AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Le Houbie (Traducteur)
ISBN : 2253050644
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1989)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 245 notes)
Résumé :
C'est pour une bien mince affaire qu'on dérange le grand Hercule Poirot : dans une pension de famille peuplée en majeure partie d'étudiants, il s'est produit toute une série de menus larcins et de petits actes de malveillance - délits trop insignifiants pour qu'on prévienne la police et qui semblent encore moins dignes du génie de Poirot.
Mais la liste des méfaits est si bizarre que l'attention du célèbre détective en est piquée. Alors que l'enquête commence,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  07 avril 2019
📚Pension Vanilos ou comment les moustaches d'Hercule Poirot se retrouve à fricoter avec des étudiants...📚

La pension Vanilos accueille des étudiants de toutes les nationalités. Mrs Hubbard, soeur de Miss Lemon (secrétaire d'Hercule Poirot) en est la gérante parfaite. Malheureusement, une série de vols vient ternir la quiétude de cette pension et Mrs Hubbard en fait part à sa soeur, qui elle-même en fait part à Hercule Poirot. N'ayant rien d'autres à se mettre sous la main, et l'affaire étant atypique en raison de la liste des objets dérobés (un soulier de bal👠, un bracelet📿, une bague💍, un rouge à lèvres💄, un stéthoscope, un briquet, un vieux pantalon👖, des ampoules électriques, une écharpe, un sac à dos, de l'acide borique, un livre de cuisine...) et leur lien entre eux. Pour Hercule Poirot, hors de question de rester dans la supposition... ces cellules grises doivent résoudre ce casse-tête.
Après une première rencontre avec les pensionnaires, l'une d'entre avoue une partie des faits, mais réfute les autres. Peu de temps plus tard, elle est retrouvée dans sa chambre. Suicide ou assassinat ? Pour Hercule Poirot, l'enquête prend une nouvelle direction...

Pension Vanilos ne fait pas partie de mes aventures préférées d'Hercule Poirot. Cela tient aux propos par moment racistes mis dans la bouche de certains personnages. Depuis que je suis enfant, on m'a toujours appris à ne pas juger sur la couleur, et ce roman m'avait perturbé lors de sa première lecture. Mais bon, Agatha Christie ne fait que rapporter les idées et propos en vigueur à cette époque.
Ce roman par contre permet de mettre en lumière un personnage souvent présent dans les aventures d'Hercule Poirot, à savoir Miss Lemon. Ainsi, nous découvrons qu'en plus d'être une secrétaire incroyable, Miss Lemon, de son prénom Félicity est dotée d'une soeur. La réaction éberluée du détective face à ces révélations est vraiment très drôle.

Pour ce qui concerne l'enquête, Agatha Christie nous propose une sorte d'énigme tordue. Les vols et les meurtres n'ont aucun lien entre eux à première vue, puis, le récit nous pousse dans les couches plus profondes et nous révèle un mobile inattendu et pernicieux. Au final, une enquête sympathique même si certains éléments me semblent tirer par les cheveux. Mais bon, que demander de plus à Agatha Christie. À l'époque cela plaisait et encore aujourd'hui, ses romans marchent.

Les personnages sont assez caricaturaux et apportent ce charme désuet incommensurable à l'oeuvre d'Agatha Christie. Entre l'étudiant en psychologie percevant tout au travers d'analyses et de complexes de l'inconscient, l'étudiant africain et ses grigris, la Française au caractère revêche, l'Américaine sûre de sa personne... vous avez de quoi vous faire des tas d'ennemis !

Pour conclure, une enquête dans le monde étudiant plutôt cinglé, mais sympathique.🙂
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1200
Gwen21
  02 décembre 2014
Londres, années 50, une pension pour étudiants où il se passe de drôles de choses parmi lesquelles... un meurtre. Jusque là, rien d'étonnant puisqu'il s'agit d'un roman de la Reine du Crime. Le fameux détective Hercule Poirot seconde ici dans ses recherches son vieil ami l'inspecteur Sharpe et, comme toujours, ses capacités d'investigation et de déduction mènent à une résolution en bonne et due forme de l'enquête.
Un moment de lecture plaisant avec un décor fait pour égarer le lecteur : la pension comptant près d'une vingtaine de locataires (sans compter les domestiques), cela fait autant de suspects et autant de noeuds à la cervelle.
Même si cette intrigue est agréable, elle n'a pas le charme rétro de celles se déroulant dans l'entre-deux-guerres et le fait qu'Hercule Poirot soit seulement un support à l'enquête et non pas son principal limier le rend moins attachant que dans d'autres enquêtes célèbres comme "Mort sur le Nil", pour n'en citer qu'une.
Je tiens quand même à préciser un point que je m'étonne ne pas retrouver dans les avis des lecteurs alors qu'il m'a fait une forte impression, d'autant que c'était la première fois que j'y étais confrontée dans l'oeuvre d'Agatha Christie : le racisme ordinaire. La pension Vanilos compte en effet pas mal d'étrangers, "au nombre desquels des... Noirs" s'exclame avec mépris Miss Lemon, la secrétaire so british de notre détective so belgian, lequel ne se prive pas de lui répondre : "Que voulez-vous, il y en a partout aujourd'hui...". Étonnée, je me suis d'abord dit qu'il s'agissait d'ironie mais en fait, pas du tout, car tout au long de roman, les remarques "border-line" de ce genre s'accumulent, tout comme les clichés sur les résidents africains, égyptiens, turcs et jamaïcains de la pension en question. Certes, autres temps, autres moeurs mais ça m'a agacée tout au long de ma lecture.

Challenge PETITS PLAISIRS 2014 - 2015
Challenge ABC 2014 - 2015
Challenge AGATHA CHRISTIE
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          446
XS
  26 avril 2019
Motivée par différents challenges, je replonge avec étonnement dans les livres d'Agatha Christie. Voici venu le tour de Pension Vanilos.
La Pension Vanilos loge de jeunes étudiants et jeunes travailleurs de différentes origines. de mystérieuses disparitions d'objets perturbent la gouvernante, et, par ricochet, sa soeur qui est accessoirement secrétaire d'Hercule Poirot. Première scène assez savoureuse que celle dans laquelle Poirot se retrouve impliqué dans l'action pour cause d'une malheureuse petite faute d'orthographe.
Assez rapidement, l'une des pensionnaires est retrouvée morte, meurtre déguisé en suicide comme le devine très vite notre fin limier. Poirot n'apparait cependant qu'en filigrane, l'enquête étant menée par l'inspecteur Sharpe.
« Mes » Agatha Christie datent d'un certain temps : certains ont été hérités, d'autres encore achetés adolescente. L'édition de Pension Vanilos que j'ai lue a coûté 167 Francs et date de … 1956* ; si je ne me trompe pas, juste un an après sa publication en anglais. Ancienne édition du Masque que je conserve précieusement.
Je cite cela car plusieurs fois, au cours de ma lecture, je me suis demandé si, aujourd'hui, une nouvelle traduction ne modifierait pas le texte que j'ai eu entre les mains. Cela m'a posé question sur le travail de ‘traduction' : faut-il, outre la langue, transformer le texte pour qu'il colle mieux aux évolutions de la société ? Ou au contraire le laisser dans son jus et garder témoignage de ce qui fut une réalité ?
Comme beaucoup d'autres lecteurs, les stéréotypes racistes sont venus heurter ma sensibilité de lectrice –, sans vraiment savoir quelle est la part du texte original ou de la traduction dans mes perceptions, le traducteur appartenant lui aussi à une société qui a maintenant énormément évolué.
Ce qui sauve cette lecture d'un rejet total, c'est qu'à y regarder de plus près, je me suis demandé si l'auteur n'avait pas voulu jouer avec les préjugés de son lecteur .
En effet, bien que tous les personnages non britanniques, et particulièrement ceux provenant d'anciennes colonies, fassent l'objet de descriptions très stéréotypées, ils présentent pour certains des traits de caractère forts et très positifs . Il n'en reste pas moins vrai que certaines descriptions à l'emporte-pièce sont cruelles, et mettent en relief les préjugés de l'auteur et de son époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MissSherlock
  08 novembre 2018
Pension Vanilos est une petite enquête d'Agatha Christie. le récit, très court, n'est pas le plus palpitant de la Reine du Crime.
Hercule Poirot, vieillissant et peu présent (hélas), enquête sur une série de vols dans une pension pour jeunes. Nous voilà embarqués dans une histoire de trafic de drogue et de bijoux peu crédible et surtout très brouillonne.
Il y a énormément de personnages, énormément de fausses pistes et énormément de digressions. Et trop, c'est trop ! Heureusement, le dénouement efficace et inattendu rattrape le reste.
J'ajoute que, comme de nombreux lecteurs, j'ai été chagrinée de lire des propos racistes. Ce n'est pas la première fois qu'Agatha Christie se laisse aller au syndrome de la bourgeoise Blanche sûre de sa supériorité mais là, elle n'y va pas avec le dos de la cuillère. À chaque chapitre, on a droit à une réflexion raciste. Ça me hérisse le poil et ça m'attriste parce qu'elle n'était pas la dernière des imbéciles. J'aurais aimé plus d'ouverture venant d'une Dame qui a tant voyagé et qui était si cultivée.
CHALLENGE DES 50 OBJETS
CHALLENGE MONOPOLY
CHALLENGE LES DÉTECTIVES LITTÉRAIRES
CHALLENGE AGATHA CHRISTIE
CHALLENGE LE TOUR DU SCRABBLE EN 80 JOURS
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          224
Gaphanie
  28 décembre 2018
Alors là, ça ne va pas pas du tout, mais pas du tout pour Hercule Poirot ! Sa secrétaire, Miss Lemon, si parfaite qu'elle pourrait être une machine, se met à faire des fautes d'orthographe !!! Voilà de quoi sérieusement défriser les splendides moustaches de notre détective belge préféré...
Il se trouve que Miss Lemon se fait du souci pour sa soeur, Mrs Hubbard, qui dirige une pension pour jeunes gens, confrontée à une série de vols.
Hercule lui demande donc aussitôt d'inviter ladite Mrs Hubbard à venir prendre le thé. Il apprendra à cette occasion le prénom de sa secrétaire, Félicity, et comprendra vite que l'affaire est plus complexe et plus dangereuse qu'il n'y paraît...
Car les apparences sont trompeuses à la pension Vanilos : certains cachent de vrais passeports à leur ancien nom, tandis que d'autres en cachent de vrais faux, on ne sait plus distinguer le bicarbonate de soude de l'acide borique, un sac à dos peut en cacher un autre, et il faut se méfier de l'encre verte, elle est particulièrement traître !
J'ai beaucoup aimé cette enquête pleine de faux-semblants, et le policier chargé de l'enquête, Sharpe, fait du vrai bon boulot, et la collaboration avec Poirot fonctionne très bien.
Une très bonne intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   06 avril 2019
[...] Tous les assassins qu’il m’a été donné de rencontrer adoraient parler. Le silencieux tue rarement et, quand ça lui arrive, son crime est simple, violent, évident. Au contraire, le meurtrier qui se croit malin est si content de lui que, tôt ou tard, il bavarde et se trahit.[...]
Commenter  J’apprécie          430
GrouchoGroucho   29 mars 2015
.../...
Et il avait fallu que, ce matin, Miss Lemon fît trois fautes en dactylographiant une lettre qui ne présentait aucune difficulté ! Ces trois fautes, elle ne les avait pas remarqué ! Et la terre continuait de tourner !
Hercule Poirot tendit le document à sa secrétaire. Il n'était pas fâché, il était stupéfait. Comme on peut l'être quand arrivent des choses qui ne peuvent arriver.
Miss Lemon prit la lettre, l'examina et Poirot, pour la première fois, la vit rougir : son visage ingrat s'empourpra, sans gagner en agrément.
- Mon Dieu ! s'écria-t-elle. Je ne comprends pas comment j'ai pu... Ou, plutôt si ! C'est à cause de ma sœur.
Autre coup ! Poirot n'avait jamais pensé que Miss Lemon pût avoir une sœur. Pas plus, d'ailleurs, qu'un père, une mère ou des grands-parents Pour lui, Miss Lemon s'identifiait si complètement à une machine, à un instrument de précision, qu'il lui eût paru extravagant de seulement supposer qu'elle pouvait avoir des affections, des chagrins, ou des soucis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissSherlockMissSherlock   05 novembre 2018
- Le persil qui sombre dans le beurre, par une journée de chaleur…
Miss Lemon le regarda, l’air étonné.
- Le persil ?
Il sourit.
- C’est une citation d’un de vos classiques. Vous connaissez, je suppose. Les Aventures de Sherlock Holmes, et peut-être aussi ses Exploits !
Commenter  J’apprécie          124
Gwen21Gwen21   30 novembre 2014
Ordre et méthode, c'était depuis des années la devise du détective. Grâce à George, son parfait valet, et à Miss Lemon, sa parfaite secrétaire, l'ordre et la méthode gouvernaient son existence.
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   01 décembre 2014
Poirot se leva et se mit à parler, avec son aisance naturelle. Le son de sa voix lui était toujours agréable et son exposé dura trois bons quarts d'heure.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Agatha Christie (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
La société secrète dont vous rêvez de faire partie s?appelle le Detection Club... un club qui a réellement existé et compté parmi ses membres les grands auteurs du polar que sont par exemple Agatha Christie et G.F. Chesterton ! Après s?être amusé (et nous avoir amusés !) avec les codes du roman d?espionnage dans Opération Copperhead, le talentueux Jean Harambat s?attaque avec le Detection Club au roman policier. Le Detection Club, en librairie le 4/10 : https://www.dargaud.com/bd/Detection-Club
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1218 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre
.. ..