pikeaway ? ... murmura Poirot, tout pensif. Je ne l'ai pas rencontré depuis longtemps. A-t-il toujours l'air aussi endormi ?
-Adam parut amusé.
- Je vois que vous avez une bonne mémoire, monsieur Poirot. Je ne l'ai jamais vu complètement réveillé. Quand cela arrivera, alors je saurai que, pour une fois, il ne prête aucune attention à ce qui se passe autour de lui.
- Vous êtes perspicace mon ami ! nota le détective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
YanouneYanoune   01 octobre 2019
-Mais dans ces conditions, qu'advient-il de la démocratie?
Le pilote se prit à agiter sa pipe:
-Oh ! Ce mot a une signification qui varie selon les pays. Une chose est certaine: il n'est jamais pris, de nos jours, au sens que lui donnaient les Grecs. Tenez, je parie que si les révolutionnaires vous chassent, un quelconque individu surgira qui, sous prétexte de bien servir les intérêts du peuple, commencera par faire décapiter quiconque s'opposera à lui. Et la foule ne bronchera pas. Même, elle sera ravie de l'effusion de sang !
- Mais nous ne sommes pas des sauvages ; en maintes circonstances, nous avons donné la preuve de notre civilisation...
- Il y a plusieurs sortes de civilisations. Et je croirais volontiers que dans tout homme - où qu'il soit- il y a un instinct de sauvagerie. Le principal est de trouver la bonne excuse pour lui laisser prendre le dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Souri7Souri7   29 mai 2019
Tôt ou tard, quand il y a un crime à cacher, on parle trop.
Commenter  J’apprécie          640

Videos de Agatha Christie (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Pour terminer en beauté cette troisième saison dans les coulisses du genre, Nicolas Perge, auteur-réalisateur, immense fan de polars à l'âme de collectionneur, partage avec nous sa passion pour la Reine du crime et nous dévoile ses coups de cœur, pêchés comme des trésors dans le fonds des éditions du Masque. Du Agatha Christie, bien sûr, mais également de pures pépites méconnues de la littérature noire, écrites par Catherine Arley, Celia Fremlin ou encore Kyril Bonfiglioli. De quoi alimenter vos longues soirées d'hiver au coin du feu... Bonne écoute ! 🎧
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1272 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre

.. ..